53
Commentaires

Bruni et Libé, "c'est du sérieux"

Derniers commentaires

Ce qui m'intéresse, c'est de savoir combien de disques cette pseudo chanteuse va t'elle vendre ? Combien d'entre vous qui me lisez pensent à acheter ce disque ? Filer du fric en plus à une nana qui en à déjà tellement qu'elle ne sait plus quoi en faire ça vous branche ? Moi pas. Alors combien êtes vous ?
Le making off de libélabo justifie la une par le fait que CBS soit "un objet journalistique".

Un objet journalistique signifie-t-il que cet objet doit être interviewé ?
où est le recul ? l’analyse ? la critique ? par rapport à cet objet journalistique ?

Un objet journalistique soit, mais dans ce cas il faut reprendre les déclarations de la dame, ses postures, les images nourrir l’analyse d’un point de vue extérieur à celui de l’objet qui devient dans cette interview sujet et non pas objet.

Jusqu’à la façon de filmer où l’on sent davantage l’empathie avec le sujet : une facon de filmer au plus près du si joli visage et de ses silences et poses langoureuses.
Un objet soit, mais qui mérite la une ? et 5 pages ? par rapport à tous les sujets actuels ? c’est abracadabrant.
c’est la primeur de la visibilité comme toujours à ceux qui sont déjà visibles.
Et si en une on mettait plutôt des photos d’expulsés ? ca ferait peut être moins vendre, c’est peut être moins un objet journalistique mais par contre ca me parait être un vrai sujet.

Que CBS soit de gauche franchement quel est l’interêt ? surtout dans la mesure où elle met visiblement de coté ses convictions au service des traditions.
N’y a-t-il pas des personnalités de gauche plus engagées et ou plus intéressantes ?
il me semble que ce moment de libé est un errement grave au travail qu’un journal de gauche devrait faire dans le contexte dramatique actuel.
Pour ceux qui parlent de retournement de veste à propos de Joffrin, je m'étonne de leur étonnement. Il a toujours été comme ça, Joffrin. Quand il dirigeait le Nouvel Obs', il en a fait un catalogue de pub pour des produits de luxe parsemé, de ci de là, de quelques pages de rédactionnel. Ce type salit tout ce qu'il touche. Il n'a jamais été journaliste de sa vie. Je plains DS d'être dirigé par un tel médiocre qui se permet même le luxe de censurer ses articles.
Pendant ce temps là :
- la Cour européenne de justice légitime le dumping social ...
- le Conseil vient d'adopter un projet de directive qui rend possible , sans accord collectif préalable, l'annualisation du temps de travail avec comme base maximale 48 H/semaine et des dérogations permettant d'aller à 60H ou 65h selon les cas.
- Et Poujadasse claironner hier à 20H que nous n'étions pas assez nombreux dans les rues.

Tous les fonctionnaires que je rencontre quelque soit leur ministère de rattachement font le travail de ceux qui partent à la retraite et ne sont pas remplacés...tout le tissu administratif étatique est en déliquescence, c'est le sauve qui peut vers la retraite privé comme publique!
Denis Robert est obligé de se taire.
Sans compter les charges contre les chômeurs au Maroc dans la plus grande sous-préfecture française!

Mais rions, rions! Les riches s'enrichissent, les pauvres s'endettent...et la majorité est silencieuse en espérant que le ciel ne lui tombera pas sur la tête!
Je n'avais pas encore vu l'interview, carla est vraiment d'une innocence rare !! elle n'est pas faite pour ce monde de requins, de paniers de crabes. Pov ' carla ! casses toi ! heureusement ton amour de circonstance ne durera pas longtemps, d'ailleurs sérieusement !! a t' il commencé ??

Pour le reste libé a fini de se déshonorer. jofrin en futur conseiller en conseil trouvera; je l'espère un emploi digne de ces retournements de vestes, pour tout le reste il parait que nous avons les femmes et hommes politiques que nous méritons, surtout que nous les élisons.

Pour ma part ni coupable ni responsable.
Tant d'hésitations, de sourires de connivences (mais à qui elle sourit au fait?)...Je me demande si c'est par ignorance, comme elle dit, ou par maîtrise approximative de la langue française? Ou pour le dire autrement, elle cherche ses mots ou elle nous promène? Libé se fait là un bon coup de pub. Ca ramènera des lecteurs. Pourquoi pas, mais bon...
Il ne lui manquait que la barbe à carlita !!! si quelqu'un n'avait dit ça !! par contre nicolas à la guitare c'est pas génial !!
bonjur,

*****EXCLUSIF******

LIBé ne lui suffit pas, il lui faut aussi MEDIAPART!!! un morceau exclusif!!!!

