101
Commentaires

Ce que j'ai dit à "L'objet du scandale"...

Derniers commentaires

Comme son illustre prédécesseur, Daniel descend dans la fosse aux lions... mais, si je ne m'abuse, l'autre Daniel ne conversait pas avec les bestioles. Hé hé...
Je ne lis cette chronique qu'aujourd'hui (moi aussi j'ai un emploi du temps très très pffff...). Merci d'un tel sacrifice, c'est dur d'être chef d'entreprise. Et je n'ironise même pas! La semaine dernière j'étais à une réunion du diocèse, pour un projet de document sur la catéchèse (en, gros, l'annonce de la foi de 7 à 77 ans, vue par les cato du coin), la langue de buis était fluide, couramment parlée. Et bien je n'ai pas eu votre patience, je suis partie avant la fin! C'est dire si je compatis. Et je viens de lire votre livre. Il est beaucoup trop court. Je l'ai fini dans la journée, après j'ai dû commencer autre chose en allant me coucher. Mon grand gamin de 16 ans est en train de le terminer, son père et son frère font la queue. Merci pour le livre donc.
Voilà, c'était juste pour le plaisir de fayoter un peu, je me dis que vous en avez besoin de temps en temps.
@ Lou: bien vu la référence au petit Nicolas, c'est vrai, "on a bien rigolé".
http://television.portail.free.fr/actualite-des-medias/03-11-2008/record-d-audience-pour-l-objet-du-scandale-sur-france-2/

eh ben moi je dis que G. D. devrait dire merci à D. S. pour la pub car sans lui aucun @sinaute n'aurait été suffisamment motivé pour regarder cette émission.... et c'est sûr que le record vient de là ... et tout ça juste pour vérifier ce que le "boss" nous disait snifffff.....la prochaine fois je le crois sur parole.....................................
Sans vouloir changer de sujet il me semble que l'émission du même Durand qui a suivie le soir même "les indépendants montent le son " sur France 2, aurait à elle seule méritée également une analyse qu'on aurait pu intitulée Guillaume Durand ou l'art de la propagande, puisqu'elle a essentiellement servie à faire la promotion du projet de loi anti-piratage d'Albanel (dit Hadopi), en reprenant l'argumentaire mensonger des industries culturelles qui en sont les inspiratrices. L'avis de la Cnil, révélé aujourd'hui par LaTribune, est lui sans ambiguïté sur les dangers de cette loi qui vient d'être votée en première lecture au Sénat, dans un silence assourdissant du coté de la majorité des médias traditionnels
http://www.ecrans.fr/Hadopi-Les-critiques-tres-dures-de,5588.html
Bataille, Louvin, m'on fait penser à ces hommes qui font vrombir les moteurs de leur grosse voiture aux feus rouges. La mienne (d'audience, de voiture, de...) est plus grosse que la vôtre.
Alors, on a beau pensé: "mais, c'est un plan sur lequel je ne veux pas me placer, ce qui compte, c'est la qualité".... on essaie de dire "euh, ben en fait, j'ai pas un micro-pénis (=je fais 1 million de téléspectateurs)".
Daniel, j'ai regardé l'émission à cause de vous. Ne vous commettez plus. Vous n'avez pas le bagout sans délicatesse d'une Faustine, le port stupide et goguenard d'un Bataille; Ce n'est pas grave. Vous êtes meilleur su la distance. Allez à Taddei, on vous laissera parler.
Finalement c'est Bucquoy, que Daniel Schneidermann a essayé de faire passer pour un clown (je me demande quel est le clown des deux pour aller cautionner ce genre d'émission ?), qui a dit les choses les plus pertinentes. À savoir que ce serait bien de proposer, à une heure de grande écoute, une émission d'analyse marxiste de la crise. C'est une remarque très juste alors qu'au contraire on invite toujours, sur tous les plateaux, les mêmes économistes libéraux qui n'ont rien compris à rien et qui n'ont rien vu venir de la crise.

