65
Commentaires

Avec Star Wars, de Villiers contourne-t-il les lois sur le financement électoral ?

Une parodie rigolote de blockbusters américains au service des anti-européens : les ingrédients sont clairement réunis pour créer un bon buzz pour le parti Libertas. Pourtant, le parti politique anti-européen nie farouchement être à l'origine de la vidéo, invoquant un militant isolé. Une version que certains journalistes ont avalée trop facilement, juge le blogueur et consultant en communication Nicolas Vanbremeersch.

Derniers commentaires

Bonjour,

pour participer actuellement la campagne d'une autre liste, je vous renvoie à ce que dit le GUIDE DU CANDIDAT ET DU MANDATAIRE :

Le document intégral est disponible sur le site de la CNCCFP : www.cnccfp.fr
Il s'agit de la dernière version actualisée en 2008.


La loi du 15 janvier 1990, qui a pour la première fois décidé de plafonner les dépenses des campagnes électorales, a prévu une disposition de nature à interdire toute manoeuvre par laquelle un tiers engagerait des dépenses sans l'accord du candidat, en vue de conduire à un dépassement du plafond légal des dépenses.
L'article L. 113-1-III punit d'une amende de 3 750 euros et /ou d'un emprisonnement d'un an, quiconque aura, pour le compte d'un candidat, sans agir sur sa demande ou sans avoir recueilli son accord exprès, effectué une dépense de la nature de celle prévues à l'article L. 52-12.
Il appartient au candidat, qui n'aurait pas approuvé l'engagement d'une dépense par un tiers pour son compte, de déposer plainte dès connaissance d'une telle manoeuvre.
Des peines d'amende et/ou d'emprisonnement sont prévues à l'encontre de quiconque aura accordé un don en violation de l'article L. 52-8 (article L. 113-1.III). Ces peines sont prononcées à l'encontre des dirigeants de droit ou de fait s'il s'agit d'une personne morale.
Ces sanctions sont également applicables en cas de prestation réalisée à un prix inférieur à celui habituellement pratiqué (article L. 52-8) ainsi qu'à tout abandon de créance considéré comme un don déguisé.



Est-ce que le candidat a porté plainte ? :-)
Une chose frappante, c'est cette tentative de séduire en utilisant des thèmes altermondialistes (la lutte contre la malbouffe et l'indépendance de la Banque Centrale Européenne) en évacuant pratiquement tout ce qui fait la spécificité des souverainistes de droite. Le détournement de Star Wars prête à confusion. Dans la scène originale, le sénateur Palpatine (le grand méchant de la saga) manipule la princesse Amidala et le sénat galactique pour prendre la place du chancelier Valorum, décrit comme incapable d'être l'homme fort dont la République a besoin. Ce qu'il reproche au chancellier c'est de ne pas être plus autoritaire face à la fédération du commerce. Palpatine finit par abolir la République et s'auto-proclamer Empereur. Les fans de George Lucas risquent donc de conclure que Philippe de Villiers prône lui aussi l'autoritarisme face à "l'inefficacité" des régimes démocratiques! Véritas se tire une balle dans le pied avec cette vidéo! Hihihi!
Je sais, je sais, je suis un geek...
Dites-moi, Sanchaise Raoul, matricule 228 et soldat de 2ème classe, vous commencez à me gonfler sérieux !

Jusqu'à nouvel ordre on a le droit d'avoir une opinion sans se faire traiter de "populiste", pourquoi pas "poujadiste" voire "nazi" pendant que vous y êtes ?

53% des Français ont voté contre l'ignoble TCE, faut-il insister une fois de plus ?

Si vous étiez pour (on a le droit d'être un gland) c'est votre droit mais vous avez perdu et vous n'avez pas à mépriser la majorité de vos contemporains, sauf à vous faire compisser, ce que je fais ici même avec le plus grand plaisir !

***
Mais oui Raoul, pas d'enfumage, d'inflation astucieusement camouflée, pas de maintien artificiel à des niveaux beaucoup trop élevés empêchant de vendre à l'étranger, faute de compétitivité...

