73
Commentaires

Autour de moi : la cartographie sens dessus dessous

La RATP fait actuellement de la réclame pour une nouvelle appli destinée à faciliter les trajets en Île-de-France. Voici les trois images promotionnelles, visibles sur son site ainsi que dans le métro parisien :

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Amusant le vit-dit sur la cartographie des tweets. On constate que finalement on ne tweete pas tellement dans le Bois de Boulogne.
Les oiseaux sont partis ?
Vous aurez remarqué que, depuis le 8 octobre, les cartes de Yanko Tsvetkov sont également éditées en français, sous forme d'un livre aux éditions Les Arènes.

Mais vous leur préférerez peut-être celles de Sébastien Laurent. Suite au tumulte provoqué par la publication de la carte L'Europe vue d'en bas sur la page Facebook d'Enseignons.be, son éditeur, François de Coninck, écrivit ceci : « le moins qu’on puisse dire c’est que cette [carte] fait débat et que c’est là son mérite [...] À mon sens, sa qualité est de confronter la discipline qui prétend à la plus grande objectivation du monde (à savoir la cartographie) à la pire subjectivation possible dont nous sommes capables à l’endroit de nos semblables (celle des clichés les plus féroces que nous avons les uns sur les autres en Europe). »
Pour ceux que les différentes visions cartographiques intéressent, je conseille L'Atlas Stratégique.

En suivant le lien, vous pourrez en feuilleter quelques extraits, mais ne l'achetez pas là-bas ! Commandez-le à votre libraire.
Deux globes terrestre et céleste du XVIIe à la bibliothèque patrimoniale de Fécamp ( Fonds Banse).

Belles cartes de la Renaissance au Musée des Antiquités de Rouen.
Je me sens soudéboslée ...oubsedolée...beddossou.........
Je renonce.
Robert Schumann, le maître du romantisme allemand, est mort à l'asile en contemplant un atlas.
J'ai échoué lamentablement. Je voulais voir si j'étais capable, moi aussi, d'envoyer 50 messages par jour. Et là c'est fichu. Je dois sortir. C'est le manque d'équipement nomade, probable.
Encore heureux que ce n'est pas quelqu'un d'autre que l'application met au centre de la carte. Quand on pourra choisir de savoir où est qui on veut, ce sera la fin des haricots.
J'ai cherché le nom en latin, comme Vermeer a mis PISCATOREM, pour mettre sur le portrait, dans mon entrée... et c'est compliqué, faut passer par le finnois, mais ça donne Alanus Acceptilationem. C'est pas top. Mais korko en finnois, ça veut dire un reçu. Perso mon nom veut dire un truc aussi, mais ouf c'est complètement inutilisé et chez les latins.., par contre chez les grecs..
Voir aussi les nombreuses reprises de cartes avec les "maps of the internet" :
http://fc07.deviantart.net/fs71/f/2014/070/a/5/map_of_the_internet_2_0__by_jaysimons-d781bst.jpg

Et se rappeler aussi que la terre est à peu près sphérique, et que donc sa transposition en plan est forcément une adaptation. Une droite n'est pas une droite, et les proportions ne sont pas vraiment les bonnes.

