117
Commentaires

Cette sacrée symétrie

De nombreux manifestants pro-palestiniens de samedi dernier, dans les rues de Paris,

Derniers commentaires

L'honneur perdu des intellectuels français : http://www.lepost.fr/groupe/la-paix-pour-la-palestine/membres/article/2009/01/21/1395440_gaza-l-honneur-perdu-des-intellectuels-francais_1_0_1.html

"Nombre d’intellectuels juifs étatsuniens et européens, souffrant de la judéophobie ambiante, pensent se faire accepter par un milieu hostile en prenant des positions radicalement anti-iraéliennes, « antisionistes », etc. Ils deviennent ainsi des « Juifs non-juifs », puis des « alterjuifs », pour finir comme des « Juifs antijuifs ». Le cas le plus évidemment pathologique est celui de l’intellectuel américain antisioniste et pro-négationniste Noam Chomsky, applaudi par Oussama Ben Laden et Hugo Chávez."
LES DEGATS POUR ISRAEL SONT DEJA ENORMES Pascal Boniface



"Les dégâts pour Israël sont déjà énormes

Quels sont les risques pour Israël? A court terme, ils sont inexistants. La capacité de réplique militaire des Palestiniens est quasi-nulle, les pays arabes resteront prudemment à l’écart, les pays occidentaux au pire ou au mieux émettront des condamnations qui resteront purement platoniques.

Mais Israël aurait tort de penser que la colonne "risques" est quasi nulle par rapport à celle des avantages. Ceci n’est vrai qu’à court terme. Avant même une éventuelle opération terrestre qui, du fait de la réalité démographique de Gaza, aurait des effets humainement terribles, les dégâts pour Israël sont déjà énormes.

Les arabes modérés, ceux qui veulent négocier sincèrement avec Israël sont affaiblis. Les opinions arabes qui comptent, même dans les pays non démocratiques, sont révulsées par les images qu’elles ont vues. Des images qui sont beaucoup plus horribles que celles qu’ont montré les medias occidentaux.

Mais même ces derniers, d’habitude très prudents lorsqu’il s’agit d’évoquer le conflit israélo-palestinien, sont cette fois-ci, et avant que le bilan humain ne s’alourdisse, plus enclins à condamner Israël.

Les gouvernements européens qui renvoient dos à dos le Hamas et Israël, et les Etats-Unis qui réservent eux leurs critiques au Hamas, sont isolés non seulement par rapport aux opinions publiques mais aussi par rapport aux médias.

L’image d’Israël va subir un nouveau contrecoup terrible alors que les dégâts nés de la guerre du Liban sont encore vivaces. Et ceci une fois encore, alors qu’on n’en est qu’au début du conflit.

Comme il est loin d’être certain que l’opération soit une réussite, militaire et politique, Israël risque à la fois d’être détesté et de ne plus faire peur. A tout point de vue, le risque pour Israël est d’avoir à Gaza le résultat amplifié de la guerre du Liban.

Enfin un dernier mot. On a souvent mis en perspective la concomitance de cette guerre avec la trêve de Noël. Il en est une autre plus pertinente et qui devrait faire plus réfléchir: cette guerre a été lancée au moment où Samuel Huntington, le théoricien du choc des civilisations, s’éteignait. Elle risque de contribuer à son triomphe posthume."
http://ibnkafkasobiterdicta.wordpress.com/2009/01/20/give-me-five/


Ehud O. : "Moi, après un massacre, j'aime me payer une bonne tranche de rigolade avec mes copains !"


Nicolas S. "He ! Ehud ! Racontes l'histoire du Palestinien qui avait pu d'jambes, pu d'bras et que ses parents aimaient pas le phosphore ! Mais si teuplé, pour faire marre Silvio !!!"
Richard Prasquier, président du CRIF à Parlons net avec David Abiker , Elisabeth Levy qui se dit amie de Prasquier....

Rappelons que selon les dires de Prasquier "95% de la communauté juive de France est en accord avec la politique d'Israël et ce qu'entreprend son armée"

Il serait intéressant d'inviter sur un prochain plateau ce soi-disant représentant de la communauté juive et qui prend le droit de parler en son nom, pourquoi le CRIF a t-il une telle influence, un tel poids sur notre gouvernement ?
A défaut de traitement symétrique, constatons qu'une des rares télévision présente dans « la bande de gaza », France 24, diffuse ce jour (16 janvier) un reportage (vers 10h) et un débat ce soir à 19 h 15.
Cette chaîne diffusant en trois langue : français, anglais et arabe…
Soit trois [s]cibles[/s] missions différentes, il sera intéressant de suivre ces informations.

Stan 1000g

France 24 – canal 46 (et 360) sur Canalsat - 24 (et 95, 96) sur Free - aussi diffusée sur le Net
Un parallèle est fait avec un nouveau type d’arme appelé DIME - explosif à métal dense et inerte - que l'armée américaine serait en train de développer…

De même que la luftwaffe dans la guerre d’Espagne a testé son matériel et son armée…
De même que des grands labos pharmaceutiques testent (en l’inoculant) des médicament anti-sida, sur des population africaine.
De même US ARMY teste son nouvel armement sur des population civiles exotiques.

