78
Commentaires

Barack Obama, fils de Dieu ou du Diable ?

Derniers commentaires

" peuple amerlocain "
" Étazunis "
" zimages "

Norman Rockwell ? " Peinturlures " !

Décidément, et quitte à me faire brocarder, insupportable plume. Ça fait juste du bien de le dire.
Tiens, Alain, mille excuses, rien à voir avec cet article, mais quand vous serez en panne d'idées - on ne sait jamais - , j'ai (encore) passé une commande par ici :-)
http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?5,1243947,1249655#msg-1249655

(Je n'ai rien trouvé par le moteur de recherche, mais comme je n'ai aucune confiance en ma débrouillardise sur ce coup-là ... J'ai même tapé "Tardi" à tout hasard, "le cri du peuple" aussi, mais bredouille :-) )
Je n'ai pas lu tous les commentaires ci-dessus, et peut-être quelqu'un en a-t-il déjà fait la remarque, mais ne serait-il pas plus juste de parler, à propos des Four Freedoms de Norman Rockwell, de patriotisme plutôt que de nationalisme ? La confusion entre les deux me praît un peu fâcheuse…
Les scènes dessinées par Pierre Tabary et les légendes les accompagnant, contiennent cette touche d'humour et de dérision qui les rendent tout à fait réjouissantes.
Le premier degré du mormon* McNaughton, illustré par ces personnages représentant quelques unes de ses plus nauséabondes obsessions, est au contraire assez terrifiant.
L'Amérique réac du Tea Party dans son expression la plus gerbante.
Il ne manque plus que le gâteux Clint Eastwood s'adressant à sa chaise vide, pour compléter le tableau de "l'Obamanation"

*Il y a deux ans, suite à un changement de voiture de location, je m'étais retrouvé par hasard dans le centre de Salt Lake City. Un quartier défiguré par les constructions monumentales du siège et de la basilique de la secte. C'était une journée portes ouvertes, et j'ai donc eu la chance (?) de participer à une visite guidée des immenses salles contenant toutes leurs archives.
Découverte impressionnante, mais ce qui me reste le plus fidèlement en mémoire, c'est la vision d'un petit film à la gloire du père fondateur Joseph Smith. Un document de propagande dégoulinant de bons sentiments. Une cinquantaine de spectateurs étaient présents, tous subjugués par la présentation de la vie édifiante du saint homme, des larmes coulant sur les joues des plus sensibles et fervents d'entre eux.
Une frange de l'Amérique qui n'oubliera pas de voter en novembre prochain pour qu'un des leurs accède à la fonction suprême.
Fils du diable? Le débat est relancé: Romney a lancé une rumeur - fausse - comme quoi Obama voudrait faire supprimer la mention "under God" du serment d'allégeance au drapeau:
http://www.nytimes.com/2012/09/09/us/politics/romney-uses-pledge-of-allegiance-to-criticize-obama.html?_r=1&ref=politics
"Le pékin ordinaire, comptable de Palavas..." hum ...je sens un fond moqueur sur le comptable de Palavas.
Moi, il y a des jours où je prefererai boire l'apéro avec "le pekin ordinaire de Palavas " que je connais bien, que de vivre à Annecy, au beau milieu de Sarkozystes pretentieux et reac !!! alors pourquoi pas " le pekin ordinaire, comptable à Annecy "
Bref, Alain, j adore lire vos chroniques toujours aussi passionnantes.
Bonne continuation
nathalie
Alain Korkos croit qu'on ne se rend pas compte de l'énormité de sa provocation.
mouarf,
le pékin.
Après nous avoir juré les grands dieux qu'il suivait scrupuleusement les indications testamentaires de Raymond Queneau sur l'orthographe...
POISSON : Je suis Queneau à la lettre pour les mots grands-bretons et amerlocains. Pas pour les mots françouzes. De toute façon il n'a pas inventé la graphie péquin :-)
BOY MEET GIRL : "Le pékin ordinaire, comptable de Palavas" est un clin d'oeil à quelqu'un que je connais, même que je ne suis pas le seul dans ce secteur.
C'est un privète-joque, quoi.
quoi il est pas frêche mon poisson ? >>> ( private joke 2)
SGD : Extraordinaire, cette statue de Frêche qui fait un geste bénissant tel un Christ flamand !
Et il a le sourire de l'ange qui sourit de la cathédrale de Reims, avec les petits bourrelets sous les yeux.
Tiens, voilà plutôt du Bouddha.
N'empêche un musée terrifique, un vieux quartier préservé, des trams, ..., j'irai lui accrocher des cerises double en offrande, comme à bouddha, si je passe par là, si c'est la saison des cerises, si il y en a deux accrochées dans mon paquet et si j'ai un escabeau parce qu'elle a l'air grande la statue!
Elle est en effet nettement plus sympa que celle de Staline. La cravate est un pur chef d'oeuvre.
Oui on peut faire la comparaison, et puis aussi avec celle de la plumassière de Nogent sur Marne.

