38
Commentaires

carbone party

Derniers commentaires

La taxe carbone c est comme jadis la vignette auto , ça devait servir pour les "vieux" mais ils en ont pas vu la couleur.On nous fait des promesses "14 euros la tonne"et une fois qu on est dedans ,envoleés les bonnes résolutions. La CSG de Rocard ne devait durer que quelques mois .Comme la TVA ,ça commence a 3% et ça finit à19,8 et c est toujours les plus defavorisés qui trinquent .Je ne me sens pas responsable de la destruction des transports en commun en province principalement, de la politique" tout bagnole". L Allemagne qui en sortant du nucléaire est devenue le plus grand pollueur d Europe et troisième au monde,avec ses centrales au charbon qui degagent des centaines milliers de tonnes de gaz a effet de serre n émeut pas beaucoup les ecolos Allemands, et en plus l Allemagne achete le l electricité à la France ,qui est nucléaire" .C est pas magnifique." On a qu a mettre des pots catalitiques au culs des vaches pour sauver la couche d ozone!!
La taxe carbone est une escroquerie de plus, c'est bien évident : comme d'habitude il s'agit de masquer un nouvel impôt (ça tombe bien : on en manquait justement) derrière de pseudo bonnes intentions (l'écologie a bon dos !)

Le tout en jouant sur la fantastique naïveté et sur l'ignorance du citoyen moyen qui imagine que l'argent de tel ou tel impôt prétendument affecté à tel ou tel besoin est stocké dans une petite boîte à part et reversé directement pour la cause prévue.

Ce qui est totalement contraire à la réalité : les innombrables (mais très insuffisantes compte tenu des dépenses) sources de revenu de l'État tombent dans un “pot commun”, et sont redistribuées selon son bon vouloir. Le plus souvent pas du tout selon les bonnes intentions affichées à l'origine pour faire passer la pilule. Généralement, commençant à des taux raisonnables ces impôts et taxes n'ont rien de plus pressé que de grimper vers les sommets.

Parfois prétendument provisoires ils ne manquent pas de durer éternellement.

Enfin la croyance que l'impôt sur le revenu est le principal impôt est très répandue, alors que la TVA est très loin devant, la CSG de Rocard (celui là est fatal, pas étonnant qu'on l'ait choisi avec Juppé qui est assez coquet aussi comme inventeur de la CRDS)… De plus la totalité des nouveaux impôts et taxes touchant les sociétés et qui enthousiasment le gogo de base (bien fait pour les sociétés, pensent-ils) sont immédiatement répercutés sur leurs tronches via les tarifs…

Ah ! Le surf sur les peurs soigneusement fabriquées et entretenues, quel sport amusant et facile : taxe carbonne et H1N1, accidents de voiture, etc., même combat et même foutage de gueule !

***
Si le mot prophète est à la mode, souhaitons que Gunter Pauli soignent nos maux, grâce à sa prophétique et de plus en plus en vogue "Zero Emissions Research Initiative"
quelques pistes de solutions face à la crise écologique
les produits bruns sont remplacés rapidement, consomment de l'énergie lors de leur production comme de leur utilisation, et les déchets toxiques restent un énorme souçi... au niveau de la réflexion sur la taxe carbone, ils se posent là.
néanmoins, si je prends la parole, c'est juste pour dire qu'@si est citée chez mac génération: à propos d'un emballement médiatique.

et même un hyperlien dirige vers l'accueil d'@si

allez, bonne rentrée
Moi je ne boude pas mon plaisir de voir mes amis socialistes refaire front pour attaquer le gouvernement. Enfin.