Réalité, ou rumeurs ?
Encore Big Brother et la conspiracy theory…

Stan 1000g
Des médecins évoquent l'usage "d'un nouveau type d'arme" à Gaza

Al-Arish (Egypte), envoyée spéciale

Des blessés d'un type nouveau – adultes et enfants dont les jambes ne sont plus que des trognons brûlés et sanguinolents – ont été montrés ces derniers jours par les télévisions arabes émettant de Gaza. Dimanche 11 janvier, ce sont deux médecins norvégiens, seuls occidentaux présents dans l'hôpital de la ville, qui en ont témoigné.

Les docteurs Mads Gilbert et Erik Fosse, qui interviennent dans la région depuis une vingtaine d'années avec l'organisation non gouvernementale (ONG) norvégienne Norwac, ont pu sortir du territoire la veille, avec quinze blessés graves, par la frontière avec l'Egypte. Non sans ultimes obstacles : "Il y a trois jours, notre convoi, pourtant mené par le Comité international de la Croix-Rouge, a dû rebrousser chemin avant d'arriver à Khan Younès, où des chars ont tiré pour nous stopper", ont-ils dit aux journalistes présents à Al-Arish.

Deux jours plus tard, le convoi est passé, mais les médecins, et l'ambassadeur de Norvège venu les accueillir, furent bloqués toute la nuit "pour des raisons bureaucratiques" à l'intérieur du terminal frontalier égyptien de Rafah, entrouvert pour des missions sanitaires seulement. Cette nuit-là, des vitres et un plafond du terminal furent cassés par le souffle d'une des bombes lâchées à proximité.

"A 2 MÈTRES, LE CORPS EST COUPÉ EN DEUX; À 8 MÈTRES, LES JAMBES SONT COUPÉES, BRÛLÉES"

"A l'hôpital Al-Chifa, de Gaza, nous n'avons pas vu de brûlures au phosphore, ni de blessés par bombes à sous-munitions. Mais nous avons vu des victimes de ce que nous avons toutes les raisons de penser être le nouveau type d'armes, expérimenté par les militaires américains, connu sous l'acronyme DIME – pour Dense Inert Metal Explosive", ont déclaré les médecins.

Petites boules de carbone contenant un alliage de tungstène, cobalt, nickel ou fer, elles ont un énorme pouvoir d'explosion, mais qui se dissipe à 10 mètres. "A 2 mètres, le corps est coupé en deux; à 8 mètres, les jambes sont coupées, brûlées comme par des milliers de piqûres d'aiguilles. Nous n'avons pas vu les corps disséqués, mais nous avons vu beaucoup d'amputés. Il y a eu des cas semblables au Liban sud en 2006 et nous en avons vu à Gaza la même année, durant l'opération israélienne Pluie d'été. Des expériences sur des rats ont montré que ces particules qui restent dans le corps sont cancérigènes", ont-ils expliqué.

Un médecin palestinien interrogé, dimanche, par Al-Jazira, a parlé de son impuissance dans ces cas : "Ils n'ont aucune trace de métal dans le corps, mais des hémorragies internes étranges. Une matière brûle leurs vaisseaux et provoque la mort, nous ne pouvons rien faire." Selon la première équipe de médecins arabes autorisée à entrer dans le territoire, arrivée vendredi par le sud à l'hôpital de Khan Younès, celui-ci a accueilli "des dizaines" de cas de ce type.

Les médecins norvégiens, eux, se sont trouvés obligés, ont-ils dit, de témoigner de ce qu'ils ont vu, en l'absence à Gaza de tout autre représentant du "monde occidental" – médecin ou journaliste : "Se peut-il que cette guerre soit le laboratoire des fabricants de mort ? Se peut-il qu'au XXIe siècle on puisse enfermer 1,5 million de personnes et en faire tout ce qu'on veut en les appelant terroristes ?"

Arrivés au quatrième jour de la guerre à l'hôpital Al-Chifa qu'ils ont connu avant et après le blocus, ils ont trouvé un bâtiment et de l'équipement "au bout du rouleau", un personnel déjà épuisé, des mourants partout. Le matériel qu'ils avaient préparé est resté bloqué au passage d'Erez.

"Quand cinquante blessés arrivent d'un coup aux urgences, le meilleur hôpital d'Oslo serait à la peine, racontent-ils. Ici, les bombes pouvaient tomber dix par minutes. Des vitres de l'hôpital ont été soufflées par la destruction de la mosquée voisine. Lors de certaines alertes, le personnel doit se réfugier dans les corridors. Leur courage est incroyable. Ils peuvent dormir deux à trois heures par jour. La plupart ont des victimes parmi leurs proches, ils entendent à la radio interne la litanie des nouveaux lieux attaqués, parfois là où se trouve leur famille, mais doivent rester travailler… Le matin de notre départ, en arrivant aux urgences, j ai demandé comment s'était passé la nuit. Une infirmière a souri. Et puis a fondu en larmes."

A ce moment de son récit, la voix du docteur Gilbert vacille. "Vous voyez, se reprend-il en souriant calmement, moi aussi…"


Sophie Shihab

Pas à dire, on attend les photos...
lu ce matin : http://www.dna.fr/monde/20090114_DNA005019.html

premier élément postif depuis longtemps et il vient du peuple palestinien

j'attends avec impatience une réaction "symétrique" du peuple israëlien (pour cela il faudrait qu'il ait les images des massacres d'enfants perprétrés à Gaza ? !) ce qui confirmerait ce que disait Manuel Brun, et que je partage ++++ :
"Vous n'évoquez pas la dissymétrie la plus flagrante mise en avant par ce conflit. Une dissymétrie qui échappe à tous les commentateurs et qui est valable pour la plupart des pays du globe. Il s'agit de la dissymétrie entre la volonté des peuples et les actes des dirigeants politiques. Je suis persuadé que ni le peuple Israélien, ni le peuple palestinien ne veulent de cette guerre ignoble et absurde. Or, à la fois le gouvernement Olmert et le Hamas semblent avoir intérêt à faire cette guerre, si l'on en croit par exemple, l'éditorial de Maurice Szafran dans Marianne daté du 3 janvier. "

Au peuple israëlien de (re)prendre la parole face à ses dirigeants, après que le peuple palestinien ait montré la voie.............
Je ne rentre pas dans les discussions du forum, donc peut-être que quelqu'un a déjà dit exactement ce que je vais dire.

