164
Commentaires

"Aujourd'hui les journalistes nous citent plus longuement sur les dangers des portables"

Derniers commentaires

En me baladant sur le net je suis tombé sur quelques images et vidéos fort interessantes sur les antennes relais, il semblerait que certaines communes et certains opérateurs ont choisi de cacher leurs antennes sous des déguisements fort compliqués et élaborés, bizarre de dépenser autant d'argent pour "l'esthétique" de nos villes, par contre à vérifier si autant de problêmes apparaissent quand les antennes sont cachées ou non serait une bonne étude.

Next-up - Antenne camouflée en cheminée (vidéo)

Le scandale sanitaire du camouflage des antennes relais

....camouflage que j'aurai pu camoufler aussi dans le forum la chronique d'Anne Sophie.
Dans le domaine des études sur le sujet, des résultats supplémentaires sur de pauvres rats, dont nous ne sommes proches génétiquement qu'à 90% : les 10% restants faisant toute la différence entre Ratatouille et Veyrat !
J'ai enfin eu le temps de regarder cette émission et j'ai beaucoup apprécié. Beaucoup de commentaires (survolés) ci-dessus regrettent que les arguments anti-* de l'intervenant de Robin des Toits n'aient pas rencontré d'opposition assez forte, mais je ne suis pas d'accord.
Sébastien Bohler a bien présenté les mécanismes qui sont utilisés (consciemment ou non) par ces anti-* pour instaurer la peur, ce qui contrebalance bien tous les arguments de série noire.

Par contre je regrette la coupure de Daniel Scheidermann à la fin sur la remarque de Sébastien Bohler, à propos de l'hyperpuissance du principe de précaution par rapport aux autres problèmes induits.
Pour poursuivre son raisonnement, le tabagisme passif peut tuer, mais maintenant cela pose des problèmes (voisins excédés, tenanciers en difficultés financières...), et qui peut (et veut) quantifier l'augmentation des maladies psychologiques induites (comme la dépression, voire le suicide) ?
Et d'autant plus que l'impact de la pollution atmosphérique (automobile, usines...) ne me semble pas avoir été comparé à celui du tabagisme passif.

Personnellement je suis trés content que fumer soit interdit dans les lieux dédiés au public, j'ai horreur de la fumée du tabac. Mais cela se fait en dictant leurs conduite à nombre d'autres personnes, comme s'il s'agissait d'enfants.

C'est un dictat du principe de précaution, et qui sait où peut bien mener un dictat ?Généralement : à rien de bon.

En tout cas on habitue les gens à se soumettre à des règles sur la base d'une peur, issue d'un risque dont le niveau n'est pas mis en perspective par rapport aux nombreux autres risques de la vie. Comme si on oubliait que la première cause de mortalité, c'est la vie.
Doit-on vivre dans un monde de risque zéro ?

Pour me référer aussi à Maupassant, cela me fait penser à la nouvelle UNE FAMILLE? Bientôt on sera tous comme ce vieux grand père.
Bonjour,

Un voyage par le train de Rennes vers Paris, cet hiver... Et cette rencontre avec un ingénieur spécialiste de l'électromagnétique et qui habitant à Rennes travaille chez ... Orange, à Paris.
Nous sympathisons.
Puis apprenant au cours de notre conversation son emploi, je lui demande de me confirmer ce que je tiens déjà comme informations inquiétante à propos des GSM.
Ses enfants, jeunes et adolescents n'ont pas de portable, ni sa femme ; et lui même l'utilise avec un filaire et je l'ai observé inconsciemment repoussé de son pied le cartable où se trouvait son téléphone.
Pas besoin de détailler les détails techniques dont il me confirma l'horreur, nous finîmes avant de nous séparer par nous regarder droit dans les yeux lorsqu'il me confia qu'il était conscient : "mais il reste encore à payer la maison"

Pas ou peu de portable, jamais pour les enfants ou adolescents, surtout pas les femmes enceintes et les nourrissons. A utiliser pour l'urgence. Idem pour le wi-fi.
Et si vraiment il vous est indispensable : avec une oreillette filaire et sans le porter sur soi.

Et vive les Bretons !

