89
Commentaires

"Bygmalion à la télé, c'est l'arbre qui cache la forêt"

Un ancien président, Patrick de Carolis, mis en examen pour favoritisme tandis que le juge se rapproche du président actuel : jusqu’où France télévisions est-elle impliquée dans le scandale Bygmalion, qui ne touche pas seulement les milieux politiques et notamment l’UMP ? Pour tenter de le comprendre et éclairer la manière dont les médias enquêtent sur ce sujet, deux invités : Jean-Jacques Cordival, délégué syndical CGC Média qui alimente un très actif blog consacré aux affaires liées à France télévisions, et Marc Endeweld, journaliste à Marianne et auteur du livre France Télévisions [off the record] sorti en 2010.

Derniers commentaires

A 43'30 il est dit que la chaîne Weo n'existerait pas, le CSA n'aurait pas donné son autorisation: des précisions s'il vous plaît...? (elle est disponible sur Internet et à la télévision avec toutes les chaînes locales chez Orange)
Super émission, merci beaucoup !! Mais c'est à peine croyable en effet.
J'arrive 5 jours après les hostilités et n'ai visionné l'émission que ce matin, mardi... trop de contributions sur le blog pour que j'en fasse le tour, ce sera donc peut-être une redite, mais..... Qu'est-ce que c'est que ce point de montage pourri à 45 minutes dans une émission qui se targue de ne PAS être montée ? J'aimerais bien savoir ?
Pourquoi Marc Endeweld est-il présenté comme journaliste à Marianne et pas du tout au Monde Diplomatique — alors qu'il y a écrit de nombreux articles depuis novembre 2005, jusqu'à février 2014?
le cyclisme est un beau sport,à vocation écolo,"le tour de france", une des meilleurs audience de fr2,le transforme en panneau publicitaire,hyper polluant,et sportivement très peu intègre:c'est le plus fourbement dopé qui gagne!

en entendant les combines et les intrigues au sein de france-télévision,la métaphore du vélo au "tour",quand à la qualité des responsables des programmes,semble possible.
Est-ce qu'Anne-Sophie Jacques serait en adoration ? (cf 1:01:18) !!!
Sinon, c'en est fini de la collaboration avec Didier Porte, qui était déjà devenue aléatoire sans raisons connues ?
C'est comme le nombre d'abonnés, Daniel, impossible de connaitre le nombre actuel, visiblement ?
Il est devenu si bas ?
Bravo.
Très bonne émission. Comme vous le dites Daniel : du Service Public, pour de vrai. Rentrer dans le débat d'expert est parfois difficile, mais là c'était propre, pour peu qu'on s'accroche un peu même quelqu'un qui ne connait rien à la Télé peut comprendre.

Je pense que vous devrier monter une société de conseil !

HS : Une forme de soutien de la part de @si à Là-Bas si j'y suis serait la bienvenue.
Comme normalement les invités peuvent accéder au forum sur cet émission, une petite question sur le licenciement du syndicaliste CGC. Il affirme avoir signé un protocole transactionnel avec son employeur. Qui dit protocole dit "termes partagé", je pense que nous dire que "nous nous sommes quitté en bon terme n'est pas suffisant".
La plupart du temps un protocole transactionnel comporte des compromis entre les deux :
- de la part de l'employeur il donne le plus souvent plein de tunes... (en allant plus loin que la simple prime de licenciement...)
- de la la part du salarié-e il fait des concessions sur certaines choses (pas aller aux prud'hommes, ne pas discuter de certains sujets)
Je trouve cette affaire de licenciement évacué très très rapidement et j'aurais bien voulu savoir pourquoi ce protocole... En gros le syndicaliste a laisser courir l'affaire,et donc cela me semble plus compliqué que cela surtout quand il affirme que c'est parce qu'il gênait qu'il était licencié. Pas très chevalier blanc tout cela...

Je voudrai bien à voir ce protocole transactionnel pour voir sur quoi se sont engagé les deux parties... comme cela pour voir et pour replacer ce débat dans un contexte.
Excellente émission, ou les petits secrets d'une France bananiére, corrompue sous le pouvoir sarkozyste ! affligeant, lamentable..pauvres contribuables !!!!!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Vive les infréquentables ! Ca dépend... Votre discours n'était pas le même pour Dieudonné...
Fantastique !