À la fin, Gérard Louvin a même donné une leçon quasi bourdieusienne à Schneidermann en faisant remarquer que finalement ceux qui critiquent les grandes chaînes de télévison le font depuis les petites chaînes ou depuis le web (autrement dit, on ne peut pas critiquer la télévision à la télévision, tout au plus aller faire le camelot pour essayer de vendre le bouquin écrit avec fifille).
Je pense avoir trouvé le véritable urinoir entre celui de Duchamp et celui sur le plateau.
Merci mebahel, et comme c'est l'heure de l'apéro, à la tienne !
Bon, je l'ai prise en cours, l'émission.
Et malgré ce, j'ai vu, car c'est visible (un comble pour ce qui est sensé ne pas se voir) les coupures. (pas toutes, fatalement)
J'ai vu aussi le néant abyssal qui s'y traitait.enfin qui s'y traitait c'est bcp dire.. qui s'y agitait, genre bulles de savon?
Comme quoi, même le néant on le voit quand on lui irise les contours.
Ca rendrait démiurge, pour un peu.. un p'tit coup de big bang, et plop...
Je m'associe donc aux comms immédiatement à partir de c@mille 17:29 le 02/11/2008, et je plussoie
Je viens de regarder l'émission. Vous y étiez transparent, invisible, inaudible. Les montages ont été plutôt sévères.

L'émission était sans intérêt, se contentait d'enfoncer des portes ouvertes, montrait d'un coté les "cyniques-de-l'audimat" et de l'autre les ennemis de la télé-poubelle sans jamais aller au delà des lieux-communs. Vous auriez pu, au moins, vous en servir comme objet de promotion, mais à part une mention du site et une rapide allusion au livre : rien.

En tout cas, Laurent Bataille a vraiment la haine contre vous. Et je trouve que vous ne l'enfoncez pas assez. C'est décevant, il méritait vraiment des claques. J'espère que son succès médiatique est en train de baisser aussi vite qu'une télé sur un tobbogan. (hin hin hin)
Aucun intérêt cette émission. Le néant.
Fontaine sans scrupule, narquois et prétentieux.
Allez, on oublie.
Pareil.
Vu, digéru, recrachu tout aussi secu.

Une question quand même : qu'est-ce qui pousse des gens à accepter d'avoir un boîtier Médiamétrie (médiafoirie, oui) chez eux, à cliquer sur leur télécommande à chaque fois qu'ils s'extirpent du canapé ou y retournent, quand ils changent de chaîne, de programmes, etc.
Voilà un sujet, tiens (oui, bon, qui m'intéresse moi...) : le profil de la famille Médiamétrie et ses motivations...

Le jour où plus personne n'acceptera d'avoir ça chez soi, les retours audimétriques seront un tout petit peu plus compliqués, le "travail" de ces méprisants Louvin, Fontaine & co itou...
Remarquez, avec le numérique, on peut tout aussi bien envoyer un signal codé qui déterminera si le récepteur est branché, sur quelle chaîne et pendant quelle durée.
Me demande même si ce n'est pas déjà le cas (c'est une vraie question technique, car une possibilité).

@si, une petite réponse à ces questions, ça vous tente ?
Ben figurez vous que chez nous, avec notre abonnement (ADSL, teléphone et TV) chez Neuf Tel, on peut voir quel est le pourcentage (parmi les gens qui sont chez Neuf aussi et qui regardent la télé à ce moment là?) de personnes qui regardent telle chaine:
ça apparait soit sur la mosaïque, soit si on appuie sur information (le petit i sur la télécommande) en bas du petit bandeau en bas qui s'affiche alors.
Je ne savais pas...
Mais ça semble tout naturel maintenant que vous le dites.

Mais je me posais la question du signal sur la TNT par voie aérienne, savoir si c'est aussi possible.
Peut-être que mon "interrogation" n'en est pas une et que tous les spécialistes sont en train de se foutre de moi en me lisant :)
Merci de l'nfo. Je suis chez Neuf aussi et je viens de découvrir ça.
Oups, en fait je suis chez Télé2 (enfin chez SFR maintenant si j'ai bien compris les derniers courriers que j'ai reçus). Et j'ai également la possibilité de connaître le pourcentage de téléspectateurs de chaque chaîne.
Une info : il semble qu'il y a un peu plus de 8000 "panelistes" (admirez le nom) chargés de cliquer sur leur télécommande pour Mediamétrie.

Qu'est-ce qui se passe quand 50 % des panélistes vont au toilettes en même temps (pendant la pub) ?
Ça veut dire que 50 % des téléspectateurs français sont pris d'une envie subite ?