Gweltaz.
Encore une attaque contre internet et les nouveaux medias orchestrée par les télés avec l'assentiment des producteurs de disques.
Eh oui, le wifi,le wep, G3 et compagnie, tout ça c'est tous pirates, voleurs de revenus de nos stars [s]françaises[/s], [s]belges,[/s],[s]suisses[/s],monégasques, enfin de nos stars qui perdent tous les jours de l'argent durement gagné à cause des ados pirateurs.
Il y a quelque chose qui me choque un peu dans un extrait de reportage que vous avez montre dans l'emission.
Cette dame se dit electrohypersensible, mais lorsqu'elle est chez elle tout va bien grace a sa cage de Faraday en papier alu.
Or je suis certain que cette cage de Faraday est absoluement inneficace, et donc ca serait pas mal je pense si un membre de la redaction faisait un rapide travail d'enqueteur...
Voila une petite experience toute bete: si un journaliste se rend la bas avec son telephone portable, je suis pret a parier qu'il pourra passer un coup de fil depuis l'appartement de cette dame avec la meme qualite de reception que lorsqu'il telephone depuis l'appartement voisin.

Je sais que votre role n'est pas d'aller jouer les reporters, mais quelque part ca permettrait de demontrer a quel point le journaliste a mal fait son travail. Pourquoi est-ce qu'il n'a pas demander l'avis d'un specialiste ? Sont-ils tous corrompus par Nokia et Sagem ?

Je suis jeune thesard dans un domaine completement different, mais je me dis que si c'est possible de faire bourdonner le crane de ces personnes avec mon telephone portable, alors n'importe quel petit jeune chercheur qui veut se faire un nom dans ce domaine peut publier dans Science des demain et pour pas un rond. Juste avec son telephone et son abonnement...
Pas beaucoup plus d'infos sur ce que l'on "ne savait pas" déjà, je comprend pas pourquoi notre ministère de la santé n'est pas foutu de commander un rapport indépendant sur la chose (enfin c'est pas le seul ministère dans ce cas). Ce qui est vrai en revanche c'est que electrochose sensibilité existe, quelques pays le reconnaissent, comme la suède. Quand une ministre se farcis une déclaration officielle qu'il ne faut pas que les enfants utilisent trop leur portable, ne se basant manifestement que sur l'inquiétude de la ministre (vu qu' apparemment les études prouvant la dangerosité serait plus ou moins caduc dixi le conseil sanitaire dont je ne me rappelle plus le nom)...la France ne prend aucune disposition pour s'informer, pour débattre, ça me désole d'habiter dans un tel pays, cela est si dure que ça de lancer une commission sur le sujet ? de commander un rapport scientifique indépendant ? ils l'ont bien fait pour les ogm dont on avais pas plus d'info (qui à été ignoré, mais c'est une autre histoire)
Tout à fait d'accord avec ce que tu dis de DSS.
Pour le reste aussi, juste ceci :
Le mot hystérie est à considérer dans sa signification médicale, psychiatrique et non pas dans son sens "populaire" qui est péjoratif.
Souvent cette confusion tend à dévaloriser des personnes dont la souffrance est bien réelle et que la médecine a bien du mal à soulager.

Au sujet du champs magnétique terrestre, oui il existe, c'est nous qui n'existerions probablement pas sans lui, il nous protège d'une grosse partie des rayonnements solaires nocifs. Je crois que rien n'a jamais été scientifiquement prouvé concernant une possible nocivité de particularités de ce magnétisme, mais il existe une pseudo-science appelée géobiologie qui se consacre à ces phénomènes. Tu trouveras une bonne description ici.

Je considère l'armée des 12 singes, comme un des chef-d'oeuvres de science-fiction de ces 30 dernières années. A voir et à revoir, une fois ne suffit pas.
Dommage de David Servan Schreiber décridibilise à lui seul toute la profession médicale ou scientifique. Je ne vois pas ce qu'un psy peut affirmer ou infirmer sur le danger de la téléphonie mobile. C'est un peu cruel ce que je vais dire. Mais DSS sait-il pourquoi il a eu un cancer, en dépit de sa bonne alimentation, ses granules homéo, sa phyto, l'EMDR, (Morte De Rire) toute l'hygiène de vie qu'il préconise, ce qu'un simple nutritionniste ferait aussi bien que lui.

