139
Commentaires

"Bon boulot" d'Al-Nosra en Syrie : aux origines d'une (fausse) citation de Fabius

Al-Nosra, le groupe terroriste dont le "gouvernement de François Hollande" disait un temps "le plus grand bien" ? C'est ce qu'a affirmé lundi 20 mars Marine Le Pen au cours du Grand Débat sur TF1. Mais comme l'expliquent les Décodeurs du Monde, l'affirmation de la candidate du FN repose en réalité sur des propos de l'ancien ministre des Affaires Étrangères Laurent Fabius, curieusement rapportés par Le Monde en 2012. Pour le plus grand bonheur de la fachosphère.

Derniers commentaires

Je ne comprends pas très bien la nature du lien qui est fait dans cet article entre la facho-sphère et le site les-crises.fr. Vous les avez mis l'un à la suite de l'autre sans faire de transition avec articulation logique, etc... Pourriez-vous détailler votre analyse. En vous remerciant.

Moi pas comprendre, dans la retranscription que fait :" La vie publique" je ne trouve pas la phrase incriminée....?
Ca serait peut-être bien de se rappeler ce que parler veut dire chez les Déconneurs et à @si!

Petite analyse de texte:

"M. Fabius a ainsi estimé, mercredi, que «tous les Arabes étaient vent debout» contre la position américaine [de mettre le Front Al-Nosra sur leur liste des organisations terroristes, ndlr], «parce que, sur le terrain, ils font un bon boulot».

Il n'y a aucune ambiguïté: en disant cela, Fabius s'associe implicitement au constat fait par les interlocuteurs "Arabes" que les combattants d'Al Nosra "font du bon boulot".

Les seules formulations acceptables pour comprendre cette citation autrement - et comme le font apparemment les Déconneurs et la rédac d'@asi à leur suite - auraient été que Fabius dise:

-"parce que selon eux ils font du bon boulot."
-"au prétexte qu'ils font du bon boulot."
-"parce que, je les cite, ils font du bon boulot."

...et toutes les autres formulations indiquant explicitement que Fabius utilisait le style indirect - attribuant cette position seulement aux locuteurs originels, les représentants "Arabes" - en relayant cette assertion.

Donc le fait que la citation de Fabius par le Monde peut être légitimement interprétée comme un position officielle de Fabius et du gouvernement n'est aucunement une intox.
Et d'ailleurs il n'y a pas que la "fachosphère" qui l'a entendu ainsi: la plupart des lecteurs et auditeurs l'ont comprise pareillement.

La vérité est que cette citation ne peut seulement être interprété que de deux façons:

1- Fabius s'associe aux interlocuteurs "Arabes" en estimant lui aussi qu'au Front Al Nosra, ils "font du bon boulot".

2 -Fabius s'est mal exprimé en donnant cette impression et en omettant de préciser qu'il ne se rangeait pas - ni le gouvernement ni le Quai d'Orsay - derrière cet avis.

Dans le second cas, il aurait du démentir immédiatement et rectifier/préciser la position du Quai d'Orsay.

En outre, l'ensemble des positions politiques et militaires du gouvernement à l'époque - refus d'inscrire le Front Al Nosra sur la liste noire des organisations terroristes, soutien financier et matériel de tous les rebelles dits "modérés", y compris Al Nosra - indique bel et bien que la stratégie officielle de la France de priorité à la chute d'Assad impliquait alors de considérer que TOUS les groupes y contribuant efficacement - ce qui était le cas du Front Al Nosra à ce moment -devaient être soutenus, ce qui corrobore dramatiquement la première interprétation.

Une fois encore @si relaie un faux décryptage foireux d'une fausse intox et montre que la rédaction ne se distingue pas vraiment par sa capacité à "faire du bon boulot" de journaliste.

Très décevant là aussi.
Misère du journalisme:
Ou "quand le sage montre la lune, la caméra, elle, se pointe vers l'ongle incarné de son pied".

ll est pitoyable de ne regarder que l'historique de cette citation sans voir que oui les alliés de la France (Quatar Koweït Arabie Saoudite. . Usa ?) ont favorisés et financés puis armés le terrorisme ... et donc si la France n'a ni dénoncé ni combattu ce fait c'est que Fabius et ces collègues du gouvernement étaient d'accord
Donc Oui cette citation était vrai et valable spécialement pour illustrer le financement du terrorisme par nos "alliés même sortie du contexte ..

le journalisme ce devrait être de savoir mettre en contexte, informer dans le sens noble du terme et être un contre-poids aux autres pouvoirs ..

