15
Commentaires

Chercheurs, journalistes, connexions et déraillements

Une série d'été ? C'est simple comme un mail de Justine Brabant.

Derniers commentaires

J'en profiterais pour rajouter un lien sur les évènements qui ont suivie a Bretigny!

http://www.alliancepn.fr/actualites/thema/deraillement-a-bretigny-sur-orge/?eID=dam_frontend_push&docID=5130
"une bibliothèque commentée de travaux de chercheurs sur les médias et les médiatisations" ?
Daniel, c'est génial.
Franchement.

Et merci d'avoir donné une telle place à la sociologie des médias.
Et bravo à Justine, oeuf corse, la première émission est fort intéressante.
Chers confreres,

Il va peut etre falloir leur dire un jour a propos de Mars et Venus. Je pense que ca a assez dure.
Au debut, c'etait vachement rigolo, surtout par rapport au sujet traite. Mais la, on est carrement au niveau du non-sens..
Surtout que l'on ne brise pas vraiment la glace sur Venus... c'est sublime (n'est-ce pas?)! Et sur Mars, elle est un peu trop seche....

Je veux bien que de maniere superficielle (haute atmosphere), Mars et Venus soient vraiment similaires (a l'exception du champ crustal et de la gravite faiblarde de Mars), ce qui peut etre a l'origine (pour nos amis du grand public) de quelques nuances dans leurs analogies.
Mais, rappelons nous que nous avons sortit cette affaire pour une simple raison:
- Mars est petit, froid (glacial), sec (pas beaucoup d'eau dans l'atmosphere, un peu dans les glaces polaires), et excentrique (e=0.093)
alors que:
- Venus est grosse, chaude et humide (en plus d'etre acide).

Ils ont gobe cette blague de potache (ainsi que des peniche de potasse) pendant des annees.....
Bon, cette fois ci, on leur avoue: c'etait pour de rire, on a bien trolle. Maintenant, ca suffit, ca devient genant.

La prochaine fois, il faudra peut etre leur dire a propos de l'eau sur Mars qui ressort tous les 3 mois...... Avec la "possibilite de vie dans le passe" associe. Alors que l'on n'a toujours pas trouve la moindre trace de materiaux organiques sur Mars....... (Ouais, ok, c'est trop gros; peut etre qu'on va leur parler de ca a la place).

Mes chers confreres.
Cordialement

Dr. PinGouin aeronome
(From plein d'agences spatiales)
J'ai cru comprendre que la glace étaient rompue?
Je me demande quel @sinaute dégèlé va pouvoir revenir à la surface...
Franchement en matière de dégel ça serait vraiment chouette... Ou alors ça n'était qu'une formule?
Merci Justine, grâce à vous, on a échappé aux trucs sur l'humour.
Excellente nouvelle, excellente réponse aux critiques et surtout excellente idée de Justine Brabant (JB, le paraphe des bonnes émissions :p) !
Moi qui pensais qu'on n'aurait simplement pas de thématique estivale, je suis plus qu'heureusement surpris.
D'autant que cette série s'annonce passionnante. Non, vraiment, vous avez une façon de répondre aux critiques et inquiétudes, ici comme avec les articles de Sleepless (et pourtant le sujet me semblait casse-gueule), qui ne me déçoit jamais.
Va falloir arreter d'être bons, hein, sinon je ne me désabonnerai pas !
Petite question toute bête : pourquoi la chro est-elle signée D.S. alors que c'est une idée de Justine et que c'est toujours elle qui a répondu à Irfan ?
Voilà qui peut donner envie de se rabonner, en effet. Vous avez pensé à Julien Salingue, Henri Maler et autres acrimediens, ou bien, là aussi, il y a une plaie qu'on préfère ne pas rouvrir, l'ayant déjà fait assez longuement la dernière fois ?

Une longue explication pour quelque chose qui me paraît totalement logique, avoir de vrais experts, chercheurs, plutôt que des experts de plateau.

Je pensais récemment aux relations entre chercheurs et médias, en particulier télévision, et me disais que contrairement aux Etats-Unis, on voit peu de doctorant(e)s et jeunes docteurs dans nos médias (à part peut-être sur le genre, sur l'islam, sur internet). Ne serait-ce pas un autre avatar du mandarinat à la française ? Des chercheurs dont j'apprécie les travaux et la personnalité (je pense à E. Fassin en socio, Pascal Ory en histoire par exemple), qui ont combattu le mandarinat dans leur jeunesse, ne semblent pas pressés de céder la place visible à leurs thésards ou anciens thésards, même quand ceux et celles-ci connaissent mieux les sujets en jeu qu'eux. Cela est-il de leur fait, ou les médias dominants refusent-ils d'inviter des "inconnu(e)s" même sur recommandation de quelqu'un de très reconnu ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.