46
Commentaires

Bastien Cazals, un nom d'étincelle ?

Du Sud lointain de l'hexagone, les nouvelles

Derniers commentaires

Les sanctions contre B.Cazals jouent au yoyo, voir
Dans un autre coin, une instit se voit infliger les mêmes joies, voir ici.
Les "désobéisseurs" sont plus nombreux qu'on le croit et que lémédias le disent, mais comment faire en sorte que les réformes (démolissages plutôt) soient annulées puisque déjà votées et que les élèves de primaire ne risquent pas de faire des manifs (de 3 à 10 ans c'est rare...)et que leurs parents majoritairement ne peuvent pas, n'ont pas le temps, pas l'envie de soutenir l'école ou ne sont pas *vraiment* informées de ce qu'il se passe *réellement* pour l'école primaire (laquelle fournira des collègiens/lycéens, pourtant.. faudrait y penser...)
L'administration n'a pas tardé :

le 8/12
L'Inspectrice de l'Education Nationale (...) avait annoncé sa venue, le jeudi précédent, pour ce lundi (8 décembre) à 9h mais, l'info étant parue dans une dépèche de l'agence AEF, elle avait finalement annulé le soir-même, sans motif et sans autre date... pour finalement venir à un autre moment et sans s'annoncer !
Missionnée par l'Inspection Académique, elle a pu constater que Bastien Cazals ne faisait pas l'aide personnalisée, depuis le 1er décembre. Elle a appris, par la même occasion, que ses 2 collègues avaient également suspendu leur participation à ce dispositif.

le 9/12
L’Inspectrice Académique, qui s’est à nouveau déplacée ce matin à l’école Louise Michel de Saint-Jean-de-Védas, ce matin même à 9 heures, a remis en main propre une lettre à Bastien Cazals qui l’informe que « compte tenu que depuis le 1er décembre, vous n’avez pas mis en œuvre l’Aide Personnalisée dans votre école, soit 5 jours d’accomplissement partiel de vos obligations de service […] j’ai le regret de vous faire savoir que je vais faire procéder[…] au retrait de 5/30ème de votre traitement pour manquement aux obligations de service ».
Traduction : 5 jours de retrait de salaire sur le mois de Décembre

http://uneecolepourvictorethugo.hautetfort.com/
Il n'est pas le seul, la grogne monte dans beaucoup d'école. Les médias s'en foutent, pourtant le rapport de la société avec son école reflète la nature de cette société.
Pour en savoir plus :
http://resistancepedagogique.blog4ever.com/blog/index-252147.html
Communiqué de presse de Bastien Cazals :
http://uneecolepourvictorethugo.hautetfort.com/

interview :
http://www.lagazettedemontpellier.fr/actualite/viewArticle.php?idArticle=319
Il aurait mieux fait d'écrire une chanson.. avec du violoncelle en accompagnement of course.

Des enseignants qui désobéissent : tous ou presque (mais pas tout le temps!).
Une circulaire (en octobre? 2008) a rappelé aux chefs d'établissement, de rappeler aux enseignants, de rappeler aux élèves, que le jeune Guy Mocquet ...(s'est fait tuer par des militaires parce qu'il avait distribué des tracts et que méfiez-vous si on vous demande de distribuer des tracts?) et je ne sais pas si il y a beaucoup d'enseignants qui ont "rappelé" aux élèves, à brûle-pourpoint, comme un cheveu sur la soupe, parce que tiens c'est la semaine de l'Europe ou je ne sais plus quelle actualité pressante qui faisait que c'était l'occasion, d'en profiter, pour en parler, enfin ce que j'en dis (un résumé du ton de la circulaire, ressenti par un prof au hasard). Mais pourquoi faire? Personne ne le sait, donc personne ne le fait.
Plus ceux qui attendent un peu de voir si, le temps d'attendre, il n'y en aura pas un autre, de nouveau programme, une autre, de nouvelle évaluation nationale, etc. qui annule la précédente dont on n'a pas pu voir les effets...