Dommage parce que néanmoins je pense qu'il faut rester prudent par rapport à l'utilisation des portables, prudents comment, je ne sais pas puisqu'en définitive on ne sait pas trop de quoi il faut se méfier.

Tout ce qu'on peut souhaiter, c'est que des chercheurs indépendants continuent leurs recherches sur le sujet. Que des vrais scientifiques non assujetis au tiroir-caisse des opérateurs viennent sur le plateau d'@si. (En même temps je lis dans ce forum que ça n'existe pas). J'ai revu samedi le reportage réalisé en 2005 sur le scandale aux Etats-Unis des cigarettes Philip Morris.

En ce qui concerne M. Cendrier, c'est vrai qu'il n'est pas trop crédible, mais ce sont toujours les associations qui creusent les sujets gênants et qui apportent des solutions aux victimes de nouvelles nuisances. Je pense également, ce n'est pas le sujet, aux maladies orphelines, au Téléthon qui doit faire l'aumône pour ses chercheurs qui n'auraient pas les moyens avec les seuls subsides publiques.

Je trouve un peu déplacée les moqueries, l'ironie dirigées contre des personnes dites électro-sensibles et tout de suite d'employer les grand mots hystérie, etc .... C'est vrai que ça paraît très étrange. Quoiqu'il en soit quelle que soit la cause de leurs problèmes, ces personnes souffrent... Je vais peut-être dire des Co*** mais les champs magnétiques terrestres, ça existe ! J'ai déjà entendu dire que certaines personnes avaient été obligées de déménager de leur maison construite au-dessus de ces champs. Qu'en est-il exactement ? Y-a-t-il un spécialiste dans la salle ? Pardon si le sujet a déjà été mis en lien, je nai pas tout vu.

Bon Sébastien s'est fait avoir par la pub au pop-corn, faut pas le décridibiliser pour autant ! Moi j'ai cru voir des lentilles avant qu'elles sautent.

Je suis un peu saturée du sujet, je dois dire cette semaine ici, puisqu'ailleurs je n'ai rien vu rien entendu ou presque. Je me protège de l'exposition aux médias, qui nous font devenir chèvres.

Pour moi le principe précaution est une bonne chose, même s'il a ses limites. Voir à ce sujet l'excellent film de science-fiction : ici

Pourquoi cet emballement médiatique. Serait-ce un fumigène ? Le smic doit augmenté en juillet, mais le gaz aussi, ne l'oublions pas.

Il faut raison et mesure gardées mais ce n'est pas évident avec cette avalanche médiatique sur les dangers potentiels qui nous tombe dessus.
Qui est Olle Johansson, cité en autorité scientifique par Etienne Cendrier ?

Olle Johanson est chercheur à l'université de Stockholm en Suède( Site en anglais).
Il travaille en particulier sur un déficit appelé l'électrohypersensibilité (EHS). Ce déficit est observé chez un petit pourcentage (2-3% en Suède) de personnes exposées à des écrans cathodiques (TV, ordi) ([url]http://www.hese-project.org/hese-uk/en/niemr/ehs.php).

Il signe aussi des articles sur les effets des ondes de portable sur le cerveau en coauteur avec Örjan Hallberg dont la page personnelle n'est pas celle d'un scientifique mais plutôt d'un homme - comme il l'écrit lui même - intéressé par beaucoup de choses dont il n'est pas spécialiste. Un examen bref des publications en question révèle un travail peu concluant. Hallberg semble convaincu et Johansson peu impliqué. Mauvais cocktail pour une caution scientifique.

Malheureusement, les preuves scientifiques manquent toujours.
Daniel Schenidermann à Delphine Vailly : "Vous êtes extrêmement balancée..."

Daniel... vous êtes filmés... m'enfin... !!!! ;-))))

(Oui, c'est malhonnête, coupé et hors contexte).
à quand un décors regardable ? Il y a quand même moyen de faire mieux même avec un petit budget : du blanc, une belle table, un logo, c'est tout.

Ici on se croirait sur France3 Basse-Normandie 1976…
J'ai entendu :
"Selon l'O M S il n'y a aucune preuve que les ondes des téléphones mobiles soient la cause de tumeurs au cerveau".