Et puis (c'est un détail je l'avoue) des billets présentant des monuments virtuels répugnants dans une monochromie intensément sinistre quelle abjection... Ah ! Où est le Saint-Ex et son Petit Prince (avec le mouton), Le Pasteur, le Pascal, le Richelieu, le Hugo...

Allons il est temps d'oublier la France, son histoire et ses héros...

Si on remet un jour des visages sur les billets (rien ne le prouve) on mettra sans doute Madoff, Trichet ou Tapie, cele fera l'affaire et cela correspondra mieux à notre élégante époque !

***
Ah ! Natalie !

Our [s]bird[/s]... [s]plane[/s]... Pinaille-man with a fly!! N'a pas tort : la BD est meilleure sans aucune discussion (par définition, c'est pourquoi je n'ai pas vu le film non plus)...

Mais je vois que notre pinaille-man se repend et songe à se flageller ! Que nenni, ses opinions sont très fondées dans l'ensemble...

Pour ce qui du rapport entre littérature et cinéma (dans le cas où l'œuvre cinématographique est tirée d'un roman) la règle est presque absolue : on fait de bons films avec des nanars littéraires (Gone with the wind) et de mauvais avec de grands livres (Madame Bovary soigneusement saboté par Chabrol)

Il semble que la principale raison soit la différence de nature : il est impossible de faire rentrer les subtilités d'un grand bouquin dans les quatre coins d'un écran (et puis il y a la déception y afférente) tandis qu'il est possible d'améliorer un nanar en le portant à l'écran...

Reste le cas du grand livre dont on parvient à tirer un grand film : Dracula de Bram Stoker (une mine creusée magnifiquement par Murnau, Polanski et Coppola) ou "Les Liaisons Dangereuses" de Laclos magnifiquement adaptées dans le "Valmont" de Milos Forman (et massacré par pas mal de bras cassés du cinéma, par ailleurs)...

Nous voici bien loin du sujet initial... Retournons-y donc !

Je n'ai pas encore vu les vidéos (faute d'avoir un son acceptable là où je suis en ce moment), mais sur le principe je trouve l'idée drôle et je pense surtout qu'il n'est ni nécessaire ni indispensable d'être souverainiste pour être contre l'Europe telle qu'on nous l'inflige !

Il me semble d'ailleurs que 53% des Français ont voté contre l'infâme TCE (Je suis encore surpris que ce texte répugnant n'ait pas rassemblé 99% de NON !)

Or il n'y a pas 53% de souverainistes en France aux dernières nouvelles, et en tout cas pas 53% d'électeurs Villiériste, faute de quoi nous profiterions de l'agité du bocage au lieu de l'agité de la Puszta, ce qui nous ferait une belle jambe (entre peste et choléra…)

Cette Europe va éclater sans aucun doute, elle ne tient debout à aucun point de vue et de plus elle crée un échelon supplémentaire là où il y en a déjà trop…

De plus un minimum de souverainisme semble indispensable : est-il acceptable que nous ne puissions contrôler notre monnaie ou que les régles qu'on nous impose soient votées par 26 pays avec lesquels nous n'avons pas grand chose à voir ?

De plus cette entité vaseuse constitue un fabuleux paravent : quand il y a un problème c'est la faute de l'Europe, quand un truc réussit c'est grâce à notre génial gouvernement…

Pour conclure (provisoirement) tout ce qui peut nuire à cette Europe m'enchante, quelle qu'en soit la provenance – en l'occurrence politicienne à l'évidence, mais l'Europe j'avais cru que c'était politique, non ?

***
Avec sa légèreté coutumière, de Villiers contourne-t-il les lois l´appesanteur cérébrale ?
Ca doit être très compliqué de demander au gars qui tient le Post, quelques infos sur "L pour libertas".... Réveil les copains, Réveil....
Pourquoi ces vidéos sont elles ici présentées sur le site pour la deuxième fois, et hébergées en copie sur le site d'ASI sur dailymotion, alors que l'article pose des questions d'exploitation politique?? Y aurait pas un souci docteur??
ce commentaire:il y a 6 jours par kilopongsurL'EMPIRE BULLOCRATE CONTRE ATTAQUE
Salut Phillipe as tu les droits d'auteur pour l'utilisation de ce film ami de la morale... sinon je suis d'accord avec votre cause nous ne sommes pas les seuls producteurs de fromages cela ne passera pas du moins je l'espére, nous amène par son auteur, ici... y a le numéro de téléphone pour les journalistes pro, professionnels du téléphone.!
J'ai vu les vidéos.