Fachosphère , complotisme, antisémitisme, tous ces mots utilisés comme repoussoir intellectuels : est ce que vous voulez que BHL devienne chroniqueur à A@I ?
[quote="Juliette Gramaglia"]Bref, dans cette transcription encore, Fabius n'exprime pas de position personnelle.

Je vais me hasarder à dire que Juliette Gramaglia n'avait pas encore l'age de suivre les médias comme un adulte quand Al Qaeda est apparu sur la carte mentale de l'occident, un certain 11 septembre 2001, pour ne pas réaliser l'énormité de sa proposition. Pour l'aider à comprendre ce qui choque les gens eux assez agés pour avoir été un peu traumatisé ce jour là. Il suffit de remplacer au choix, dans son article, Al Nosrah/Al Qaeda pas
- le parti nazi
- le groupement pédophile pour le viol d'enfant sans frontière
- les cannibales

Le simple fait de "présenter de façon neutre" les discussions sur Al Nosrah entre les entités sur place comme si ça pouvait être une seconde un point de vue médian dans un pays occidental, est un contresens. Ca ne peut pas être compris comme ça. C'est une variante sur le mode "à ma droite un SS, à ma gauche un rescapé d'Auschwitz : le débat est équilibré" : une incapacité à saisir que toute présentation a un point de vue implicite. Si on considère un extrème comme une possibilité comme une autre, c'est en soit extrême. Au final, même si on a beau n'avoir rien affirmé explicitement d’extrême, ça reste une position extrême, comprise comme tel. D'où la pluie de commentaires effectivement choqués, dont je suppose qu'ils sont primo facie surprenants pour Juliette Gramaglia, qui a pu écrire ce qui précède en pensant que ça pouvait passer.

En outre cette normalisation de l'extrême des autres fait tache d'huile sur les propres positions des normalisateur. Pour comprendre ceci il faut peut être rappeller le tableau d'ensemble, qui est qu'en Syrie, très peu de gens mourraient, connaissaient l'insécurité à titre personnel ou perdaient tous leur bien jusqu'au début de la guerre. Nos médias, nos politiques, ont décidé de soutenir cette guerre, verbalement, diplomatiquement, militairement même, avec l'idée que ça provoquerait un changement de régime, non pas que les français estimaient désirable ce changement (personne n'avait voté là dessus), juste eux, les médias, les politiques.

Cet objectif n'a pas été atteint.

Les morts, le chaos, le pillage ont par contre bien eu lieu, même s'il faut faire un effort d'imagination puisque cette fois ci ce ne sont pas les gens qui étaient pour la guerre (une tapée de pays, dont nous) qui en payaient personnellement les pots cassés.

Notez bien que cette description est entièrement factuelle. Et de cette base entièrement factuelle, ressort à mon sens une question : quelle responsabilité pour avoir poussé à la guerre, parfois de la pire des façons, c'est à dire non pas en l'assumant comme un point de vue personnelle mais en le présentant comme un positionnement médian, en creux, et qui irait de soi ?