Dans le cas d'une asymétrie, le seule moyen d'en sortir et de constater et de "dire" l'asymétrie. C'est à dire pour un média, pas de dire que c'est pas normal que l'on ne parle pas suffisamment des palestiniens, mais de rappeler de façon incessante qu'Israël les empêche de faire ce travail de symétrie, justement.

Si les journalistes protestaient régulièrement de cette asymétrie, voir arrêtaient de travailler tant qu'ils n'ont pas accès à Gaza, je suis près à parier que la prise de conscience serait rapidement plus grande pour imposer à Israël une bonne symétrie, c'est à dire un traitement prioritaire de Gaza puisque c'est là que se déroule la guerre.

L'avantage serait que l'on éviterait des polémiques du genre pro-l'un ou pro-l'autre car elle ne préjugerait pas d'une éventuelle disqualification du Hamas par exemple. ce serait juste le droit à une juste information.

Mais pour ça, c'est aux journalistes de se bouger ; ça ne peut venir que de l'intérieur....

Amicalement,
Ahhhh! que la symétrie est belle !
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2009/01/12/des-medecins-evoquent-l-usage-d-un-nouveau-type-d-arme-a-gaza_1140545_3218.html
l´assymétrie ne viendrait-elle pas aussi du fait que pour ne pas mourir à la guerre aujourd´hui, il est préférable d´être militaire plutôt que civil ?
il ya deux siècles 1 civil tué pour 10 000 militaires, c´estl´inverse aujourd´hui. Où doit placer la règle pour évaluer la symétrie ?
Mais pourquoi diable faudrait-il traiter symétriquement d'une guerre asymétrique ?

Pour éviter d'être poursuivi pour antisémitisme ?

Les territoires palestiniens correspondent à 18% de la Palestine historique. A l'intérieur de cet espace, combien de check-points, de champs et villages palestiniens traversés par le mur, de routes réservées aux colons, ... Carte de 1946 à 2000
Aujourd'hui c'est la bande de Gaza qui est en train d'être désintégrée.

Comme dirait l'autre "Je dis ça, je ne dis rien".
Le blabla de Mr. Schneidermann me donne envie de vomir, et il m'attriste aussi. Ainsi donc, la connerie et la lâcheté se trouvent même ici. Alain qui dit qu'il faut pas montrer des images trop horribles sinon ça devient trop anesthésiant. Bien sûr. Donc on doit mettre des images bien propres, et comme ça les gens seront pas du tout habitués à la guerre, et ils s'y opposeront. C'est vraiment n'importe quoi.

"Il vient un temps où le silence est trahison." Martin Luther King

Il ne s'agit pas d'être partial, il s'agit de reconnaître les faits, et d'en prendre acte.
TSAHALLI!

9AVRIL 1948, DEIR YASSIN, 14 OCTOBRE 1953 QIBYA ,……….., 23 AVRIL2002 JENINE, 27 DECEMBRE 2008 GAZA.
LA FAUSSE SYMETRIE Edgar Morin avec S. Nair et D Sallenave dans Le Post du 02/01/2009.



"En Occident, les médias parlent sans cesse de la guerre israélo-palestinienne ; mais cette FAUSSE SYMETRIE CAMOUFLE LA DISPROPORTION DES MOYENS, LA DISPROPORTION DES MORTS, LA GUERRE DE CHARS, hélicoptères, missiles contre fusils et kalachnikovs ;

LA FAUSSE SYMETRIE MASQUE LA TOTALE INEGALITE DANS LE RAPPORT DES FORCES et elle masque l'évidence simple que le conflit oppose des occupants qui aggravent leur occupation et des occupés qui aggravent leur résistance.

LA FAUSSE SYMETRIE OCCULTE L'EVIDENCE QUE LE DROIT ET LA JUSTICE SONT DU COTE DES OPPRIMES

.LA FAUSSE SYMETRIE MET SUR LE MEME PLAN LES DEUX CAMPS, ALORS QUE L'UN FAIT LA GUERRE A L'AUTRE QUI N'A PAS LES MOYENS DE LA FAIRE et n'oppose que des actes sporadiques de résistance ou de terrorisme.

De même il y a FAUSSE SYMETRIE entre Sharon et Arafat, l'un maître d'une formidable puissance, capable de défier les Nations Unies et les objurgations (certes molles) des Etats-Unis, l'autre de plus en plus impuissant dans la séquestration dont il est victime. Une sinistre farce consiste à demander à Arafat d'empêcher les attentats tout en l'empêchant d'agir,"
puisque tout le monde fait la guerre au moyen Orient, avec d'un côté et de l'autre des excuses pitoyables quelle soit religieuse ou politique, je vais entrer dans le maquis derrière chez moi et me battre pour que ma maison soit-elle aussi libéré de l'oppression sarkozienne qui dure depuis trop longtemps.