Question : les évacuations et les égouts sont-ils adaptés à ce raz-de-marée et si non, ça va tenir encore combien de temps ?
Faut demander à l'Urinoir. Il sait tout.
"Urinoir, mon bel urinoir, dis-moi que..."

Une info : il semble qu'il y a un peu plus de 8000 "panelistes" (admirez le nom) chargés de cliquer sur leur télécommande pour Mediamétrie.

Qu'est-ce qui se passe quand 50 % des panélistes vont au toilettes en même temps (pendant la pub) ?
Ça veut dire que 50 % des téléspectateurs français sont pris d'une envie subite ?

Question : les évacuations et les égouts sont-ils adaptés à ce raz-de-marée et si non, ça va tenir encore combien de temps ?


ce serait intéressant de vérifier ce chiffre de 8000 téléspectateurs car je ne peux imaginer que des émissions soient jugées, et passent parfois à la trappe, sur le seul jugement d'un panel de 8000 personnes : sur 65 millions de français, 8000 ça ne serait pas du tout représentatif...

....quoique !!! vu le nombre d'émissions que j'ai aimé qui ont sauté sans que je ne comprenne vraiment le pourquoi (idem certain animateur récemment grrrrrrr) et vu le nombre d'émissions qui restent en place pendant des années sans que je n'en saisisse mieux le pourquoi !!!!!

ça ne m'étonnerait plus qu'ils ne se basent que sur le jugement de 8000 personnes.... ridicule!!!!!
À votre service

Récupéré sur Mediamétrie.fr :

MOT : MÉDIAMAT

définition : Nom déposé ; système permettant de mesurer l'audience des chaînes de télévision. Etude permanente d'audience de la télévision, réalisée par Médiamétrie auprès d'un panel national de 3 150 foyers soit 8 200 personnes âgées de 4 ans et plus, à l'aide d'audimètres à boutons-poussoirs . Cette méthode permet des mesures d'audience individuelle, assure un suivi quotidien des comportements du public, et offre des possibilités d'analyse diverses des résultats d'audience sur les programmes et la publicité.

Et voilà : 8200 personnes (3150 foyers !) décident du sort des émissions, directement et/ou indirectement. C'est un raccourci ? Non, demandez aux gens qui consultent les baromètres d'audience tous les matins...

D'où ma question reposée : quelle est la motivation de ces personnes ?
INCREDIBLE !!!!!!!!!! MA télé en 2008 dépend du geste de pousser ou non sur un bouton de 8200 personnes sur 65 millions !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! j'ai du mal à assimiler cette info......
pas étonnant alors, quand Canal ou la TNT ont pointé leur nez, que tous les autres téléspectateurs s'y soient précipités.........

et malgré tout, les chaînes hertziennes historiques continuent les programmes pour leurs 8200 téléspectateurs... fidèles d'entre les fidèles amen, jusqu'à la mort..........et moi je paie pour eux grrrrrrrrrrr

n.b. : merci SLEEPLESS pour la recherche ; la réalité m'a été très pénible à entendre !!!!! .. snifffff..
......................mais je vais me reprendre et me dire qu'un jour la télé tiendra compte de MON avis ????!!!!!!!!!!! re sniffffff

n.b. bis : si demain c'est sarko and co qui imposent les programmes alors j'espère que la redevance sera définitivement "facultative" (je sais je sais je m'impose délibérément une note d'espoir car c'est lundi et je ne veux pas gâcher tout de suite ma semaine par des nouvelles trop pessimistes !!!!!!!!!)
Justement, la question du dimensionnement des alimentations en eau et des réseaux d'assainissement pour faire face aux pointes est une des plus ardues, les ingénieurs s'arrachent les cheveux, les chercheurs sont toujours plus innovants. Et je ne vous parle pas des réseaux téléphoniques le 1er janvier de 0h01 à 0h30 environ... Ni des livreurs de pizzas dans la 1/2 heure qui précède un match... Notre monde moderne a des problèmes techniques parfois insoupçonnés...
Bon, je viens de voir l'émission avec DS comme participant.
Une chose est sure plus jamais je ne me farcirai cette émission, même si DS y retourne.
L'horreur.
Alors la description dans la chronique est très juste: on ne sait pas vraiment quel est le sujet, ça ne tient pas debout: c'est très brouillon je trouve, on se demande ce qu'on regarde (à défaut on sait pourquoi on le regarde, ou presque)

Alors oui les ciseaux ont fonctionné, on ne voit pas l'échange entre DS et Fontaine (sur la demande d'interdiction du film de Oren Nataf), mais le sachant, nous, on comprend mieux 'agressivité de Fontaine à son égard......et encore agressivité, c'est plutôt light comme description de son attitude.