Mais je n'ai pas entendu la bonne réponse, et c'est celle-ci :
"Ils ont raison à l'OMS. L’impact d’un flux d'énergie électromagnétique sur un tissu vivant a des effets au niveau de l’interaction des particules qui constituent les atomes. La détermination de ces processus va donc être régie par le principe d’incertitude d'Heisenberg (il est impossible de déterminer la position et l’énergie d’un électron) Il est donc impossible d’établir un chaîne causale d’événements qui aille de l’exposition à la pathologie. On est tout simplement en dehors de la science classique, celle de la macrophysique, qui est régie par le principe de causalité. Il y a un lien aléatoire irréductible entre l’exposition et le symptôme. Donc il est vain de chercher à mettre à jour un lien de causalité. En cet affaire, il ne peut être établi qu'un lien de corrélation statistique, qui ne peut apporter que des présomptions + ou - fortes, jamais une totale certitude. C'est pour cela que c'est dans ce domaine (comme dans celui des radiations nucléaires qui relèvent aussi des ondes électromagnétiques), qu'on a nécessairement besoin du principe de précaution."
Bonjour,

Je trouve juste regrettable que jusque maintenant (j'en suis à la 25 minuites) personne n'ait mentionné l'existence du film "Téléphones portables, nous sommes tous des cobayes", très intéressant et très pédagogique. Téléchargeable à ette adresse, ou en ligne si on cherche un peu plus, je vous fais confiance pour cela.

http://www.next-up.org/jaquette3film0.php

Merci.
Tout cela n'est pas sérieux...

Un téléphone portable, c'est moins de 2 watts: les courants induits sont infinitésimaux!

Et nous qui vivons sous les antennes de Radio Monte Carlo, près de Roumoules, avec 2 millions de Watts; depuis plus de vingt ans, devons-nous évacuer la région?

Pourtant nous n'avions rien remarqué, y compris les médecins!
Vous qui croyez que la critique est aisée, regardez la séquence grains de maïs/portables sonnant/pop corn pétaradant et Sébastien confus!
La critique est aisée dites-vous?
Bon, aujourd'hui, l'émission passe sans problèmes.
Elle est pas mal cette émission. On y parle de la naissance de la peur. Je trouve que l'on aurait pu y discuter de la naissance de la panique qui, me semble t-il ne procède pas tout à fait de la même manière. Dans le cas présent, il s'agit de la naissance d'une panique que l'on pourrait définir comme un effet d'emballement social de la peur individuelle.
La réaction très négative de certains internautes procède en partie de la panique : lorsque ce progrès formidable (sur la réalité de ce progrès, voir l'analyse de M.Benasayag) qu'est la téléphonie mobile est mis en doute, cela déclenche de mécanismes de rejet irrationnels dans les deux sens.
Lorsque l'on se sent floué, on peut réagir instinctivement en rejetant la source, ici le téléphone portable ou bien l'on peut réagir en rejettant l'analyse qui explique que l'on nous floue, ici mécanisme de rejet de l'analyse elle même. Dans les deux cas, au vu de la virulence du rejet, on asiste bien à la naissance d'une panique.
On lit parfois d'étranges choses dans les commentaires. Ainsi, cette affirmation : « ce n'est rien d'autre qu'un discours d'obscurantiste. Mais bon, venant d'un artiste peintre c'est assez compréhensible. »

Petite piqûre de rappel à l'usage de ceux qui oublient de réfléchir avant d'écrire :

Piero della Francesca (1412-1492), mathématicien, géomètre, peintre génial qui fut l'un des créateurs de la perspective italienne.

Andreas Vesalius (1514-1564), anatomiste, médecin et artiste. Par ses traités, illustrés de sa main (De humani corporis fabrica libri septem) il est considéré comme le plus grand anatomiste de tous les temps.

Eugène Delacroix (1798-1863), auteur de la Liberté guidant le peuple ou la Mort de Sardanapale (entre autres), inventeur de la théorie des couleurs primaires+secondaires en synthèse soustractive. Affaire révélée en 1864 par Alexandre Dumas dans sa Causerie sur Delacroix.

Auguste et Louis Lumière (1862-1954 et 1864-1948), pères du cinéma et inventeurs de l'autochrome.