Sinon, cher Daniel, quand est que les médias nous reparlerons de guerre qui dure depuis pas mal de temps, du genre au timor, au darfour, au tibet, en colombie etc ou il y a plus de mort en une journée que dans un an de conflit Israélo-Palestienien ?

Sans rire, cette guerre de religion commence à me gonfler sévère, tout le monde a tord point barre. De plus, quelque soit la couverture Médiatique donnée a ce conflit, il y aura toujours des personnes qui ne seront pas contentes, comme des gosses à la maternelle... on voit tout de suite le niveau
Vouloir faire des compte-rendus "symétriques" de la guerre actuelle, c'est le début du mensonge.
Le déséquilibre et la disproportion sont tellement flagrants !
Il suffit de parler de cette guerre en disant que c'est une guerre, qu'il y a deux adversaires, et que c'est la cinquième puissance militaire du monde qui engage actuellement la plupart de ses moyens pour essayer d'anéantir une force, faiblement armée, de quelques centaines d'hommes.
Le reste, c'est du boniment.
Jacques, Brest
Il faut peut-être comparer (autant que cela est possible) ce conflit avec les autres conflits opposant une armée régulière à des guérillas ou des groupes terroristes. De notre point de vu occidental, accepterions-nous que plusieurs centaines de citoyens basques périssent en 10 jours lors d'une opération de l'armée espagnole, sous prétexte que l'ETA aurait commis des attentats, fussent-ils meurtriers ? En d'autre temps, aurions-nous trouvé compréhensible, justifiable, que des centaines d'irlandais furent massacrés par l'armée anglaise, sous prétexte de punir l'Ira dont un attentat aurait engendré une dizaine de morts à Londres ? Chercherions-nous, ou aurions-nous cherché, à établir une quelconque symétrie ? Non, on aurait relaté les faits, tels qu'ils sont.

Dans tous les autres conflits, le fort est distingué du faible, l'occupant est distingué de l'occupé. On ne cherche pas à créer une égalité entre l'oppresseur et sa victime.

Ce qui fait la différence ici, c'est l'Histoire juive en Europe, et la perception occidentale de "l'arabe", du musulman. Ces deux points font que ce conflit ne pourra jamais être analysé froidement, avec le recul et l'objectivité nécessaire. C'est ce qui créé cette obligation de symétrie, qui ne peut être favorable, compte tenu de la situation, qu'au plus fort, c'est-à-dire à Israël.
c'est joli, ca fait de la ligne, mais ca tourne en rond comme une symetrie centrale! et oui il n'y a pas que des symétries axiales dans la vie! Dans vos jeux de mots, vous avez oublié l'ASImètrie qui consiste à avoir des propos millimétrés en ayant l'ait d'être impartial, pour ne finalement rien dire. C'est assez simple d'être impartial quand on ne dit rien. Sauf qu'à un moment le silence devient coupable, complice et de parti pris. Et donc à ce moment là vous en appelez à vos clients pour sortir de cette voie silencieuse. Il était un peu temps après trois semaineq de bombardements, après un blocus international impitoyable, après un processus électoral en miettes ou une campagne libanaise assassine. Malheureusement le ver est ds fruit et le fruit est bien pourri. Stopper la machine guérrière et génocidaire en cours est impossible, trop tard. La machine tourne à plein régime, et ce ne sont pas quelques murmures dans un coin du net masqué par le bruit des tirs d'artilleries et les cris et les pleurs des enfants qui changeront quelquechose. Vous avez découvert ce WE, que le mot asymétrique avait une application réelle, vous qui pensiez encore vendredi soir que le monde était parfait. C'est bien, c'est déjà pas mal, c'est mieux que rien, même si on peut se demander si vous ne changez d'avis au moment où le vent tourne également, où le conseil de sécurité vote à 14 sur 15, abstention des USA en faveur d'une trêve. Les USA et israel se retrouvent du côté des roque states, et seuls, bien seuls. Perte du statut de superpuissance économique en plein marasme, perte d'un statut diplomatique de nation libératrice des oppresseurs. Le balancier de l'histoire, qui oscille autant autour d'un axe que d'un point, vous placait dans la catégorie du nouvel axe du mal, de l'ancien nouvel ordre mondial. Belle réaction mais tardive. Aujourd'hui l'extrémisme est profondément ancré dans la politique israélienne et il n'en partira pas de lui même. Dans une totale symétrie, on en serait à espérer une intervention russe sur Tel Aviv, comme d'autres à Bagdad ou à Kaboul. A quelle date? Mesurer sur l'échelle du temps. Certains ont profité de la faiblesse des derniers moments d'un pouvoir, d'autres pourraient tout autant profiter de la faiblesse d'un nouveau pouvoir se mettant en place. Vers le 20/01?! Si seulement c'était vrai! Les extrémistes des deux bords déposés, la seule et unique possibilité d'un retour à la paix. Sinon dans quelques temps, ce sera le tour de la Cisjordanie. D'ici là, j'espère qu'on aura entendu des propos autrement plus vigoureux de votre part pour dénoncer les crimes de guerre organisés par l'Etat d'Israel!
Cicéron et/ou Poincaré
Orateur comme un avocat et/ou Logique comme un savant de sciences exactes

Cicéron.
Orateur remarquable, il publia une abondante production considérée comme un modèle de l’expression latine classique, à l’origine de la rhétorique moderne.