C'est un peu n'importe quoi, notamment sur l'euro et sur le mélange rouge/blanc. Actuellement, les Etats européens cherchent plutôt à passer à l'euro (notamment en Islande) plutôt qu'à en sortir. Avoir une monnaie forte en période de crise étant davantage un plus qu'un moins en cette période de crise.

Quant au mélange rouge/blanc afin de faire du rosé, bien que ce soit un blasphème œnologique, le rosé n'en demeura pas moins une AOC.

Enfin, si on veut une vrai critique de l'Europe tel qu'elle est, je recommanderai plutôt ce livre de Jacques Généreux:
http://www.amazon.fr/Manuel-critique-parfait-Europ%C3%A9en-Constitution/dp/2020803321

Le sujet traité date un peu mais c'est un livre très intéressant. D'autant plus que Jacques Généreux est un pro-européen, et un vrai.
(J'ai eu la même réaction qu'Hurluberlu (en partie parce que je re-regarde Danse avec les loups sur F2, film qui retient donc à moitié mon attention ^^) : à quoi bon aller regarder des vidéos dont le contenu ne doit pas être bien différent de leur résumé, et qui en plus vont me filer de l'urticaire ? Mais je ne crois pas que je (nous ?) démissionnons pour autant : le contenu proprement dit n'est pas le sujet de cet article, qui est bien les conditions de la diffusion. des vidéos. Je n'ai pas la même attitude avec les autres extraits présentés par le site (sauf, parfois, lorsqu'il s'agit de vidéos signalées (et résumées) comme "choquantes". Bref, je vous trouve légèrement excessif...)
On retrouve la vidéo sur le site MPF59 et accessoirement MPF62, postée le 10 et encore peu vue.
Le premier commentaire sur la vidéo est de Maureilhan34, allias "Claude Trouvé" comme indiqué sur son profil. Beaucoup de lien sur Google, beaucoup moins pour Claude trouve MPF

Dans le cache de google on retrouve "L pour Libertas" dans le site ... MPF62, tiens donc, dans le cache car éffacé depuis... merci Google.

Le cache semble nous donner des msg de L... postés a divers endroits, tous commentés par un certain "Etienne de Roquemaurel"

Pas grand chose sur ce monsieur.... enfin si, je vous laisse regarder la recherche Google, et bizarement on arrive très vites à un autre site de production de vidéoBuzz....


Le tout en deux heures de temps avec une connexion moyenne.... Le nouvel obs avait besoin de ... une semaine!!!??? pour passer un coup de fil...
Merci pour cet article complet et précis (même si, je l'avoue, je n'ai pas regardé les vidéos... Pas envie de subir du De Villiers)

Mais Pinaille-Man, superhéros du pinaillage et de la sodomisation de diptères, voudrait signaler un pinaillage aussi ridicule qu'essentiel...

Vous écrivez:

le personnage, de dos, est une référence à "V pour Vendetta", une série de bandes dessinées des années 80 scénarisées par Alan Moore, où un justicier masqué se bat contre une dictature fasciste


Certes, mon âme de bédéphile se réjouit que vous fassiez ainsi référence au chef-d'œuvre du neuvième art d'Alan Moore (et David Lloyd, le dessinateur, faudrait pas l'oublier non plus quand même) V pour Vendetta. Mais, mon âme de pinailleur est déçue: en effet, l'image qui sert d'avatar au mystérieux internaute me semble tirée d'une des affiches publicitaires de l'adaptation cinématographique qui fut tirée du chef-d'oeuvre susmentionné.

Autant je vénère l'oeuvre originelle d'Alan Moore, autant je n'ai pas vu (et ne veux pas voir) le film. Je pense toutefois que ce pinaillage n'est pas si anodin: si j'en crois ouiquipedia:

[quote=Ouiquipedia]l'histoire originale d'Alan Moore a été créée comme une réponse au thatchérisme britannique au début des années 1980 et a été défini comme un conflit entre un État fasciste et l'anarchisme, alors que l'histoire du film a été modifiée par les frères Wachowski pour s'adapter à un contexte politique moderne..

