14
Commentaires

Beyrouth, Lahore : pourquoi la sous-médiatisation de certains attentats ?

Pourquoi l'attentat de Lahore, au Pakistan, et ses 72 morts, ont été si peu couverts par les médias occidentaux ? Au Guardian, on pointe les audiences, très faibles, des articles sur ce sujet, et la difficulté de traiter de zones éloignées, géographiquement et culturellement. Mais au-delà de la quantité d'articles et de lecteurs, l'exemple de l'attentat de Beyrouth en novembre, totalement occulté par ceux de Paris, semble aussi montrer une différence de traitement, dans le choix des mots : l'émotion et l'horreur à Paris ou Bruxelles, la géopolitique et la guerre ailleurs.

Derniers commentaires

Personnellement à part l'attentat de Charlie Hebdo qui m'a surpris et touché les autres ne m'ont pas fait grand effet car ils sont logiques vu la situation géopolitique des gouvernements impliqués.

Le terrorisme est surtout une guerre de propagande faute des moyens de faire une vrai guerre sur le territoire ennemi, d'ailleurs c'est pour cela que le terrorisme est très largement moins meurtrier qu'une guerre classique...
Les lecteurs ont le dos aussi bon que les électeurs... vieux et arthrosé.
Si je puis me permettre c'est avec stupéfaction que, mardi matin, j'ai vu que DS avait préféré faire sa chronique sur Florence Hartmann plutôt que sur Lahore.
On a les choix qu'on veut.
Alors, il y a une raison simple:

Quand on meurt dans un attentat dans un pays musulman, on a choisi son bourreau. De fait, la compassion est largement moindre, car tout le monde sait d’où vient le problème même si il est devenu interdit de le dire.

Il est anormal de pleurer sur un dealer qui fini par se faire coffrer. Il a fait son choix, il en a la conséquence. Bah là, c'est pareil.
Ne parlons même pas des attentats d'Homs et de Damas de févriers dont la couverture a été encore plus discrète bien qu'ils aient fait 180 morts tout de même. C'est surement tant mieux au fond, si la presse française en avait parlé ça aurait été pour souligner la responsabilité probable de Bachar el Assad et demander son départ immédiat. Il faudrait pas qu'on oublie que son gouvernement reste le principal ennemi de la France et de ses copains wahhabites.
Culpabiliser les lecteurs ???? Le choix entre de la merde ou de la merde ???? Tous aux abris sur ARTE. (et encore) .... La France ou l'Europe se pensent comme les rois du monde, autocentrés .... le reste .... c'est trop loin.
A cet effet il est intéressant de temps en temps d'aller lire ce qui se dit sur L'Orient Le Jour comme cette rubrique de Fifi Abou Dib et avoir ainsi une vision décentrée et presque libanaise.
Tort partagé, pour l'estimer il faudrait d'abord avoir le même traitement des deux cotés, et ensuite on verrait vraiment si les lecteurs ont leur tort. Au passage, ça aurait peut être été bien de faire ça en géopolitisant un peu plus les attentats de Paris, et en y allant avec modération sur l'émotion.

A part ça, là bas, quelle couverture a été la plus forte ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.