Poincaré
Mathématicien, physicien et philosophe français. Il a réalisé des travaux d’importance majeure en optique et en calcul infinitésimal. Ses avancées sur le problème des trois corps en font un fondateur de la théorie du chaos ; il est aussi un précurseur majeur de la théorie de la relativité, ayant grandement influencé Albert Einstein.
On le considère comme un des derniers grands savants universels, maîtrisant en particulier l’ensemble des branches des mathématiques.

Stan 1000g
Des années que je lis sur le Web, et je n'ai jamais écrit!!! Mais cette fois-ci, je fais exception pour souhaiter bon anniversaire à ASI, comme abonnée plus que satisfaite depuis un an ! Merci dexister!
Et bonne année!!!!
FL
Daniel,

Meilleurs voeux d'abord, mais la symétrie à un moment donné n'a plus de raison d'être . Pendant la deuxième guerre mondiale fallait il faire de la symétrie entre les résistants les collaborateurs et les nazis?
Les malheureux habitants de Gaza vivent une guerre horrible que l'Huma quoiqu'en dise Alain Korkos a contribué à révéler.
Certains sur ce forum pensent que l'on parle trop de cette guerre.
Le problème c'est que les dirigeants d'Israel la mènent avec le soutien du monde "libre" , en notre nom pour ainsi dire , c'est pourquoi elle nous concerne directement, en premier lieu parce que pendant que je tape sur mon Mac des enfants meurent ou souffrent mais aussi parce que ce conflit et notamment les injustices que subit le peuple palestinien sont pour une large part à l'origine de mouvements terroristes radicaux tels ceux qui ont commis les attentats du 11 septembre.
Il s'agit d'appliquer le droit. Israel dispose d'un état , les palestiniens doivent pouvoir accéder à ce droit qu'on leur dénie depuis des dizaines d'années.
Voila la réalité. C'est une absence de symétrie précisément.
Cordialement

Norbert Puddu
Cette recherche absurde de la symétrie aboutit à cet illogique aphorisme godardien [j'ai cherché la source de la citation en vain; dans mon souvenir, c'est dans Le petit soldat, mais apparemment, ma mémoire me joue des tours]: "l'objectivité, c'est cinq minutes pour Hitler, cinq minutes pour les juifs" (pardon pour le point Godwin). À l'aune de cette formule, devrait-on reprocher à Shoah de Lanzmann de n'être pas objectif? Ce serait idiot. De la même façon, la recherche de la symétrie pour parler d'une guerre qui n'a rien de symétrique aboutit à nier la disproportion du conflit (ce que n'hésite d'ailleurs pas à faire ignoblement Glucksmann). En outre, à l'asymétrie de la lutte se superpose l'asymétrie des sources journalistiques, puisque Gaza est fermée aux journalistes. Au début de l'offensive, on a même eu droit à à un nombre impressionnant de sujets sur Sderot de la part des journalistes sur place, bloqués à la frontière et devant rendre leurs copies; en respectant la (dis)proportion du nombre de victimes, combien faudra-t-il de sujets consacrés aux morts de Gaza pour rétablir l'équilibre?

Sinon, je me félicite que le forum d'@si soit globalement de bonne tenue dans les sujets relatifs à cette offensive israëlienne, à l'inverse des lieux de discussions de nombreux sites d'informations qui ont préféré clore leurs espaces de commentaires plutôt que de laisser libre cours à des avalanches de textes haineux et idiots.
La symétrie se définit toujours par rapport à un axe de symétrie.
[ axe = la direction (des médias), une orientation générale (vecteurs)]
Alors :
Symétrie asynchrone…?
Asymétrie synchrone…?


Voir la théorie de la communication…
« Le média et/ou le vecteur »

Stan 1000g
En n'omettant rien et en expliquant les choses avec clareté!

On pourrait imaginer de regrouper les infos dans un tableau, avec pour commencer des données généralistes sur les 2 "camps"

***********************I****************Israël****************** I*************** Bande de Gaza**************
_____________________________________________________________________________
Création*************I****************1948*******************I***********************?************************
_____________________________________________________________________________
Superficie***********I*************(20 770 km²)***************I********************(360 km²)*******************
_____________________________________________________________________________
Nombre d'habitants*I********(7 282 000 Hab)**************I***************(1 500 000 Hab)****************
_____________________________________________________________________________
PIB par habitant****I***************(26 200 $)****************I********************(1 500 $)**********************
_____________________________________________________________________________
etc.

Puis ensuite exposer les résultats depuis les débuts de l'attaque israelienne

Nombre de morts
(total)

______________________________________________________________________________
Nombre de morts
(civils)

______________________________________________________________________________
Estimation du
Nombre de
combattants

______________________________________________________________________________
etc.
"Comment traiter symétriquement d'une guerre asymétrique?"
La réponse n'est pas dans la question : en rendant systématiquement compte de cette asymétrie, et en la traitant "justement" plutôt que "symétriquement" (??) - autant vouloir rendre compte du progressisme des contre-réformes Sarko, ou de l'humanité de son inhumaine "politique de l'immigration".
Quant à la "tentative desespérée" de DS d'absoudre les TV de leur travail désespérant, en passant bien vite sur les propres comptes d'asi ("Une minute de Gaza, une minute de Sderot"!), une suggestion: http://www.acrimed.org/article3044.html.
Tres bonne question.

Certaines symetries existent bien dans ce conflit, mais ce ne sont pas celle que les medias mentionnent.

