29
Commentaires

Campagne-choc sur les algues vertes : où ont été prises les photos ?

Tempête sur les algues vertes. La polémique n’en finit pas de rebondir au sujet de la campagne choc de France nature environnement, destinée à dénoncer les conséquences de l’agriculture industrielle : plainte de la région Bretagne, réactions passionnées et contradictoires des ministres de l'Agriculture et de l'Ecologie...

Derniers commentaires

En tous cas, sur toutes ces photos, le ciel est bleu. Il fait beau en Bretagne.
Que c'est beau la Bretagne! Quel gâchis!
Pour moi, c'est sur la Plage Napoléon, effectivement aux lisières de Plouha et de Bréhec.
Mais pour etre tout à fait sincère, je n'avais jamais vu sur cette plage autant d'algues vertes...mais bon, je n'y vais que depuis 53 ans...
La plage Napoléon ... vous voulez dire la plage Bonaparte ?
Non je ne pense pas, c'est vraiment Brehec, m'enfin en gros on est à 1 km à vol d'oiseau, ça va pas aranger monsieur le maire.
Pour la quantité d'algues sur la photo, on est clairement en marée descendante, elles sont toutes fraîches, donc plus volumineuses, et la photo est prise quasi au niveau du sol. à hauteur d'homme, on aurait moins cette impression de masse, mais sur Bréhec, pendant les étés très chauds (ne riez pas les autres, on a des étés très chauds en Bretagne), on a cette masse d'algue par terre.

Je suis impressionné en fait par le nombre d'@sinautes qui connaissent ce coin de Bretagne, j'ai l'impression d'avoir grandi à Saint Tropez du coup.

Bon du coup spéciale dédicace.
Oui, désolé, "bonaparte"..., mon clavier a fourché....mais bon, c'est comme ça qu"on l'appelle de façon hérétique chez nous...
Ceci dit, je crois que ce qui pourrait nous mettre d'accord à 1km près, ce sont les 2 maisons sur la falaise en haut à gauche de la photo, qu'on retrouve d'ailleurs bien sur la photo d'amateur...car indéniablement, c'est le meme lieu.
Bon, les algues, je les trouve bien vertes, vertes, mais bon, vous avez sans doute raison...
Bien à vous.

Bon du coup spéciale dédicace.


oh ben, ça c'est de la chronique chantée !! :D
Bah tiens : j'ai vu les frères Morvan dans un fest-noz à Pléhédel, alors, vous pensez si je connais le coin...
Merci pour la chanson, ça réveille.
ha ben voilà ben j'habitais à Plehedel (qui veut dire Paroisse des Intelligents, hum, sans dec ...) étant gamin.
Bréhec, j'allais le dire, j'y ai passé deux séjours, à faire trempette dans la salade. Heureusement, je ne suis pas un fou de baignade, il y a plein d 'autres choses à voir. Cela dit, un peu d'honnêteté de la part des élus serait bienvenue. Les similitudes indiscutables entre les deux photos parlent d'elles-mêmes, non ?

Pour les besoins de la campagne, Mediaprism, et la FNE aurait-elles donc choisi une ancienne photo?


Et alors ? Vu le genre de campagne, ils n'allaient pas choisir une photo qui ne montre rien.
La photo a pour but de pointer un problème. Le but est atteint. Il serait peut-être plus intéressant de s'interroger sur la façon de régler ce problème plutôt que de savoir l'age du photographe.
euh...oui...bon...Que la photo ait été prise à marée basse ou très basse voir même très très basse,
franchement, il faut être vraiment de mauvaise foi pour assurer que c'est l'essentiel du sujet, même
en étant le maire du village (breton!) en question : la pollution est bien là!

La prolifération des algues vertes est la conséquence directe, observée et prouvée, de la pollution par le lisier de porc;
CF : des vues archiconnues quoique déjà anciennes prises par le satellite SPOT/IGN à observer dans la plupart des manuels
scolaires de SVT au collège.

PS : si l'image était le résultat d'un montage photoshop, il faudrait féliciter l'infographiste : du superboulot!
Faudrait pas se tromper de préjudice M. Le Drian, le préjudice ce sont bien les algues vertes qui croissent chaque année, pas la campagne de dénonciation.

C'est pas le tout d'avoir peur pour son tourisme, les habitants de la région et des côtes qui pratiquent la pêche à pied à marée basse, en ont marre de cette saleté verte qui étouffe tout !

Les touristes qui viennent en Bretagne, pour la plupart, se cantonnent eux à la plage soigneusement râtissée par des machines à leur intention, et ce tous les jours. Parce que ces petits délicats trouvent que la laisse de mer c'est cracra, ça salit leurs draps de plage...
Pourtant la laisse de mer c'est un phénomène naturel, c'est indispensable à l'éco-système comme on dit.

Rien à voir avec cette bouillie verte asphyxiante, sous l'eau et au-dessus.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Et si au lieu de se concentrer sur la photo, on s'intéressait aussi au slogan ? Les deux associés sous-entendent clairement "attention, vos enfants vont crever à cause des élevage de porc" (le mot crever est fort, mais la campagne aussi, c'est donc de bonne guerre).

Or : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mar%C3%A9e_verte#Cons.C3.A9quences_sanitaires
Combien de morts causés par les algues, avec certitude ?
Aucun.
Oui, oui : Aucun.

Combien de suspects ? 2, en l'espace de 20 ans. Autrement dit, on veut placarder des affiches de 3 mètres de large qui alertent avec un argument totalement bidon.
Utiliser les arguments réels, autrement dit l'impact écologique ? ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Mar%C3%A9e_verte#Cons.C3.A9quence_.C3.A9cologique ) Vous n'y pensez pas ! Une perturbation de la population locale de gastéropodes ou oiseaux, c'est moins sexy qu'un bébé qui patauge dans des algues mortelles, donc surtout, n'employons pas de vrais arguments.

Les annonceurs ont-ils pensé que les parisiens sont trop stupides pour comprendre autre chose qu'une menace directe envers leur progéniture ?
Auraient-ils aussi pensé que les parisiens en question, et plus largement les médias, sont trop stupides pour prendre du recul sur leur slogan bidon ?
Il faut croire que oui.
Bonjour, je confirme, c'est Brehec, plage où j'ai passé tous mes étés, j'habitais à 5 km de là.
La pointe derriere est tres reconnaissable, à sa forme de "tete de crocodile".

Et pas besoin de photo montage, c'est comme ça tout l'été, du moins c'était, maintenant des tracteurs passent tous les matins en saison pour les enlever.
Excellent travail de Laure Daussy! merci.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.