*********
CB (Carla Bruni, modèle american Express) chante pour MEDIAPART!!! **********
Ai-je rêvé? Sur le blog de Fontenelle/backchich, il y avait un article à propos de l'interview de Carla Bruni dans libé? Il a été supprimé ou c'est moi qui me mélange les pinceaux? Qui d'autre l'a lu?
[quote=DLL]Mais alors, qui étaient ces manifestants au final ?

Reportez-vous à mon précédent commentaire, je donne la réponse en même temps que le communjiqué des manifestants (au passage, ma citation de Gilles Klein est exacte, si elle ne correspond pas à ce qui est dans le texte, c'est qu'il aura été corrigé après mon commentaire).
Mais alors, qui étaient ces manifestants au final ?
Bonjour Gilles, rien à voir avec Carla, mais juste pour vous dire que à propos du vite dit d'hier sur l'otage en afghanistan, quasimment avec deux m c'est quasiment incorrect.
Corrigez, et virez ce présent commentaire (ni vu, ni connu).
Pendant cette brillante interview, combien de policiers et de gardes du corps dans et autour du siège de Libération ?

Combien coûte aux contribuables la sécurité de la précieuse (c’est le cas de le dire) première dame de France ?

Se sont-ils sentis en état de siège, à Libération ?

Enfin on est vite rassurés sur son sort de chanteuse aphone : elle a “eu peur”, mais dès qu’on ferme la fenêtre ça va beaucoup mieux…

Elle a tout compris (son mari a du lui expliquer), le peuple il suffit de l’annuler !

***
Vaut-il mieux avoir tort avec Joffrin que tort avec Sartre ?
Continuez ASI!

Mais que cette République est ennuyeuse. Pourrait-elle nous laisser respirer un peu? Pourrions-nous avoir des politiques ( et ne dites pas que Mme S. n'en est pas une) qui fassent vivre une véritable République? Mais peut-être n'avons-nous que les politiques que nous méritons???
[quote=Gilles Klein]Ces manifestants sont sans doute des salariés du journal

Non, M. Klein. Sûrement pas. Au contraire, comme le montre leur communiqué (ci-dessous), ces manifestants ont été très mal perçus par les salariés du journal et particulièrement les journalistes, qui ne sauraient se confondre avec cette pègre qu'ils stigmatisent à longueur de colonnes lorsqu'ils défendent les contre-réformes du gouvernement.
Les manifestants étaient tout simplement des intermittents, chômeurs et précaires.

Le torchon brûle dans une succursale du ministère de la propagande


Aujourd'hui vendredi 20 juin, Carla Bruni devait être "rédactrice d'un jour " du quotidien Libération. Les salariés du journal, représentés par leur intersyndicale, se sont opposés à ce projet et ont obtenu gain de cause. La direction a donc réduit l'intervention de Madame le Président Nicolas Sarkozy à un long entretien destiné à la publication dans les colonnes du journal.

Au moment où, rue Béranger, Carla Bruni descendait de son véhicule pour aller s'entretenir et déjeuner avec Monsieur Laurent Joffrin et certains de ses collègues, des chômeurs, des intermittents et des précaires l'ont accueillie au cris de "Sarkozy au RMI, Carla au RSA !". Peu désireuse de fréquenter le populaire quand il n'est pas de son fan club, Mme Sarkozy s'est alors évaporée vers la terrasse de l'entreprise qui la recevait tandis que les manifestants se trouvaient bloqués dans le hall de l'immeuble, au nom de "l'indépendance de la presse" et de la "résistance à la dictature"...

La manifestation s'est poursuivie au son de "Carla en CRA !" (centre de rétention administrative), "les rentiers en rétention !" tandis que défilaient des stagiaires non payés et des journalistes dont bon nombre refusaient de lire les tracts qui leur étaient tendus, se montrant ainsi de parfaits exemples d'une inappétence à la lecture dont on entend partout déplorer qu'elle contribue à la crise financière que connaît la presse écrite.

Refusant de travailler plus pour ne pas gagner davantage, les ébrécheurs de consensus ont quitté cet établissement pour rejoindre, non loin de là, les sans-papiers occupant la Bourse du Travail rue Charlot, en lutte pour leur régularisation.

Commission Sarkozy au RMI
Je passais par hasard et que vois-je en cireur de pompes ?! laurent joffrin le rebelle !! celui qui il n' y a pas si longtemps agressé verbalement notre super nain national !!!! fossoyeur de l'Europe !!

Que vous arrive t' il laurent, vous pensez booster les ventes de libération de cette manière ?! Je me désabonne aujourd'hui de votre excellent journal !!

Le Monde est il devenu fou ?! tout se mélange !! les bons et les truands !! carla semble gênée que fait elle là ??!! la promo de qui ??!! de libé !! de son soit disant mari !! de son CD !!