Voir donc les différentes projections, notamment Mercator et Peters, qui ne donne pas du tout le même poids à l'Europe et l'Afrique :
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/74/Mercator-projection.jpg/400px-Mercator-projection.jpg
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/70/Arno_Peters-Projektion.JPG/450px-Arno_Peters-Projektion.JPG
http://fr.wikipedia.org/wiki/Projection_de_Peters
http://fr.wikipedia.org/wiki/Projection_de_Mercator
Certains usagers de la ligne de RER A SNCF râlent parfois :
Oui, bon, la fiche est à l’envers (retournez votre écran), mais Vernon ou Gisors sont à l’ouest de Paris, normalement.
Font ils ce plan en se disant que de toute façon nous lisons de gauche à droite ?
"Parce que Google, Michelin, Apple et tous les autres considèrent qu'il s'agit de l'endroit où je suis" Qu'ils croient!. En fait ils ont juste localisés celui qui a chapardé mon i-phone. Et si je comprends bien, non seulement celui-ci m'a dérobé cet engin du diable mais en plus il a emporté mon nombril
Géniale chronique, merci.
Question à la volée, pour les nostalgiques de l'aire d'avant les aye-aye podes, du temps où il y avait encore des cartes dans les villes aux arrêts de métro et autre. Je ne crois pas avoir jamais vu en France et/ou en Europe une carte autrement qu'avec le nord en haut. Quand j'ai visité Tokyo, j'ai été frappé que l'orientation des cartes était absolument différente : le haut correspondait à ce que l'observateur a devant lui (dans une rue orientée N / S, si le plan fait face au nord, l'observateur fait face au sud : le haut de la carte est le sud). Résultat, j'ai passé une semaine à me paumer dans les rues, incapable de m'orienter. Pas faute d'avoir compris le truc, mais juste mon cerveau n'arrivait par à faire la connection.
Bref la question, quelqu'un a t'il vu ce genre d'orientation des cartes dans les lieux publics ? A quel point est-ce répandu ?
Bon. Personnellement, pour ma part, moi-même, j’aime beaucoup regarder des cartes.
Il faut que je m’achète L’atlas du Monde Diplomatique à venir.
Passer du temps à regarder les couleurs, les formes, les tailles qui disent le monde.
Parfois, dans des brochures d’une ville, d’une région, ils mettent des arbres (des faux), des maisons (des fausses).
J’aimerais bien, parfois, dessiner des cartes. Penser à ce qui guidera le lecteur, et mettre des fioritures jolies, comme antan,
ou des fioritures jolies comme maintenant.

Ça me fait penser à une activité visuelle annexe - pour moi - à celle des cartes : les infographies.
Une chronique d’Alain à venir ?
Estimez-vous cette carte nouvelle
Qui veut de Tendre apprendre le chemin ?
Pour adoucir une beauté cruelle
Je m'en servais encore ce matin.
Mais, croyez-moi, ce n'est que bagatelle.
Ces longs détours n'ont souvent point de fin,
Le grand chemin et le plus sûr de tous,
C'est par Bijoux.

Sur cette carte on marque un certain fleuve,
Le premier but d'un désir amoureux ;
Mais par Bijoux aisément il se treuve
Et c'est par là qu'il n'est point dangereux ;
Demandez-vous une plus forte preuve,
Pour faire voir que, de ce Tendre heureux,
Le grand chemin et le plus sûr de tous
C'est par Bijoux ?

Si quelquefois sur Estime on s'avance,
C'est quand on peut faire estimer ses dons,
Car Petits Soins ne vont qu'à Révérence,
Et Jolis Vers pris souvent pour chanson
Malaisément vont à Reconnaissance,
Mais bien plutôt aux Petites-Maisons ;
Le grand chemin et le plus court de tous,
C'est par Bijoux.

Oubliez donc cette trop longue route
Et retenez le chemin de Bijoux ;
Avec lui seul vous parviendrez sans doute
Et si d'abord Tendre ne s'offre à vous,
Séjournez-y quoique le séjour coûte ;
Tendre viendra jusques au rendez-vous ;
Le grand chemin et le plus sûr de tous,
C'est par Bijoux

Jean Regnault de SEGRAIS
! neib icreM

Je pense que si les anciens cartographes avaient pu indiquer en temps réel l’emplacement du lecteur de la carte, ils l’auraient fait.
Ce n’est pas tant égocentrique que bien pratique.

De même, le Petit Poucet aurait bien apprécié d’avoir une carte.
Blanc à remplir
sur la carte voyageuse du pollen
N’y eût-il dans le désert
qu’une seule goutte d’eau qui rêve tout bas,
dans le désert n’y eût-il
qu’une graine volante qui rêve tout haut,
c’est assez,
rouillure des armes, fissure des pierres, vrac des ténèbres
désert, désert, j’endure ton défi
blanc à remplir sur la carte voyageuse du pollen.

