27
Commentaires

Bangladesh : "pour les entreprises, la carotte ne suffira pas. Il faudra un bâton"

Un an après, qu'est-ce qui a vraiment changé ? L'effondrement de l'immeuble textile Rana Plaza, qui a fait plus 1100 morts au Bangladesh en avril 2013 a-t-il conduit à revoir les procédures de sécurité? Nous tentons aujourd'hui de discerner les suites de la catastrophe, de l'indemnisation des victimes à une proposition de loi qui vise à pénaliser les entreprises pour l'action de leur sous-traitant.

Derniers commentaires

Bonjour

"pour les entreprises, la carotte ne suffira pas. Il faudra un bâton"
Pour la carotte le changement c'est maintenant, pour le bâton qui en final recevra les coups?
"mon ennemi c'est la finance"
Qui en ont été les victimes et continueront a l'être?
Que de bonnes intentions qui sont déjà démenties par les faits et le resteront.
Faudra en reparler tous les ans, ça fera bien.
Arret sur image,

Le sujet fait pas tout, Anne G. fait un documentaire lacrymale, avec des effets et une musique qui poussent, exagère. L'alternance des plans entre gamine écloppée et boutiques de fringues... nul. Bref une réalisation à deux balles. Tex, carrefour, texman, le récit du doc laisse planné un doute qu'il ne leve jamais.
Il y avait moyen de confronter les rouages d'un montage à la con avec un sujet qui ne mérite pas ce genre de récit.
Dommage.
A la réflexion, je poste quand même le commentaire, mais je ne veux casser le moral de personne... Le titre de l'article est un peu mensonger, aucun baton français ne fera plier les marques. Si on va là-bas, on va voir l'exploitation de personnes qui ont faim, une population qui explose, un environnement de plus en plus hostile avec le réchauffement climatique, des voisins pas plus commodes qu'il y a 50 ans... et très peu de biens. S'il n'y a plus aucune industrie textile en France depuis des décennies , c'est que nous assumons à l'insu ou pas de notre plein gré la société du jetable et du paraître "neuf". Comment? les guerres civiles en Afrique ont fait une dizaine de millions de morts dans le même temps? il a bien fallu une dizaine de millions de coups de machettes, de batons ou de balles, et aucune image dans nos médias qui pourtant nous ressassent Malaysia Airline depuis un mois. Il paraît qu'il y a 50 millions d'enfants qui meurent de faim tous les ans depuis des décennies, mais les "experts" disent que la terre peut nourrir facilement 20 milliards d'habitants. Il faut reconnaître que des milliers de morts pour la mode, çà choque aussi. Je ne veux pas dire que la loi va être hypocrite, mais je suis curieux de voir comment les législateurs vont résoudre la question qui dépasse largement la mode. D'autant que les Associations de Consommateurs françaises ont tout compris: il faut consommer le plus possible (donc moins cher).
Dommage qu'il n y avait pas d industriel pour débattre de la loi !
Cette loi que je trouve juste nécessite des frontières ou elle doit s' attaquer aux produits vendus en France (ou devenir une loi européenne ou transatlantique maintenant) ! Dans un marché mondialisé, si elle ne concerne que les entreprises françaises, c est la compétitivité de ces entreprises qui est menacée.
et les bengalis qui travaillent en France dans des conditions + que précaires ???
à propos d'accord et de lois:
il va y avoir les élections européennes : les US et l'europe sont en train de nous concocter un
sacré accord transatlantique: pouvez-vous en parler lors d'une prochaine émission ?
Elle est sympa et un peu marrante la député EELV, Danielle Auroi. Je ne doute pas de son engagement transpartisan, mais on l'a vu aujourd'hui avec Hadopi, la difficulté n'est pas de pondre du texte législatif au kilomètre ni de faire passer pour du pédagogique des projets de loi qui sont complètement inapplicables. La difficulté, c'est d'être une loi efficiente... Or comme le dit DS à un moment, comment une firme peut-elle démontrer assurément qu'elle ne travaille pas avec un sous-sous-traitant d'un sous-traitant?

Emission intéressante. A voir l'année prochaine les progrès.
Merci beaucoup pour cette émission. J’ai appris plein de choses.
en espèrant que ce genre de catastrophes de se reproduisent plus.l'exploitation des travailleuses par contre,a beaucoup de probabilités de se poursuivre,même si cela se fait plus "humainement" et avec moins de risque d'accident.
évidement dans un pays très densément peuplé et très pauvre,donner du travail est nécessaire,mais c'est aussi un des pays de la planète qui sera le plus impacté par le changement climatique,et comme celui-ci vient,entre autre de la croissance des activités productives,les multinationales y participant amplement,en innondant les marchés textiles des pays riches de vétements à des prix dérisoires,le capitalisme prédateur innonde indirectement ce pays du delta du gange.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci pour cette émission-suivi.
Nécessaire.
Rare un plateau composée que de femmes.


Ah mais évidemment c'est pour discuter chiffons !

(Je déconne : très bonne émission)
Elle est bonne quand même :-)

Alors moi j'ai un problème avec la demande d'éthique, envers ces boîtes de textiles comme les boites informatiques. Je ne nie pas qu'il y ait quelques bribes de résultats, surtout quand les médias les reluquent, mais c'est pas prendre le problème par le bon côté.

Mais le prendre par le bon côté c'est plus compliqué, ça demande une vision politique, des trucs chiants comme l'écosocialisme tout ça…

Alors en attendant ce qui ne viendra pas, demandons leur d'être gentils, ça mange pas de pain !
« Rare un plateau composée que de femmes. »
Tellement rare que ce n’est pas le cas ici.
Tellement rare qu'on se trompe dans l'accord : "un plateau composée" !?!
Sur les résistances des entreprises : idéologiquement, que les pays "en développement" aient des droits, et que les multinationales signent leur accord pour ces droits, c'est le début de la fin d'un monde. Qu'ils en soient conscients ou non, les puissants de ce monde ne peuvent pas accepter cette fin. Dans leur façon de penser, ce serait comme une reddition, un suicide.
On trouve la même histoire avec l'exploitation du cuivre en Zambie, de l'Uranium au Niger etc...
En cherchant 5min sur Google, il apparaît que Texman est une marque danoise http://www.texman.dk. Dans les marques distribuées on trouve "Shine" qui fait penser à la marque des chemises ("Shine Fashion").

Il ne semble pas y'avoir de lien entre Tex et Texman.

Ceci n'est pour autant pas une preuve, il existe peut être d'autres Texmans. Je ne suis pas journaliste ... il faudrait recouper cette information (ou pas selon l'éthique). En tout cas cette explication semble plus crédible que tient "Texman" fait penser à "Tex" donc "Tex" ="Texman".


(Rien a voir, mais je suis gonflé par les commentaires sexistes sur la parités/non partités des plateaux. Je lis ça essentiellement ici et ça semble être obsessionnel. Pourquoi ne pas plutôt se focaliser sur la qualité des intervenants. L'anti-sexisme maccarthyste dérive vers une autre forme de sexisme.)
La marque Tex Man existe chez Carrouf aussi :
chaussures
pull
chemise
Bonsoir,

D.S. avait envie de partir en week-end (prolonge, cause jour ferie)... 50 minutes! Normalement les emissions d'environ cette duree c'est le mardi si j'ai bien tout compris.
À lire/voir (mais c'est long):
http://www.theguardian.com/world/ng-interactive/2014/apr/bangladesh-shirt-on-your-back
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.