A DS, courage, j'ai compati à votre douleur
C'est la fin de l'émission, je viens de relire la chronique, et j'ai envie de dire : Alors, Daniel, ça fait quoi de passer à la trancheuse ?
Je ne comprend pas pourquoi les producteurs de daube ne réalisent pas qu'ils nourrissent et flattent les plus bas instincts de l'homme, ils participent à empêcher l'avancée de la civilisation, à l'homme de s'émanciper intellectuellement. Je crois avoir entendu "ce sont les jeux du cirque" dans la bouche de Bellemarre, et il a bien raison. Travaillant moi-même pour une boite d'édition DVD, je suis toujours assez consternée de voir à quel point le marché se casse la gueule, et à quel point nos DVD de films pornos se vendent bien.

Je comprend bien le billet de Daniel après ce visionnage : le problème n'est pas la télé réalité, ni ce que les gens aiment ou n'aiment pas, mais de repenser le média, et sa mission.
Donc sans vouloir enfoncer des portes ouvertes, le thème mal défini de l'émission n'a eu finalement que peu d'intérêt. Ce débat aurait du avoir lieu à l'époque où nous aurions du nous inquiéter de la télé-réalité, pour la première saison de Loft Story, de Koh Lanta, Fear Factor et toutes ces merdes. Cela n'a plus aucun sens aujourd'hui.Alors merci Daniel de l'avoir souligné en fin d'émission (enfin je crois, car apparemment ça à tranché sec).

Sinon, j'aurais bien collé une paire de claques à Fontaine, avec sa vieille dégaine de mec qui connait tout sur tout, à commenter les reproductions des tableaux du plateau avec son air hautain. Car même moi, à 25 piges, je sais que l'urinoir (renversé) de Duchamp s'appelle "La Fontaine", et que son concept était un peu similaire au "ceci n'est pas une pipe" de Magritte.
Quel interet aurait il eu de mettre un urinoir dans un musée sans ce détournement ? Alors qu'il aille se la péter ailleurs avec ses fausses connaissances artistiques et ses vannes sur l'audimat d' Arrêt sur Images, ça nous fera des vacances.

Sinon belle chemise, Daniel.
Parfait... Parce que là c'est vivement Dimanche et mes yeux commencent à saigner.
Salut,

Comme indiqué sur le message de Daniel c'est aujourd'hui que ce sera diffusé.
Page de télérama.
Honnêtement Daniel...
Est ce que cela valait vraiment le coup...non évidement, le pire c'est que vous le saviez avant d'y aller, ou bien?
( c'est la mode les psychanalyses d'après émission... loupée)
Quoi de mieux finalement que de la promo radio? Que les gens écoutent vraiment plus que la télé que les gens voient souvent sans la regarder vraiment!!!!
Voir la mise à jour qui vient d'être mise en ligne à la fin de cette chronique : l'émission à laquelle DS a participé sera diffusée dimanhe prochain précise Guillaume Durand
Alléché par l'article de DS,je viens de me mettre devant le petit écran.Ils ont tellement coupé qu'on ne voit ni DS ni
les autres invités.On ne reconnait meme plus le sujet.

Daniel,ce n'était pas plutot un gag de Marcel Beliveau ?
Je... J'ai l'impression que l'objet du scandale n'est pas celui sur la Télé Réalité....
Je vous trouve dur avec Durand. Je trouve que c'est une des émissions les moins pires qu'il ait commises depuis longtemps.
Elle a un caractère "sémiologique" que j'aime bien.
Voilà, alors il y a pire que ça, participer à ce genre d'émission n'est donc pas dramatique.

http://anthropia.blogg.org
Daniel, comment avez vous fait pour supporter de vous faire traiter comme un petit garçon par ce malotru de Copé hier à Ce soir ou jamais ?
Comment avez vous pu garder votre calme ?
Sans doute parce que vous, vous êtes bien élevé.
cher Daniel,

je trouve votre tout a fait normal que vous et vos confrères nous fassiez part de vos passages à la télé et j 'irai même plus loin en disant qu'une rubrique spéciale devrait être crée a cet effet ...