S'il n'y a pas de responsabilité pour celles et ceux qui poussent à utiliser les armes - au minimum, que les objectifs invoqués pour ce faire adviennent une fois le prix qu'ils réclament plus ou moins consciemment payé, alors ils le redemanderont partout, tout le temps, le plus souvent toujours en dépit du bon sens, et on aura encore des tas de gens morts, ruinés, déracinés des raisons horriblement ineptes : des enfants inconséquents auront jargonné une chose sans grand rapport avec le monde réel, et exigé qu'il en soit fait selon leur idée. Ca n'a pas l'air de construire un monde prometteur.
Ce qui n'a pas empêché Marine Le Pen, quatre ans plus tard de déformer encore un peu plus les propos de Fabius en déclarant cette fois que "le gouvernement de François Hollande" avait un temps dit "le plus grand bien" du groupe terroriste.
Je trouve qu'elle a été modeste dans son attaque puisqu'on sait maintenant (on le savait déjà à l'époque - mais passons) donc, on sait maintenant que le Gouvernement français a armé des terroristes coupeurs de têtes pour renverser le Gouvernement légal de la Syrie.
Elle aurait du dire:
"Le Gouvernement de François Hollande a soutenu illégalement des groupes terroristes"
Il doit bien se trouver un journaliste de France Inter ou France Culture pour se rappeler ce que Fabius a dit : parce que je l ai bien entendu le dire ça, que Al nosra faisait du boulot. Je l ai entendu et ça m avait bien choquée. Mais je ne sais plus quelle émission. Il y a peut être moyen de retrouver ?
Une fois de plus, ASI ne fait que reprendre bêtement l'article des décodeurs sans aucune analyse ni critique. Est-ce pour cela que je paie mon abonnement ? Quelle est la valeur ajoutée par rapport à l'article original (qui est gratuit, lui) ?

Et le tout, juste après un article critiquant les copié-collé dans les médias. Ne vous rendez-vous pas compte que cet article n'est pas grand chose de plus qu'un copié-collé enrobé de périphrases ? Et que vous le faites payer ?

Pourtant il y a des choses à redire sur cet article des décodeurs. Par exemple, pourquoi Berruyer est-il attaqué alors qu'il ne fait que reprendre fidèlement ce que dit le Monde. Pourquoi l'article le place au côté de la fachosphère alors que ces propos de Fabius ont également été repris dans les médias classiques ?
Le fond du problème c'est celui ci : la France a envoyé des armes en Syrie pour soutenir la rébellion (information tirée du Monde). La rébellion s'est transformé en un nid d'islamistes (Al Nosra ou toute autre brigade islamiste, c'est la même chose) et la diplomatie française s'est retrouvé piégée. Pour parvenir à faire chuter Assad, le seul moyen maintenant est de continuer à armer ses opposants, qui sont en train de perdre face aux troupes russo-syriennes, donc de poursuivre la guerre et d'augmenter encore la liste des centaines de milliers de victimes. Mais c'est pour la "bonne cause".
Cette cause là n'est pas la mienne.
Je partage la consternation de nombreux camarades lecteurs ci-dessus.

Ce que je trouve consternant, c'est de rester à ce point dans la superficialité du sujet.


Préciser le contexte, parce que, dans la cacophonie, il est possible de mal comprendre, c'est salutaire. Pointer des doigts pour savoir qui est responsable du malentendu, c'est futile. Essayer d'avoir une analyse un minimum sérieuse et profonde des enjeux qui sont derrière, c'est ce qu'on attendrait d'un journalisme compétent. Ok, on aurait mal pu comprendre mais maintenant c'est clair, la citation de FAbius était, ce qu'on appelle en grammaire, du style indirect ie il rapporte les propos d'autrui. Mais quand Fabius dit ce qu'il dit, même au style indirect, on voit clairement quelle est la politique qu'il mène en Syrie.

Sérieusement, quel est le sujet qui est politiquement pertinent :
- Fabius a-t-il dit ce qu'il a dit au style direct ou au style indirect ?
- Quelle est la politique de la France en Syrie ? A-t-elle des conséquences funestes pour les Syriens et surtout pour les Français ?

Quand le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt.


Ca me fait penser à des collègues profs qui, en lisant un rapport qui établit clairement que les inégalités entre élèves se creusent lourdement entre la 6è et la 3è, chougnaient comme quoi le rapport conclut "Le collège crée des inégalités". En effet, mes collègues, confrontés à deux problèmes :
1) Le rapport aurait peut-être dû choisir un vocabulaire plus prudent comme "Le collège enregistre des inégalités qui existent par ailleurs".
2) Le collège échoue lamentablement dans sa mission d'égalité

hé bien mes collègues pensent que le problème 1) est celui qui est le plus urgent. Tellement urgent que le problème 2) ne fera même pas l'objet d'une conversation alors que le problème 1) est l'objet de discussions récurrentes. Je vous rassure, je ne parle que de certains collègues ; d'autres partagent ma consternation.


