37
Commentaires

Chère, déprimante, frelatée : qui veut encore acheter de l'information ?

Commentaires préférés des abonnés

Daniel qui traite subtilement ses abonnés de héros 👌


Sinon, piqûre de rappel : https://m.youtube.com/watch?v=8WiiqssAME4


Il y aurait probablement beaucoup de questions à se poser sur « la volonté de s’informer », mais stressez pas trop Daniel, on est t(...)

moi j'ai trouvé une info pas trop déprimante (quoi que ...) dans la press à grand tirage ! 


https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/le-hacker-franco-israelien-ulcan-sera-juge-aux-assises-pour-un-canular-mortel_2084847.html

(...)

La Presse provoque la Dépression ! Etonnant,  non ?

Derniers commentaires

l'information mainstream n'est pas déprimante : elle est FRELATEE, nuance...!

Le problème des sites payants est qu'ils fonctionnent par abonnement.

Du temps de la presse papier (la préhistoire quoi), on pouvait certes s'abonner à un quotidien, un hebdomadaire, un mensuel mais on pouvait aussi acheter un numéro en kiosque.

Je n'étais abonné à rien et j'achetais divers journaux de différents types (scientifique, généraliste... pas toujours les plus proches de mes opinions politiques).

Pour faire la même chose en ligne, il faudrait que je multiplie les abonnements en ayant le temps de lire qu'une infime partie de ce à quoi je serais abonné.


Bon, pas d'inquiétude, je maintiens mon abonnement à Arrêt sur Images. Je fais de temps en temps un don à Reporterre.

Pour le reste, je me contente des articles gratuits des médias classiques style Le Monde en ligne (il y en a de moins en moins des articles gratuits) et j'achète le journal papier de temps en temps (de moins en moins souvent).

Il n'y a pas que des informations déprimantes dans notre bonne Presse .


Il y a même d'excellentes nouvelles , qui font chaud au coeur .


Ainsi, notre bonne Presse nous apprend que Monsieur Bernard Arnault figure maintenant dans le club très fermé  ( et très méritoire et très mérité ) des fortunés, possédant plus de 100 Milliards  de dollars  ( Cent Milliards de dollars )

( ce qui correspond , à un peu moins que le PIB du  Maroc, avec ses 36 Millions d'habitants ).


Il n'y a pas que des informations déprimantes dans notre bonne Presse ...

Il n'y a pas que des informations déprimantes dans notre bonne Presse ...

il n'y a pas que des informations déprimantes  dans notre bone Presse ....





Merci à ASI, à Daniel Schneidermann et à l'équipe car j'ai pu bénéficier d'un tarif préférentiel du fait de ma faible retraite. Cette possibilité est très, très rare même sur les médias dits alternatifs. Je sais que cela a un coût et que c'est aussi grâce aux autres abonnés que je peux participer à ce média. 

Quant au travail bien ciselé qu'on nous propose, je n'ai jamais été déçue. 

Merci également pour nous donner la possibilité de  voter pour partager.




Bien sûr l'info chère, déprimante et frelatée n'intéresse personne

mais parfois, il y a comme un éclair de grâce dans ces cieux lourds de présage

et on se réjouit de ce bonheur souvent gratuit, enthousiasmant et 100% vrai :

Bernard Arnault 3 ème fortune du monde

Et moi qui croyais que l'information n'était pas à vendre.


J'ai lu ici (Arrêt sur images),sous la plume d'un penseur que le marché pouvait représenter "l'intelligence collective".


Je lis ici (Arrêt sur images), sous la plume de Daniel Schneidermann, que plus personne ne veut acheter de l’information.


Séquence dérision :

Hayek, reviens, ils sont devenus fous !

Si Hayek est indisponible, contacter Gary Becker.

Fin de la séquence dérision.

Tenez, voici un site belge, avec de l'info pas chère, pas déprimante, pas frelatée, d'un peu partout dans le monde. Il s'appelle Bonnes Nouvelles.

Avec un site frère, qui lui propose des solutions : Il faut tuer TINA/Solutions.

Qu'en est il des chiffres du Monde diplo, d'@SI, de Médiapart (que je ne porte pas ds mon coeur), de Bastamag, reporterre .. ?

Il m’arrive de temps en temps de passer 3 à 10 jours sans avoir idée de ce qui se passe ailleurs qu’autour de moi. 


J’ai été éduquée à penser que c’est très mal, qu’il faut s’informer. 


Malgré tout, chacune de ces périodes d’abstinence informationnelle m’est très agréable.


C’est simplement un constat, je n’en tire aucune conclusion pour le moment. 

Pour défendre @SI le média en ligne "payant" non gratuit:


Il existe plusieurs catégories d'abonnés @SI bénéficiant d'un tarif spécial comme "Ami fauché" (gratuit pour retraité, chômeur, RSA, handicapé COTOREP-CRAMIF, ...), étudiant, ... (ou dernier voeux d'un mourant atrabilaire*)


Ce qui n'est hélas pas le cas -la gratuité intelligente- pour d'autres sites en ligne de "gÔche" (cf. le Zentil Mediapart)


D'ailleurs, L'info en en Ligne peut être en ligne droite, courbe, en rond ou en parallèle.


Dans ce linéaire aléatoirement affilié au grosses presses, faites votre choix !


*Ça c'est une plaisanterie douteuse quoique ...