Ma voisine de 90ans m'avouait ne plus rien comprendre !! en claquant la porte !! elle s'emporte d'un -: vous les jeunes !!!!
Gilles Klein, ce qui s'est passé à Libé est un signe de modernité.
La rédaction discute du bien-fondé de l'invitation de Carla Bruni,
on chosit la forme,
on fait avec le réel,
ce n'est pas glorieux, on tâtonne, on se cherche,
on trouve une solution,
prenant en compte la complexité, le positionnement du journal, bref Libé fait le boulot.

Ce n'est pas comme à France-Culture.
La semaine passée, Frédéric Martel émettait un doute sur le bien-fondé de l'invitation de Renaud Camus chez Finkelkraut.
Finkelkraut rétorque aujourd'hui par une diatribe mesquine, mettant en cause l'émission elle-même,
stigmatisant Martel, dans une morgue à peine audible.

Mais surtout, au moment de l'estoquade, il accuse Martel de confondre son émission avec un blog.

Le mot est lâché, le dirty mot, blog comme on dirait poubelle ou fumier.

Et c'est toute la pratique de France Culture qui est à interroger.
Va-t-on longtemps voir cette antenne cracher sur les blogueurs tou t en faisant le buzz avec ses propres blogs ?
A quand le making off de France Culture, où on discutera du bien-fondé d'inviter un écrivan raciste, crachant sa haine de l'autre à longueur de pages.
Et si un producteur ose la critique, Finkelkraut est-il au-dessus du lot, sur sa stèle ?
Quant à l'outrage fait à Martel, sur la qualité de son émission, la comparant à un publi-reportage,
j'aimerais simplement dire que Finkelkraut ne pourrait pas pérorer si nous n'achetions pas ses livres,
si une économie de l'édition ne faisait pas sa promotion, sa distribution, sa vente, son après-vente, sa vente en ligne.

Il y en a marre de ce double traitement de l'information :
- culturelle quand il s'agit de faire la promo du livre d'un copain
- bassement business quand c'est l'autre qui fait l'analyse du système.

La blanche colombe qu'est Finkelkraut ne touche pas à la merde des soutiers,
qui font son nom, sa notoriété au quotidien.
Comme s'il était au-dessus de ces basses contingences matérielles.

http://anthropia.blogg.org
Je n'arrive pas à lire la vidéo. Je suis donc allée sur le site de Libé. Et là non plus, je n'y arrive pas. Un peu d'aide me serait bien utile.
La Com est une force qui va.

Elle arrache tout sur son passage et Sarko en est son mage.
La starlette en son ramage vient fluidifier le plumage du mage.

Hommage !

Et nous, pauvres plumés, nous sommes médusés.

Olé !

...et l'Eté là, Carla...
=> Anthropia

Ah non, Marie-Antoinette était autant coupable que son mari, à la rigueur, on épargnera le petit Louis, à condition de le confier à une honnête famille de travailleurs qui lui inculquera les valeurs de la république, hé hé hé...
En lisant ce papier, j'ai cru à un canular.
Je comprends bien qu'on remette en cause l'idée d'inviter CS comme red chef,
mais faire une manif pour une interview accordée, c'est un peu trop.
Réservons nos manifs à d'autres sujets plus sérieux.

http://anthropia.blogg.org
Quelle interview. Et puis ça c'est du micro, fallait surtout pas oublier de faire en sorte que les questions des interviewers restent en toile de fond, limite inaudibles, et mettre en valeur la petite voix fluette de Carla Bruni. Si je trouve aussi que la faire rédactrice en chef d'un jour est simplement consternant, les réactions des gens sont tout de même exagérées pour une simple interview.
Et puis, idée intéressante de laisser la fenêtre un peu ouverte assez longtemps avant de la refermer, afin d'alimenter l'inévitable buzz qui va en découler.
Au final ?
Rien d'autre qu'un simple coup de pub pour Libération.
Quand François Léotard affirmait " tout cela finira mal", la preuve : françois T veut ressortir la louisette .Carla, chante nous des berceuses de peur qu'un jour on choisisse de te jouer la carmagnole.
Bonne idée, cette manifestation, mais il manquait une guillotine et des piques.
Eh, M'sieur Klein, il manque l'image... (en tout cas chez moi elle ne s'affiche pas). Idem pour l'image d'accroche en page d'accueil.

J'attends l'interview pour juger de ce qu'a fait Libé, même s'il me semble déjà qu'ils jouent beaucoup trop en faveur de son plan de com, et au détriment de ce qu'est censé être le journalisme. Les chiffres des ventes des hebdos dont elle a fait la couverture ont dû jouer dans la décision de donner à la femme de Notre Vénéré Président un tel espace dans le journal... ça serait dommage de rater une bonne vente, a dû se dire Joffrin...

Par contre, je trouve que cette histoire aurait pu faire plutôt un vite-dit, car ce micro-événement concernant Libé me paraît un peu trop court pour mériter plus.
mon dieu, mon dieu, mon dieu, mon dieu ........
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.