26
Commentaires

Blast contre BHL : au tribunal, le secret des sources en question

Blast a-t-il diffamé BHL ? Le philosophe poursuit le jeune média de Denis Robert en diffamation. Dans un article, Blast affirme, documents à l'appui, que le Qatar a voulu verser près de 9 millions d'euros à Bernard-Henri Lévy en 2011. Oui mais voilà : pour BHL, le document-preuve est un faux. ASI était au tribunal.

Commentaires préférés des abonnés

J'aurais du attaquer BHL pour avoir diffusé ma pensée sans m'avoir consulté !


Signé : Jean-Baptiste Botul

Vrai ou Faux ?


Rappelons la question posée par Jean-Baptiste BOTUL  :  BHL est il un vrai ou un faux philosophe ?


Le grand moraliste P. Desproges l'avait  qualifié de " philosophe de mes deux ".


Ma tendance naturelle fait confiance au gra(...)

"Pour "la première fois de sa vie", selon les mots de son avocat Alain Jakubowicz, il attaque un média en diffamation."


Je comprends son désarroi, il n'a pas pu appeler le patron de Blast pour régler ça en arrière cour comme c'est l'usage. Vilain médi(...)

Derniers commentaires

Je ne sais pas si BHL et autres ont reçu de l'argent des qataris Je sais qu'en 2011 BHL a mis tout poids dans la désastreuse operation en Lybie qui a fortement déstabilisé la région aujourd'hui chaotique  Sa lourde responsabilité ne fait aucun doute. Pas plus que son narcissisme et son appetence pour les medias.

Bhl, c'est du Zemmour, mais en plus vieux ?

"Pour "la première fois de sa vie", selon les mots de son avocat Alain Jakubowicz, il attaque un média en diffamation."


Je comprends son désarroi, il n'a pas pu appeler le patron de Blast pour régler ça en arrière cour comme c'est l'usage. Vilain médias qui ne savent pas tenir l'étiquette.

"La défense de BHL veut bien croire en la bonne foi des journalistes, mais comment prouver leurs dires, puisque toutes leurs sources sont protégées par le secret ?"


Bon ben voilà. L'affaire est pliée. Les poursuites vont d'éteindre. 

C'est simple. Les procès en diffamation ne jugent aucunement de la véracité des faits, ils se contentent de déterminer si c'est avec intention de nuire et en sachant pertinemment que ce qu'on avance est faux ou si on a de bonnes raisons de le penser (même fausse mais il faut qu'on l'ignore). Du coup, si l'avocat reconnait la bonne foi alors c'est que les journalistes avaient des raisons de dire ce qu'ils ont dit et donc qu'il n'y a pas de diffamation même si cela se révèle faux plus tard.

BHL n'est pas trop ma tasse de thé, mais je dois reconnaître qu'en tant qu'abonnée de Blast, j'ai un peu tiqué sur cet article (erreur de jeunesse...)

Ce n'est pas parce que quelqu'un avait prévu de verser de l'argent à BHL que ça a été fait : il aurait pu refuser, l'argent  ou qui aurait pu ne pas lui parvenir. Cela pourrait être une arnaque pour empocher l'argent au passage sans que BHL le sache jamais....

Tout est possible... Il y a juste la preuve de l'intention. C'est Minority report.

La présentation de l'article, avec un très beau dessin de BHL, supposait la culpabilité évidente de BHL.

Mais BHL aurait pu protester sur la forme de l'article, et ç'aurait été tout...

D'ailleurs, après la plainte, la présentation a changé et reflétait mieux le contenu de l'article...

Denis Robert est dangereux pour l'establishment dont BHL est un éminent représentant.

Vu d'ici, ça ressemble à une procédure-bâillon.


Et ça ne m'étonnerait pas de BHL.

On ne prête qu'aux riches...


Et avec un gros effet Streisand....


Bernard-Henry Lévy ?

Comment dire ?

Le compagnon multi-entarté d'Arielle, la bonne lascive   la bonne lessive pour les chemises blanches bien sûr ?

je n'ai pas de sympathie pour Bernard Henri Lévy que je trouve mondain et superficiel . Et pas de sympathie pour Carla Bruni et Laurent Platini . Mais comme  c'est bizarre ,juste trois figures  médiatiques , citées au hasard.   Pas d'autres personnes mises en cause ? Moi , si j'avais dû recevoir de telles  sommes ,j'aurais utilisé des circuits discrets , genre cabinets financiers aux îles  Caïmans . Là ça fait fabriqué .

La chronique traite du procès de BHL contre BLAST/Denis Robert. En conséquence, ceux qui ont fait les frais des investigations de BLAST ne sont pas directement concernés par le procès.

