Bastien Cazals, un nom d'étincelle ?
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Bastien Cazals, un nom d'étincelle ?

Du Sud lointain de l'hexagone, les nouvelles


 

parviennent décidément avec retard. Hier, c'étaient les méthodes particulières des gendarmes anti-drogue du Gers, qui se frayaient difficilement un chemin dans lémédias, les grands, dix jours après avoir connu une large diffusion sur les blogs et les forums.

Aujourd'hui, 3 décembre, à 8 heures 30, Bastien Cazals est convoqué par son inspecteur d'Académie. Bastien Cazals, le nom ne vous dit rien ? Normal. A l'heure matinale où j'écris, pas un seul media national répertorié sur Google News n'a évoqué ce directeur d'école maternelle des environs de Montpellier, qui vient d'écrire à l'Hyper pour le prévenir (notamment) qu'il n'appliquerait pas les nouveaux programmes, et protester contre la suppression de l'aide aux enfants en difficulté: Bastien Cazals entre en résistance. Là aussi, son geste a connu un certain retentissement sur le Net. Et son "Monsieur le président je vous fais une lettre", donc, vient de lui valoir convocation matinale. Le jeune directeur est soutenu par les syndicats de l'Hérault, et par une grande partie de ses collègues directeurs du département. Le journal de 8 heures de France Inter vient de lui consacrer un reportage, signé de la station locale France bleue.

C'est un joli nom, Bastien Cazals. C'est un nom d'école, de rue, de place, de statue sous les platanes. Ce pourrait très bien être un nom d'étincelle. Je ne sais pas si les nouveaux dispositifs de veille Internet touzazimuts de Xavier Darcos lui ont déjà signalé le cas de Bastien Cazals. Mais quelque chose me dit que ce nom pourrait devenir, bientôt, un nom bien connu de Google News.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

David Carr : ex-junkie et journaliste star du New York Times

Qui était ce chroniqueur media au parcours atypique

Les "cop shows", garantis sans bavures

Des reportages "en immersion" et sous contrôle

La France, un Gafam comme les autres pour Darmanin

La République en appli sur le Play Store

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.