31
Commentaires

Bernie Sanders dans les primaires démocrates : les medias US découvrent "un socialiste"

À chaque parti son anomalie. Alors que chez les Républicains, Donald Trump, toujours en tête des sondages, embarrasse son camp, les démocrates ont aussi leur petite curiosité médiatique dans la course à la présidentielle de 2017 : Bernie Sanders, 73 ans, sénateur du Vermont et… socialiste revendiqué, un adjectif parfois vu comme un gros mot aux Etats-Unis. Comment les médias américains ont-ils accueilli la candidature de cet homme qui aimerait que les Etats-Unis s'inspirent davantage des pays scandinaves et qui pourrait bien finir par faire de l'ombre à Hillary Clinton ?

Derniers commentaires

Nouvelles du front : dans un sondage récent Sanders passe devant Clinton dans le New-Hampshire.
Au niveau national, l'écart reste conséquent et je ne connais pas assez bien les Etats-Unis pour savoir si ce sondage est significatif mais en 2008, le New-Hampshire avait voté 39,1% pour Clinton et 36,5% pour Obama, donc, ce n'est pas un Etat foncièrement allergique à Clinton.
Je profite de l'occasion pour rappeler que le système de primaire à l'américaine est totalement antidémocratique, il s'agit très clairement d'éliminer des possibles candidats et donc aussi ceux qu'ils représentent avant les véritables élections, ce qui a pour effet de priver une grosse partie de la population de toute représentation au moment où seront prises les décisions.
Bien évidemment, car il s'agit de fausses élections organisées par chaque camp et non des élections officielles payées par le contribuable, les différents candidats à ces primaires ne bénéficient évidemment pas des mêmes moyens auprès du parti, et quand bien même cela serait le cas, ce n'est pas pendant quelques heures de débats qu'ils feront changer les idées de millions de gens, c'est le débat publique en général et toute l'année qui est biaisé par une sur représentation des candidats soutenus par les médias et l'oligarchie du pays.
Sans compter que les différents candidats peuvent bénéficier de financements privés pour leur campagne, notamment de la part d'entreprises, ce qui fait qu'en réalité les candidats qui auront le plus de moyens financiers, médiatiques et matériels gagneront à tous les coups, et ils seront à la solde de groupes d'intérêts privés.
C'est la "démocratie" réduite à un vote éliminatoire et pervertie par un système de corruption légal et généralisé.
C'est une véritable mascarade et je ne vois même pas pourquoi on vient en parler sur @si.
On est pas socialiste seulement parce qu'on prone/applique des mesures sociales, d'autres courants politiques l'ont fait aussi, etre socialiste c'est aussi avoir comme objectif de renverser le systeme capitaliste, je me demande jusqu'a ou va sa reflexion a ce niveau la.
Euh, ses chances de réussite, ne sont pas minces : elles sont nulles. S'il y avait vraiment des gens qui croient que Clinton ne va pas remporter l'investiture côté démocrate, faut consulter d'urgence.
C'est rue de Solférino qu'ils doivent être étonnés ! Il resterai donc un spécimen !
Bonjour
Il reste au moins de par le monde un vrai "socialiste" ce qu'ici en France nous avons perdu depuis 2012.
Il reste au moins de par le monde un vrai "socialiste" ce qu'ici en France nous avons perdu depuis 2012.

2012 ?
Guy Mollet était mort depuis longtemps !
Bonjour
C'était bien sur un raccourci et une démonstration par l'absurde !!
Voilà ce qui arrive quand on répond trop vite. On ne m'y reprendra plus.
Une analyse du comportement des médias américain vis-à-vis de Sanders par un prof de journalisme : sur Russia Today...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.