Sérieusement, il y a une différence entre d'une part, faire preuve d'esprit critique, tenir la vérité en haute estime, circonscrire les mensonges et, d'autre part, faire du pinaillage à deux balles, et surtout, faire du pinaillage sélectif.

Déjà, quand vous prétendez rectifier une erreur, posez-vous une simple question : est-ce que l'erreur mise en évidence fait tomber l'argumentation ou est-ce que l'argumentation continue de tenir debout à quelques corrections près.

Par exemple, quand un candidat à la présidentielle dit "Quitter l'UE ne nous coupe pas du monde parce que la France est liée au reste du monde par 6217 traités", répondre "Non il y a en fait 6184 traités", l'argumentation tient toujours, ce n'est pas de la contradiction par le fact-checking, c'est une entreprise délibérée de décrédibilisation et de diversion. Comme je suis facétieux, j'ai volontairement mis des nombres qui ne sont pas les bons mais qui sont très très proches des bons, on va voir s'il y a un comique pour prétendre me fact-checker :-p

Au contraire, quand un autre candidat dit "l'immigration nous coûte cher, voici ce que ça nous coûte en AME et compagnie", pinailler sur le montant exact de ces chiffres est futile (tant que l'ordre de grandeur est correct) ; la vraie contradiction serait de mettre dans la balance les impots et cotisations payés par les immigrés, et surtout, les profits que se font sur leur dos ceux qui les exploitent. On verrait très clairement que les immigrés contribuent bien plus à l'économie qu'il n'en profitent. N'étant pas spécialiste du sujet, je ne peux pas vous fournir ces chiffres.
Poutine, président russe en exercice, a reçu Marine Le Pen candidate crypto-fasciste à la présidentielle.
Deux fois en à peine deux jours...Deux fois la propagande honteuse sur base d'article des "Décodeurs", en lieu et place de l'analyse. Deux fois encore, la mise en cause d'O.Berruyer pour on ne sait quelles obscures raisons (à mais si, c'est du copier-coller, suis je bête). Que se passe-t-il à la rédaction ? Chercheriez-vous à faire fuir votre lectorat ? Si c'est le cas, continuez vous êtes en bon chemin !

En tant que nouvel abonné, je pensais trouver ici une "réflexion critique sur les médias", un peu comme Acrimed le propose gratuitement depuis des années, mais il n'en est rien. Plusieurs questions me viennent alors à l'esprit:

- le "travail" des Décodeurs ne mérite-t-il pas une "réflexion critique" de votre part (il y aurait pourtant de quoi faire)? N'est-ce-pas là votre mission première ?
- êtes vous réellement intellectuellement satisfait de vos [s]copier-coller[/s] analyses ?
- pensez vous sincèrement lutter contre le FN avec si peu de rigueur journalistique ?
- sur le fond des sujets traités, avez vous une idée des inepties que vous défendez en vous faisant l'avocat du diable ?

Donc non-content de ne pas faire le travail pour lequel nous nous sommes abonnés (la "réflexion critique des médias"), vous afficher un conformisme idéologique qui n'a rien à enviez aux grands médias. Or il me semble que c'est précisément cette attitude qui "fait le lit" du FN...bref quel gâchis.

P.S: encore un article du même acabit et vous m'aurez définitivement perdu, à bon entendeur.
Salut l'équipe d'ASI,

bon là oui faudrait faire un peu attention hein... Si je dois lire ici la même chose que sur les médias mainstream, de façon aussi orientée, et avoir droit à la confirmation aveugle de ce que dit le decodex du Monde, ben... Je préfère aller m'abonner à la source et me désabonner d'ici...
Ouf ! Je n'en peux plus des réactions à tout propos du FN, de l'héritière de la boutique et de ses employés. Vous n'avez pas compris que tout ce qui rentre fait ventre. C'est l'overdose qu' elle ait raison ou tord sur tout sujet je n'en ai rien à foutre car le fond de la tombouillle est radicalement indigeste. Et puis maintenant la preuve est faite que tout ça est contreproductif alors parlons d'autres choses de celles par exemple qui sont des propositions positives et qui pourraient ( évidemment conditionnel ) changer l'air du temps.
Il semble que O. Berruyer ait raison.