L'Art avance, et onipeumé.
Tu oublies, des nouveaux quartiers mégalomaniaques, dont l'un dédié à la consommation et aux loisirs qui vide peu à peu le centre historique de toute vie culturelle et fait disparaitre les petits commerces, la tentative (échoué) de créer un port dans le Lez alors que la mer est à 10 kilomètres, et à l'opposé, au Nord, toujours de plus en plus de cité délabrées où s'entassent les plus pauvres. Sans compter que c'est une ville quasiment non stop en travaux depuis 30 ans.
Et si tu passes par là, tu viens d'abord me faire la bise ;)
...échouée..cités...
Ils nous ont encore coulé un bronze (j'ai honte)
L'aspect est moulé.
Achhhhh quelle horreur ce truc ...Mais il a le droit de se mettre en statue ?? Il y a eu Bourdin le gourou j'espère que les citoyens dignes de ce nom feront la même chose que la statue du gourou du sud ...Décidement ils prennent tous la grosse tête ces gens là :

le devenir de la statue de Frêche pas très frais ?


Désolée de m'immiscer dans votre conversation mais quand j'ai regardé le truc là le faux bouddha ca fait peur......
Mais il a le droit de se mettre en statue ??
il se met rien du tout, il est un peu mort depuis presque 2 ans ;-)
Il s'est trouvé des successeurs en la personne du nouveau près de la région et de la maire de la mégalopole sudiste pour exécuter des souhaits qu'il n'a peut être même pas formuler, enfin pas officiellement.
Ah bon ? Chuis déçu je croyais que tu faisais allusion au petit Anatole et sa grosse bonne femme ;-))
En tous cas fais gaffe, il y a qui ont été trainés en justice pour [s]moins[/s] à peine plus que ça http://www.midilibre.fr/2012/07/23/dma-publicite-degriftour-palavas-et-la-grande-motte-contre-attaquent,538223.php

Et sinon comme musique je suggère de revisiter les Four Freedoms avec la voix de Rufus Wainwright et la chanson de Leonard Cohen https://www.youtube.com/watch?v=JwOqxkOvbP0 en mangeant des chocolats fins ! (j'aurais pu mettre ça ou ceci mais ça n'aurait eu aucun rapport avec la chronique...)
Ah excellent la chanson mais je préfères la guitare de Jeff Buckley ...Sorry !

La même que Léonard Cohen mais avec la guitare .....