Le projet Face to Face est bien l'une de ces symetries, comme l'a bien montre Alain Korkos : Les femmes et les hommes sont exactement les memes quelque soit le "camp" dans lequel ils se trouvent : C'est une symetrie d'egalite.

Mais comme le montreDaniel Schneidermann, ce n'est pas cette symetrie la dont il est question dans les medias :
[quote=DS]S'efforce-t-on de la respecter, cette symétrie, que chaque camp fera valoir la supériorité, l'antériorité, de sa souffrance ou de sa légitimité.

Mais il s'agit la de comparaion, de competition : Ca n'a rien a voir avec une quelconque symetrie car dans toute competition, une partie va toujours se retrouver devant la seconde qui s'efforcera de lui passer devant. Et c'est bine la le probleme : Les medias veulent nous faire croire a une certaine symetrie la ou elle ne peut exister.

Et malheureusement, il y a une autre vraie symetrie : C'est celle de quelques dirigeants extremistes qui, de chaque cote tiennenet exactement le meme discours, et qui des deux cotes sacrifient les peuples qu'il ssont censes representer et defendre : Dans ce conflit plus que dans d'autres, les populations sont non seulement prises en otage et sont totalement meprisees par ces extremistes qui ont un certain pouvoir.

Et cette symetrie existe uniquement parcequ'un groupe extremiste ne peut trouver une quelconque legitimisation que s'il a un ennemi aussi extremiste que lui.

Parmis toutes les images et sujets traites par @SI sur ce conflit, pour moi une des images les pkus frapantes de toutes est un extrait du journal de France 3 lors de la derniere emission : Seulement quleques secondes qui elles, n'ont pas ete analysees lors de l'emission, mais qui sont restes au montage : Quelques secondes tournees en Syrie ou l'on voit, tres confortablement installe en train de plaisanter et boire du the avec le president Bassar al-Asad ... Khalid Mish'al, le chef du Hamas !

Bien sur que le chef du Hamas n'est pas a Gaza, lui. Tous commes les faucons de l'armee Israelienne sont eux meme confortablement installes dans de beaux appartements lorsqu'ils envoient les soldats au combat.

Et comme par hasard, c'est toujours lorsqu'il y a une possibilite de traites de paix, ou d'elections qu'un "incident" est provoque et qu'un nouveau massacre recommence.

Et les dirigeants des pays arabes se moque totalement du sort des populations civiles palestinienes : Leur masacres servent a la causes des extremistes des deux bords.

Et nous, en occident sommes pris egalement en otage par ces extremistes : De par cette illusion de symetrie dont nous parle DS, et qui encore une faois est bien un leurre, on veut a tout prix nous faire croire qu'il faut absolument choisir l'un des camps, et de par la maniere dont les medias nous reportent la situation au moyen orient depuis des decennies, nous nous trouvons tous concernes par ce conflit : Que ce soit d'abord de maniere religieuse et communautaire ( Il est dangereux a mon avis de ne presenter ces conflit que comme des conflits politiques, car si les extremistes eux-meme ne sont bien sur pas du tout religieux et leurs decisions sont politiques, c'est bien la religion qui ,dans les deux camps est utilisee afin que les populations acceptent de se sacrifier ), et si l'on ne se sent pas concernes de par nos origines ou croyances, c'est par les images qu'on va essayer de nous rendre concernes et coupables : Les occidentaux les plus virulents pour l'une ou l'autre cause ( et on peut en voir certains sur ces forums ), bien entendus ne sont jamais alles au moyen orient, et ils sont tous tellement confortables debant leur petit ecran d'ordinateur pour fair ela lecon, et pousser les gens a choisir un camp : mais le resultat bien sur, c'est que choisir un camp implique forcement la haine de l'autre camp : Et tous ces gens en Europe surtout qui pense pouvoir donner des lecons ne s'apercoivent meme pas que ce qu'ils font, c'est en fait tout a fait le contraire et que pensant se battre soit contre l'anitsemitisme soit contre le racisme anti-arabe, ils ne font finalement que renforcer les sentiments racistes dans toute la societe !

Parmi tous les commentaires, celui de Manuel Brun est le plus important : dans toutes zones de guerres les populations n'aspirent qu'a la paix. Les populations elles sont pretes a faire des concessions ( meme si dans ce conflit precis , cela fait maintenant plusieurs generations que les populations ont ete conditionnes dans un sens ou l'autre contre le voisin, que tout jugement reellement objectif n'est pas permis a ces populations )

A tous les donneurs de lecons : Vous qui voulez pousser les gens en Occident a epouser la cause de l'une ou l'autre des parties, allez donc faire un tour en Israel ou a Gaza, rencontrez-donc les gens, et essyaez de comprendre ce qu'ils veulent reellement.
Comment traiter avec symétrie? Avant tout en se tenant à un certain nombre de faits qui ne sont pas évoqués:

- la guerre moderne, c'est la mort du civil et l'économie de la vie du soldat de métier, et ce n'est plus jamais mis en défaut. Certes, c'est un facteur, et il est évident à Gaza, d'asymétrie comptable, mais il permet de traiter les moyens militaires avec une forme d'équité.

- Gaza, c'est une des zones les plus peuplées du monde (raaaaaaaaaa, si vous invitiez une de mes idoles cathodiques, Jean Christophe Victor...), les estimations de densité varient de 3500 à 12400 habitants par km2. On bombarde un ennemi fondu dans la masse, et forcément, la vie des civils tombe encore plus ici qu'ailleurs.

- 23000 dollars de PIB par habitant pour Israël et 900 pour l'état palestinien...