Les « Sévices Publics » ça fait rêver… On en redemande !

Pendant que j’y suis je signale que TV5 Monde (Asie) est une grosse bouse qui repasse 10 fois la même chose, sans parler des programmes Canadiens, Belges et Suisses qui sont pathétiques de bêtise. De plus France Télévision bloque les Replay vers l’étranger de presque tous les programmes… Pourquoi ? Ils espèrent vendre leur daube à qui ?

Bref résumé et raccourci du système, qui marche bien entendu dans tous les autres secteurs des « Sévices Publics » :

1) On décide de combien on rackette chaque citoyen. 133 € actuellement pour l’audio visuel, 116 € en 2008, soit + 14%, je souhaite à chacun d’avoir vu ses revenus augmenter dans la même proportion ! Résultat 2 milliards d'€ in the pocket...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Redevance_audiovisuelle#Historique_du_montant_depuis_2005

2) On poursuit avec la dernière rigueur ceux qui tentent d’échapper à la punition.
3) On fait n’importe quoi avec l’argent volé, on le distribue aux copains et on s’en fourre plein les poches sans se gêner…
4) On sait de toute façon qu’on risque, au pire, une mise en examen qui se finira sur un non-lieu.

Enfin si les contrôleurs d’état vérifiaient quelque chose, ça se saurait.

Et il suffit de leur graisser la patte, non ?

PG

P.S. : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/sévices/72443
Comme d'habitude ..personne ne dira rien et personne ne descendra dans la rue pour dire ça suffit ..La France est paralysée par un mal mystérieux qui lui fait voir d'autres petits problèmes comme plus importants. la diversion ça marche bien merci...Encore une fois on constate mais c'est tout et comme d'hab ces voleurs en cols blancs échapperont à la justice puisqu'elle est à leur service ..Quand aux voleurs de poules, eux par contre ils ont tout a craindre. Et qui a dit que nous vivions en démocratie ?
C'est EXACTEMENT ça Yèza ! Et ce qui m'attriste c'est que plein de gens pas stupides et pour qui j'ai de l'estime défendent jour et nuit les Services Publiques qui ne sont à l'évidence que des "sévices" et surtout un incroyable pillage du peuple, comme aucun pays n'a jamais osé l'organiser...

Sous prétexte de bien public... On croit rêver !

