22
Commentaires

Bureau des Légendes : "Démythifier l'ordinaire du renseignement"

Des espions dans leurs vraies vies, des espions pères et mères de famille, des espions avec des histoires d'amour et des pots d'anniversaire au bureau... La série "Le Bureau des Légendes" sur Canal + est venue bouleverser l'imagerie dominante, en France, des agents secrets à la James Bond. Bonne affaire pour la DGSE ? Y a-t-elle prêté la main, voire l'a-t-elle impulsé ? Autrement dit : le Bureau des Légendes est-il une opération de soft power des renseignements français, et Mathieu Kassovitz un vrai agent secret ? Questions à Pauline Blistène, chercheuse, autrice de "Le secret comme ordinaire: Le Bureau des Légendes et la modification du regard" ; et Pierre Gastineau, rédacteur en chef d'Intelligence Online, spécialisé dans les questions de renseignement.

Commentaires préférés des abonnés

On en a rien à f...

Je crois qu'il y a pas mal d'@sinaute comme moi qui ne sont pas abonnés à canal et qui s'en tapent complètement de cette série !


Kassovitz s’addressant a Phillipe Poutout 


« Oui je suis tres content d'avoir un président qui garde sa ligne et qui essaye des choses tout en écoutant et en reconnaissant ses erreurs. Et toi tu n'as pas aimé le ton de sa voix ou la position de s(...)

Derniers commentaires

Contrairement à plusieurs commentaires, j'ai beaucoup aimé cette émission avec une chercheuse très intéressante et précise sur toutes ses questions. J'aurais aimé une émission un peu plus longue et abordant par exemple la place des femmes dans le renseignement français, la fameuse tradition française d'utiliser la séduction comme moyen d'obtenir du renseignement (vrai ou faux), etc...

Une vraie  référence culte mais néanmoins audio celle ci :

http://rendezvousavecmrx.free.fr/page/liste.php

Pauline Blistène est une agent de la DGSE sous couverture. C'est évident... Beaucoup trop de complaisance et ses sourires en coin la trahissent... Elle devrait travailler un peu mieux sa légende... 

Ouf  ! A la 38 ème  minute ,les invités soulignent que la grande référence d' Eric Rochant  , c'est John Le  Carré  . Rochant  ne s'en est jamais caché et toute son oeuvre est parcourue par l'oeuvre de Le Carré . Du reste au début de l'épisode 1 de la saison 4 , le personnage  joué par Mathieu Kassovitz  dépose dans le hall d'un hôtel  un exemplaire   de " The Legacy  of spies" ( le livre est en anglais , " l' héritage des espions en français"). Tout l'aspect  bureaucratique  patient  ,minutieux  , que vous soulignez au début de l'émission , est lié à cela . Hommage justifié à " Zéro Dark Thirty " ,film assez hantant  , même s'il a été très critiqué  pour les scènes de torture et d'humiliation  du début du film . Enfin ,à propos   du contrôle de la cia des ouvrages  d'anciens espions  ,les auteurs soulignent que la cia censure certains ouvrages . Dans les années  1970 , des cinéastes comme  Sidney Pollack  avaient une vision plus extrême . "Les  trois jours du  Condor" imagine  que les services d'espionnage pouvaient avoir recours à des méthodes plus radicales . Mais Chut  , n'en disons  pas plus pour ceux qui n'auraient pas vu Robert Redford dans ce film. Il est vrai aussi que dans les années 1950-1970 ,les sévices secrets américains étaient loin de mener des opérations transparentes .

J' aurais préféré une émission causant de l' impact de l' imaginaire sur le réel...plutôt que le contraire. 

Combien de gus se sont fait descendre, en se "protégeant" d' un tir d' AK, derrière le corps d' un malfaisant...Ou en s' escrimant à traverser une avenue rafalée, en tirant son pote blessé (de 80kg) par son gilet tactique!?

Une émission qui nous aurait parlé de la symbolique de la mitaine chez le barbu/tatoué expat'...De l' intronisation, à l' instar de son repos, soucieuse de son apparence, du masque facial chez le guerrier!

Et nous expliquer pourquoi les ninjas d' aujourd'hui sont si visibles…Et last but not least, pourquoi les gens chargés de notre sécurité éprouvent le besoin de nous prévenir, en l' inscrivant sur leurs uniformes!?

Carpe diem...

À 51 minutes 16" : Si on veut empêcher la lecture d'un document en surlignant en noir opaque, ça donne un texte "redacted" (elle était en mode JCVD sans doute) ou "caviardé" en français, pas "stabiloté". J'ai plus eu l'impression d'assister à une publicité pour une série télé en enchaînant des extraits et en se concentrant sur des anecdotes qu'à une critique des média. Je n'ai pas compris la raison de cette émission, ni le choix de ses invités qui n'avaient semble-t-il pas grand chose à nous offrir d'autre que leur opinion superficielle. Je préférerais ne voir qu'une émission chiadée une fois pas mois plutôt que perdre une heure par semaine sur des sujets traités aussi légèrement que celui-ci. Bonne année quand même. :)

Je n’ai pas bien compris l’interet De cette émission, assez superficielle.


Excellente série d’espionnage, pas du tout spectaculaire : « Rubicon », une seule saison malheureusement.



Derelictio 


Vous dites que la série tombait au bon moment, concomitamment aux attentats. En somme les français-es sont si volatiles qu'une série peut orienter leur opinion sur leurs services secrets.