http://anthropia.blogg.org
Si je comprends bien, la taxe Rocard (qui n'est pas à une bourde près) aurait valeur pédagogique. On m'apprendrait ainsi à ne plus rouler avec du carburant (donc à revendre ma voiture), à ne plus acheter de salades "industrielles" (en fait je les cultive dans mon potager), idem pour mes tomates. Est-ce ma faute si du lait de brebis du Larzac part en Grèce en camions
réfrigérés pour revenir sous forme de feta ? Arrêtons de culpabliser et de pénaliser des gens qui n'ont aucun pouvoir de décision quant à la civilisation dans laquelle ils vivent. Mes comportements sociaux et environnementaux (hors mon engagement politique et citoyen) découlent de l'éducation que j'ai dû subir (et non choisir - évidemment puisqu'un enfant ou un adolescent ne peut comprendre ce à quoi il est confronté). Ils nous sont imposés. Si je roule en voiture c'est que cette invention a permis à des générations de capitalistes et de petits actionnaires de s'enrichir. Ils ont payé la pub qui me formatait pour avoir une voiture… avais-je le choix, réellement ? Le reste est à l'avenant. Aujourd'hui on veut nous "punir" d'être un troupeau qui achète ce que la publicité lui vend, qui vit comme les magazines lui suggèrent de vivre, etc. etc. Il est temps de revenir aux bons vieux soulèvement populaires. D'ailleurs qui pouvait penser le 1er juillet 1789, que le 14 juillet la Bastille serait prise ?
Je lis et vois beaucoup d'informations sur le climat et je constate - si les scientifiques ont raison et je crois que c'est le cas - que les périodes de réchauffement et de refroidissement de la planète se sont toujours succédés, même quand l'homme n'existait pas ou qu'il vivait seulement de fruits cueillis aux arbres. Les modifications climatiques, quelles que soient leurs manifestations toucheront chacun d’entre nous, mais je ne suis pas sûr que le carbone en soit la seule cause.
Bref, si pénalisation il doit y avoir que ce soient toutes les activités gaspillant l’énergie et les matières premières qui paient (les producteurs mais non les consommateurs). Sans qu'on leur laisse la possibilité de répercuter les conséquences de leurs conduites sur leurs prix de vente. Les consommateurs ne doivent participer que marginalement à ces
efforts nécessaires : il n’ont jamais demandé la mondialisation des objets et produits qu’ils consomment !
De ce fait j'ai beaucoup apprécié l'intervention de Mme Royal et retiré toute ma confiance à Cohn Bendit alors que j'ai voté EE aux européennes, abandonnant (provisoirement ?) le PS.
Daniel, comme souvent, excellent !
Bien vu...

Quant aux déclarations de Rocard, vous pouvez les entendre dans l'excellente émission sur France Culture, dans leur intégralité.
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/matins/fiche.php?diffusion_id=76285

Et vous verrez ce que les journalistes en ont extrait.
Au risque de me faire incendier je suis d'accord avec ça.
La taxe carbone s'annonce comme une usine à gaz (carbonique?) sans aucun intérêt écologique.
Maintenant on parle de baisser la CSG pour la compenser, et on n'a encore rien vu.
Les propositions délirantes ne font que commencer.
plutôt que de taxe carbone il serait judicieux de parler du système de tarification du gaz et del´électricité totalement inique et scandaleux, voire anticonstitutionnel puisqu´il nie le principe d´égalité.

Au nom du " on s´adapte à votre consommation", les personnes consommant moins d´énergie paieront plus cher l´unité horaire, alors que les gros consommateurs verront cette année le prix de cette unité baisser.

EDf annoncer une augmentation de 1,9 %, il s´agit en fait d´une moyenne allant de + 20% à -2%

De la même manière que ceux qui ont des moyens financiers limités ( c´est un euphémisme ) paient plus cher l´argent qu´ils doivent emprunter , ceux qui n´ont pas les moyens de consommer beaucoup d´énergie - ou ceux qui par conscience écologique tentent de limiter cette consommation- paieront plus cher que ceux qui peuvent se permettre de laisser la lumière allumée 24/24. Et ils ont même intérêt à le faire s´ils veulent rester dans la tranche qui verra le prix de l´unité horaire baisser.

Faut que ça cesse !!!!!!
Sans parler de taxe carbone, j'ai entendu ce matin sur France Inter (après les 6 looooongues minutes sur la grippe A), en parlant du non cumul des mandats, parler de compensations matérielles !

Faut il comprendre que les élus socialistes demandent des compensations pour ne pas s'autoriser à toucher plusieurs salaires ?
Travailler moins pour gagner plus en somme ...
Sur France Inter, le Père Michel (qui a perdu son chat) après avoir été fort courtoisement qualifié de "looser magnifique" et de "pantin" par Pascal Clark et Nicolas Rey, a surtout rappelé que les critiques vis-à-vis de la taxe carbone adressée par les Socialistes reprennent ses préconisations au gouvernement.

Pour faire simple, vous n'entendrez que des remarques assez modérées dans le débat interne du PS, de la part de socialistes à l'encontre de leurs camarades. Elles sont justes montées en épingle. J'ai remarqué que le commentaire de Benois Lécailler est en utilité publique ce matin. Là, c'est subtile.

A trop manier l'insulte, c'est plus la métaphore footballistique qu'il faudra utiliser à l'avenir pour décrire le PAF.
Vous avez de la mémoire, cela me fait trop souvent défaut et je ne suis pas seul(e) dans ce cas.
Question au passage, y a-t-il des journaux qui relèvent le fait que la taxe carbone était déjà présente dans la charte de Nicolas Hulot, signée par les candidats à la présidentielle, dont, ô hasard heureux, madame Royal ?
En effet, quelques titres de presse se font l'écho de cette remarque. En fait, il s'agit d'un communiqué de presse de Frédéric Lefebvre et Dominique Paillé fustigeant les reniements du PS. Le PS ment, le PS trahit ses promesses. Du classique.