Maurits Cornelis Escher (1898-1972), graveur néerlandais, auteur de figures impossibles bien connues, ami du mathématicien Penrose dont il utilisera le cube, ainsi que celui de Necker. Sans parler de ses travaux sur la perspective, les fractales, etc.

Piotr Kowalski
(1927-2004), ah ! vous ne le connaissez pas, celui-là, hein ! sculpteur, mathématicien, architecte, créateur - notamment - du Cube de la population exposé à Beaubourg qui montrait en temps réel l'état quantitatif de la population mondiale.


On pourrait en citer des tas d'autres. Les bâtisseurs des cathédrales gothiques, par exemple. Ou tous ces artistes contemporains qui conjuguent art et science. Sans oublier un certain Leonardo…
Dans un monde idéal, certains commentaires devraient s'autodétruire sous le poids de leur absurdité.
Le visionnage de l'émission est interrompu toutes les 30 secondes!
Suis-je le seul dans ce cas?
A propos de la différence de réceptivité magnétique entre les individus, et de cette histoire d'éléctrohypersensibilité dont vous traitez à la fin de l'émission,
il semblerait que vous n'ayez pas lu le livre d'Yves Rocard, "la science et les sourciers" aux éditions Dunod. C'est pourtant la réponse simple à cette question, qui n'a rien de psychopathologique...

Cela fait longtemps qu'Yves Rocard, le père de Michel (entre autre ancien membre du CEA et du CNRS, directeur du laboratoire de physique de l'ENS, acteur du programme nucléaire militaire français) décédé en 1992, a publié le résultat de ses recherches sur la réception éléctromagnétique à la base du "signal du sourcier".
Un livre à lire pour comprendre pourquoi tourne un pendule à l'approche d'une voiture, pourquoi réagit une baguette de coudrier entre les main, chez certains et pas chez d'autres. Nous possédons des capteurs magnétiques à l'extrémité de certains muscles (arrière du crâne, creux des coudes, attache des lombaires, creux des genoux, tendon d'achille), plus ou moins sensibles selon les individus.

il serait bon que vous vous penchiez sur la question pour continuer votre dossier,

amicalement,

ronan
Pour ceux que ça intéresse, il y a de vraies expériences scientifiques filmées qui montrent la dangerosité des portables.
J'étais content ,tout au début de l'émission , lorsque j'ai vu que Sébastien Bohler qui s'est défini lui-même comme neuro-biologiste et journaliste scientifique, était invité pour parler de la dangererosité ou non sur nos cellules du cerveau , des téléphones portables. Je me suis dit qu'il avait certainement quelquechose d'interessant à dire. Mais dès la présentation ,de D.Schneidermann de ses invités j'ai déchanté.
D.S. dit :"(...), et enfin sur la manière dont nos cerveaux accueillent , alors, non pas les ondes , mais les images liées à ses dangers des ondes à la télévision , notre chroniqueur Sébastien Bohler."

Je cite l'inernaute Bob ARCTOR , un peu plus haut : "J'adore Sebastien Bohler et ses analyses très fines de notre inconscient".
Mais merde , à la fin , depuis quand un neuro biologiste est-il à même de nous parler d'inconscient ???? L'inconscient , c'est la psychanalyse , et pas autre chose.

Tout est ambigu : après cette présentation de S.Bohler par D.Schneidermann, qui le situe donc dans le champs non scientifique de l'interprétation d'images, M.Bohler , et c'est tout à son honneur , parle de cette situation extravagante on se fie à la parole de médecins qui ne s'appuient sur aucune recherche scientifique. Tout à fait d'accord.