Il y a un chapitre dans "le petit prince" qui parle de la désobéissance qui serait un peu due à l'ordre donné et à celui qui l'a imaginé, car un ordre doit être en accord avec la personne qui l'exécute, quand on y pense. Souvent, on consent à obéir aux lois (comment ça surtout les français...?!? même pas vrai, ah non mais les stéréotypes, ça nous colle à la peau). Après qu'on ait vérifié qu'elles ne sont pas issue d'un abus d'autorité, de pouvoir et qu'elles ont un sens.
Soit on est apte à en comprendre le sens, à en intégrer l'esprit (pas toujours évident). Soit on essaie d'évaluer l'abus de pouvoir par des repères visibles dans le comportement face au refus d'obéir, aux réactions de là d'où vient l'ordre rejeté, on teste si il s'agit de la volonté "pure, absolue" d'un individu, ou non. Soit on refuse parce qu'on est incapable de subir la moindre frustration, mais inutile de réfléchir à l'essence des lois dans ces conditions, cela ne change rien pour un pauvre homme qui se croit simplement tout-puissant et au dessus des lois (la peur des radars est efficaces pour ces gens là, justement souvent des as/fous du volant).

Tous les coups fourrés auxquels on assiste de la part du gouvernement (regardez les sujets d'@si depuis sept 2007, on a le vertige) nous servent de repères et nous rendent un poil méfiant sur le bien fondé des lois qu'il fait voter. D'autant que les lois nouvelles, hein, possible qu'elles s'évanouissent avant qu'on ait le temps de dire plouf.
Répondre en écrivant des courriers en notre nom propre, c'est courageux et honnête. Mais sauf à ce que ça devienne un phénomène de masse, ça a un côté "sacrificiel" désolant, même si la convocation est pour la forme, je l'espère.
Pour Jacques Pagnoux : + 1

Une étincelle, enfin ?

[large]FEU ![/large]

***
Heureusement, la lettre de Bastien Cazals circule depuis quelques temps parmi les enseignants, et le soutien s'organise. Attendons l'issue de cet "entretien" et les probables sanctions qui vont tomber, et développons la résistance !

L'Ecole étant le coeur d'une société démocratique, elle est donc actuellement, tout naturellement, le centre des attaques concertées de l'ultra libéralisme de la droite.

Je suis partisan de lire et de faire lire la lettre de Bastien Cazals à tous les enfants de la République, le jour de la rentrée scolaire, en leur expliquant l'importance fondamentale du lieu où ils se trouvent !
Pourquoi Bastien Cazals et pas Alain Refalo, instituteur à Colomiers(31) qui a écrit la même chose à son Inspecteur d'Académie le 6/11 et qui a déjà été convoqué par lui ?
Parce que le nom sonne moins bien, parce qu'il n'a écrit qu'à l'Inspecteur et pas au Président ? Cela fait presque un mois que des pétitions circulent pour le soutenir, mais il faut attendre Bastien Cazals pour parler de ça.
Pourquoi vous saisissez vous d'un fait et pas d'un autre ?
Daniel, vous dites : "le nom ne vous dit rien ?"

Et là j'ai envie de vous rappeler que nous sommes sur un site internet, nous sommes des internautes, nous avons l'habitude de ne plus trop nous fier à la presse qui ne cesse de hurler contre le net qui la double à peu prêt tout le temps en ce moment...

donc, Daniel, je crois que pour beaucoup d'entre nous "ce nom dit quelque chose"...

d'ailleurs je me dis que si les journalistes veulent vraiment nous prouver leur "incontournable utilité" (ce en quoi je suis à 100 % d'accord avec eux... s'ils voulaient bien se donner la peine de faire leur métier) ils feraient bien de se remettre à faire leur métier. Ils feraient bien de quitter leur nouveau job de chargés de com' gouvernementale et de se remettre à user de leur jugement, de se remettre en quête... parce que ces derniers temps les infos brulantes, les scandales, les "direct live" on les a suivi sur le net et pas sur leur sites.

Libé, le monde, le figaro pendant les affres du congrés socialistes ? écrasés par les bloggueurs associés du post.
Les gendarmes à l'école... on ne reviendra pas dessus.
Le scandale Siné ? Joffrin corrigé par le net, les meilleures analyses, des plus mesurées aux plus enflammées ? sur les blogs, la presse étant reservée au copinage.
L'ultra Gauche ? Libé (et les autres) complices de la propagande gouvernementale avant une reprise hyper efficace sur le net (acrimed, fontenelle...)
Même Filippis a été mieux traité par le net (les commentaires de rue89 ou d' @si par exemple) que par les principaux intéressés.
Zemmour ? le net
Qui scrute le mieux les dérives sarkozystes en général ? les blogs
etc. etc.