Et après, on revient à la discussion, des éléments de symétrie plein la tête. Le temps me manque pour développer le propos, j'essaierai d'y revenir en fin de journée.
Moi je vous poserais plutôt cette question: pourquoi vouloir à tout prix traiter ce conflit de manière "symétrique" si comme vous l'admettez il ne l'est pas dans son déroulement. Un peu de courage et de bonne foi
J'ajouterai aussi que, quoiqu'il en soit au sujet de cette symétrie/dissymétrie, il faut absolument que les médias français fassent trééééés attention...
Pourquoi ? Simplement parce qu'on le voit en Grèce (dont on ne nous parle plus... étrangement... alors que la rébellion persiste !) : la jeunesse interdit tout média de pénétrer dans leur cercle (cf. l'émission de D. Mermet : là-bas si j'y suis)...
Pouquoi ? Parce qu'ils ne croient plus à un système dont ils accusent (à juste titre, d'ailleurs, pour ma gouverne ! Mon jeune âge sans doute... ;-)), les médias d'être les supos...
Il n'en est pas encore ainsi, ici-bas en France... mais le virus n'est pas loin, on le sent, de se propager ! Attention !
Re: lettre ouverte à Pierre Laurent, 11:46 le 12/01/2009

http://www.france5.fr/ripostes/video.cfm?file=http://www.france5.fr/images/emissions/009545/16/riposte_20090111.asx

de 27' à la fin (on peut passer ALBANEL, ministre sans intérêt et sans fonction !!!)

j'ai trouvé que c'était un bon débat entre Daniel SHEK, ambassadeur d'israël en france dont on peut ressentir l'exaspération vécue par israël depuis des années face aux roquettes du Hamas, et Elias SANBAR, délégué de la palestine à l'Unesco, qui entre parenthèse n'a a aucun moment prononcé les mots qu'il faudrait prononcer à un moment donné de ces guerres, de la part des palestiniens, les mots qui condamneraient l'utilisation des civils comme bouclier humain par le Hamas...
le parallèle entre les 2 écoles par l'israëlien est un moment fort, selon moi, du débat..... le genre de moment qui peut faire pencher la balance !!

n.b. : message que j'ai mis dans un autre forum mais je pense qu'il a plus sa place dans celui-ci

avec 2 invités a priori "symétriques" pour un conflit qui ne le sera jamais car le socle sur lequel il repose, est déjà bancal
Ce n'est Jamais Facile De Traiter Journalistiquement Parlant un Conflit Armée ( un autre terme plus gentil que le mot Guerre ). Dans tous Les cas il y toujours un coupable et ca pas Grand monde le dit, c'est l'Homme ou plus simplement, La connerie Humaine....
Une question me trotte dans la tête : pourquoi ce conflit précis, cette guerre, prennent-ils autant de place dans les médias ?

Hier nous avons regardé la semaine des guignols. France 2 y alimentait ses infos avec de vieilles images de guerre (par manque de moyens financiers, ils pompent dans les archives de l'INA) et la conclusion est évidente : une guerre et une guerre et les images et les souffrances sont toujours les mêmes.

J’avoue être fatigué de ce conflit...

Anthony
"Comment traiter symétriquement d'une guerre asymétrique ? Merci d'envoyer les suggestions à la rédaction."
Une petite suggestion : traiter de ce "conflit" à partir des résolutions des Nations Unies, ce sont elles qui sont supposées définir le cadre légal. What else?
NB : traiter de ce "conflit" implique de le considérer dans sa durée.
Evariste Galois (1811-1831) qui fut le premier à théoriser ce que nous appelons aujourd’hui les « symétries » usait du terme de « Théories des ambiguïtés » voulant signifier qu’une symétrie résultait d’une indiscernabilité de deux ou plusieurs situations symétriques (une figure symétrique reste la même si on lui applique une transformation de symétrie). Cette notion n’implique aucun jugement de valeur. Il va de soi que ce terme de symétrie ne s’applique en aucune façon à la situation en Israël-Palestine. Il est donc illusoire de vouloir la traiter symétriquement.
Il n’y pas symétrie de la haine et du désespoir (ne serait-ce que dans leurs motivations) entre ces deux peuples.
Développer ne relève plus du commentaire mais de l'engagement.
Comme chez Duchamp, le billet n'est pas forcément le commentaire... Merci Daniel de traiter de ce sujet.
" Pour lire de bons textes, la condition préalable est de ne pas perdre son temps à en lire de mauvais, car la vie est courte" (Papy Schopenhauer)
La symétrie ce serait (ça devrait être) "rayer Israël de la carte" contre "l'Etat qui fit septembre noir devrait accueillir les Palestiniens"...
la dissymétrie c'est "une rocket contre une bombe"... mais c'est aussi "bouclier humain" contre "abri bétonné"...
Alors la question est "pourquoi" et "comment se fait-il ?"
Oui, le mot assymétrie vient, on peut aussi parler de guerre injuste, comme si elle pouvait l'être juste, on doit aussi amener le mot "disproportionné" versus proportionnée.

Mais surtout ce qui frappe, c'est le manque de préparation, elle ressemble à un passage à l'acte cette guerre,
elle n'a pas prévu le corridor humanitaire dès le début, elle n'a pas choisi des moyens "chirurgicaux",
ce gouvernement israelien le savait que les populations civiles seraient là au milieu du carnage, cela aurait dû être pensé en amont.


et puis de façon paradoxale, cette guerre scinde la bande de Gaza, en deux bandes de Gaza, elle multiplie les foyers à combattre au lieu de les affaiblir,
[quote=Mais il y a symétrie de la haine et du désespoir, dans ces peuples enchaînés l'un à l'autre.]

