66
Commentaires

Benalla : les records d'audience qui contredisent Macron

Alors que les membres de La République en Marche assurent que l'affaire Benalla n'intéresse pas les Français, les records d'audience des chaînes TV diffusant les auditions des commissions parlementaires prouvent le contraire. A l'exemple de Public Sénat qui a bousculé sa grille de programme et qui annonce à Arrêt sur Images, "un triplement de ses audiences".

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 8 fois

Je ne sais pas si c'est une histoire de gauche ou pas, mais c'est à coup sûr une histoire d'éducation.


Certaines personnes ont été élevés dans un monde où il n'y avait pas des "agents des forces de l'ordre" mais des "gardiens de la paix", où sur les v(...)

Cette affaire me rappelle l'affaire OM VA à l'été 1993.

Des évènements totalement incongrus, des rebondissements imprévus, un espace de temps où la presse mainstream fait vraiment son boulot : recouper, enquêter, vérifier....

Et la phrase culte de(...)

Approuvé 5 fois

Je dois dire que tout semble montrer que c'est un peu le cas... le monsieur aime sans doute aller au contact. Il a l'air fasciner par le "pouvoir physique" et il a pensé qu'en prenant les apparas d'un flic il pourrait satisfaire ses bas instincts. Vo(...)

Derniers commentaires

Les chiffres de Médiamétrie publiés par le Canard cette semaine (8 août) sont très différents de ceux que vous avez lus dans 20 minutes le 25 juillet :


Audience LCP-AN 

du 23 juillet

Collomb

(10h-12h30)

Delpuech

(14h-17h)

Gibelin

(le soir)

Selon 20 minutes

166.000

136.000

232.000

Selon le Canard

534.000

811.000

1.700.000


Vous saluiez ces chiffres comme de "beau(x) score(s) également (à son niveau)" pour LPC. Mais, là, au moins pour l’audition de Delpuech, ils auraient même battu largement BFM tv (482.000 disiez-vous avec 20 minutes). Comment expliquez-vous ces écarts ?

Et oui cela n'intéresse pas les français....800 employés à l'Élysée avec le budget qui correspond, un pognon de dingue que cela coute aux contribuables...et cela n'intéresse pas le français contribuable que nous somme tous ? En tout les cas, cela le concerne obligatoirement. (TVA).

Aujourd'hui vendredi, les gens sont toujours sur l'affaire, mais LE monde a arrêté, et les autres aussi, leurs oligarques leur ont dit "c'est bon, la securité sociale n'existe plus en ces termes dans la constitution", "c'est bon on ressortira Benalla pour privatiser l'école" . Mais ce soir y'a apéro, a la contre escarpe et aussi a l'Elysée. bcp de gens appellent l'Eysée pour aller chercher Macron, ou on leur répond gentiment . 

Benalla par ci, Benalla par là... c'est l'overdose médiatique. Et @si qui participe à l'emballement, sur un sujet qui n'intéresse pas les Français ! Non, ce qui est au centre de toutes les conversations aujourd'hui, au marché, dans les parcs, dans la rue, selon les trois lieux de discussion recensés par Marlène Schiappa, c'est la canicule !... Ah, et aussi le décolleté de Marlène Schiappa. Conséquence de la canicule. Ses détracteurs, en revanche, n'ont pas attendu les grosses chaleurs pour voir leur cerveau se liquéfier.

Bon, et puis sur le fond, est-ce qu'on en fait pas des caisses autour du prétendu barbouze du président ? Un homme de bonne volonté aimant l'ordre, un citoyen qui n'a fait que corriger deux déliquants, selon les termes de son interview par le Monde. 

Vous auriez préféré qui pour la garde rapprochée présidentielle ? Que Manu ait recruté Bertrand Cantat ?



Estimer comme  certains que Macron est le meilleur analyste d'opinion toutes catégories, c'est nier les circonstances extraordinaires qui l'ont vu accéder au palais, et les soutiens puissants qui ont oeuvré pour lui. Il sera de toutes façons très difficile d'estimer l'impact politique sur le plus long terme, d'autant que la popularité des uns dépend beaucoup de celle des autres.


Benalla a parlé de phénomène de cour autour du Président, affirmant que l'autorité se mesure à l'aune de la proximité avec le Tout-Puissant. Ces deux personnes ont celà en commun qu'une fois leur position conquise, elle estiment pouvoir user de leur autorité, même illégitime.


Car qui peut croire qu'un type comme Benalla, propulsé au sommet malgré un tempérament violent et une aptitude certaine à déraper (Arnaud Montebourg, Gilles de Laclause, des syndicats de police), ne sera pas malsain pour le fonctionnement des institutions ?


Le problème, ce n'est pas lui, malgré ce que s'obstine à répéter la majorité en qualifiant les faits de simples dérives individuelles. 


Le problème, ce ne sont pas non plus les fonctionnaires qui ont été suspendus, corrompus par l'influence d'Alexandre Benalla.


Le problème, c'est la nomination, la promotion et la protection de cet individu. C'est la personne qui a mis en place les conditions de ses dérives.


N'y voyez pas un parallèle avec la relation entre le peuple et Emmanuel Macron...


Si vous voulez lire un portrait intéressant d'Emmanuel Macron, je vous conseille l'article rédigé par Emmanuel Carrère pour the guardian (pas sûr qu'on le trouve en français). Emmanuel Carrère ne cache pas sa sympathie pour Emmanuel Macron, à qui il a donné son vote au premier tour, mais ne lui sacrifie pas sa lucidité.

En dehors de tout jugement sur cette affaire,voilà une occasion de se pencher en longueur sur le fonctionnement de nos institutions.Le direct étant plus intéressant que les commentaires très prévisibles selon leur auteur sur les chaines d'info continue.

Cette affaire me rappelle l'affaire OM VA à l'été 1993.

Des évènements totalement incongrus, des rebondissements imprévus, un espace de temps où la presse mainstream fait vraiment son boulot : recouper, enquêter, vérifier....

Et la phrase culte de Tapie : J'ai menti mais c'était de bonne foi !", l'équivalent de "Qu'ils viennent me chercher".

C'est trop drôle, ça, c'est un feuilleton de l'été réussi.

Vingt cinq ans pour que ça se reproduise ! Cela fait longtemps qu'on attendait.

Même Macron a mis du sien : "Je ne suis pas son amant !" dans le genre croustillant.....

Hi hi hi ! On attend la suite avec impatience....


Benalla a-t-il été vraiment mis à pied, ou cette petite frappe a-t-elle bénéficié de l'immunité totale en tant que protégé de Macron  ?

Comment la petite frappe a-t-elle fini par obtenir le permis de port d'armes malgré les refus du ministère de l'intérieur ?

Ouest-France lâchera-t-elle définitivement Macron ? Le journal le plus lu du pays, après avoir pris son parti, commence à pencher contre lui. Et ça, ça augure mal du destin de Jupiter., le Dieu que plus personne n'adore. On voit bien que Hutin est mort, et ses cours de morale manquent au journal.


Macron atteindra-t-il dans les sondages le niveau le plus bas de Hollande ? Tant qu'à faire de faire toujours mieux que les autres, autant les dépasser dans la déchéance....


Avec un peu de chance, ça nous occupera tout l'été, jusqu'à la rentrée....

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Mac a dit: "çà n’intéresse personne !"  

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.