Il se trouve que leur remarque est fausse. Montrez-moi où est cette fameuse taxe carbone dans le pacte présidentiel ou dans le projet Socialiste.

Faites le liste des organes de presse qui ont relayé ce mensonge et vous aurez un panorama fidèle de la presse "pied de micro" (celle qui se contente jouer les porte-paroles). Faites la liste trèèèès courtes des médias qui ont rappelé cette information immédiatement vérifiable et vous aurez un panorama des journalistes, les vrais.
En fait l'argument est tellement facile! Un si bel argument politique pour l'UMP prompt à la caricature.

Mais ce qui n'est pas dit c'est la différence entre la taxe carbone de Hulot et la taxe carbone UMP actuelle. Il y a sans doute une définition de cette taxe par parti, par pays. Mais dans l'esprit, cette taxe est globale, payable par tous (particuliers, industries), et sur toutes les énergies, loin de la taxe UMP actuelle avec ses exonérations et exceptions, à quelques industries, sous différentes formes, alors que le particulier payerait plein pot. D'autant que dans l'esprit aussi la redistribution est automatique, ce qui n'est pas le cas ici, la redistribution sera négociée plus tard; On sait ce que cela veut dire en France "plus tard"!!!

Alors on est beau encore une fois en France!! Les meilleurs du monde. Car il faut rappeler que la taxe carbone est dans l'esprit de Kyoto, 1997! Et si elle est aujourd'hui plus que jamais sur le terrain politique en France, c'est qu'à la fin de l'année, il y aura Copenhague, la suite de Kyoto. Et qu'on voit très mal la France faire des propositions à Copenhague alors qu'elle n'applique pas l'esprit de Kyoto, il y a 11 ans donc, juste pour le plaisir de le rappeler, 11 ans de gouvernement de droite uniquement!!

Et juste pour la plaisir de regarder ailleurs, Finlande, Pays Bas, Norvège, Suède, Italie, Grande Bretagne, Allemagne, ont tous adopté une forme ou une autre de la taxe carbone au cours des années 90!!


Wiki en http://en.wikipedia.org/wiki/Carbon_tax#cite_note-defranl-19
wiki fr http://fr.wikipedia.org/wiki/Taxe_carbone

On notera qu'aucune référence à Kyoto n'est faite dans la version fançaise.
Je vois que je crée une levée de boucliers...

Je précise que mon but n'est pas de discréditer qui que ce soit, mais plutôt de prendre du recul sur le pacte signé par les candidats, qui l'a été par obligation plus que par envie : ne pas le signer en critiquant certaines parties aurait passé pour de l'anti écologisme.

Tom, je ne me réfère pas au projet socialiste, mais à deux points :
a) la taxe carbone figure clairement dans le pacte, et en très bonne position : http://www.pacte-ecologique-2007.org/nicolas-hulot/pages/06_propositions/06_00_5propositions.php?provenance=
b) Ségolène Royal a signé le pacte.

Il est tout à fait normal que la taxe ne figure pas au programme du PS, qui a été mis en ligne plusieurs mois avant que le pacte ne soit lancé. Un parti ne transforme pas son programme à la dernière minute...

Peerline, Royal critique violemment le fait que les gens n'ont pas forcément les moyens d'acheter une nouvelle voiture, non polluante : c'était aussi vrai au moment de la signature du pacte...

Encore une fois mon but n'est pas de taper sur Ségolène Royal, mais plutôt de faire remarquer que la signature du pacte par les candidats n'a finalement aucune valeur, car ils n'avaient électoralement pas le choix.

Par contre, concernant la redistribution : économiquement, la redistribution équitable du produit de la taxe est absurde. Si les foyers touchent de l'argent proportionnellement au surcoût causé par la taxe, alors il suffira pour les pollueurs d'augmenter leurs prix. Inflation des produits polluants + augmentation du pouvoir d'achat de ceux qui consomments ces produits = on revient à la case départ...
Je ne dis pas que taxer sans redistribuer est juste, je dis simplement que si l'on redistribue, autant ne rien faire...

