10
Commentaires

Black Lives Matter : timide sursaut de couleur dans la pub

Avec l'essor du mouvement Black Lives Matter, plusieurs grandes marques se sont engagées aux Etats-Unis en faveur de la diversité, en retirant notamment des figures stéréotypées de leurs visuels. En France, certains spots publicitaires sortis cet été, avec des Noirs au premier plan, laissent imaginer un impact semblable. Mais selon le CRAN, Conseil représentatif des associations noires, ces progrès dans la représentation sont le fruit d'un travail de plusieurs années, qui doit encore évoluer.

Commentaires préférés des abonnés

Hélas, ce n’est pas un autre monde qui vient mais bien celui d’avant avec, semble-t-il, un effort pour mieux diversifier les figures de la poursuite du contentement telle que l’imagine le capitalisme.


C’est certainement un progrès car l’égalité ne sau(...)

Je m'interroge sur l'aptitude des agences de publicité de "retirer des figures stéréotypées de leurs visuels" (je suppose que visuel veut dire image animée ou pas ?). 


Parce que si vous ôtez les stéréotypes d'une pub, il reste quoi ?


Ensuite, je s(...)

Il y a quand même encore des progrès à faire : "Solution de compromis : des comédiens métis. "On essaie de diluer, on essaie d'imposer un Noir, mais pas trop".


De plus, la pub Courmayeur 2020 a intégré une femme métisse, mais par contre elle n'est pas(...)

Derniers commentaires

Vous remarquerez que si l'on fait rentrer un peu de couleur de peau dans les pub de 2020, le pauvre livreur (qu'on imagine sous payé) d'Uber Eats est noir, vraiment noir noir.... Pour le coup ils n'ont pas été capables de faire pédaler un métis, voire un blanco (comme disait Manu)... 

Bonjour @si, pouvez-vous refaire votre titre s'il vous plait ? Les personnes "de couleur", ca n'existe pas, ou alors tout le monde l'est. Les Noirs ne sont pas plus "de couleur" que les Blancs.  Parler de personnes de couleur c'est valider le référentiel centré sur les Blancs. Merci d'avance. 

Tant mieux pour tous les acteurs et actrices "colorés" qui vont avoir du boulot, mais à part ça, la seule chose intelligente à faire avec la pub... c'est de la réduire drastiquement.

associer la pub au sens moral, rien que ça, je tique...

Et les films ? Ca fait longtemps que je ne regarde plus de films français, mais ça a progressé ou c'est toujours la misère ?

Je m'interroge sur l'aptitude des agences de publicité de "retirer des figures stéréotypées de leurs visuels" (je suppose que visuel veut dire image animée ou pas ?). 


Parce que si vous ôtez les stéréotypes d'une pub, il reste quoi ?


Ensuite, je suis dubitatif : parce que là, il ne s'agit pas de "retirer des figures stéréotypées", mais de remplacer un stéréotype par un autre. 

 

Et là, va y avoir du boulot. 

Des stéréoptypes ni machistes ni racistes, ça ne se crée pas en trois mois ni trois ans.


Hélas, ce n’est pas un autre monde qui vient mais bien celui d’avant avec, semble-t-il, un effort pour mieux diversifier les figures de la poursuite du contentement telle que l’imagine le capitalisme.


C’est certainement un progrès car l’égalité ne saurait être conçue comme un collatéral à l’avènement du paradis sur terre.


Il doit toutefois être permis d’espérer que le combat contre l’oppression n’aboutisse pas trop souvent à l’obtention d’un strapontin aux cotés de l’oppresseur. C’est une 'récupération' qui nous éloigne de la possibilité de changer ce monde !

Il y a quand même encore des progrès à faire : "Solution de compromis : des comédiens métis. "On essaie de diluer, on essaie d'imposer un Noir, mais pas trop".


De plus, la pub Courmayeur 2020 a intégré une femme métisse, mais par contre elle n'est pas moins sexiste que la précédente : seules les femmes voudraient perdre du poids et faire attention à leur santé... (chez skoda au moins, en 2020 la personne au volant est métisse, mais en plus c'est une femme)

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.