Pourrions nous avoir l'analyse geopolitique d'asi sur le moyen orient et la Syrie, pour pouvoir contextualiser la phrase ambiguë de Fabius?

Non? Et bien alors c'est nul et non avenu. A l'epoque c'etait tout sauf Bachar, TOUT. Donc meme s'il se cache derriere des "propos rapportés" fabius etait clairement dans cette ligne. Pourquoi faut il que asi participe a cette mascarade et cette mauvaise foi? Quand on n'a pas les moyens d'aller au fond, mieux vaut s'abstenir la prochaine fois.
Je me joins à la consternation... que se passe-t-il chez @si ?!
Pourrait-on avoir un éclaircissement sur ce changement de ligne éditoriale ?
Depuis quand êtes-vous devenus une annexe des décodeurs chargés de propager leurs contre-vérités ?
Y a-t-il eu des dessous de table lors de l'émission avec Samuel Laurent ?
Franchement hallucinant et très décevant de ASI, je pense de plus en plus a ne pas me réabonner. Cet article est de la foutaise, et je ne m'attendais pas a ce qu'il soit relayé sur un de mes sites préférés.

Je ne comprends pas ce que vous faites en ce moment. Samuel Laurent est incapable de défendre ses positions et dans ses attaques contre MLP son équipe et lui sont ridicules. Ils participent a sa victoire plutot que de la faire descendre. Quelle tristesse.

Franchement:
Factuellement dire que MLP a tort sans etre capable d'expliquer pourquoi, c'est grave. cela ne fait que les decredibiliser et la renforce.

Prenons par exemple l'accusation de complosphere dans le cas de Fabius, tout le monde sait que c'est faux instantanément car l'info du monde a été reprise par a peu pres tout le monde. (figaro, monde diplo, pleins d'auteurs...) du coup, c'est devenu quelque chose de concret hors de la complosphere, ce n'est meme pas elle qui a propager l'info contrairement a ce que disent ces idiots. Du coup, ils font le jeu du FN.

Et ASI aussi du coup, en propageant ces analyses nullissimes. MLP se combat sur ses idées, sur son idéologie pas par des petits mensonges ou des enculages de mouches stériles.
Franchement!!.....pour ma part cet article sera l'argument du non renouvellement de mon abonnement.
Ca fait un moment que je m'interroge sur @si...
Racolage gaucho sur le sociétal et néo-cons.otanesque à l'international...
Ca suffit...!
Fabius dit en gros : La France hésite à placer le groupe de barbares d'Al Qaïda sur la liste des groupes terroristes parce que les arabes ont dit qu'ils font du bon boulot contre notre ennemi commun Bachar El Assad.

Vous ne comprenez pas que la position de Fabius est révoltante? L'attentat de Charlie Hebdo, ça vous parle? c'est un des attentats signé Al Qaïda.

Al Qaïda c'est un des rares vrais ennemis de la France (car ils nous ont attaqué). Avoir une hésitation pour les déclarer en tant que terroristes, c'est une faute.
"François Fillon, de son côté, approuve : "Non, c'est vrai"."

Fillon, jusqu'à la lie.
Vincent Coquaz a quitté @si pour les décodeurs de Libé, Juliette Gramaglia projette sans doute une carrière chez les décodeurs du Monde.

C'est chouette, le journalisme indépendant payé par les abonnés !

Chère Juliette, je suis heureux de prendre part dans le financement de votre carrière !






Ras le bol.
Tous les journalistes sont désormais des experts en géopolitique et en statégie, les décodeurs et @si en trois clics et deux heures vous redressent la vérité avant de revenir sur Hanouna ou un autre truc indispensable.
Faudra penser à une loi sur la séparation du journalisme d'avec le community-management.
Lorsqu'on me parle des crimes de Allemagne nazi, je fais toujours remarquer à mes interlocuteurs, que mes amis ukrainiens de l'ouest me disent que Hitler faisait du bon boulot.

