64
Commentaires

Bébés nés sans bras : du silence au scandale

Malgré de multiples alertes depuis 2011 et un article du Monde publié en 2016, l'affaire des bébés nés sans bras n'avait fait aucun bruit. Comment ces cas de malformations congénitales sont-ils devenus en quelques jours une affaire politique ? Retour sur les étapes de la médiatisation.

Commentaires préférés des abonnés

- Absence de preuve n'est pas preuve d'absence.

- L'épidémiologie est une science extrêmement difficile et sujette à de nombreuses erreurs non volontaires

- La statistique est une science qui évolue et les analyses sont très délicates, surtout sur de f(...)

"il faut accepter la vérité par moment."


Compte tenu du sujet, je dirais plutôt qu'il faut sacrément s'acharner pour la connaître, la vérité. Quelqu'un a parlé de la thalidomide, souvenez-vous combien de temps... plus récemment, sur le Levothyrox, un (...)

Chefferies , baronnies , fiefs .C'est sa seigneurie qui a toujours raison ! La science a eu et a pour but de nous faire sortir de cet ordre là.Mais nous avons toujours une bande qui s'organise autour de ses prérogatives ,officieuse et traditionnelles(...)

Derniers commentaires

Ce n’est pas ça qui va redorer le blason des instances de contrôle publiques et des scientifiques...Avec l’administration c’est toujours le même schéma : elle ne se trompe jamais et ne cache rien...

Un nouveau cas non enregistré jusque-là vient d'être signalé. La procédure de licenciement d'Emmanuelle Amar est par ailleurs suspendue : 


https://www.lemonde.fr/sante/article/2018/10/30/bebes-sans-bras-de-l-ain-un-huitieme-cas-identifie_5376404_1651302.html

pas de bras , pas de chocolat ! 


too soon ?  

Merci pour cet article. Courage aux parents et aux petits bébés et enfants.



Chefferies , baronnies , fiefs .C'est sa seigneurie qui a toujours raison ! La science a eu et a pour but de nous faire sortir de cet ordre là.Mais nous avons toujours une bande qui s'organise autour de ses prérogatives ,officieuse et traditionnelles, pour défendre la hiérarchie institutionnelle contre la vérité.

On voit surtout des gens qui s'acharnent jusqu'a ce que les résultats correspondent à leurs attentent.
C'est triste mais les coincidences existent, et même si ce n'est pas le cas rien ne permet de déterminer quoi que ce soit aujourd'hui. et ... c'est comme ça, on peut pas déformer la réalité avec ses désirs.

Si je comprends l'ordre de déclenchement :

- alertes lancées en 2011 et article dans Le Monde en 2016 sans effet

- 2018 tribune dans Le Monde concernant la fin du financement par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l'Inserm

- reportage de France 2

- diffusion générale d'articles dans la presse


Il me semble donc que l'aspect politique a déclenché l'affaire qui n'a eu de retentissement que lorsque la télévision s'en est emparé



- Absence de preuve n'est pas preuve d'absence.

- L'épidémiologie est une science extrêmement difficile et sujette à de nombreuses erreurs non volontaires

- La statistique est une science qui évolue et les analyses sont très délicates, surtout sur de faibles échantillons

- Etablir scientifiquement des liens de cause à effet est également très délicat, alors que souvent il ne s'agit que de simples corrélations.

- Accessoirement il n'y a pas de "professeur à l'inserm" mais des professeurs d'université qui émargent à un labo de l'inserm.


Ces problèmes me rappellent l'affaire de la thalidomide. Pourrait-on rechercher un mécanisme similaire, bien que cette fois-ci ça ne touche que les membres supérieurs? 

Accuser sans preuve telle ou telle substance me fait penser au moment des premiers satellites qui "détraquaient le temps". J'était petite mais ça m'avait frappée.

bravo a cette femme courageuse, elle pert'son boulot la quznd mm. Meme si au debut a cause du financement de son salaire (association) elle a tu ses soupsons , elle a fini par parler... en tout cas c est calire que qd des gens montent une association et qu ils sont payer par l etat, c est une facon de les faire taire, et que le probleme perdure .. les salaries ne veulent pas perdre leur subventions. Merci a elle au bout d annee de faire bouger les choses, peut etre les oligarques vont commencer a stresser si les bobos se rebifent. 

trois ou quatre gamins naissent avec des malformations dut peut être a des pesticides , et jamais on ne met en avant les gains de productivité , les emplois , que permettent  ces mêmes pesticides . Il y a toujours eu des handicapés physiques et  intellectuel dans le peuple , dans n'importe quel élevage d'ailleurs...reste a savoir si ces gamins pourront travailler ou si ils seront a la charge de la collectivité , c'est ça le principale problème et si ça se trouve Zabou , c'est peut être la solution pour qu'ils ne tiennent pas un flingue en plastique a l'école ...

"si ces gamins pourront travailler ou si ils seront a la charge de la collectivité" Ah ouiiiiiiiii parce que un enfant ce n'est ou ce ne doit être qu'un futur producteur ou productif!

Donc, pas de bras mais des emplois: tout va bien ? Hum, hum ....

Gains de productivité, emplois, selon quelles sources ? FNSEA, BayerMonsanto ? Coût total pour la collectivité des cancers causés par la "productivité" des pesticides Connaissez vous le coût d'un cancer ? D'un handicap à vie ?

(je crois que le message auquel vous répondez était ironique)

C'est possible, mais qui sait...

On est tellement habitués avec Z (pas Zorro)  que les énormités réactionnaires ironiques sont prises au sérieux.

l'allusion à zabou et le fait que le phenomene des  bébés sans bras reglerait le probleme des braquages de profs au pistolet factice ne laissent quand même pas beaucoup de doute.

Elle est belle ta conception de la vie... Quelle vision détestable.

Ah ouai... il faudrait des gommettes de couleur pour donner le ton du post 🤔

C’est bizarre votre analyse....

Alors au motif qu’il y a toujours eu des handicapés il est inutile de savoir si ce handicap provient d’une substance synthétique que l’on pourrait ne pas utiliser ?

Bizarre

Dans le même genre je dirais bien aux gilets jaunes qui se plaignent : il y a toujours eu des pauvres dans le peuple... reste à savoir si ces pauvres peuvent travailler ou s’il seront à la charge de collectivité...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.