21
Commentaires

BFM vend le moratoire aux gilets jaunes

Commentaires préférés des abonnés

Le pire, c'est que toute cette noblesse médiatique déraille totalement sans JAMAIS prendre de cocaïne. Incroyable !

Et vous vous attendiez à quoi ?

Que BFM dise : mais les Gilets Jaunes ont raison ! Qu'ils se méfient  qu'on repousse les décisions aux calendes grecques, au moment où ils seront démobilisés, et où ils n'auront plus la main... Et donc on rejettera(...)

Ils sont pathétiques.


Macron est carbonisé. Il récolte ce qu'il a semé.


Son avenir ? Trois options :

1) revenir sur l'ISF, l'exit taxe et le CICE et avec les 50 milliards récupérés financer un vaste plan d'augmentation des salaires et des pensions (c'es(...)

Derniers commentaires

Pourrais-je connaître le nom des deux pantins, couple perroquet...qui  sermonnent de façon benoîtement paternelle les gilets jaunes?

"on, reverra tout ça dans 6 mois"   !!!! .." QUAND ON FAIT DES PLANS, DIEU RIGOLE... !!

A noter aussi dans "le canard enchaîné"de la semaine pas une seule fois: "injustice fiscale","justice sociale" ou "isf",mais beaucoup d'allusions à l'essence et au moratoire (vu positif).C'est vrai que ce journal aime en souriant se poser comme une référence

"Tu nous a joué du pipeau. Et en plus du joues faux . Que des salades et que du flan . Tu nous prends pour des cons."

Merci pour ce montage vidéo.


Je vais poser une question de principe. Il y a quelques jours, pour @si, BFM était télé gilets-jaunes. Aujourd'hui dans ce montage, BFM est selon @si (re?-)devenu télé-gouvernement. Si vous analysez les choses dans des directions opposés à quelques jours d'écart, soit, mais vous avez la responsabilité de le remarquer et de nous en dire plus : cela signifie-t-il que vous vous étiez trompés ou que BFM retourne sa veste, et dans ce cas, pourquoi ? Supposons que BFM ait fait la courte échelle aux gilets jaunes il y a quelques jours, pourquoi les "lâcherait-elle" alors qu'ils gagnent en popularité ? Supposons au contraire que BFM soit fondamentalement macroniste, pourquoi a-t-elle été si bienveillante envers le mouvement au début ?


Par ailleurs, vous montrez les journalistes qui "vendent" le projet gouvernemental aux gilets jaunes : est-ce qu'il ne sont pas tout simplement en train de les placer face à de la contradiction ? Quand ils reçoivent des représentants de la majorité, ne font-ils pas la même chose dans l'autre sens, en soulignant leur impuissance face à la crise ? Cela ne ferait-il pas la matière d'un beau montage qu'@si aurait, alors, fait le choix de ne pas faire ? 


Je ne suis pas en train de défendre BFM (que je déteste) ou le gouvernement (qui est à l'opposé de mes valeurs). Je vous pose juste une question d'analyse médiatique. Si vous en restez a nous proposer des sucreries, sans gratter ce qu'elles révèlent, et sans remarquer la contradiction possible entre elles, vous nourrissez le Spectacle et passez à côté du fait que c'est probablement lui, le Spectacle, qui reste le vainqueur, plus fort que le pouvoir apparent (l'Etat) plus fort que le pouvoir des masses, car il se repait avec appétit équanime de l'un comme de l'autre. Ce qui peut être une piste pour résoudre la contradiction... 

Ironiquement hallucinant !


En plus d'avoir été renommée BFN, il faut aussi surnommer cette chaine ORTF.

Côté Radio, France Inter ce matin en appelait en dernier ressort au syndicalisme

Pas n'importe lequel bien sûr

Le syndicat CFDT et Laurent Berger

Où l'on voit le syndicalisme appeler à la raison les gilets jaunes

France Inter et BFMTV ne savent plus à quel sein se vouer


Pédagogiquement vôtre

Propagandastaffel...

J' ai du mal à saisir le concept...Il fallait lancer des trucs sur les deux mannequins qui faisaient du bruit avec leur bouche, ou quoi!?

Vous savez quoi, c' est un peu comme pratiquer le sac…Au début, on hésite à taper dessus: " pourquoi se faire du mal à taper sur rien", qu' on se dit, " Un sac, c' est juste du cuir, bourré de quoi: du sable, de la paille tressée, des souvenirs affreux, des espérances lointaines!? ". Que dalle, en fait!

