73
Commentaires

Chic un choc

Il y a des mots, quand tu les vois, tu te dis qu'il va y avoir du sport.

Derniers commentaires

Chère Anne Sophie,
je suis choqué que vous n'ayez fait aucune allusion au "choc" des marins, qui en choquant laissent courir le cordage soumis à une grande tension .
Bien sûr, choquer la grand voile sous le vent -en lofant-(surtout en gardant le foc à contre, on se retrouve à la cape) n'aura pas les mêmes conséquences que si on le fait au portant, je le concède.
Peut-être la télé choque-t-elle en laissant filer l'écoute ? ( attention, ya du jeu de mots pour nos amis marins !!)

On peut trouver des définitions très intéressantes et très drôles dans le dictionnaire de marine à voile de Gisserot (1843), dont celle de la bitture :

c'est une longueur de câble à peu près double de la profondeur de l'eau à l'endroit où l'ancre est jetée. La bittture est étendue sur le pont, afin qu'une moitié au moins puisse s'écouler du navire quand l'ancre est abandonnée à sa chute ; l'autre moitié file avec plus de lenteur. Un bâtiment qui doit prochainement jeter l'ancre prend ses bittures; c-à-d dispose les câbles.
On dit d'un marin qui a bu jusqu'à s'enivrer qu'il a pris une fameuse bitture.
Merci pour toutes ces précisions cinématographiques et musicales. :-)

J'avais posté ici pour signaler à sleepless que j'écoutais Metropolis Shanghai.

Merci à Anne-Sophie d'avoir accepté nos échanges épistolaires ici, et je suis toujours prête à lui offrir du chocolat.
Bonne journée !
à la limite, le préfixe neo, on en fait un suffixe, et c'est tout aussi satisfaisant...

à l'ombre d'un chapeau de paille, je me glougloutise aujourd'hui de quelques petits carrés de choc': ici aux noisettes et croquants, là chaud et gouleyants.
« Le Big Bang de votre télévision publique ! »
Le Big Bang est la genèse de notre univers, c’est donc une naissance et non une explosion qui va tout casser comme le pense certain.
Mais c’est aussi une expansion tout azimut…
Alors ce [s]BIG BANG[/s] naissance a-t-il accouché d’une souris ?
A moins que c’était pour cacher le big bang Zohra !

Le choc des cultures ?

Stan 1000g
Pour une fois que j'essaye de faire un compliment, c'est compris à l'envers. Le manque d'habitude sans doute ;-)

Ne vous faites pas de soucis TCHD : je suis vraiment loin d'etre representatif de la majorite des @sinautes en ce qui concerne la comprehension ...
Salut à tous!
Je viens inopinément péter l'ambiance "Choc pschitt pim pam poum crack boum hue!" avec un petit retour sur ce qui a été écrit plus haut. Attention : c'est parti !
Bien que le livre d'Emmanuel Todd et Youssef Courbage (que l'on a tendance à oublier quand on parle du Rendez-vous des Civilisations...) développe une thèse intéressante et dont la réalisation paraît, sinon probable, du moins possible (en gros la sécularisation à moyen terme d'au moins une partie du monde musulman, notamment à la faveur de la hausse de l'instruction des populations), on ne peut s'empêcher (soyons précis : "je" ne peux m'empêcher...) d'en critiquer l'ethnocentrisme. Le paradigme du livre : le monde occidental serait "en avance" sur le monde musulman, ou plutôt le monde musulman serait en retard sur le monde occidental. Cette idée oppose les deux "mondes" au moins autant que ne le fait Samuel Huntington, sinon plus, car plus insidieusement voire presque inconsciemment (pour le lecteur en tout cas...), plaçant l'Occident dans une position de supériorité, "d'avance", notamment parce qu'il a (presque, les contre-exemples abondent) su replacer la religion dans la sphère strictement privée (qui est sa place, selon moi aussi, ce qui ne m'empêche pas de reconnaître que cette question prête quand même à débat, ne serait-ce que parce qu'un grand nombre de personnes pense différemment...).
Au moins, aussi contestables que soient ses conclusions (et surtout les conclusions des hommes d'Etat qui ont lu son livre...), Samuel Huntington assume cette opposition et se garde a priori d'effectuer un jugement de valeur sur "l'avance" ou non d'une "civilisation" sur une autre. Il ne faut pas se méprendre quand il parle de la "supériorité de l'Occident". Il ne fait pas référence, tel qu'il l'écrit d'ailleurs dans son livre, à une supériorité des idées ou des valeurs, mais bien d'une supériorité acquise par la force et la violence. Il ajoute même dans l'extrait, ce qui montre selon moi sa volonté d'expliquer le monde tel qu'il est, bien moins que de ne prédire comme il sera (au contraire d'Emmanuel Todd, ce qui n'est ps de ma part un jugement sur la valeur des ouvrages mais contribue à me faire penser qu'il faut placer les deux ouvrages sur deux plans distincts : un "choc" présent contre un "rendez-vous" futur...), que les Occidentaux oublient souvent ce fait (ils ne doivent leur "supériorité" qu'à la violence de leurs gouvernements et leur propre violence) tandis que les non-Occidentaux ne l'oublient jamais...(et que là est l'explication d'un ressentiment bien compréhensible et par ailleurs susceptible d'expliquer le terrorisme, et également l'éventuel assentiment d'une population)
Le dessous des cartes, en critiquant la manière dont Samuel Hunitington a construit ses "civilisations", montre bien les limites d'une telle construction, c'est-à-dire les imprécisions et les erreurs qu'une telle tentative ne manque pas de provoquer. Cependant, si le livre d'Huntington et sa volonté de simplifier que critique Jean-Christophe Victor ne peuvent effectivement pas suffire à comprendre le monde dans lequel nous vivons (avec son lot d'affrontements), ils y contribuent cependant certainement.

