18
Commentaires

Aux sources de Causette

Derniers commentaires

2,5 "causette" pour le prix d'1 "schnock". J'hésite, je préfère de beaucoup schnock mais pour l'instant je vais sur les sites, gratuits.

Nicolas Bedos, encore en germe: http://larevueschnock.com/?p=201 pas sûr qu'il va bien vieillir...

ou apostrophe avec Yanne, Bizot, et l'auteur du livre "pinarque" qui cause d'un complot des multinationales pour prendre le pouvoir par al pagaille :-)
En plus les vidéos de ce site marchent même chez moi, alors que d'habitude je suis obsolète!
Merci Maja.
C'est un copain qui m'a parlé de Causette, pas plus tard que la semaine dernière... il voulait me le prêter et j'ai refusé (persuadée que c'était un journal féminin classique : 120 pages de pubs, un article "êtes-vous un bon coup", une itw d'une star et des tonnes de faux reportages/vraies pub).
Zut, si j'avais su !
C'est peut-être différent des "aux sources" habituels, mais nous sommes allés aux sources il me semble...

PS : j'avais déjà entendu une itw de Mme de Menthon, que j'avais trouvée parfaitement imbuvalbe (la dame) de "proutproutisme" ! Ravie qu'elle ait reçu une quiche ;o))) de Causette.

Je sens que je vais peut-être l'acheter (pour lire dans le train), tiens !
Z'avez eu raison de faire une "promo" (si promo il y a... ) !
Et, Daniel, achetez des Post-It bon sang ! ;o))
à part faire connaître le magazine, ce reportage sert à quoi?? Je croyais qu'on s'intéressait aux sources des interviewés. C'est de la promo. Y'a tromperie sur la marchandise.
Causette ... la preuve que l'on peut faire vivre un magazine sans avoir un article pour 4 pubs.
Merci de m'avoir fait découvrir ce magazine. À quand un pack Causette, @si et mediapart ? ;)
fidèle du magazine depuis longtemps. Surtout important de faire connaître celui)ci qui tranche avec tous les autres qui ne sont que des ramassis de clichés sur les femmes.
Cela fait du bien et j'espère que de nombreux @sinautes s'abonneront.
Yes! Merci à vous de faire connaître ce magazine indépendant (pas de pub) et qui ne prend pas les femmes pour des cruches!
Premier abonnement à un magazine féminin, à 70 ans!!! J'en remercie la belle-fille qui y a pensé en me voyant apprécier ses "Causette" (pas au premier contact, je dois le reconnaitre...). Merci à Maja de le faire connaitre, et tant pis pour celles-ceux que son ton si particulier continue à agacer. Qu'ils ne s' arrêtent pas au premier essai, plus on le lit , plus on en rit, mieux on voit la vie et tout ce qu'il reste à faire pour nos petites-filles!!!
<3 <3 <3 Maja
Je ne sais pas ou le mettre...A quand un aux sources des nouvelles news?
"plus féminine du cerveau que du capiton" c'est cette phrase en sous-titre sur la couverture qui m'a attirée, tout en me faisant marrer! J'ai donc acheté mon premier causette il y a quelques mois et j'avoue que je l'attends avec impatience maintenant. Moi, ce que je n'ai jamais compris, c'est pourquoi l'on pouvait acheter les autres magazines féminins. Y'a rien à lire dedans. Il y a longtemps que je ne lis plus les "news",(l'obs, l'express, le point, même combat). De temps en temps courrier international. J'aime Causette pour son ton, ses articles sur des sujets qui ne sont pas forcément liés à l'actualité, son grand reportarge(ce mois-ci sur les mariages forcés du régime de Pol Pot) mais aussi son humour (rien que les titres des rubriques comme : "on nous prend pour des quiches" ou "la fesse cachée de la ménagère" ), et la rubrique "au lance flamme", est assez jouissive je dois dire ( j'ai si souvent eu envie de baffer Sophie de Menthon, Merci Causette ). Et la rubrique culture qui ne vante pas une énième fois tout ceque l'on voit ailleurs dans toutes les infos-promos. Et enfin ce qui ne manque pas d'intéret une maquette impeccable qui donne vraiment envie de le lire. Est-ce le fait qu'on y parle beaucoup des femmes qui en fait un féminin, sans doute. Et puis faut bien le ranger dans une famille, pensez au marchand de journaux ! Allez, ne ratez pas le numéro de février, y'a un article sur les salles de garde dans les hopitaux parisiens à ne pas manquer ! Je n'ai pas encore eu le temps de visionner l'émission mais j'ai hâte! Ah oui, encore une chose importante : Y'A PAS DE PUB dans Causette.
Tousse tousse... Je lis Causette depuis pas mal de temps et depuis que c'est passé en mensuel, ils ont un peu pris le melon les cocos et sont devenus assez prescripteurs de pensée.

Et puis, la rubrique culture, ne me faites pas rire ! Petit echantillon des derniers macchab' exhumés par Causette (et qu'on ne voit pas ailleurs ?!!) : Zebda, le chanteur des Wampas et dans le dernier numéro...... tadaaaaaaaaaaaa..... Marcel et son Orchestre ! Dans le genre culture musicale, vous repasserez. Je n'ai rien contre ces trois artistes/groupes, j'étais très fan à une époque, mais enfin ce n'est pas le même niveau que Mogwai, Electrelane, ou d'autres groupes moins connus de la sphère indé et qui, mériteraient un coup de projo, surtout quand on se définit comme un mag non "main stream". Il y a des petits encarts mais sans déconner, les places des uns et des autres mériteraient de s'inverser !

Causette s'est fait son beurre sur le dos de la culture indé et a un peu intoxiqué les lecteurs de la première heure le temps de se faire un petit nom. La rédac est assise sur une image de ton décalé, c'était le cas au début, mais là, c'est devenu un mag bobo de plus. Alors, histoire de faire style qu'on est impertinent, on fait un peu de racolage parfois. Les articles politiques, c'est le vide sidéral et le ton décalé que je trouvais au début a fait place à un bon petit melon quand même et à une vision très parisianiste, notamment de la sphère culturelle. On fait style d'aller voir 2/3 trucs en province pour se donner une image de "journalistes non parisiens" mais le chiqué transpire par tous les pores du mag.

Sans compter certains articles et je pense notamment à celui, dans le dernier numéro, sur les salles de garde des médecins qui ne font pas une once de mise à distance critique et qui, sous prétexte de déconnade/rien n'est grave, font la courroie de transmission d'un système de pensée dominant et ne se posent jamais la question de la permanence des normes de genre/sexistes/hétérocentristes/patriarcales. Marrant pour un mag qui se dit féministe et qui voulait se positionner à contre courant mais qui, sur un article (je continue sur cet exemple mais il y en a d'autres, comme celui des lesbiennes et des gynécos paru dans un précédent numéro) balance des vérités générales en mode "blagouillant" en donnant la parole que ce soit dans les gens interrogés ou dans ceux qui interrogent, aux dominants à savoir les mâles blancs de plus de 50 ans. Ah bon Causette ne prend pas ses lecteurs pour des cruches ?

Je crois que la rédac de Causette a eu les chevilles qui ont un peu enflé, en tout cas moi, le dernier numéro, c'était vraiment mon dernier numéro.

Je ne dis pas que tout est à jeter mais par rapport à ce que c'était au début, depuis le passage en mensuel, c'est n'importe quoi.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.