Le tempo, le tempo c'est beautiful no ?
La version du fils Buckley est fabuleuse, mais j'ai lu dans votre sympathique échange avec Mr Patella que vous veniez de découvrir l'excellent Didier Super, je vous offre donc sa version qui vaut son pesant de décibels :) https://www.youtube.com/watch?v=cMOobcdzHQM
Et bien oui j'en apprends des choses comme "didier super" ....Et les pôvres aussi ils les taclent joliment sans pitié le mec ......OMG :

Un super chanteur que je connaissais pas ho je suis pas moderne

en fait on finit jamais d'apprendre, et on aura jamais assez d'une vie pour tout savoir ou apprendre ...Merci bien !
ALAIN B : Je suis bien désolé, mais la bonne version de Allelujah c'est celle-là. Didier Super peut aller se rhabiller.
Le forum qui suit les chroniques d'Alain Korkos est encore du Alain Korkos.
Elle m'a fait beaucoup rire cette version ;-)
Ah, les nouilles d'AK !
edith : on donne jamais les soluces, pardon ;)))
ah bon, merci pour l explication, me voici rassurée :-))
Les fresques de Peter Glay sont assez géniales.

Monsieur Alain Korkos, est-ce que vous en auriez d'autres à nous mettre sous la dent, pour nous autres pauvres jeunes n'ayant pas eu l'heur de lire Pilote chaque semaine ?
Merci pour le passage sur Tabary ( le frère de l'autre) j'ai quelques souvenirs de ces peintures dans le journal Pilote mais j'ignorais qu'elles étaient réalisé par le frangin du créateur de Grabadu et Gabaliouchtou.
Comme le disait un conquérant de l'ouest américain le "cow-boy prends la terre aux autres avec la bible dans la main droite et le fusil dans la main gauche".

Ce pays a plus d'églises que d'écoles ou d'hôpitaux. Obama est le pur produit d'une école pour WASP et une carte maitresse à jouer en cas de crise. Faire croire qu'un "basané" (sous entendu un homme du peuple et d'un peuple qui a souffert !) va changer la situation du peuple américain, est un truc bien joué pour avoir le bon peuple.

Mais quand on voit d'ou il sort vraiment, son CV et son obssession naturelle de jurer sur la "Holly Bible" on ne peux se voiler la face. Bien joué car il n'a jamais tenu aucune promesse et en remet une couche. Il finit le travail de Bush car autour de lui l'équipe NSA, CIA, NED et autres think-thank néo-conservateurs sont toujours là.

Joe Biden, Zbigniew Brzezinski le fossoyeur de l'ex-Urss, et de bien de coups d'états un peu partout dans le monde amérique latine comprise qui a fournit en arme les talibans et Ben laden est là depuis 40 ans il a fait presque tous les présidents. Tous les hommes et les éléments sont là pour le grand collapse.

Des bruits de botte du côté d'Israel qui se prépare à attaquer l'Iran avec un Obama qui fait semblant de ne pas "le" vouloir. Stratfor est un bon indicateur, pour savoir ce qui nous attends ...Hélas en France on en parle pas du tout mais en israel les gens sont inquiets et une pétition d'aviateurs contre les bombardements circule pour qu'ils ne le fassent pas ..On verra bien !

Lire son livre Futur prévu par un néo-con Zbigniew Brzezinski et la bande à Joe Biden

Obama n'a rien a proposé de toute façon il est inféodé à l'AIPAC et aux lobbies les plus puissants des States. Donc je dirais un "visage de dieu avec le diable à l'intérieur " Ou autrement dit par des militants NACCP ou Panthères noires un "bounty" : noir dehors mais "blanc correct dedans ou nègre de maison (Malcom X !)...