Tout ça pour dire en conclusion, que ces thèses ne s'affrontent pas, que les auteurs d'ouvrages prétendument contradictoires ont, en fait, probablement parfaitement conscience de la complémentarité de leurs travaux. Tous essaient d'expliquer le monde à travers leur discipline, leur parcours, leur propre vécu et avec des finalités différentes, parfois contestables. Le clash des titres, le "choc" des mots sur les plateaux télé, ce n'est que de la promo. Cette promo pervertit le débat et, je pense (mais je pense en direct sans préméditation alors c'est un peu brouillon...) qu'elle est aussi en mesure de pervertir la lecture même des ouvrages et la compréhension qu'est susceptible d'en avoir le lecteur. Les thèse ne s'opposent pas, elle s'additionnent, seules les prévisions diffèrent, mais n'est pas Cassandre qui veut!

Bonne journée à tous, fous d'asinautes !
Bonjour,
Avant de faire une seconde lecture ( oui, travaille jusqu'a trop tot ce matin, pas reveille et seulement deux cafes so far, je ne veux donc pas prendre trop de risques ), voici deja une petite analogie anglo saxonne.

Chock : est en fait la piece triangulaire que l'on met derriere les pneux des voitures et surtout des avions pour etre sur que les vehicules ne vont pas bouger, meme lorsque les freins sont actifs.

Choking : En anglais, c'est ce qu'on utilise comme verbe pour dire "s'etouffer"

A lire absolument : Le roman intitule "CHOKE" par Chuck Palahniuk ( et non pas Chic ou Choc Palahniuk ), l'auteur du plus connu "fight Club


Chick c'est un poussin ( en argot une femme )

Et pour les anglos-saxons ce qui est vraiment chic, c'est le freak ( freak : je ne sais pas la transaltion exacte en francais : Curieuse, bizzarre, monstrueuse sont je pense tous des synonymes )

* temps d'aller prendre un cafe
Ah là, je suis sous le choc de votre chronique ;-)

Et si je vous offrais un morceau de choc-olat ?
Après le choc [d’un Président] il faut cicatriser…
… alors un petit pschitt [d’un autre Président]
Un petit pschitt pour un petit choc

Plus sérieusement,
Constatons que si la Presse veut faire du CHOC,
Nos Politiques font du PSCHITT

Et impossible de faire un tour prends garde…
…car si tu ne va pas à Lagardère ! Lagardère ira à toi !

Stan 1000g
Bein alors Anne-Sophie, en plein Vendée Globe tu n'as pas été jusqu'à nous parler du verbe choquer au sens maritime ? (sauf erreur de lecture de ma part)
Je vais y remédier de ce pas. Définition wikipédiesque :
"Vocabulaire maritime : choquer signifie détendre, donner du mou"
D'où l'expression bien connue (par chez moi en tout cas) :
"Si tu choques, t'es un lache !"

goulven
Hello,
Au sujet du choc des ciivilsations, on peut citer aussi un bouquin récent d'Emmanuel Todd qui réfute cette thèse: Le rendez-vous des civilisations.

PS: Pas encore lu, il est dans la pile d'attente.
Si vous googlisez "shocking", Anne-Sophie, vous constaterez que le choc vient de scènes pédophiles, de tout ce qui vient faire intrusion dans l'intime, le scandale jouant de ce que quelque chose du privé vient sur la place publique.

Alors que si la pub est choquante, c'est d'abord par son intrusion et de plus en plus longue chaque soir sur nos téléviseurs.

Et si n'était pas choquante sa suppression, c'est que la soustraction est toujours moins choquante que l'addition.

Ce qui aurait pu être intéressant aurait été de ne rien en dire de la suppression, de la laisser arriver comme ça, et de voir la réaction des gens.

Mais décidément, le choc aura été la profusion de commentaires, plus buzzante que le reste.


http://anthropia.blogg.org
??? Pujadas ne parle pas de big-bang... juste de la première soirée vierge de publicité...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.