par exemple pour trouvez la très bonne émission de David Abiker ou bien savoir que vous étiez sur France 3 hier soir chez l'excellent M. Taddeï : ce serait une incitation pour nous à regarder de bonnes émissions de télé ou de radios !

merci
Bof, j'ai vu "ce soir ou jamais". Il s'est frisé, Copé. Pas mis en difficulté une seconde, alors qu'il était seul contre tous. Vouloir lui faire dire que le nabot est pote avec Bouygues, quel intérêt ? Copé a pu balader ses contradicteurs, notamment en affirmant que les coups de téléphone aux rédactions pour leur dire de traiter ceci ou cela, ça n'existe pas.
Bien évidemment que ça n'existe pas. Tout le monde sait bien qu'il suffit de nommer les bonnes personnes aux bons endroits et la machine à autocensure s'enclenche tout seul, mais ça, personne n'a été capable de lui expliquer, à Copé.
C'est vraiment comme ça que je veux entendre parler des gens de télévision. Merci Daniel et à l'équipe @si
(message Duchampien redondant avec ce qui a été dit plus haut, oublier ... la prochaine fois je lirais tous les commentaires avant !)
YEAHHH !

Daniel en direct live...

Avec Copé, ce qui calme un peu !

Bon j'y retourne...

***
WWOOOUAIHHHHHHHHHH !

DS à Ce soir ou jamais !!!!!


c'est cool

vous remarquerez qu'il est pas invité n'importe où notre Daniel ; et même l'objet du scandale, c'est pas la star ac' ou sacrée soirée...

ps : on s'est croisé production code ;-)
J'adore votre description de cette émission vécue de l'interieur. C'est à diffuser largement . Vous n'avez pas du vous marrer , merci de nous faire rire en vous lisant.
Les monologues de Bucquoy sur Besancenot et Marx sont " intrépides " ou plutôt insipides ?
C'est malin, Daniel, maintenant on va être obligé de regarder l'émission ! N'empêche, c'était ben du courage d'y aller...
Je ne vois pas trop ce qu'il y a à gagner à participer à ce genre d'émission où l'on ne maîtrise rien de ce qui va rester. Sinon cautionner les Durand et autres animateurs de guignolades, qui pourront toujours se vanter d'avoir reçu dans leur émission des "intellectuels" comme Daniel Schneidermann ou des artistes comme Jean-Michel Ribes. Si, en plus, le prétexte c'est d'aller vendre un bouquin, on leur donne encore plus raison puisque ces émissions recrutent avant tout des camelots venus faire la promotion de leurs œuvrettes.

Sans doute arrive-t-on parfois à faire passer la queue d'une idée par contrebande, mais globalement, le seul gagnant c'est Durand. Vous aurez beau pleurnicher après coup (ou en prenant les devants, comme ici) en disant "on m'a censuré", ça ne remet absolument pas en cause ce genre d'émissions.

Une association comme Acrimed, que l'on accuse de ne pas vouloir débattre, est prête, contrairement à ce qu'on imagine, à répondre aux invitations à la télé où à la radio. Simplement elle s'assure de quelques précautions élémentaires pour que sa parole ne soit pas dénaturée ou pour ne pas cautionner la puissance invitante dans tout ce qu'elle fait. Ces conditions n'ont rien de draconiennes, pour répondre à l'avance à ceux qui penseraient que la barre est placée tellement haut que c'est facile de jouer les exclus.
" Ribes et Fontaine se sont empaillés sans concession pour savoir si la grande oeuvre de Duchamp s'appelait un urinoir ou je ne sais plus quoi, "
Il s'agissait en fait d'une FONTAINE !
La chose a donc son importance, comme celle de savoir si Fontaine a gagne ou perdu cette bataille.
Ce qui ne me surprend guère, finit par me lasser mais laisse toujours subsister cependant en moi une pointe d'étonnement, c'est à quel point la télévision reste éternellement attachée à des formatages et des mises en scènes toujours identiques: ainsi, si j'ai bien lu votre chronique, il y avait tout d'abord dans cette émission de Guillaupme Durand, un sujet relatif à la télé. De fait, la télé n'adore rien que de s'auto-entretenir sur elle-même, elle a toujours l'impression que dans ces exercices narcissiques elle fait preuve de réflexion alors qu'elle se contente le plus souvent de râbacher des évidences et du blabla inintéressant... de remuer sans cesse le vide qu'elle ne cesse de produire (le maître ès recyclage du néant étant bien sûr Morandini, qui a élevé cette mécanique nihilo-phage au rang de processus industriel).