Une série pour soigner l'image desdits services. Mais laquelle ?  En gros vous dites que les gens imaginaient ces services soit comme façon SAS, soit comme à l'américaine. Sérieusement, vos concitoyen-es sont si débiles pour ne pas imaginer qu'il s'agit d'un travail comme un autre. Bien sûr, il y a normalement la volonté de servir la France. Mais, je doute que ce soit la raison première de la moitié d'entre-eux. Je penche plutôt pour une recherche de pouvoir, de prestige, voire d'une volonté de punir autrui.  Surtout, ils n'ont pas le monopole de la défense de la Patrie. Ni le monopole de l'amour de la Patrie.


Il est abordé sommairement, que cette série peut créer des vocations… Je crois vraiment que l'élite qui dirige ces institutions n'a pas inventé le couteau à couper le beurre. On crée des postes de relations avec le cinéma, on recrute des comiques sur YouTube pour créer des vocations… Vouloir servir son pays ne vient pas en regardant une série. Mais l'envie de tuer de méchants humains oui! Si on s'engage pour cela, je pense que c'est plutôt dangereux. C'est un peu comme dans la presse lorsqu’on évoque la dernière évasion de Fresnes, où l'on n'hésite pas à écrire qu'il s'est évadé malgré les tirs du surveillant… Sans s'interroger sur la légitimité de tirer sur un condamné pour vol et cambriolage… Mérite-t-il la mort?
Il y a donc des bureaux de liaisons avec le cinéma… Alors qu'il manque du personnel dans la rue, dans les commissariats… C'est un peu comme mettre un major à la caisse d'un mess… Français-es vous êtes protégez ! Regardez votre série, il n'y a aucun attentat!

Soigner son image, celle d'incompétence ? N'y-t-il pas lieu de s'interroger? Pourquoi tous ces millions en équipements intrusifs dans la vie privée, tant de pouvoir coercitif s’il n'y jamais de responsable?
Vous abordez l'informatique comme si les services secrets étaient de petits amateurs? Et le piratage des câbles sous-marin permettant de contrôler tout ce qui sort ou entre d'Afrique, les dizaines de fichiers en France dont certains des forces de l'ordre vendent des secrets (Ikea, Business personnel, trafic, …) 


Greenpeace, écoute de l'Élysée, les paillotes, les coups d'État, une invention américaine?

Vous dites qu'il n'y a pas de blagues graveleuses. Il y a une série qui situe l'action dans les années 60 et l'autre l'action est contemporaine. Peut-être ne le savez-vous pas, mais il y a des circulaires, des notes, des documents de lutte contre le harcèlement sous toutes ses formes, aussi je pense que c'est plutôt réaliste surtout quand la hiérarchie est présente.

A défaut d'empêcher des attentats, on soigne son image

Merci pour cette émission, j'apprécie beaucoup cette série - hâte de voir la saison 5!

Concernant le manque d'humour, je relativiserais à partir de la saison 3 et l'apparition du personnage joué par Artus. Pas de blagues graveleuses mais il me fait bien marrer.

Pas très intéressant dommage. 

Pourquoi ne pas avoir parlé de Homeland ?

Autre sujet, depuis quand Oss117 est un film drôle ? Une caricature du "beauf" qui se caricature lui-même; quand elle plaît elle même à un public "beauf"...La critique se trouve inutile, être drôle n'est pas forcément synonyme d'être grossier par exemple.

#metoo ?

La série la plus réaliste concernant les services secrets français c'est => Au service de la France 

Enchaîner autant de banalités en si peu de temps : impressionnant. Il me vient une furieuse envie de continuer à ne pas regarder cette série.

Emission sympa, detente. 


Le Bureau des légendes c'est l'aboutissement d'une obsession pour les services secret de Rochant.

Apres le succes d'"un monde sans pitié" il avait eu carte blanche pour réaliser ce qui l'attirait vraiment a savoir des films d’espionnage non fantasmés avec des moyens de production digne d'Hollywood. L’échec immédiat (avant de devenir culte) des patriotes, film coûteux pour l’époque a forcé Rochan a renoncer  a son ambition d'en faire une franchise. Le Bureau des Legendes s'inscrit dans cette continuité ,  La série étant le format parfait pour laisser Rochan creuser ses personnages.  De ce point de vue la série est vraiment exceptionnelle.


Le cote ridicule reste toujours la partie  cyber sécurité qui n'est vraiment pas credible et qui contraste avec une certaine rigueur apportée aux autres sequences.  Je ne sais pas d'ou Pauline parle pour affirmer que la saison 4 est un modele de ce point de vue.......

Quand au soutien de la DGSE je pense qu'il est relatif d'autant que le scenario véhicule quand meme pas mal l’idée d'un manque de professionnalisme dans les services Français diriges avant tout par les états d’âmes et l'emotion plutot que par la raison d’état (en tout cas dans les dernières saisons).


A défaut de recommander une mediocre saison 4 (dont le scenario est accablant et probablement peu ou pas ecrit par Rochant) j'encourage ceux qui ne l'ont pas vu a regarder l'excellent "les patriotes".

Je crois qu'il y a pas mal d'@sinaute comme moi qui ne sont pas abonnés à canal et qui s'en tapent complètement de cette série !


On peut regarder si on ne connait pas la série ?

Kassovitz s’addressant a Phillipe Poutout 


« Oui je suis tres content d'avoir un président qui garde sa ligne et qui essaye des choses tout en écoutant et en reconnaissant ses erreurs. Et toi tu n'as pas aimé le ton de sa voix ou la position de ses mains ? Tu voulais quoi, une Mercedes neuve et le smic à 2500 Philippe ? »


Vous auriez pu faire la critique de la critique de Kassovitz, mais du coup,.. ça revenait à valoriser les gilets jaunes et critiquer Macron .

Pas assez «  objectif » pour asi ?

On en a rien à f...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.