Pourquoi je me fais insulter à chaque fois, c'est juste un propos que je rapporte ?
Dans son combat contre le FN, il semblerait qu'@si a perdu la tête...
Ce qui vaut un "decodage" d'@si : c'est la sortie a la con de marine lepen (elle a tort sur la forme, mais raison in fine > notre gouvernement a soutenu daesh), mais pas le fond de l'histoire qui est bien plus choquant, le "n'importe quoi" de notre politique etrangere...
Extrait d'une emission de france inter

Et ce "n'importe quoi" (que ce soit par betise, ou par calcul cynique), se sait de plus en plus.
Vous postulez au Monde, ou quoi?

En tout cas, cet article est aussi malhonnête que le Décodex et les auto-proclamés Décodeurs auxquels vous avez apparemment fait allégeance.
Ainsi, vous avez pu retrouver un article de Berruyer datant de 2015, mais pas celui d'hier dans lequel il répond, comme d'habitude avec beaucoup de précisions, à Adrien Sénécat (un des décodeurs à la ramasse) sur le sujet.

A part ça, dans l'article de Berruyer de 2015 que vous citez, il n'est pas écrit que Fabius a dit qu'Al Nosra faisait du bon boulot, mais (comme vous le reproduisez) : «Je ne comprends pas, mes nouveaux amis syrien démocrates sont vent debout et me disent qu'ils font du bon boulot...» .

En résumé, cet article - simple paraphrase de celui de Sénécat - est indigne d'ASI. A moins que ce soit la nouvelle ligne éditoriale.
Mais faudrait alors le dire clairement aux abonné-es.

PS : quand je pense que sur la page d'accueil, il y a un article titré Uniformisation de l'info en ligne : tout savoir sur les copiés-collés ....
Overdose de Decodex !!!!
Deuxième fois en 24 heures que vous vous appuyez sur des éléments très faibles de "décodex". Et troisième fois que vous dites n'importe quoi:

- Il ne s'agit en aucun cas d'une "fausse" citation de Laurent Fabius.
- Vous vous êtes appuyés sur décodex aussi pour contester stupidement un graphe EXACT de Le Pen.
- Et vous avez dit pour finir que Jean Monnet n'était "pas du tout décrit comme un agent de la CIA" dans un article d'historia alors qu'historia le décrit comme probablement lié à la CIA mais avec assez de bon sens pour ne pas en accepter de financement direct (mais proposant une redirection du financement proposé).

Je ne vois pas en Arrêt sur images un parangon de vertu mais là, vraiment, vous vous foutez de la gueule du monde.

Merci de supprimer au plus vite cette affreuse et nauséabonde invention qu'est décodex de vos sources voire, pire, de vos sujets d'article. C'est pitoyable. Si le monde choisit de se vautrer dans la désinformation, vous n'êtes pas obligés de suivre derrière comme de bons toutous.

Tenez-vous éloignés de décodex à l'avenir, sinon vous allez perdre beaucoup de lecteurs à mon avis. Réécrire la même chose qu'eux deux heures après en un peu plus huileux n'apporte rien en plus à vos lecteurs. Ca ne fait que vous décrédibiliser en bon toutou de la "presse de référence" (Bergé-Niel-Pigasse!) que Schneidermann est bien encore le dernier à admirer. Tout le monde à part lui la méprise.
Rien à ajouter. Franchement @SI vous abusez... Il ya sûrement des choses plus sérieuses pour s'attaquer à la fachosphère, nom globalisant et trop pratique pour ne pas être lui-même fascisant...
Je ne comprends pas votre réaction, l'article semble indiquer que Fabius n'a jamais prononcé cette phrase (même si l'article reste ambigû et ne le dit pas clairement), donc ne s'agit-il pas effectivement d'une fausse citation ? ou à minima sorti de son contexte ?
d'accord avec vous
"sorti de son contexte" c'est un argument qui n'est pas audible par la fachosphère malheureusement
Le contexte était à l'époque que la France soutenait tout et n'importe qui pourvu qu'il soit contre el-Aassad et les russes.
La France s'est complètement prise les pieds dans le tapis et a dû aller de rétro-pédalages en explications de texte alambiquées.
Cela nous revoie au cas ukrainien... mais c'est une autre histoire (très semblable hélas).
Les DECODEX et les DECODEURS et machins jusqu'à l'overdose !