Rien de nouveau sous le soleil là ...ON prends les mêmes et on recommence et de toute façon "démocrates ou républicains" c'est "bonnet blanc ou blanc bonnet" comme la "pseudo-gauche" et la "droite" chez nous désormais.
C'est Charles Bronson qui a servi de modèle à Archie Cash de Malik et du regretté Brouyère !
Méditons. Il est bon que l'esprit se repaisse
De ces spectacles-là. L'on n'était qu'une espèce
De perroquet ayant un grand nom pour perchoir,
Pauvre diable de prince, usant son habit noir,
Auquel mil huit cent quinze avait coupé les vivres.
On n'avait pas dix sous, on emprunte cinq livres.
Maintenant, remarquons l'échelle, s'il vous plaît.
De l'écu de cinq francs on s'élève au billet
Signé Garat ; bravo ! puis du billet de banque
On grimpe au million, rapide saltimbanque ;
Le million gobé fait mordre au milliard.
On arrive au lingot en partant du liard.
Puis carrosses, palais, bals, festins, opulence
On s'attable au pouvoir et l'on mange la France.
C'est ainsi qu'un filou devient homme d'état.

Qu'a-t-il fait ? Un délit ? Fi donc ! un attentat ;
Un grand acte, un massacre, un admirable crime
Auquel la haute cour prête serment. L'abîme
Se referme en poussant un grognement bourru.
La Révolution sous terre a disparu
En laissant derrière elle une senteur de soufre.
Romieu montre la trappe et dit : Voyez le gouffre !
Vivat Mascarillus ! roulement de tambours.
On tient sous le bâton parqués dans les faubourgs
Les ouvriers ainsi que des noirs dans leurs cases
Paris sur ses pavés voit neiger les ukases
La Seine devient glace autant que la Néva.
Quant au maître, il triomphe ; il se promène, va
De préfet en préfet, vole de maire en maire,
Orné du Deux-Décembre, du Dix-huit Brumaire,
Bombardé de bouquets, voituré dans des chars,
Laid, joyeux, salué par es chœurs de mouchards.
Puis il rentre empereur au Louvre, il parodie
Napoléon, il lit l'histoire, il étudie
L'honneur et la vertu dans Alexandre six ;
Il s'installe au palais du spectre Médicis ;
Il quitte par moments sa pourpre ou sa casaque,
Flâne autour du bassin en pantalon cosaque,
Et riant, et semant les miettes sur ses pas,
Donne aux poissons le pain que les proscrits n'ont pas.
La caserne l'adore, on le bénit au prône ;
L'Europe est sous ses pieds et tremble sous son trône ;
Il règne par la mitre et par le hausse-col.
Ce trône a trois degrés, parjure, meurtre et vol.

Ô Carrare ! ô Paros ! ô marbres pentéliques !
Ô tous les vieux héros des vieilles républiques !
Ô tous les dictateurs de l'empire latin !
Le moment est venu d'admirer le destin.
Voici qu'un nouveau dieu monte au fronton du temple.
Regarde, peuple, et toi, froide histoire, contemple.
Tandis que nous, martyrs du droit, nous expions,
Avec les Périclès, avec les Scipions,
Sur les frises où sont les victoires aptères,
Au milieu des césars trainés par des panthères,
Vêtus de pourpre et ceints du laurier souverain,
Parmi les aigles d'or et les louves d'airain,
Comme un astre apparaît parmi ses satellites,
Voici qu'à la hauteur des empereurs stylites,
Entre Auguste à l'œil calme et Trajan au front pur,
Resplendit, immobile en l'éternel azur,
Sur vous, ô panthéons, sur vous, ô propylées,
Robert Macaire avec ses bottes éculées !

Victor Hugo Les châtiments Jersey, le 31 janvier 1853.
BD je ne sais pas, mais que fait Charles Bronson torse nu dans un bidonville de l'avenue du Général de Gaulle?
Magnifique harmonie d' Arrêt sur images ! Aux coups de projecteur répétés sur la télé-réalité répond cette méditation sur le Kitsch. Une oeuvre peut-elle être simultanément un chef-d'oeuvre et une croûte ? Tout n'est-il qu'une question de regard ? L'humour peut-il tout sauver ? ( à propos - c'est complètement hors-sujet- Je ne peut voir le mot " winchester" sans penser au seul génocide parfait, je veux dire achevé et inconnu, celui des aborigènes de Tasmanie au XIXème siècle )
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.