PG
Ah ben c'est ben sûr, ma bonne dame. C'est pas dans le privé vertueux qu'on verrait de telles horreurs. Vive la sainte concurrence !
Non seulement ils s'en mettent plein les poches,mais ils mettent sur la liste noire des producteurs qui leur déplaisent:
Voir ici la lettre de Jacques Kirsner: « France Télévisions m’a blacklisté ! » [url=http://blogs.lexpress.fr/media/2013/05/23/jacques-kirsner-france-televisions-ma-blackliste/parue dans l'Express[/url]
Pillage du peuple ? Comme vous y allez... Si la pub n'était pas entrée dans la bergerie... (et là, l'argent qui arrive dans les caisses de la régie publicitaire du service public est beaucoup plus conséquent que celui de la redevance). Il est même arrivé à l'Etat de ne pas verser justement l'indemnité compensatrice pour la redevance gratuite des personnes à bas revenus et les handicapés, ce pour boucher d'autres "trous".
En passant, la pub n'est-elle pas une autre façon de piller le peuple en l'endormant avec des âneries mensongères et en lui vendant de la daube ?
Les petites boîtes privées (montées par des "épouses" de grands reporters, d'anciens grands reporters) ont fleuri dans les années 80... ça coûtait moins cher d'acheter des reportages "prêts à diffuser" que d'envoyer des équipes dans des contrées lointaines. Les grosses boîtes de production (montées par des animateurs télé qui vendent leurs daubes "clé en mains" aux télés- diffuseuses) ont poussé, elles, dès le démantèlement de la S.F.P. (issue de l'ex ORTF). Pour avoir des tarifs concurrentiels, les producteurs ont rogné sur les salaires (en déclarant un max ce salariés comme intermittents du spectacle, en n'engageant que des pigistes, en allant tourner les fictions en Pologne, Lettonie, Bulgarie, Roumanie quand les "travailleurs" de ces pays ont été admis dans l'U.E.
Et la mayonnaise est montée petit à petit... avec des D.R.H. dépassées car incompétentes dans les chaînes publiques, lesquelles récompensaient des syndicalistes un peu trop trublions en leur donnant une charge "directoriale", en reclassant les nuls de la S.F.P. dont personne n'avait voulu dans leur hiérarchie...
La télé publique était une belle chose... petit à petit, les politiques l'ont cassée parce que c'était leur jouet. Alors ne blâmons pas les gaspillages en interne, des petits compromis entre amis, entre producteurs et distributeurs, entre administrateurs et producteurs, entre syndiqués de tel syndicat et DRH, entre syndiqué de tel syndicat et salarié qui avait voté pour son syndicat... ils existent partout.
J'ai regardé 10 mn de l'émission mais j'avoue avoir beaucoup de mal à supporter le CGCiste... trop de mauvais souvenirs à son sujet... de ce type qui ne voit la télévision que par le petit bout de sa lorgnette vengeresse... Pour moi, c'est la vengeance et uniquement la haine qui l'ont toujours guidé...
J'aurais préféré une analyse avec plus de hauteur (pas allée au bout, je sais)... avec un Badiou (par exemple).
Merci à Pat de St Rémy d'avoir fait sortir Clomani de ses gonds.
Pour une fois que j'ai ressenti la même chose que Clomani, je le dis.
Ce type m'a donne l'impression qu'il voulait me vendre une bagnole d'occase pendant toute l'émission.
Bonjour
Ce que vous décrivez avec exactitude Clomani, ne sont-elles pas les méthodes du privé appliquées au service public.
De quoi se plaint Saint-Rémy, ce sont ses méthodes magouilles et compagnie adorées qui ont conduit à la destruction du Service Public.
De quoi se plaint Saint-Rémy, ce sont ses méthodes magouilles et compagnie adorées qui ont conduit à la destruction du Service Public. bien que oui clomani a raison mais :

Hélas le service publique est bien mort partout .Oui même à l'hôpital il faut être productif..un infirmier m'a expliqué qu''une cheffe de service, montre en main lui a dit : "vous devez faire la toilette du malade en14 mns, 50 secondes ! Le fordisme à l'hosto c'est formidable ..

Manque de pot (sic !), il n'y avait pas de bassine donc 5 minutes pour en trouver une ..Autre nouvelle divertissante pour les futures mamans la réduction des jours d'hospitalisation après la naissance.a moins de 3 jours pour faire des économies ..Que du bonheur...
En même temps je m'étonne toujours des gens qui se scandalisent du non respect de la loi quand eux mêmes revendiquent ne pas la respecter.

Pat a raison mais revendique ne pas respecter le code de la route en France (et peste contre les radars en plus)

Ce monde est -il schizophrène ou malhonnête?
Si, JIEM... vous avez raison...
Méthodes du privé appliquées au service public, sauf le "management" administratif d'un lourdingue !!!!
Pour acheter un long-métrage ou un téléfilm, je me souviens avoir calculé qu'il avait fallu un entre le jour où je l'avais visionné et celui où on en avait acheté une copie... et au moins 4 ou 5 signatures si mes souvenirs sont bons. (ça date : c'était dans les années 81).
Pour les productions extérieures, il y a les "ateliers" (ce ne sont que des officines de comptabilité)... Quand j'ai quitté F2, la grande majorité du personnel était dans le mille-feuille administratif... Le personnel productif (techniciens, documentalistes, assistants réal ou scriptes : presque plus)... Les journalistes : un mille-feuille aussi : à peu près autant de hiérarchie que de sous-fifres : une vraie armée mexicaine...
Cheminot depuis 35 ans j'ai l'impression d'avoir vécu exactement la même chose à la SNCF.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Un an, voulais-je écrire avant d'oublier le "an" ;o(
Bonjour

"ne sont-elles pas les méthodes du privé appliquées au service public"

Le service public est sur certains aspects pire: plus d'incompétence, plus de copinage et comme c'est l'argent du public, la gabégie est continuelle.

Il y a même plus de cas de maltraitance au travail et de personnes frustrées car les salariés restent des décennies dans l' entreprise sans avoir connu autres choses que la zone de confort que donne malgré tout une entreprise publique.

