15
Commentaires

Avent #12. OK, boomer Cohn-Bendit !

Commentaires préférés des abonnés

Cohn , bientôt 75 ans


Je suis pour sa retraite définitive, avec ou sans réforme, avec ou  sans âge pivot ....

En 2001 le journaliste de TF1 demandait a Cohn bendit s'il ne devrait pas démissionner de son mandat de député des verts Aujourd'hui Cohn bendit est éditorialiste sur LCI filiales de TF1 (vu ce matin)c'est vrai qu'entre temps il a soutenu Macron.

(...)

Cohn bendit , non merci.

Derniers commentaires

Parmi les signataires de l'article de Libé présenté à 32'36  on retrouve Gabriel Matzneff, dont il est à nouveau question dans le Monde et sur ASI cette semaine.

https://www.arretsurimages.net/articles/pedophilie-retour-sur-les-annees-matzneff-du-monde 

Très édifiant coup d'oeil en arrière; 


mais où est passé Sophie Borne-...,? Dans quelle trappe et à quel moment de l'émission a-t-elle été escamotée ???


on comprend plusieurs choses: la pédophilie est une affaire d'hommes, à régler entre hommes, c'est à dire à mettre sous le tapis; 


une manière de faire qui a fait ses preuves, c'est de célébrer la prise de conscience "actuelle", grâce à laquelle plus rien ne sera comme avant, ce qui replace les écrits de CB à la bonne place, celle qui ne mérite qu'un regard amusé et attendri sur "nos erreurs de jeunesse", et sûrement pas une mise en cause dans le majestueux champ de la politique. 


Guillebaud est particulièrement insupportable, dans son sketch "oui on s'est tous horriblement trompés! on savait pas... ",   patati patata, "on avait lu Reich, qui s'était fâché avec Freud..." bla bla... 


de même pour Cohn-Bendit, qui, s'il avait su "ce qu'on sait aujourd'hui" !" etc etc .... Ce qui surnage de ce naufrage c'est son appétit féroce pour le pouvoir, se maintenir dans la compétition électorale, en poussant des cris de victime qu'on égorge...Mais le monde médiatico-politique de l'époque l'a repêché.


Aucune auto-critique. Or, quel sens cela avait-il, de mettre Freud à la poubelle, et d'adorer Reich, Foucault etc  ??? On en est encore là aujourd'hui, avec l'aide de l'arrière-avant-garde Onfray. Quel sens cela a-t-il...?


La pétition signée par les intellectuels du moment éclaire toute cette époque d'un jour cruel, mais ça fait du bien de lire tous ces noms, des auteurs qu'il n'est pas utile de lire, surtout quand on est une femme, née en 53 : je suis pleinement confortée dans ma résistance instinctive à la mystification dont les femmes ont écopé suite à mai 68, au nom de leur soi-disant libération: encore plus d'aliénation, puisque celles qui avaient "conquis" la parole célébraient tous les abus. (Voir aussi l'arrière-avant-garde Deneuve).


En particulier la pédophilie, autrefois cachée, devenait un art de vivre libre et revendiqué, avec paroles d'autorité à l'appui.


Sans une parole publique non patriarcalo-centrée , (plutôt que "parole des femmes", qui ne donne pas cette garantie), il n'y a pas de prise en compte de la notion d'abus sur l'enfant. Une nouvelle parole émerge depuis Me Too, tous les abus ont la même origine, et n'ont rien à voir avec la sexualité qui n'est que le cache-sexe de l'emprise.

Les abus ont tout à voir avec le pouvoir, voilà pourquoi ce plateau d'hommes " de pouvoir" s'entend au final pour passer à côté de la question, et pourquoi la seule femme, symboliquement sans pouvoir, n'a pas la parole et doit disparaître.

Rien que le titre suffit à vous décourager de regarder l'émission.


"boomer" ? c'est quoi, "boomer" ? Quelqu'un qui est né entre 1945 et 1950 ?


Allez, hop, tous dans le même panier : les Cohn-Bendit, Strauss-Kahn, July, Finkielkraut, Brice Couturier, et moi et moi et moi ?


Non pas moi ! 


Je n'ai pas été surpris lorsque Cohn Bendit a fait sa petite sortie (coming out pour les anaphabètes) pédophile. Je n'ai pas été surpris mais je l'ai trouvé dégueulasse,comme  beaucoup de ma génération.


J'ai été un peu surpris quand Strauss-Kahn s'est fait prendre par le NYPD (ça fait comme dans les séries). Mais j'étais bien content qu'il se fasse gauler. Je l'avais connu grand rrrrévolutionnaire vertueux dans les années 68-70... Il avait beaucoup changé depuis, mais seuls les imbéciles ne changent jamais d'avis, n'est-ce pas ?


Et quand on voit le parcours des July, Finkielkraut, Brice Couturier qui étaient les moines-soldats de la khôse rrrrévôlussionèèère et qui sont devenus les petits lèche-cul du libéralisme avancé, on n'a pas envie d'être dans ce panier là.



Jamais les manifestants de 68 n'ont désigné de représentants, et ils n'avaient pas encore assez de punch (de lucidité) pour refuser ceux que les médias leur imposaient, ce que les GJ ne se sont pas privés de faire, à juste titre. 


Cohn Bendit, particulièrement, a été couronné Roi de 68 par les médias, faut dire qu'il était assez "bon client", et qu'il l'est resté, même si son rôle a ... légèrement... évolué. .

Vraiment passionnant. Je me demande ce qui, nous paraissant normal aujourd'hui, nous choquera à ce point dans 20 ou 30 ans. 

C'est fou, je rejoins les invités de cette émission uniquement sur un point : les événements ne s'analyse pas avec le même regard en fonction de la période et des moeurs. La preuve en est le choque de certains propos tenus par les invités. 

La pédophilie est elle affaire de journalistes ?

C'est vertigineux de revoir cette émission 20 ans après. Quel aveuglement! Je n'arrive pas à comprendre, était-ce conscient?

Cohn , bientôt 75 ans


Je suis pour sa retraite définitive, avec ou sans réforme, avec ou  sans âge pivot ....

Cohn bendit , non merci.

En 2001 le journaliste de TF1 demandait a Cohn bendit s'il ne devrait pas démissionner de son mandat de député des verts Aujourd'hui Cohn bendit est éditorialiste sur LCI filiales de TF1 (vu ce matin)c'est vrai qu'entre temps il a soutenu Macron.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.