Les autres concernés ont peut-être entendu parler de l'effet Streisand. A moins que BHL soit le meilleur ami de Denis Robert au point de se sacrifier pour que BLAST ait beaucoup d'abonnements (L'hypothèse hautement peu probable et c'est un euphémisme).

Je ne vois  pas très bien ce que vous critiquez . On prend trois figures médiatiques et on laisse entendre qu'elles auraient pu recevoir de l'argent du Qatar ou que le Qatar avait l'intention de leur en verser . B-H L est très  médiatique ,mais ce n'est pas lui qui a décidé de l'intervention franco-anglaise en Libye. la prise de décision est plus complexe.

Il ne l’a certainement pas décidé (encore heureux qu’il n’ait pas ce pouvoir ! ), mais rappelez vous bien le battage médiatique qu’il a organisé à l’époque, ou tout du moins auquel il a participé très largement. Très bon papier de S. Halimi en ce qui concerne la guerre en ex-yougoslavie , à laquelle BHL a tout autant bien contribué: https://www.monde-diplomatique.fr/2019/04/HALIMI/59723. Comme vous dites, il est très médiatique (pour je ne sais quelle raison d’ailleurs), et son influence aux « sommets » est réelle, voire son «expertise » souhaitée pour valider les choix de certains présidents en mal de notoriété.

B-H- L croit ou les médias feignent  de croire qu'il joue un rôle important . Dans un domaine aussi important que la politique méditerranéenne  , c'est la diplomatie française qui joue un rôle .  En 2011 , au  moment des Printemps arabes , beaucoup  ont cru que les dictatures allaient s'effondrer sans trop de difficultés ( fatale erreur  en Syrie et en Libye)   et  la Présidence française a cru qu'il y avait un coup à jouer ( prestige, ,ressources pétrolières) 

Vous écrivez " B-H. L  est très médiatique ( "pour je ne sais quelle raison d'ailleurs" ) . On voit que  vous êtes jeune. Comme l'ont souligné des historiens ou philosophes du monde culturel,  B-H . Il  a exporté dans la sphère médiatique des débats qui jusqu'alors étaient plus ou moins limités à la sphère culturelle ( il y avait  eu Zola  ou  Jean-Paul Sartre  à la génération précédente ) B-H .L  a commencé à écrire au milieu des années 1970 , au moment où.  l ' Urss et le socialisme étaient discrédités ( le Goulag  , Soljenitsyne )et faisaient l'objet d'interrogations. L'époque était celle de la défense des Droits de l' Homme  . On peut lire le livre d' Hamon et Roman  sur les " Intellocrates" B-H. L est celui qui a su le mieux incarner ce passage de la sphère intellectuelle à la sphère médiatique.

Ps  tout n'est pas négatif : critique du totalitarisme , défense des Droits de l' Homme.Mais le côté peu nuancé est parfois pénible. 

ps ( suite ) à propos des Intellocrates  ,une suggestion pour l'émission hebdomadaire d' Asi :  " Y a t -il encore des intellocrates  ? " avec Hamon et Rotman ,  Philippe Corcuff 

 l' historien Pascal Ory aurait sans doute des choses très intéressantes dire sur le sujet .

Fabriqué je ne sais pas mais n'oubliez pas qu'il s'agit de personnes influentes dans un pays (autant France que Qatar) où les puissants sont assez largement impunis et où les moyens d'enquête sur les puissants sont très faibles.

Du côté Qatar ils n'ont pas spécialement besoin d'être prudent pour des opérations en interne c'est une monarchie absolue donc ils s'inquiètent sûrement moins de ce genre de fuite.

Oui bien sûr ,mais on tombe sur un document qui propose de rétribuer trois figures médiatiques dont le rôle a été en fin de compte modeste ou  inexistant  .Pourquoi pas des responsables plus puissants ? 

Disons -le , cela fait un peu " grand vizir Iznogoud" . Le président de la banque du Qatar s'asseoir à son bureau et demande à son adjoint de lui dresser une liste de ceux qu'il pourrait rétribuer pour les remercier de leur rôle dans la chute de Khadafi .

on note que les deux autres personnages de l'affaire ne pipent pas mots ... un aveu ?

Lawfare as usual !

Vrai ou Faux ?


Rappelons la question posée par Jean-Baptiste BOTUL  :  BHL est il un vrai ou un faux philosophe ?


Le grand moraliste P. Desproges l'avait  qualifié de " philosophe de mes deux ".


Ma tendance naturelle fait confiance au grand moraliste.


Autre question encore plus facile : BHL est il un homme d'affaires millionnaire  ou un homme d'affaires millionnaire ? 

J'aurais du attaquer BHL pour avoir diffusé ma pensée sans m'avoir consulté !


Signé : Jean-Baptiste Botul

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.