J'ai connu les deux, il y a des avantages et des inconvénients dans chaque système. A nous de voir ce que l'on recherche au travail.
Bonjour
L'incompétence, le copinage et la gabegie ont été introduites par le retrait de l'Etat du contrôle des comptes sous la pression du libéralisme ambiant. C'est ce qui est d'ailleurs dit dans le cours de l'émission.
La suppression des contre pouvoir, gage d'équilibre gestionnaire, conduit aux mêmes excès tant dans le pseudo public que dans le privé.
Mais nous sommes sous le règne absolu de l'auto-discipline (les marchés s'auto-régulent), comme par exemple pour la modération des salaires des dirigeants…
En passant, sachez que France TV n'est plus sous le confort de la sécurité d'emploi pour ses employés même si c'est une entreprise publique. Les clichés ont la vie dure sous le bourrage de crâne quotidien des médias dominants
Ca, je confirme tout en n'y étant plus : mes amis qui y travaillent encore me parlent de méthodes de management qui sont vraiment copiées sur le privé...
Avant, on pouvait compter sur des DRH de nazes... Certains ont réussi à se faire "recruter" (avoir un CDI ou une sorte d'engagement à collaboration quasi permanente... merci l'intermittence) grâce à des avocats dont on se repassait la carte de visite.
N'empêche qu'on y connaissait harcèlement ("conseils de disciplines" abominables, mises au placard, harcèlement... tout y était. Et il fut un temps où le syndicat de l'interlocuteur syndical de l'émission était cul et chemise avec la DRH... Donc rappelons aussi les "petits compromis entre amis" .
La seule différence, c'était qu'en tant que CDI, on pouvait faire grève assez tranquillement (mais pas toujours car là aussi il y avait des pressions alors j'imagine maintenant)... grèves souvent brisées par la hiérarchie journalistique toujours prête à tout pour fabriquer ses "JiTés" avec des bouts de ficelle, dans des studios de mixage.
Non, en gros, c'est comme le privé, avec des salaires de merde, pas de 13e mois (sauf pour les journalistes), de plus en plus de précaires, des salariés pressés comme des citrons (sur le Tour de France par exemple)...
"En passant, sachez que France TV n'est plus sous le confort de la sécurité d'emploi pour ses employés même si c'est une entreprise publique. Les clichés ont la vie dure sous le bourrage de crâne quotidien des médias dominants"

Je parlais d'une zone de confort en général. Ce n'est que mon constat.

Personnellement, j'ai travaillé dans le privé . Maintenant je travaille pour le public et je trouve qu'il y a qd même quelques avantages qu'on n' a pas dans le privé.

Ce n'est pas le libéralisme qui corrompt les entreprises d'état. Il n'y pas plus hors la loi que l'état ...qui se croit au dessus des lois.

Il y a aussi certains du secteur privé qui ont du mal à sortir de leurs zones de confort.
Vous me faites penser au personnel du milieu bancaire qui était très privilégié pendant des décennies et qui se disent
maintenant en souffrance sans jamais se remettre en cause ou remettre en cause le système bancaire qui les a si bien engraissé.
Ah ! Le rêve : faire grève "assez tranquillement..."

Et sans rembourser la redevance piquée au malheureux citoyens !

Quand on est né escroc, on le reste en général !

PG
Man dieu ! Quelle horreur ! Pat paye sa redevance (là-bas si vous y êtes aussi ?) ! Et bien sûr, ce sont ces salopards de grévistes qui lui piquent ce fric directement dans les poches...
Les exploiteurs de petits personnels maltraités (qui ne courent pas non plus beaucoup de risques... cf Drucker, Leymergie et autres producteurs), eux, n'y sont pour rien !
J'imagine que vous devez préférer les programmes de TF1 et des autres, interrompus toutes les 5 mn par la pub, puisque vous n'y êtes pas de votre poche.
Lors du premier comité asiatique de salut public, quand la question de la confiscation des biens de PdSR sera évoquée, je propose de s'occuper de son clavier en premier.
Il y a 20 ans que je ne regarde pas TF1... Pas du tout mon style.

