30
Commentaires

Bataclan : Guénolé (RMC) s'emballe sur la BRI

L'organisation de la BRI, la brigade d'intervention de la police judiciaire, a-t-elle été gravement défaillante dans la gestion de l'attaque du Bataclan du 13 novembre ? C'est ce que le politiste Thomas Guénolé a affirmé dans sa chronique quotidienne sur RMC, reprenant (sans le dire) une info de La Lettre A. Selon lui, il n'y avait que "3 fonctionnaires de garde à la BRI ce soir là". Vive réaction du ministère de l'Intérieur. Il faut dire que Guénolé et La Lettre A ont oublié de compter quelques 12 policiers de garde.

Derniers commentaires

La pensée unique imposée fonctionne bien : $être de garde n'est pas la même chose qu'être d'astreinte, donc T.G. disait juste. De plus il précisait que si cette information (qu'il rapportait depuis une autre source) était iinexacte, il attendait qu'une commission d'enquête la rectifie). Donc il n'a pas menti. Mais la "Raison d'État" qui autorise déjà au moins 15 bavures depuis seulement 10 jours d'État d'urgence, ne tolère pas la moindre critique de ses méthodes désordonnées et privatrices de Liberté sans garantie de Sécurité ! Seuls 6 députés ont su résister aux lois dictatoriales qui nous sont imposées !
Thomas Guénolé a été un des rares journalistes à demander une commission d'enquête parlementaire pour faire la lumière sur les responsabilités des autorités, de la police et des renseignements sur les attentats. Bernard Cazeneuve a dit qu' " il n'y a pas eu de faille dans le renseignement". Je suis certain que Beauvau ment. Hélas, les responsables, quoi qu'avec leurs résultats catastrophiques, sont toujours en poste à cette heure et avec l'Etat d'urgence, protégés par un patriotisme aveugle.

Par ailleurs, rappelons que Thomas Guénolé a porté à bout de bras, hors antene, la pétition contre la loi sur le renseignement présentée par Cazeneuve, Valls et Urvoas. Un succès pour ce type de pétition avec près de 150 000 signatures :
https://www.change.org/p/retirez-le-pjlrenseignement-le-big-brother-fran%C3%A7ais-stoploirenseignement

Et si enfin, on sait que c'est un ami d'Emmanuel Todd (qui a accusé justement Valls de faire du pétainisme), on comprend qu'il puisse être gênant pour un Ministère de l'Intérieur agacé et pour la presse, qui reprend largement les éléments de langage de Beauvau.

Courage Guénolé. On sait pourquoi t'es viré. On est avec toi.
Assez d'accord avec les arguments de Guénolé, il y a une différence entre de garde et d astreinte (dans le cas contraire peut on expliquer la différence notable de salaire entre les 2 états ...)
Sur "Attentats : Clem, Bruno, Edith et les médias "charognards" (Huff Post)". Je comprends l'énervement de Clem (quoique je ne jette pas la pierre aux confrères d'avoir tenté le coup). Toutefois, il ne se rend pas compte de son double discours : d'un côté, il critique l'éthique des gens qui lui demandent une interview. De l'autre, ça ne le gêne pas de poser comme condition la relecture de l'article avant sa publication.
Et combien de flics, EN PERMANENCE LES SOIRS DE TOUT MATCH, AU PARC DES PRINCES OU AU STADE DE FRANCE ?
Des centaines !!!

Payés par nos impôts et surtout pas par les organisateurs (FFF et PSG)

Pout moi, il est véritablement là le scandale !
Thomas Guénolé, novembre 2014 : "Pourquoi l'UMPS est un énorme bobard" (L'OBS),
Manuel Valls, novembre 2015 : "Il faut assumer l'UMPS" (Le Parisien)

"Aucun mensonge ne reste caché très longtemps" Sophocle
Tiens je découvre que Guénolé est la caution brève de comptoir "gauchiste" de RMC... Pauvre petit bonhomme il doit s'en manger des messages d'auditeurs pas contents. La vie ne fait pas de cadeaux.
(au fait il dirait quoi Guénolé si on avait un fourgon de police par rue ? )
Le métier de RMC n'est pas de faire de l'info, c'est de faire du buzz et de la polémique pour faire de l'audience. Mission accomplie.
Pourquoi personne ne demande la démission de "Guignolet" ?
Bonjour,

Je trouve quand meme hallucinant qu'une ville comme Paris n'est pas de groupe d'intervention pret à intervenir immediatement en plein plan Vigipirate.
C'est une FAUTE.
L'excuse des personnels en astreinte est ridicule et je m'etonne que l'on cautionne ce type d'argument.
Excellent article, la lettre A est un torchon de rumeurs et d'approximations, une lettre confidentiel de seconde zone, je commence à comprendre le boulot du Thomas Guénolé. Il suffit de voir sa boite sur internet.
C'est ce Guénolé qui a été "gravement défaillant" en faisant dans le spectaculaire sans vérifier ses sources. C'est Guénolé qui témoigne de sérieuses "failles" dans sa formation. Formation de quoi au juste? Journaliste? J'en doute. Il est "politiste", nous dit-on. C'est quoi ce néologisme? Une maladie grave qui frappe les journalistes approximatifs?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.