ça irait p'têtre mieux aussi, si vous-les-journalistes, vous parliez aussi d'initiatives positives. Pourquoi l'excellente émission de France Inter Carnet de campagne passe à 12h30 sur France Inter, et pourquoi pas le soir à 20h quand tout le monde pourrait l'écouter et en prendre de la graine et du positif? La bonne initiative locale est-elle réservée aux chômeurs et aux retraités? 


Et quand vous-les-journalistes parlez d'initiatives positives, cela manque cruellement d'esprit critique. Par ex sur les AMAP, les reportages sont tjrs dithyrambiques et superficiels, jamais on ne creuse la raison du turn-over des adhérents, et des betteraves réservées aux amapiens quand les fraises à haute valeur ajoutée sont vendues au marché le samedi, en contradiction avec la charte des AMAP. Il faut en parler, mettre sur le grill les initiatives positives comme n'importe quel autre sujet, chercher le loup. 


Ajd j'ai le sentiment que si un journaliste est critique sur un sujet touchant à l'environnement, en sortant du noir et blanc (au hasard maintenir ou pas le glyphosate pour l'agriculture de conservation), il est automatiquement catalogué anti-environnement. Comme si sur ces sujets, il fallait agir en militant...

Plus personne dans les médias mainstream car tout simplement parce que d'habitude la propagande c'est gratuit.


Pourquoi les milliardaires investissent ils à perte dans ces gouffres financiers?

Plublicité gratuite (enfin non mais publicité tout de meme) et surtout formatage de l'opinion donc investissement dans la fabrication de politiques (Macron par exemple) qui le leur rendent au centuple (investissement...)

Vous présentez votre modèle économique qui impose une barrière payante infranchissable comme le seul existant.


Pourtant pour rappel, Thinkerview, Le MediaTV, le tout nouveau QG d'Aude Lancelin et de nombreux medias ailleurs dans le monde proposent un modèle alternatif:

l'information libre et indépendante, mais pas gratuite.

Cette information n'est pas financée par les annonceurs, mais par les lecteurs, spectateurs et auditeurs, en un mot les citoyens.


A terme, enfermer l'information de qualité derrière des paywalls, en laisser l'accès à seulement une minorité, c'est  laisser à tout le reste de la population l'information frelatée, les rumeurs et les fakenews.


Ce modèle de la forteresse, que vous défendez n'est pas durable. Pensez-vous que Wikipedia, un phare de fiabilité dans l'Océan tourmenté de l'information, existerait encore aujourd'hui s'il avait été construit derrière une muraille payante ? ll est évident que non.


Le financement direct par les lecteurs, spectateurs et auditeurs pourrait être complété par un système de subvention comme celui proposé par Julia Cagé pour les partis politiques: chaque citoyen aurait à sa disposition un certain montant qu'il pourrait accorder à un ou plusieurs medias de son choix.


La lutte contre le complotisme ou, formulé plus positivement, la lutte pour une information de qualité ne passe pas uniquement par la qualité des processus de "fabrication" de l'information, mais aussi et tout autant par l'augmentation de sa circulation.








Démédiatiser=décontaminer: par le souci d'autrui, le devoir exigé



Il n'est de bonne information qu'une fois débarrassée de ce dont sa médiatisation l'a contaminée: l'inféodation à cette fiction qu'on appelle l'opinion. Soit, en l'occurrence, les représentations que les médias proposent aux différents publics que, respectivement et dans leur ensemble, ils rassemblent.


Ce qui signifie qu'il n'y a pas de bon média. Du plus petit au plus grand, du gratuit aux plus ou moins payants, du plus diffusé au plus discret, il n'en est aucun qui ne doive s'adapter à cette logique de foule qui saisit chacun malgré lui quoi qu'il en ait dès qu'il s'adresse à plus d'une autre personne, ou en est adressée. L'adresse alors en effet agresse. Parce que publique: public-grégaire.


Il n'est pour chacun de recours ainsi qu'en son propre entendement sous la régie du souci d'autrui: lequel, n'est jamais plus d'un.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

si l'info déprime c'est parce que avec notre premier biberon on nous a fait avaler que le monde était harmonieux et que le bonheur va de soi. Eh ben non!

moi j'ai trouvé une info pas trop déprimante (quoi que ...) dans la press à grand tirage ! 


https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/le-hacker-franco-israelien-ulcan-sera-juge-aux-assises-pour-un-canular-mortel_2084847.html

La Presse provoque la Dépression ! Etonnant,  non ?

Daniel qui traite subtilement ses abonnés de héros 👌


Sinon, piqûre de rappel : https://m.youtube.com/watch?v=8WiiqssAME4


Il y aurait probablement beaucoup de questions à se poser sur « la volonté de s’informer », mais stressez pas trop Daniel, on est toujours là.


Et pour finir, une ultime remarque, n'oubliez pas que rien n’est jamais gratuit dans le capitalisme. Tout au plus y’a t’il des éléments en accès libre, ce qui n’est pas la même chose.

Avec les mêmes mots j'allais le dire  !
Ne stressez pas trop, tenez bon M. Schneidermann !
Vos coups de gueule aident à résister...
"Ave Daniel" ceux qui ne sont pas encore "morts" vous saluent !

Pour continuer dans cette lancée, j'entamerais bien un petit "Merci Daniel, merci Daniel, meeeeerci !", mais il est encore un peu tôt pour ça.

Bon maintenant, peut-on parler des trois enfants de l'Aude empoisonnés à l’arsenic ? J'ai développé une certaine addiction au blues (et au poison), merci à vous.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.