Et je milite pour l'interdiction TOTALE de la pub, où que ce soit, sur les murs, dans la presse, dans l'audiovisuel... C'est une pollution invraisemblable et ça nous coûte un argent insensé, en douce ! Il y a de très bonnes choses dans la TV Publique (produites bien trop cher) mais pas tout et de loin... Et au Vietnam il faut se contenter de TV5 Monde qui rame un maximum et re-re-re-diffuse un nombre de fois incroyable les mêmes programmes. Un vrai cauchemar... Sans parler de la gastronomie Canadienne ?/°1## et des nouvelles détaillées du monde pénitentiaire Suisse re-%%##@???

Vive Internet, avec un bon Adblock Plus.

Pour ce qui est de me piquer mon clavier comme le suggère le brave garçon en dessous, j'en ai un nombre considérable, tant à Saïgon qu'à Paris. Mais le goût de bâillonner a toujours été vif chez les petits Staliniens, ce n'est hélas pas une découverte !

PG
@Clomani... Si on veut me moucher il ne faut pas commencer par une copieuse bourde !

Je sais parfaitement que vous avez bossé dans ce milieu, mais les chiffres ce n'est pas votre truc,

Et il y en a tant dans votre cas, la faillite annoncée vient de cette légère méconnaissance de l'arithmétique !

"L'argent de le pub plus consequent que celui de la redevance"

Vraiment ? 2 milliards pour la redevance, à peine 1 milliard pour la pub ! Chiffres officiels et publics...

C'est pénible de bricoler les chiffres pour justifier des idées fausses. Et puis ça finit en banqueroute !

Faire les poches du contribuable c'est très facile, on vote la loi et on fait opérer Bercy, poulets et huissiers si ça rechigne...

Faire les poches des annonceurs c'est moins commode, s'ils ne veulent pas ou si le prix n'est pas conforme au marché c'est non et c'est tout !

Autrement vous décrivez parfaitement les magouilles et le vol à main armée infligé au contribuable impuissant. Et vous trouvez visiblement ça normal...

C'est honteux ! Et même minable !

PG
Il fait quel temps, à Ho Chin Minh ville ?
Depuis 5 minutes un bon orage, je me suis fait rincer en sortant les poubelles (19:50 heure locale)... C'est la mousson, mais il faisait très beau ce matin !

PG

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

En plus, il n'a pas parlé, ni des impôts, ni des congaïs...
congaîs !...Je pensais bêtement que c'était des beaux poissons colorés de la baie d'Along, mais grace ou à cause de vous je crois bien que cela signifie quelque chose de plus "humain" et peu glorieux pour celui qui y a recours ?

Pardon de mon inculture de ces milieux glauques et sordides d'une profession qui tarde à disparaitre contrairement aux nombreux métiers, emplois rémunérés qui eux sont détruits par milliers chaque mois! Dieu merci le darwinisme social lui se porte bien pour les "faux" poissons.. ...
Et qui parle de crétin, ici sinon vous ?
C'est écrit sur votre front, non ?


Vous l'avez vu, mon front ?
Grâce à daylimotion j'ai vu le votre.

No comment. Il me reste un peu de charité.

(...) Faire les poches des annonceurs c'est moins commode, s'ils ne veulent pas ou si le prix n'est pas conforme au marché c'est non et c'est tout !


D'après vous, comment font les annonceurs pour amortir leurs coûts de communication ? Quelle part la publicité a dans le prix d'un produit ? Pour l'exemple, budget communication de Renault en 2012 : 382,2 millions d'euros, pour environ 2,5 millions de véhicules vendus.

Il n'y a pas de sot métier, pourquoi pas remplir les poches d'un marché publicitaire qui se porte bien mais pas sûr qu'au final le consommateur/contribuable gagne au change. La redevance a au moins l'avantage de ne pas être un coût caché, on sait ce qu'on paye et pourquoi, contrairement à la pub.
Au demeurant, il ne m'étonnerait pas qu'on ait dans quelques temps l'éclatement d'une bulle publicitaire vu qu'avec internet il commence à y avoir beaucoup de service "gratuits", payés par la pub, c'est-à-dire dont le coût est reporté sur des produits qui n'ont rien à voir avec le service rendu.
hein!!!!????

J'ai entendu cette semaine sur RMC un journaliste dire que c'est pas grave si les mecs dela FIFA se sont doubler leur salaire vu que "c'est pas de l'argent publique" sic

Alors ils ne seraient pas au courant que c'est nous qui paient?