De fait, la bd peut clairement être vue comme un manifeste anarchiste... Apparemment, cette dimension radicale a été quelque peu lissée dans le film. De fait, je vois difficilement comment un villieriste pourrait identifier son combat à celui du personnage originel d'Alan Moore. À l'inverse, le lissage par Hollywood rendrait possible cette identification... Mais comme je n'ai pas vu le film, je ne fais qu'émettre l'hypothèse; j'attends l'avis éclairé d'autres @sinautes ayant vu le film pour qu'ils confirment ou infirment ce point.

It's a bird... It's a plane... No, it's Pinaille-man with a fly!!
Aucun problème avec le film.
V version hollywood est un gentil révolutionnaire qui ne tue que les méchants.
Mais sans aller jusqu'à l'identification au personnage de V, c'est clairement l'identification au combat. Soit un lutte des classes contre une politique totalitaire. A la fin du film, tous les londoniens portent un masque de V.
V au cinéma est lissé et accessible, donc facile de s'identifier à l'image, en l'occurrence l'icône vendue par les affiches du film (très réussies d'ailleurs).
Etonnant votre refus de voir des images.
Le refus de s'informer compensé par l'attente que les autres analysent ce
que vous ne voulez pas voir pour vous.
Je trouve cette attitude pour le moins bizarre et même assez consternante.
Et puis tiens dans le film il y a Natalie Portman, raison suffisante pour voir
n'importe quel navet d'Hollywood ou d'ailleurs...Non mais!
JREM, vous n'allez pas lui en vouloir de ne pas vouloir (ah ah) voir le film ?
Vu la qualité de la chose, et malgré la performance de Hugo Weaving (quelle voix !) au contraire de celle de Portman, on ne pourrait lui en tenir rigueur. "Non mais !"
A moins que vous ne parliez du détournement de l'Episode 1 proposé dans l'article ?
Je ne peux en vouloir à personne de ne pas vouloir aller voir quoi que ce soit.
Ce que je trouve consternant c'est de vouloir débattre sans être correctement informé
si ce défaut d'information résulte d'un choix personnel...c'est assez puéril.
Lire, regarder écouter ce n'est pas adhérer, c'est s'informer.
J'ai regardé les 2 vidéos ci dessus, que j'ai trouvé très drôles, je souscris
même à la défense des fromages qui puent (la rareté des camemberts au
lait crû est une abomination galactique), et je me ruine en grands crûs (c'est une véritable
passion), mais je ne vais pas adhérer au parti de De Villiers pour autant.
Elle est pas bien dans V, Natalie Portman? Impossible!!!
Je comprend mieux. Cela me rappelle l'article de Judith Bertrand sur le Che, qui n'avait pas vu le film, ce que je trouvais peu judicieux puisqu'il lui manquait l'information capitale. A l'inverse, pour Hurluberlu, qui lui ne se lance pas dans une analyse complexe du sujet, cela ne me choque pas. Il ajoute une information sur la bd de Moore, et précise qu'il s'agit de "pinaillage". Pas de quoi crier au loup.
Après, Nathalie...
Natalie, sans H!!! SVP ;-)
OK pour le reste.
Z'allez pas vous mettre à pinailler aussi hein !

(fallait que la fasse)

Pour le "h", my mistake.

Je ne peux en vouloir à personne de ne pas vouloir aller voir quoi que ce soit.
Ce que je trouve consternant c'est de vouloir débattre sans être correctement informé
si ce défaut d'information résulte d'un choix personnel...c'est assez puéril.
Lire, regarder écouter ce n'est pas adhérer, c'est s'informer.


Je demande pardon pour ne pas être allé voir V pour Vendetta...

