Chère, déprimante, frelatée : qui veut encore acheter de l'information ?
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Chère, déprimante, frelatée : qui veut encore acheter de l'information ?

Réservé à nos abonné.e.s

Soit un produit de consommation. Il est cher. Il est difficile d'accès. Sa consommation est hautement déprimante. Ça donne envie, non ? Et sur le rayon voisin,  juste à côté, se trouve un autre produit quasiment semblable, de prix équivalent, voire moindre, euphorisant et facile d'accès. Imaginons maintenant un consommateur moyen. Il devrait être héroïque pour se diriger vers le premier rayon !

Ce premier produit, c'est l'information en ligne. De plus en plus, elle est payante, réservée aux abonnés, chacun les siens, chacun chez soi. De plus en plus, les médias professionnels adoptent le modèle économique choisi sur notre site depuis plus de dix ans : faire payer les abonnés (le plus souvent, en complément des revenus publicitaires). Si...

Il vous reste 78% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.