La France s'est totalement égarée dans son interventionisme permièrement et ensuite dans le choix de ses alliers.
Le contexte aussi était que Bachar tirait sur des lycéens qui manifestaient, les torturait dans ses prisons, etc.
https://www.acatfrance.fr/un-monde-tortionnaire/Syrie
et qu'une partie de la population a pris les armes, pas forcément islamiste au départ
Non, elle ne s'est pas égarée la France. Hollande savait parfaitement se qu'il faisait en Syrie, tout comme le jour ou il a donné la légion d'honneur au roi d’Arabie saoudite. Hélas ..
Alors pourqoui le Tribunal a dit ..

Le chef de la diplomatie avait ainsi estimé, en août 2012, que «Bachar el-Assad ne mériterait pas d'être sur terre». Dans des propos rapportés par Le Monde en décembre 2012, il aurait affirmé que «le Front al-Nosra fait du bon boulot», alors même que cette branche syrienne d'Al-Qaïda venait d'être classée parmi les organisations terroristes par les États-Unis.

Les plaignants poursuivent l'État français «pour des fautes personnelles commises par Laurent Fabius», dont la «provocation à commettre des crimes de masse», et demandent un euro symbolique, selon leur avocat Me Damien Viguier.

Le 19 décembre 2014, le tribunal administratif de Paris avait rejeté ces requêtes, estimant que les déclarations de M. Fabius étaient des actes de gouvernement relevant de la politique extérieure de la France et qu'il était incompétent pour en juger
.
http://www.tdg.ch/monde/moyen-orient/fabius-accuse-aggrave-situation-syrie/story/13973480

Jamais le tribunal n'a dit que les déclarations de Fabius étaient fausses ! D'autant, que je pense pas que l'avocat aurait pu aller au Tribunal sans un minimum de preuve..
Sur la citation de Fabius : un ministre peut faire une bourde, il n'a pas la science infuse, l'exploiter à ce point témoigne par contre d'une mauvaise foi certaine. On parle quand même de négation de bombardements chimiques de populations civiles, en face.

Sur le graphe de Le Pen : il est exact mais orienté, et surtout mal interprété : sans être spécialiste il me semble que c'est sur la causalité entre entrée dans l'euro et baisse de la production industrielle que Le Pen se trompe, elle le sait parfaitement sans doute, si elle a ouvert un livre d'éco depuis 20 ans sur le sujet (la baisse structurelle de la production industrielle dans la mondialisation du fait de "dépendance au sentier" et de concurrence extérieure : automobile, textile, etc.). On a ici un cas magnifique de fausse causalité appliquée aux données.

Sur "Jean Monnet agent de à la CIA" là aussi un problème de mise en rapport des faits et de leur interprétation. Que la CIA ait des contacts avec Monnet, OK, et ce n'était pas caché non plus dans les livres d'histoire (y compris le putassier magazine Historia). Un agent c'est autre chose. Du reste l'article d'Historia est mauvais, le titre putassier "la CIA finance la construction européenne" alors qu'il s'agit de groupes pro-européens (ce qu'on savait déjà depuis longtemps).

Bon courage, journalistes d'@si !
mais bon sang, c'est pas une bourde, c'est une politique clairement assumée.

il le dit clairement
https://www.youtube.com/watch?v=g9FiUF7N-PA

lui et Hollande ont choisit d'armer la rébellion Syrienne pour rééquilibrer les forces en présence. Parmis cette rebellion syrienne, il y a Al Nosra.
Je passe sur le caractère odieux de la vidéo qui commence en accusant "les juifs sionistes" (Fabius est juif) : ça craint, c'est du soralisme pour jeunes de banlieue déboussolés (j'en fréquente, je n'ai pas de mépris, mais je sais quel méfait ce type d'idéologie produit actuellement dans leurs esprits hypercritiques).