Et puis, avec le temps, on se trouve des raisons: " il est vraiment trop con, lourd, chiant, inerte...Inhumain, en fait! ", et on  y va, à fond: " j' vais t' en foutre, moi, du dialogue, du débat d' idée...Connard, prends ça dans ta gueule de…"

Euh...Pourquoi je vous parlais de ça, moi!?!


Si c'est bien Macron dans la voiture, il est dans la merdaille le président !


https://www.youtube.com/watch?v=ySNEBS2xR4k


Merci pour le montage. Belle chute.

ils ont un logiciel dépassé , aucune imagination . Avec ce mouvement on se rend compte de leur stupidité . Comment ces gens peuvent ils être là où ils sont . on se croirait dans une télé réalité ... Les gens qui gouvernent ne sont pas aussi bêtes que ces journalistes quand même . C'est effrayant!

Ils sont pathétiques.


Macron est carbonisé. Il récolte ce qu'il a semé.


Son avenir ? Trois options :

1) revenir sur l'ISF, l'exit taxe et le CICE et avec les 50 milliards récupérés financer un vaste plan d'augmentation des salaires et des pensions (c'est incompatible avec le carcan de l'euro, mais à lui de se débrouiller) ;

2) dissoudre l'assemblée et accepter une cohabitation ; ce qui pourra calmer un temps les esprits, mais ils s'échaufferont à la première promesse non respectée ; quand un peuple a pris conscience de sa force il faut au moins une génération pour le lui faire oublier ;

3) faire tirer sur la foule et s'enfuir en hélicoptère (comme le président argentin Fernando De la Rua en 2001).


Au-delà du cas Macron, ce sont les élites économiques et médiatiques qui doivent redescendre de leur station orbitale et choisir :

1) renoncer à leurs indécentes rémunérations (il faut instaurer un écart maximum de 7 smic) et travailler dans l'intérêt général ;

2) partir dans un paradis fiscal mais en risquant de se voir confisquer tous leurs avoirs.


P.S. Pourquoi 7 smic ?       C'est un chiffre sacré dans presque toute les cultures, il devrait réunir une grande majorité...

Mais l'essentiel n'est pas là. L'essentiel c'est d'introduire un maximum, au-delà duquel il ne restera plus à ceux qui voudraient gagner plus...  qu'à augmenter le smic.

 


 Si cohabitation cela ne sera pas avec la gauche

Cela vous ferait plaisir ? 


J'aime bien cette idée que seul le RN serait la puissance politique autre que l'extrême centrisme en France, sauf que sur les 10 dernières années la seule force qui a réellement avancée c'est bien la gauche et en plus celle plus radicale, des 6% de Besancenot au début, au 19% de Mélenchon en 2017.


Le RN lui ne survit que par une intense propagande médiatique dont BFN est un des piliers, pas de réelle implentation territoriale, peu de militants et une réalité qui de toute façon va finir par le contraindre (la mixité de la société française en particulier qui va rendre toute victoire de ce dernier de plus en plus hypothétique, Trump a perdu le vote populaire et de loin, ne jamais l'oublier)


La France n'a pas arrêtée de voter a gauche, la FI a plus de député que le RN, et même les socialistes pourtant si honni depuis Hollande, le pays a même été dominée il y'a pas si longtemps par un corps électoral plus que dominé par le vote de gauche, souvenez vous quand le PS avait, les régions, le Parlement et la présidence.


Les gens n'ont pas cessés de croire en la gauche depuis les années 80 ils ont au contraire détesté ce faire trahir par la sociale démocratie a la française, mais les aspirations reste elles intactes.

Et vous vous attendiez à quoi ?

Que BFM dise : mais les Gilets Jaunes ont raison ! Qu'ils se méfient  qu'on repousse les décisions aux calendes grecques, au moment où ils seront démobilisés, et où ils n'auront plus la main... Et donc on rejettera tout d'un revers de main au nom de la réalité du moment (forcément, il va y avoir une catastrophe supplémentaire) et de l'écologie.


Quand on a entendu Ruth Elkrief demander en boucle samedi dernier à ce que les gilet jaunes se responsabilisent, sous-entendu pour qu'on puisse reprocher à des individus et une organisation la gigantesque casse induite par des décisions stupides de sécurité des pouvoirs publics. Elle cherchait à mettre tout cela sur le dos de la CGT et des syndicats, ou un substitut qu'on puisse décrédibiliser, et manque de chance, pas de substance, donc pas de bouc émissaire, on se doute bien que maintenant ils cherchent à faire de promesses en forme des vessies des lanternes éblouissantes.

Le pire, c'est que toute cette noblesse médiatique déraille totalement sans JAMAIS prendre de cocaïne. Incroyable !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.