11
Commentaires

Bolloré, l'Afrique et les medias : la liste des procès s'allonge

"Voyez, on fait un choix homéopathique !" lançait l’avocat du groupe Bolloré lors du procès du site Bastamag qui se tenait ce mois-ci. Entendez : l’industriel pourrait porter plainte en diffamation beaucoup plus souvent. Mais avec la récente mise en examen de Mediapart, L’Obs et L’Express par la Socfin – filiale détenue à 38,7% par Bolloré – pour des articles sur l’accaparement des terres ainsi que le procès à venir d’une journaliste de Radio France pour son reportage sur le port d’Abidjan, la stratégie judiciaire du groupe monte en puissance.

Derniers commentaires

Petit quizz :

"Je peux juste vous dire qu’affirmer que la Socfin a volé les terres de quelqu’un,..."

Cochez la bonne réponse :

1 - " c'est un mensonge"

2 - "c'est de l'affabulation"

3 - "ce n’est pas bien"
Merci, très utile enquête.
Bolloré, c'est bien le complice de Sarkozy ?

Celui qui prête aimablement le yacht Paloma (65 mètres de long, en location 150.000 € la semaine)

Afin d'être certain que Bercy ne sera pas trop regardant ! (Rubrique : les impôts c'est formidable, surtout quand ce sont les autres qui les paient !)

Une sinistre crapule, en somme !

PG
"les projets d’expansion des plantations de la Socfin "menacent des forêts denses, écosystèmes indispensables à la préservation des équilibres climatiques, à la sauvegarde de la biodiversité ainsi qu’au maintien des conditions de vie des populations locales""
Dans la mesure où les forêts denses et autres sont indispensables à la survie de l'humanité, pourrait-on les inculper de crime contre l'humanité? Je viens de re-voir les pendaisons de criminels nazis et ça m'a donné faim...
Quand les juges punirons ces riches qui abusent de la justice ? Il me semble qu'il existe un délit en ce sens ? Quand les femmes sont diffamées et c'est extrêmement souvent a la TV et dans les medias , elles ne portent pas plainte, on devraient, vu ce que les mâles font de notre justice , entre les Sarko qui devrait être en taulle et ses riches, ça en dépense de l'argent pour leur magouilles, des vrais rois.
Comme il est facile de contester le génie des affaires. Pour Mozart, c'était l'opéra, pour Einstein la tremblante de l'espace-temps, pour Bobol, c'est les pépètes. Faut de tout pour faire un monde, et l'enfer est un monde.
Quand on se rappelle l'origine de la fortune de la famille Bolloré, c'est tout à fait délicieux.

J'ai bien peur que vous ne soyez tricarde chez les médias du môssieur.
Tant mieux, c'est un label de [s]Cadix[/s] de qualité.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.