Mince alors, donc on paie tous TF1 en faisant nos courses? Et dire que y en a qui croyent que c'est de la faut des footballeurs.
Ah, mais mes sources datent d'avant la suppression de la pub après 20h... donc moins de subvention publique et plus de redevance, avant... de mon temps.
Mais vous n'êtes pas obligé de le prendre de haut et de me traîner dans la boue des nuls en maths ... pis je m'en tape le coquillard des maths, aussi ;o))
Clomani, je vous trouve bien indulgente avec ce profiteur de Pââât, qui fait rien qu'à faire suer le burnous* et à râler contre l'état qui le fait vivre.

(*) Je ne sais pas quel est l'équivalent vietnamien du burnous.
La réponse est dans le titre, mais je ne fais suer personne !

À part vous !

Et non seulement l'État ne m'a jamais fait vivre mais il m'a toujours fait les poches avec un entrain communicatif !

Jusqu'à ce que je plie mes gaules.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Áo_dài

PG
"C'est honteux ! Et même minable ! "

On appelle celà l'effet miroir.

Relisez vous. Vous êtes à la fois l'un et l'autre.
Désolée mais je ne peux retenir mon fou rire devant l’étendue des dégâts et magouilles en tous genres. C’est tellement surréaliste que je choisis d’en rire plutôt que d’en pleurer. Au moins ça libère parce que sinon c’est le plongeon dans la Seine. Et pour paraphraser Gabin, ce que l’on sait c’est que l’on ne sait rien, mais alors vraiment rien au règne de la « communication », des « conseillers et lobbyistes » des « relais politiques nationaux, locaux ou autres ». On croit savoir mais à chaque jour son lot de révélations aussi loufoques que sordides. On se croit gavé mais non le prochaine service est en route !
Excellente émission d’utilité publique et délicieux décryptage du reportage de France 2.
Et bien sur la télévision dans tout ça : niquée !
Je n'ai pas encore vu l'émission en entier, seulement le début du 1er acte.
Quelques remarques :
- ça parle d'un milieu que DS maîtrise.
- à la fin de l'introduction d'Anne-Sophie, DS s'assure auprès des 2 invités que le décor est correctement planté.
- et on a même droit à un "arrêt sur images".
- les deux invités parlent " chacun sous le contrôle de l'autre" dixit DS qui ne semble pas prendre parti particulièrement.
- et même si c'est un domaine qu'il connaît, il a beaucoup travaillé pour préparer l'émission.

Je ne sais pas ce que va donner la suite, mais il semblerait donc que lorsque DS connaît un sujet, l'émission part moins de traviole que pour les programmes scolaires ou les intermittents.

Je fais le pari qu'il y aura moins de questions type " dites oui ou non", moins de parole coupée, moins de parti-pris ...
et si des journalistes se penchaient sur le budget militaire, par ex...???
fallait voter Mélenchon.
Bon, je trolle un peu.

Daniel Mermet viré, ça vous inspire quoi ?

PS: Towanda n'est pas forcée de répondre, elle l'a déjà fait.
Oh purée, Jajacques C. ! Je ne l'avais pas vu depuis qu'il avait été viré par le prédécesseur de Carolis (à qui il cherchait déjà des poux)...
(pas encore vu l'émission mais bonjour la "bouffée de mauvais souvenirs" -de comités d'entreprise de F2 (dont certains auxquels j'ai participé en tant qu'élue du syndicat ex ami de Jajacques puis ennemi-ça-dépendait-des-alliances)

J'espère que je vais en apprendre des vertes et des pas mûres... je fonce écouter l'émission ;o)
La déchéance complète d'une classe politique de gauche ou de droite ou les frontières idéologiques sont de plus en plus poreuses. Et ou les comportements de prédations se succèdent sans réel désir que ces apparatchiks, ne veuillent le changement..

Voilà qui fait bien le "lit" de l'extrême droite. Ensuite ces grands délinquants en cols blancs pleurent parce que le FN et l'abstention montent ?..ILs ne montent pas, mais ce sont bien ces partis de gauche/droite, occupés par les délits d'initiés, conflits d'intérêts, et pirateries qui en sont responsables et coupables ! Une faillite impardonnable .
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.