Ensuite, on retrouve la logique bêtasse d'affrontement binaire entre deux camps qui doivent immanquablement s'affronter: ce binarisme simpliste est lassant, car on sait avant même le début de l'émission ce qui s'y dira et on n'en saura pas plus à la fin de l'émission qu'à son début. Et ce qui paie pour être gardé au montage, ce sont les "effets télé", qui ne sont justement que des effets et nuisent à une réflexion que de toute façon la télé abhorre. Bref, le débat télé est décidément un formatage creux, d'autant plus creux qu'il prend comme sujet même le vide dont la télé a su se faire une spécialité.

Et au fait, ces épisodes de promotion du livre, et partant du site, ont-elles amené à @si de nouveaux visiteurs, voire de nouveaux (et j'espère nombreux) abonnés? J'imagine que nous z'aurons la réponse lors de l'émission making-of qui annoncera la mise en place de la diffusion sur freebox et l'abonnement aux collectivités. Mais si je pose la question, c'est que je m'interroge sur les bienfaits prescripteurs du médium télévisuel, et je voulais savoir si votre expérience d'invité en promotion sur les plateaux télés avait des conséquences directes en matière de vente de livres et surtout d'abonnements @si.
Non mais écoutez "notre" D.S se plaindre de l'émission où il s'est rendu. Il savait à quoi s'attendre. Et lui qui dit y être aller sans enthousiasme s'est finalement bien battu.

Pour les coupures de ses interventions, c'est certes bien dommage, mais bon, la télévision coupe, c'est comme ça, sinon c'est trop long, pas assez "vendeur". Ce qui sera intéressant à observer c'est si la télévision publiques coupera toujours autant quand la publicité aura disparu.

C'est tout bon pour Guillaume Durand, il peut dire que D.S était sur son plateau, ça fait très "in", très "décryptage de l'information", presque une caution morale. Et si des interventions sont coupées au montage, pas grave, les abonnés d'@si ne sont pas dupes, eux.

J'espère que ça permettra au moins de doper les ventes du livre. Et puis, D.S a dit à Laurent Fontaine et aux autres "animatueurs" ce qu'il pensait ou pas.

Rien que pour toutes ces raisons, ça valait le coup d'y aller.

Ps: il faudrait décrypter l'émission dans une émission spéciale @si ;)
Daniel, heureusement que j'ai déjà vu cette émission sinon je croirait que c'est un troll ; france2 ne sais pas qu'elle existe :
L'objet du scandale

Pour ceux qui n'auraient jamais vu cette émission un article de télérama à propose de la dernière émission sur les armes.
Cher Daniel, j'ai lu assez vite, mais est-ce qu'il y avait une pub pour votre livre ? Vous y étiez pour faire la promotion dudit livre ou pas ? Je crois que vous aviez annoncé la couleur il y a quelque temps... Mais là, plus rien. R.L.
Ben oui, mais c'est toujours pareil avec ces émissions de promo

J'y vais pas, je reste fidèle à une certaine éthique ... et inconnu
J'y vais, et j'entre dans le système.