Plus sérieusement: je reconnais tout à fait que c'est un défaut que de parler d'un film sans l'avoir vu. Mais, comme justement j'en appelle aux autres @sinautes pour confirmer ou infirmer mes propos (basés sur une source extérieure citée), je tiens compte de ce défaut dans mon propos pour éventuellement l'infirmer. D'ailleurs, je n 'ai émis aucun jugement sur le film…

Je veux bien toutefois admettre que des préjugés négatifs ont pu transparaître de mes propos, quoiqu'ils ne fussent pas explicites. J'admets bien aisément que c'est une position idiote et contradictoire avec certaines de mes idées. Je m'en excuse mais j'explique: j'avoue que j'ai un problème personnel avec tout ce qui est adaptation dans un autre médium d'un ouvrage préexistant. C'est un préjugé idiot, mais je vis très bien avec.
Je pense qu'une adaptation d'un chef-d'oeuvre dans un autre médium, sauf rarissimes exceptions (Le Guépard, de Visconti, par exemple) est souvent casse-gueule. Hitchcock revendiquait le choix d'adapter au cinéma des oeuvres très mineures parce qu'il estimait qu'alors il pouvait adjoindre par son art quelque chose à l'œuvre dont il s'inspirait. De fait, on se souvient bien plus des films d'Hitchcock que des romans de seconde zone dont ils sont tirés. Ben voilà, c'est le même préjugé (éminemment critiquable) qui préside à ce choix de lecteur/spectateur. J'en reconnais toutes les limites et les imperfections, je veux bien me flageller [s]en place publique[/s] sur ce forum pour de telles impiété et demander pardon (cf. supra). Mais j'arrive à vivre avec ce préjugé dont je reconnais pourtant tous les défauts. Aïe.
Le fait qu'une adaptation soit bien pâle face à son original se confirme
effectivement dans la plupart des cas. Le contraire arrive également,
Mais dire que le film "Barry Lyndon" est un chef d'oeuvre alors que le livre de
Thackeray est nul sans avoir lu le livre (ou au moins quelques chapitres) est
intellectuellement malhonnête...ou alors vous ne faites que citer des critiques
et votre opinion est tout sauf personnelle.
N'est ce pas intellectuellement frustrant?
Mais je reconnais pleinement les imperfection de ma position éminemment critiquable et basée sur des préjugés douteux! Cela fait partie de mes nombreuses contradictions, qui ne sont d'ailleurs pas forcément dogmatiques car si je cherchais bien je vous pourrais trouver des contre-exemples aux règles générales sus-décrites. Et je suis tout à fait prêt à admettre l'injustice monumentale— voire l'erreur— desdites règles. Mais ignomignieusement je m'en accommode. C'est vraiment dégueulasse...

Pour ce qui est du cas de V pour Vendetta, je dois également dire que j'ai été quelque peu échaudé par les déclarations ultra-assassines d'Alan Moore sur les films tirés des bandes dessinées qu'il avait scénarisées [cf lien ouiquipedia supra]. Disons que si l'adaptation avait été signée par un vrai auteur et non par un obscur tâcheron d'Hollywood, il est probable que j'eusse été intéressé; mais comme ce n'est pas le cas, je préfère faire le choix objectivement très douteux de me fier à mes préjugés idiots.
Qui, pour le coup, ne vous ont pas trompé.
Ces videos, faites par un anonyme ? Quelle plaisanterie. La facture même ne laisse strictement aucun doute. Je passe sur l'image, réencoder un DVD en flash pour le web n'est déjà pas à la portée du premier venu, tout au moins pour arriver à cette qualité. Mais supposons que l'anonyme soit doué...

Le son est stéréo, de bonne qualité même s'il est compressé à outrance (ce qui est finalement profitable pour une diffusion web). La bande son, -remontage de musiques, sound design, effets, bruitages-, ne peut être qu'un travail de professionnel. D'autant qu'il n'a pas toujours été possible de récupérer la bande son, quand il y a des dialogues par exemple, le son et les effets ont donc été refaits.
Les post-synchros sont de toute évidence faites par de vrais comédiens, avec des prises de voix de très bonne qualité.
Rien dans le son ne peut laisser supposer une seule seconde qu'il s'agit de videos faites pour le fun par un anonyme ! Pas une seconde !!!

Une petite éventualité, pas très simple mais faisable, serait d'essayer de retrouver les comédiens qui ont fait le doublage...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.