Et pourtant, il est possible d'avoir des projets communs, de vivre ensemble.
Comme le signalait Rimbus en commentaire de la chronique "Lettre ouverte à Pierre Laurent"

"Hevenu Shalom Aleinu" (We Brought Peace Upon Us) - "Ma Ana Ajmal Min Salam" (There is Nothing More Beautiful Than Peace).

je suis par ailleurs effarée par les commentaires haineux et injurieux sur cette chronique.
rien à dire sur le fond de l'article. Mais cela m'a permis de découvrir le projet Face2Face. J'avais raté la chronique d'Alain Korkos que j'ai donc découvert ce matin. Une idée vraiment géniale ! Ca fait vraiment plaisir de voir les réactions des gens sur la vidéo. Vous devriez peut etre le remettre à la une ou en reparler dans la prochaine émission. Je ne suis surement pas la seule à l'avoir raté en mai. En tous cas, merci, ça m'a mis de bonne humeur ce matin. Bonne journée à tous ! - Stéphanie
[quote=Mais il y a symétrie de la haine et du désespoir, dans ces peuples enchaînés l'un à l'autre.]

Par pitié Daniel, non.

Il y a un occupant et un occupé, personne n'est enchainé dans cette histoire !
Funeste loi qui se vérifie sans que l’opinion publique mondiale puisse grand-chose contre cela : Israël peut tuer des civils palestiniens à volonté sans rien craindre de personne…

http://www.bakchich.info/article6415.html

Un peu de symétrie journalistique : médias institutionnels gênés aux entournures contre presse en ligne
Bonjour la France,

En faisant très rapide, voilà nos points de vues envers ce conflit.

http://gueulante.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/12/israel-lorsque-l-etoile-de-david-se-transforme-en-etoile-mer.html

A plus

JD
l'Equipe
gueulante.fr
[quote=Comment traiter symétriquement d'une guerre asymétrique ? Merci d'envoyer les suggestions à la rédaction.]

En expliquant qu'il y a un occupant et un occupé.
Vous n'évoquez pas la dissymétrie la plus flagrante mise en avant par ce conflit. Une dissymétrie qui échappe à tous les commentateurs et qui est valable pour la plupart des pays du globe. Il s'agit de la dissymétrie entre la volonté des peuples et les actes des dirigeants politiques. Je suis persuadé que ni le peuple Israélien, ni le peuple palestinien ne veulent de cette guerre ignoble et absurde. Or, à la fois le gouvernement Olmert et le Hamas semblent avoir intérêt à faire cette guerre, si l'on en croit par exemple, l'éditorial de Maurice Szafran dans Marianne daté du 3 janvier.
Ce qui manque cruellement dans le traitement médiatique, c'est une prise de distance avec l'horreur asymétrique des combats, pour expliquer la symétrie des raisonnements politiques. Cette déconnection est grave. Elle montre tout simplement que la démocratie est dans un triste état. Les peuples veulent la paix. Or les gouvernements, massacrent des innocents. Que faut-il en conclure ?
la justice est faite pour trancher. Il n'y a pas de symetrie dans un jugement : la victime et le coupable.
Dans cette histoire personne ne sera jugée par un tribunal digne de ce nom (ni les dangereux terroristes à la tete d'Israel, ni les resistants palestiniens), mais dans nos coeurs nous pouvons juger : paix aux victimes Israeliennes et surtout (car elles sont bien plus nombreuses et atroces) Palestiniennes, pas de pitié pour les dirigeants Israeliens. Là est l'asymétrie. Entre les peuples qui souffrent, et les dirigeants qui organisent et utilisent cette souffrance.

Quelle guerre est symétrique? Et d'ailleurs qu'est ce que ça apporterait? ça apporterait un positionnement journalistique plus facile, c'est tout. Pour votre bonne conscience, ça vous arrangerait qu'Israel soit les gentil, et les palestiniens soient les méchants. Il n'y aurait alors aucune recherche de symétrie. On entendrait partout : TERRORISTES PALESTINIENS...
Mais tout le monde voit la mauvaise foi d'Israel, et les massacres en cours. Alors vous ne pouvez etre anti-sionistes (car vous seriez taxé d'antisémite), mais impossible de nous faire avaler la pillulle comme quoi Israel est dans son bon droit.
Journalistes, vous etes coincés.
Choisissez dans votre ame et conscience. Qui terrorise qui au proche orient, sans aucun préjugés?
Qui aura le courage de resister au brisage de tabou : Israel doit payer pour les crimes commis en son nom.

Vive les peuples unis, et que justice soit faite !
Bonjour Daniel, et bonne année 2009. Bonne et fructueuse année à @si, bonne année à Anne-Sophie, Elisabeth, Judith, Justine, Sophie, Alain, Dan, David, Gilles, Sébastien et Thomas ( et pardon pour celles et ceux que j'aurais oubliés ). Ce matin Nicolas "Pittbull" Demorand, sur France-Inter, a soufflé de belle manière votre première bougie : son billet de 7h25 a été consacré à @si : avalanche de compliments, site incontournable, indispensable etc etc. Alors internautes, mes frères et mes soeurs, abonnez-vous, rabonnez-vous pour qu'@si puisse vivre et se développer !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.