Bolloré, l'Afrique et les medias : la liste des procès s'allonge
suivi

Bolloré, l'Afrique et les medias : la liste des procès s'allonge

Réservé à nos abonné.e.s
"Voyez, on fait un choix homéopathique !" lançait l’avocat du groupe Bolloré lors du procès du site Bastamag qui se tenait ce mois-ci. Entendez : l’industriel pourrait porter plainte en diffamation beaucoup plus souvent. Mais avec la récente mise en examen de Mediapart, L’Obs et L’Express par la Socfin – filiale détenue à 38,7% par Bolloré – pour des articles sur l’accaparement des terres ainsi que le procès à venir d’une journaliste de Radio France pour son reportage sur le port d’Abidjan, la stratégie judiciaire du groupe monte en puissance.

A qui le tour ? Quelques jours avant le procès en diffamation intenté par le groupe Bolloré au site Bastamag pour la publication en 2012 d’un article sur l’accaparement des terres – procès intenté également à quelques sites ou blogs ayant seulement relayé l’article, Mediapart, L’Obs et L’Express apprenaient leur mise en examen… mais cette fois suite à une plainte de la Socfin. La Socfin ? Il en fut largement question lors du procès Bastamag suivi par @si. Ce groupe luxembourgeois présidé par le belge Hubert Fabri et qui exploite des plantations de palmiers à huile et d’hévéas en Afrique es...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.