Je suis tout à fait d'accord pour dire que ce serait mieux avec un peu de professionnalisme... mais comme celui ci semble avoir quitté les professionnels eux même, on s'habitue à faire sans eux en attendant qu'ils reviennent.

et c'est pourquoi, Daniel, ce nom nous est familier depuis déjà pas mal de temps.
Cette manie qui consiste à refuser d'appliquer les lois de la République commence à devenir insupportable. Elle était déjà le fait de maires de gauche, comme Bertrand Delanoë, trop occupé par la guéguerre du PS pour accueillir les enfants les jours de grève. Elle est désormais le fait d'enseignants qui se croient au dessus des lois avec le soutien des syndicats, et je ne peux m'empêcher de me demander quelle est la dose de corporatisme dans tout ça. Et si demain les infirmières refusaient d’appliquer les règles d’hygiène pour obtenir le paiement de leurs heures supplémentaires ? Et si les militaires s’installaient à tous les carrefours avec des chars pour faire valoir leurs droits à un minimum de confort en Afghanistan ? Quelle est la limite à la désobéissance des élus et des fonctionnaires ?

En République et en démocratie, on respecte les lois, sinon ce n'est plus la République ni la démocratie mais l'anarchie. On peut combattre des lois qui ne nous conviennent pas. Il existe des moyens de le faire en restant dans le cadre rationnel du débat d'idée et du respect des lois.

La droite n'est pas si bête, elle change la loi pour l'adapter à ce qu'elle veut. Certes elle en a le pouvoir. Mais pourquoi les excités de la désobéissance ne cherchent-ils pas à gagner les élections pour façonner la loi à leur main ? C'est sans doute plus facile de vociférer et de se faire passer pour une victime, tiens ça me rappelle une posture bien connue, la victimisation. En agissant ainsi, les gesticulateurs se discréditent, car ils montrent qu’ils sont incapables de respecter la loi à partir du moment ou elle ne leur plait pas. Or on ne peut pas faire confiance à celui qui, en préalable à tout, enfreint les règles.

Vous aurez remarqué que je ne mets pas dans le même sac les faucheurs volontaires qui sont confrontés à une entreprise privée qui ne respecte pas la loi et cherche à soumettre le monde. Des individus privés contre une entreprise privée, c’est un combat différent de celui d’un serviteur de l’Etat contre la loi. Ne mélangeons pas tout. Il est inconcevable qu’un fonctionnaire ou un élu enfreigne la loi qu’il est sensé défendre. Ou alors qu’il aille jusqu’au bout de sa démarche et qu’il ait le courage de démissionner. Il aura alors toute légitimité pour mener un combat d’idée, sans trahir la mission qui lui a été confiée pour le bien commun et contre laquelle il reçoit une rémunération.

Au fait, il réagit comment cet enseignant, si un parent ou un enfant ne respecte pas le règlement de l'école ? Il applaudit ? Et son syndicat il fait quoi ? Il soutien les parents et les enfants ?
et sud ouest encore. pour nous rappeler que les croisades ont été organisées pour lutter contre les cathares et mettre sous le joug du roi de France cette région rebelle ?
c´est un nom qui tient du bastion, de la bastide et de la maison également ( Casa).
Autrement dit, le symbole même du lieu de résistance, le dernier carré .
" la garde meurt mais ne se rend pas" Espérons ne pas en arriver là. optons plutôt pour la victoire.
Pour une fois.
Il est très bien ce Cazals... On en a aussi parlé sur France Culture... après que Pierre Assouline eut dit tout le mal qu'il pensait (à juste titre) de la suppression des questions de "culture générale" aux concours de la fonction publique... Je signale à l'aimable assemblée que le "professeur des écoles" Alain Refalo de Colommiers (Haute Garonne) a lui adressé une lettre à son Inspecteur pour dire qu'il "refuse d'obéir".
Bonjour la France,

Salut à toi Daniel. Juste une remarque.

Le Bastien, en ayant sur son site le lien suivant http://www.over-blog.com/com-1042751881/Pour_la_demission_de_Sarkozy.html est-il neutre ?

On peut critiquer et c'est même important, pour autant en étant en fonction, il se devait de croire qu'il aurait des réponses non ?

Après tout, comme il a lancé les débats, qu'il soit convoqué auprès des autorités semble logique non ?

Bon courage la France.

JD
l'Equipe
gueulante.fr
Je viens à l'instant de poster un commentaire à ce sujet dans lequel je mets d'autres liens ICI.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.