Ferrements
Aimé Césaire
Faites attention, ce sujet d'apparence anodine peut emmener très loin. Il a été étudié en particulier par le physiologiste Alain Berthoz avec la terminologie adéquate: référentiels spatiaux égocentrés ou allocentrés , que chacun peut mobiliser et combiner selon la situation ou sa convenance. Le premier étant plutôt lié à l'action et à l'émotion, le second plus lié à l'abstraction. Il y voit aussi le fondement physiologique de l'empathie, qui revient à être capable d'adopter le(s) point(s) de vue de l'autre. Et beaucoup d'autres choses ...

Je ne mets pas de lien, il faudrait faire une vraie bibliographie de type universitaire.
Je ne peux m'empêcher de conseiller la lecture de la troisième partie de "Comment voyager avec un saumon" d'Umberto Eco; il traite cacopédiquement de cet important problème.
*Mais oui, Aloys, la cacopédie est une science !
Encore merci, Alain, pour ces chroniques qui honorent le site.
De l'érudition, du travail , chapeau l'artiste!
Alain ! Un peu d'humanité pour ces enfants perdus, que diable ?

Déjà qu'ils sont tout seuls, isolés, et vous les envoyez vers leurs bourreaux sans une once de pitié.

Voilà comment sont les artistes, égocentriques !
Au lieu de retourner l'écran de votre ordinateur, plus simplement sur Windows, faites
Ctrl+Alt+flèche bas

Ctrl+Alt+flèche haut pour revenir.
Quand j'étais moins vieux et que j'arpentais des sommets ou des contrées inconnues, il y avait la carte.
Aucune carte ne vous dit là où vous êtes. C'est à vous de savoir
C'est parfois bien plus compliqué qu'il n'y parait.
Frédéric Taddei a consacré une émission aux cartes, intitulée "Toutes les cartes du monde sont-elles fausses"

A ceux qui ne veulent pas se frapper frapper les 14 minutes de vidéo, je signale deux moments intéressants:

- vers 02mn00, la géographe Sylvie Brunel explique pourquoi toutes les cartes sont fausses, puisqu'on ne peut pas représenter fidèlement sur un plan un surface sphérique ;

- vers 06mn20, Franz-Olivier Giesbert, après de longues minutes d'explications par des géographes, pose une question qui aurait mérité de passer au zapping : "Avec le numérique, aujourd'hui, on n'est pas foutu de réaliser une carte exacte ?"
"Parce que Google, Michelin, Apple et tous les autres considèrent qu'il s'agit de l'endroit où je suis, ou de celui où je rêve d'être. Et comme mes désirs sont des ordres, me voilà placé au centre de la carte, au centre de l'écran, moi, moi et re-moi. Au centre des cartes routières, au centre des réseaux sociaux, au centre des selfies, tout tourne autour de moi et re-moi, unique et irremplaçable pivot, soleil au centre de la galaxie, nombril du monde. Moi, moi, et le reste Autour de moi."

Rien que pour cela, maître Korkos, vous méritez le prix Nobel du Ouaibe.
"quand vermeer,qui était de confession catholique,peint vers 1656 un artiste vétu d'un costume datant des années 1530 et une carte de piscator datant d'environ 1630,quand il n'éclaire d'aucune chandelle ladite carte,il condamne ce nouveau régime,cette société qui en accédent à l'indépendance,s'est enfermée dans un conformisme frileux imposée par la réforme protestante"

cette condamnation de ce nouveau régime avec ce tableau "l'art de la peinture"est le secret de vermeer il ne l'a jamais montré à personne,ne l'a pas donc pas vendu.
Chouettes histoires de carte, merci Alain Korkos ;)
Et puisque ça cause RATP, écoutons donc chanter l'un de ses employés https://www.youtube.com/watch?v=RabpQJ8d2HI
Boucles d'or, elle s'appelle Boucles d'or. Sur la deuxième affiche.
parce qu'à part un trou de mémoire, nous balancer les trois ours, c'est pas super rigoureux :-)
J'adore cette histoire de cartes. Si j'osais, je dirai merci Alain Korkos. Je ne sais pas si ça se fait sur les forums?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.