Alors bien sûr, on peut essayer de raconter une histoire, ça fait passer le chagrin.
Je vais regarder cette émission car vous y êtes, et essayer de voir les coupes par rapport à votre article. Mais bon, pour moi il y a longtemps que je ne regarde plus ce genre d' émissions que je ne trouve pas intéressantes : tout le monde restant sur ses positions, et c'est souvent celui ou celle qui a le plus de "bagout" qui l'emporte. Mais vous avez raison de faire un peu de pub pour votre site. à ce propos quand paie-t-on notre cotisation ?
"Jan Bucquoy, qui tente de monter en France un musée du slip, et qui est "surtout connu pour ses interventions intrépides à la télévision" comme dit Wikipedia"
Jan Bucquoy mérite mieux que cette présentation.
Dans la suite de sa fiche Wikipedia, on trouve entre autres "Influencé par le Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations de Raoul Vaneigem et de La Société du spectacle de Guy Debord, il considère le monde des médias comme un spectacle continuel qui est transformé en marchandise par le capitalisme. Ceci explique en partie ses manifestations orageuses à la télévision"
Ca devrait vous plaire çà, DS!
France 2, c'est bien la chaîne qui a invité, dans "Les 100 qui font bouger l'école", le directeur d'une école de Mons-en-Baroeul (59) où se déroule une expérience de pédagogie Freinet appliquée de la maternelle au CM2 dans un quartier défavorisé - expérience rare dont les résultats exceptionnels ont fait l'objet d'un ouvrage publié par l'équipe d'universitaires en Sciences de l'Education qui a suivi le projet - et qui a coupé au montage l'intervention de ce monsieur pour lui préférer l'interview de Guy Roux et un reportage sur Acadomia ?
Je crois que je ne vais pas regarder cette émission...
je suis à la recherche d´un commentaire de prenom nom " un nouveau maccarthisme", qui a été apparemment censuré.
c´est pour moi un objet de scandale, la censure de ce post pour lequel j´avais voté et que je trouvais sinon pertinent , en tout cas sujet à débat.
Bonjour Daniel,
Je suis sure que le récit que vous venez de nous en faire est bien plus savoureux que l'émission telle qu'elle nous sera montrée ! Je sens que vous vous êtes encore fait des amis dans l'audiovisuel.
Une remarque, cependant. PPDA rerereraconte son éviction... Et heureusement que vous ne dites rien et que vous souriez ! J'imagine qu'en ce moment, au fil de vos passages radio/télé, vous rerere-expliquez le concept de votre dernier ouvrage, et, vous le confessez vous-même, vous allez dans ces émissions, entre autre, pour placer "arretsurimages.net". Vous essayez de faire connaître votre boulot et d'attirer à vous de nouveaux lecteurs/asinautes. Bon, vous pensez peut-être -moi je le pense en tous cas- que le propos de PPDA est moins intéressant et beaucoup, beaucoup plus nombriliste... Mais lui ne voit pas les choses ainsi ! On ne peut pas lui reprocher de faire sa promo. On peut juste le zapper.
Daniel Schneidermann, vous avez raison d'accepter toutes les propositions. Non seulement parce que ça fait la promo de votre bouquin et d'arretsurimages.net, mais parce ce que ça vous permet - mais en avez-vous encore besoin ? - de voir "de l'intérieur" comment la télévision se fabrique. En tous cas, vous restez en contact avec le millieu.
La seule information "l'enregistrement a été interminable", par exemple, est intéressante. Elle indique que le producteur d'une telle émission dispose d'une grande lattitude au montage et qu'avec le matériel enregistré il peut montrer tel produit fini ou tel autre.