La position de Fabius ici (interview de 2013) est de demander la levée de l'embargo sur les armes. Comme il le dit, on sait alors déjà que Russie et Iran arment le régime syrien à cette époque, violant l'embargo donc. Certes c'est un choix discutable (mais encore une fois qui ne porte que sur la position de l'ONU) mais l'histoire du conflit syrien est -comme en Tchétchénie dans les années 1990 - celle du dépassement sur le terrain de groupes modérés par les radicaux armés par des pays et des groupes bien moins recommandables. En d'autres termes, la situation en 2012 ou 2013 n'était pas celle de 2016.
Je renvoie aussi à l'article de Jacques Lévêque dans le Diplo de novembre 2016 (un média qui vérifie ses sources, même s'il peut aussi accueillir un certain pluralisme) : http://www.monde-diplomatique.fr/2016/11/LEVESQUE/56792 attention, c'est un peu compliqué.
En d'autres termes, la situation en 2012 ou 2013 n'était pas celle de 2016.

il était assez facile de prévoir qu'armer des islamistes en 2012 aurait des conséquences en 2016.

C'est ce qui s'est produit avec les talibans contre les russe etc...

ils savent ce qu'ils font. Ils ont les meilleurs conseiller en stratégie, ce ne sont pas des erreurs. c'est un problème connu que Naomi Klein appelle la stratégie du choc et que les idiot appellent le complotisme.
Non : les modérés se sont fait dépasser par les radicaux car mieux armés, et surtout dans la défaite plus fanatisés et prêts à tout perdre (familles, etc.) pour le combat. C'est un processus qu'on a déjà vu à l'oeuvre en Tchétchénie avec le wahabbisme.

Naomi Klein ne dit pas toujours des choses très justes (sur la Russie notamment), cela dit je n'ai pas lu son livre qui paraît discutable sur la méthode.
armés par qui ?
des AK47 de production.... je vous laisse deviner
Non j'en sais rien et vous n'ont plus, les armes n'ont pas de durer de peremption, elles vont et viennent de conflit en conflit suivant les besoins financiers de groupes peu scrupuleux.

La seule chose sure c'est que les USA, la France et la russie innondent le monde d'armes diverses.
D'accord avec Amnesty. On peut être d'accord avec Amnesty sur le Yémen et d'accord avec MSF sur la Syrie.
Et puis dire qu'on oublie le Yémen est inexact ; simplement, le conflit en Syrie a fait à peu près 40 fois plus de morts.
Spécialement pour vous : Hôpitaux d’Alep : la sale guerre… par Leslie Varenne
NB : Déjà donné en lien plus bas.
j'ai déjà répondu plus haut pff changez de disque svp et vérifiez vos sources aussi, c'est le but du forum au fait !
et qui garanti que vos source sont bonnes et les autres moisies?


decodex?
Je trouve qu'au contraire, l'article de Juliette cherche à établir les faits. Le Pen exploite un article du Monde qui rapporte de façon ambigüe des propos de Fabius. Le titre "Fabius et les islamistes d'Al-Qaïda "qui font du bon boulot sur le terrain"" d'O. Berruyer donne vraiment l'impression que Fabius dit qu'Al-Qaïda fait du bon boulot (alors que ce sont certains pays arabes qui l'expriment). Les faits montrent l'inverse : la retranscription dans la "Vie Publique" et surtout l'action de la diplomatie française montre que le gouvernement d'Hollande a oeuvré pour qu'Al-Nostra soit considérée par l'ONU comme une organisation terroriste.

Et puis, c'est quoi ce chantage, "Tenez-vous éloignés de décodex à l'avenir, sinon vous allez perdre beaucoup de lecteurs" ? Je suis abonné depuis 2008, justement parce qu'Arrêt sur Images m'interpelle, donne la parole à des gens qui ont des positions différentes des miennes. Todd ou Berruyer, par exemple, ne sont pas ma tasse de thé, mais ils ont souvent infléchi mon opinion, en montrant le danger de certains discours rabâchés dans les médias traditionnels.

Le web se transforme en une collection de petits marigots où chacun s'ébroue dans le FUD en étant bien certain qu'aucune parole ne va remettre ne cause leur vision manichéenne du monde.. qu'Arrêt sur Images reste comme il est, un espace où les points de vue s'affrontent à armes égales devant une équipe de journalistes qui dévoile les mises en scène de chacun. A vous d'accepter la contradiction.
voté, merci
Je plussoie.
Si ça continue je ne renouvellerai pas mon abonnement.
Le decodex est très mauvais, si c'est pour faire quasiment un copié collé c'est pas la peine.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.