Ceci dit, un système sans redistribution pourrait être à la fois efficace et moralement défendable pour certains pollueurs ; je pense par exemple à décourager la consommation de viande bovine, l'élevage étant un gros producteur de méthane (entre autres), au profit, par exemple, de la volaille. Dans ce cas précis, le consommateur a le choix et se reporter sur la solution moins polluante ne coûte rien.
Dommage que seules les énergies fossiles soient concernées par la taxe...
En signant le pacte écologique fin janvier 2007, Ségolène Royal avait émis des réserves, les mêmes qu'aujourd'hui :

http://www.lepost.fr/article/2009/08/31/1676041_lettre-de-segolene-royal-a-nicolas-hulot-taxe-carbone.html

bonne journée
Ségolène a fait comme tous les autres: elle l'a signé sans le lire, ou en
l'ayant lu mais et s'en moquant totalement.
mais l´idée finale de cette taxe n´est-elle pas de réinstaurer une taxe douanière, en taxant les produits qui voyagent beaucoup avant d´arriver dans notre caddy ? Cela expliquerait pourquoi les chinois y sont tellement opposés.

Le coût de transport d´un tisheurte fabriqué en chine et vendu en Europe est de 0,04 €, autant dire rien.
Sa lettre à Nicolas Hulot ainsi que les réserves émises au moment de la signature prouvent le contraire.
Merci d'étayer vos affirmations.


désolée, mal placée, réponse à JREM
J'étaye: ça veut dire quoi signer avec des réserves?
On signe ou on ne signe pas. Signer en faisant des réserves c'est ne pas signer.


[quote=désolée, mal placée, réponse à JREM] réponse bien placée. Elle suit celle de
el abatidor
Comme écrit plus haut elle a signé La taxe carbone, pas une pseudo taxe pleine d'éxonération, sans redistribution.

Why revenue-neutral carbon taxes are essential
Par contre, concernant la redistribution : économiquement, la redistribution équitable du produit de la taxe est absurde C'est là où vous vous trompez. Tous les pollueurs payent, et tout est intégralement redistribué. Résultat ceux qui ne polluent pas sont gagnants. Pas difficile à comprendre.

Par contre, concernant la redistribution : économiquement, la redistribution équitable du produit de la taxe est absurde C'est là où vous vous trompez. Tous les pollueurs payent, et tout est intégralement redistribué. Résultat ceux qui ne polluent pas sont gagnants. Pas difficile à comprendre.

Oui, c'est ça, comme pour la vignette auto qui devait servir pour les vieux. Percevoir les taxes, ça le gouvernement sait faire. Redistribuer, c'est toujours une autre paire de manches.
J.F. Sebastian écrit :
... je ne me réfère pas au projet socialiste, mais à deux points :
a) la taxe carbone figure clairement dans le pacte, et en très bonne position : [www.pacte-ecologique-2007.org]
b) Ségolène Royal a signé le pacte.
Il est tout à fait normal que la taxe ne figure pas au programme du PS, qui a été mis en ligne plusieurs mois avant que le pacte ne soit lancé. Un parti ne transforme pas son programme à la dernière minute...
Peerline, Royal critique violemment le fait que les gens n'ont pas forcément les moyens d'acheter une nouvelle voiture, non polluante : c'était aussi vrai au moment de la signature du pacte...
Encore une fois mon but n'est pas de taper sur Ségolène Royal, mais plutôt de faire remarquer que la signature du pacte par les candidats n'a finalement aucune valeur, car ils n'avaient électoralement pas le choix
.

Voici une mise au point trouvée sur le site Désirs d'Avenir :

Contrairement à ce qui est dit, Ségolène Royal a toujours posé des conditions à la Taxe Carbone.
Voici un extrait de la lettre de Ségolène Royal à Nicolas Hulot datée du 5 janvier 2007 :
« Une taxe carbone qui s’appliquerait à tous les combustibles fossiles, si j’en ai bien compris la logique, ne me semble pas la meilleure solution dans le contexte énergétique français marqué par une surproduction et une surconsommation d’électricité. Cette taxe risque de favoriser la consommation d’électricité et donne un avantage comparatif indu à la production électronucléaire. Surtout, son caractère indifférencié la rend socialement injuste et difficile à supporter pour les catégories les plus défavorisées de la population auxquelles les responsables politiques doivent garantir l’accès aux énergies et aux technologies propres.
Plutôt que de mettre en exergue la taxe carbone, je propose, puisque c’est l’objectif qui compte, de mettre en place une politique énergétique ambitieuse fondée sur les économies d’énergie, l’efficacité énergétique et la promotion des solutions renouvelables diversifiées et décentralisées. J’intègrerai la transformation du secteur des transports dans cette politique énergétique. La fiscalité - dissuasive et incitative – sera un instrument de cette politique . »
je ne sais pas pourquoi ?
mais tu m'énerves !
rèves un peu !
Démarche qui correspond à l'admiration forcenée pour le
'rentré'
joues la sobre...
ça m'évitera, de te barbouiller ton visage, ton expression du tragique,
t'as rien compris, comme d'hab

gamma
"t'as rien compris, comme d'hab": je ne sais pas à qui s'est adressé, mais votre message niveau compréhension se pose là!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.