60
Commentaires

Baltimore : la presse (re) découvre les "balades" mortelles de la police

Négligences policières ou violences volontaires ? Après une nuit de heurts entre la population noire de Baltimore et les forces de police, la mort de Freddie Gray, jeune Noir de 25 ans, des suites de son arrestation le 12 avril dernier, continue de faire débat. En cause, sa blessure mortelle à la moelle épinière, causée par une fracture des vertèbres cervicales. Là où la police reconnaissait d’abord des négligences, l’hypothèse de violences volontaires - voire d’une pratique courante, les "rough rides" - est désormais évoquée. Une pratique particulièrement dangereuse qui consiste à placer les suspects à l’arrière des fourgons sans les attacher et à volontairement conduire de façon brutale.

Derniers commentaires

Les polices françaises et Us me semblent bien différentes pour être comparées... Sans compter la diversité puisque la police américaine n'est pas fédérale mais municipale.

Cordialement.
Je suis barman depuis une dizaine d'année et ai donc pu assister à pas mal d'arrestations musclées pour des faits mineurs.
C'est toujours le même schéma : au minimum 4 agents pour un suspect, plaquage au sol, tutoiement de rigueur et la rangers sur la tête...
Une amie qui un soir a été embarquée dans le fourgon (elle protestait contre une arrestation groupée) s'est pris un coup de matraque à la tête et s'est réveillée avec un trauma crânien et en état d'amnésie... aucun avis médical n'a été sollicité par la police, on l'a larguée dans la nature au petit matin sans se préoccuper de son état.

J'ai l'air de généraliser mais honnêtement... lorsque je dois les appeler (et ça arrive forcément dans un bar qui ferme à 4h) j'y réfléchis à deux fois tant les moyens mis en oeuvre me semblent d'une violence disproportionnée.
Deuxième mort suspecte au palmarès de Cazeneuve, qui évidemment ne se sent pas coupable et trouvera bien le moyen de rejeter la responsabilité sur la victime comme il a tenté de le faire pour Rémi Fraisse
Toujours pas d'enquête réelle sur ce meurtre (le juge d'instruction fait trainer et refuse toutes les demandes des avocats de la famille)
Alors la responsabilité des brutes qui ont tué le 06 mars qui a déjà été enterrée pendant deux mois, n'est pas en voie d'être établie et jugée.
Certaines choses ne changent pas. Les Dead Kennedys en avait fait une chanson, Police Truck, il y a trente cinq ans.
Les dérives policières existent, mais comment appeler ce qui est arrivé ensuite si ce n'est des émeutes raciales : 100% de noirs qui démolissent tout, pillent les magasins, agressent les blancs qu'ils croisent... Est-ce que ces émeutes en soi ne sont pas plus graves que 10 ans de "bavures policières" ?
De plus, en 2010, selon le NCVS (National Crime Victimisation Survey), établi par le Bureau juridique des statistiques du Département de la justice US :
-62.593 noirs ont été victimes de violence par des blancs
-320.082 blancs ont été victimes de violence par des noirs, soit 5 fois plus.
Ces émeutes sont juste une grosse hypocrisie, et une bonne opportunité pour les racailles noirs de mettre à sac la ville.
Dire que les Etats-Unis sont le modèle de la France depuis 40 ans, ça promet de chouettes lendemains.
Master de philo obligatoire pour tous les nouveaux flics.
Il est des corporations qui ne déçoivent jamais.
Rien d'étonnant dans un état policier aux mains de l'oligarchie financière...
Ouaaaargh.

On a le sentiment parfois que l'indignation médiatisée a un effet réparateur. Il se passe un truc horrible, on s'agace tous, puis ça passe, mais on se dit tous que ça ne va pas plus se reproduire. Mais en fait si.
Pas étonnant que les gens soient dingues à Baltimore. C'est horrible et incompréhensible, et ça s'était déjà produit, et tout le monde avait déjà protesté.

Comment des policiers en arrivent-ils à avoir de telles pratiques. On a besoin d'une enquête, d'une grosse enquête de terrain. C'est quoi d'être policier, c'est quoi d'être noir dans ce type d'ambiance.

(Du coup je me dis qu'il faudrait que je regarde The Wire, bien que je ne soit pas trop sûre de ses vertus documentaires)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.