Autre chose: je ne sais pas si vous êtes conscient que pour un certain nombre d' @sinautes (qu'ils me démentent si je me trompe...), vous êtes un étrange personnage, un objet d'interrogation, un type "à part". Ouais, ne vous marrez pas, je le dis sans déconner et sans vous chercher à vous cirer les pompes, je crois que pas mal de vos groupies (le phénomène "groupie" existe aussi chez les intellos, mais il est difficile à déceler car le groupie-intello a honte et se cache, de crainte d'être comparé au fan de Claude François ou de Mylène Farmer) qui suivent votre parcours (avec plus ou moins de fidélité, mais tous les "fans" sont comme ça, inconstants et égoïstes) ont envie d'avoir des informations sur vous, ne serait ce que pour s'assurer que vous êtes en bonne santé (mentale), que vous n'êtes pas près de craquer, de jetter l'éponge, de rentrer dans le rang, de vous durandiser, d'aller boire le café avec Elkabbach.
En résumé, ce genre d'article léger et sympa sur les tribulations de Schneidermann dans la jungle de la télévision apporte de la vie à @rret sur images.
Ah bon? il y avait un contrat avec Bucquoy et Ribes?
Quel était le contrat avec Schneidermann?
Vivement dimanche (oups) que l'on voit ça.
Avec Lucet, un autre débat passionnant aurait pu être l'utilité de Sarko-Bruni chez la Reine pendant tout un JT présenté par elle-même.
On devine la franche poilade qui aurait pu dominer le plateau à ce moment-là.
Nous avons tous quelques petites fiches dans nos poches, en partie aussi grâce à vous depuis l'année 1995.
J'espère que vous avez tout filmé, Daniel, avec la caméra cachée incrustée dans vos lunettes, histoire de voir les plans coupés :-)
En entendant les mots "votre successeur Paul Amar", j'espère que vous vous êtes retenu, vu qu'il est au décryptage ce que l'astrologie est à la science.
Avec les publicités, les coupures (ou censures) dans les émissions sont une des choses qui m'énervent.
On devrait avoir la possibilité de voir ces émissions sans coupures si ce n'est à la tv, alors sur le net.
En tout cas, vous avez l'air de vous être bien amusé malgré votre réticence à y aller.
Et si vous êtes finalement coupé au montage, on aura eu au moins le plaisir de lire cet excellent résumé.
Daniel, en lisant votre article ce matin, j'attendais à la fin de celui-ci la phrase culte du Petit Nicolas, le vrai petit Nicolas (sans comparaison avec l'autre) :
"on a bien rigolé."
Il y avait Geofroy, le Bouillon (on l'appelle le Bouillon parce qu'il dit toujours "regardez-moi bien dans les yeux" et que dans le bouillon y'a des yeux), Rufus, Eudes et les autres... Tout cela est digne d'une histoire de Sempé et Goscinny.... Oui, Il faut encore aller à la télé Daniel, si on vous invite, et nous raconter encore des histoires comme celle-ci ! Merci.
wouaw, ça avait l'air chaud, dommage qu'on ne nous montre pas ce genre d'émissions (on vérifiera les coupes) ;

je dois avouer que le "arretsurimages.net" glissé l'air de rien (?) dans une émission, vous le tenez bien : je vous ai vu chez TOUSSAINT(que par ailleurs je n'aime pas, je regrette toujours Samuel ETIENNE à l'Edtion Spéciale.... désolée, je ne peux m'empêcher de parler de moi !!), vous avez réussi à glisser le nom du site un bon nombre de fois.sans que personne ne s'en rende compte (?) ; et vous avez même réussi, encore bravo, à glisser juste avant la fin de votre intervention, la réponse du berger à la bergère, euhhhhhh, sur le fait que vous ne vous étiez pas "accroché" à votre fauteuil de france 5, en réponse à la critique, à l'époque, mais il n'est jamais trop tard n'est-ce-pas, de ce cher Bruce sur vos réactions dans les média à la fin d'arrêt sur images l'an passé ;
ce cher Bruce n'a rien eu à répondre, "estonished, nein ?"

je dis chapeau et encore bravo ; mais c'est vrai que je suis une fidèle du site (comme je l'étais de l'émission sur la 5) de la première heure, et que, pour le moment, je n'ai pas été déçue...............

l'émission de Paul AMAR n'a rien à voir avec l'ancien arrêt sur images, c'est une émission de débats de plus, et non de décryptage..... et je n'ai jamais aimé Paul AMAR non plus comme journaliste, décidément !!!
la question est : si on vous proposait une émission sur le service public, y retourneriez-vous....sur le service public ? perso, je dis que oui, l'être humain est ainsi fait...............
perso je pense qu'une émission de décryptage y serait salutaire, mais je n'y crois pas avec un super sarko qui veut devenir maintenant le chef de la télé en plus d'être le chef de la france, le chef de l'europe et en chemin pour être le chef du monde (avant sainte-anne ??)
Pas de doute. Comme Duchamp ou Warhol, Louvain est à sa manière, un créateur d'art contemporain.
Mais c'est incontestablement le Belge Wim Delvoye qui l'inspire le plus fortement.
Vous avez raison bien sûr.On ne doit pas accorder d'audience à la télé réalité. Je crois que l'on ne peut que faire confiance au public qui peut se lasser du côté répétitif et vulgaire.Encore faut il qu'il y ait en face une offre satisfaisante.C'est ce que fait le service public. C'est pourquoi,tout comme vous ,j'ai été choqué par les attaques contre le service public.La télévision publique n'est pas parfaite,mais elle est moins démagogique que la télé privée.


ps qui n'a aucun rapport ;Avez vous vu hier soir l'"l'affrontement" entre David Pujadas et Jean-Claude Juncker ,Premier ministre luxembourgeoi?.Un décryptage d' asi s'impose
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.