Mais à partir de la minute 12'49, M.Bolher change de casquette et se met à parler de "nous", qui fonctionnont tous comme ci , comme ça etc , de biais cognitif , de moi je ressens les choses comme ça , donc comme "moi" c'est lui , et lui c'est "nous" , alors nous devons penser ou ressentir comme ça. Je ne supporte pas cette ambiguité , ce mélange des genres, cette prédominance donnée à la science pour parler de tout. J'aurais mille fois préféré Judith ou David, qui grâce à leur sensibilité aurait rendu" la manière dont nos cerveaux accueillent , alors, non pas les ondes , mais les images liées à ses dangers des ondes à la télévision " beaucoup plus attrayante. Et la j'ai coupé la vidéo, juste après le lapsus de Bohler sur le mot travailler ,à la place de téléphoner.
Totalement bidon cette discussion, il fat vraiment faire peur avec tout....... alors qu' une des choses qui tue le plus et donne des cancers pour sûr...c'est bel et bien l'alcool et le vin comme le reste...toutes les preuves scientifiques indépendantes sont là, pourtant et on continue à le "recommander"

En fait, on a le droit de prendre des risques..... la vie n'est que risque, stop, ou il vaut mieux se suicider tout de suite........

Merci une fois de plus pour les chercheurs, pauvres que nous sommes: il parait en plus qu'on n'est que des margoulins incapables!!!!
quand les recherches pouvaient être menées sans trop de contrats avec les industries, c'est vrai qu'on était plus à l'aise mais ce n'est pas ce qui nous attend!
Alors, avec les réformettes destructrices de liberté, vous pourrez crier au loup!
Bon, franchement, je ne sais pas que penser.
Je regrette l'absence à votre émission de chercheurs du secteur concerné.
Le parcours des médecins de l'appel et leurs réponses à vos questions posent une question : que cherchent-ils avec JJSS ?
J'ai l'impression de réentendre ces histoires de l'an mille !

En ce qui concerne le parralléle avec le cancer du tabac et les autres maladies, il y aurait beaucoup à redire. Notre société est encore loin de pouvoir tout expliquer.
J'ai plein d'exemples autours de moi, d'amis (H et F) sportifs, n'ayant jamais bu, jamais fumé, ayant toujours mangé "bio" et le reste (certains anti portables)... qui se retrouvent entre 48 et 54 ans à l'hôpital, avec des pontages, les artéres pleines de graisses, ou le foie foutu...
Et plus près de moi, des grands parents, des parents, des oncles et tantes, des amis, qui ont toujours fumé, bu (leur litre de vin au quotidien, un peu moins maintenant), mangé de tout... et meurent à 100, 105 ans, sont toujours autonomes à 90, 94 ans, continuent de travailler (depuis l'âge de 12 ans pour certains)...
Bon, il s'agit d'anciens maçons, femmes de ménage, paysans qui ne regardent pratiquement pas la télé, font la sieste, se couchent au plus tard à 22h - 23h, sauf lors de fêtes de familles ou ils passent toute la nuit comme si de rien n'était...

Oui, il faut être attentifs, oui, il faut continuer à chercher, à mesurer et à apprendre pour essayer de comprendre.
Alors, pour l'instants, je ne sais pas.
Là encore, une réaction à chaud...

D'abord : s'il s'agit d'analyser la façon dont l'information sur ce sujet est traitée dans les médias (et c'est bien pour ça que nous participons financièrement à ce site), ASI a bien travaillé : maintenant, nous avons la preuve que c'est du grand n'importe quoi raconté par des incompétents qui ne comprennent pas la moitié de ce qu'ils répètent sans analyse...

Dommage que ce bilan sur la qualité de l'information ne soit qu'indirect, Daniel s'étant laissé embarquer sur une fausse route. Il nous faut donc décripter le décriptage, mais c'est très instructif quand même.

Ensuite, étant ingénieur consultant en électronique, et plus spécialement en radiofréquences, j'ai quelques petites remarques :

A propos des études qui restent la propriété des grands groupes de télécom selon des clauses qui seraient imposées :

Je suis désolé, mais, ce n'est qu'une clause standard de tout contrat d'étude... Il y a un client, qui paye une étude, et il en est naturellement propriétaire. Que ce client soit une start-up dont le siège est un garage en Lozère, ou une une multinationale ayant des bureaux à New-York... Et l'organisme d'étude n'a aucun droit sur ce qu'il produit. Jamais. Sauf en cas d'accord de financement particulier (l'organisme accorde un rabais pour pouvoir garder un droit sur l'utilisation des conclusion), mais ce n'est qu'epsilonesque comme situation, et n'est utilisé que comme outil d'aide financière à nos chères jeunes pousses.

On nous parle d'organisme d'étude indépendants. Le problème est que... CA N'EXISTE PAS... c'est incompréhensible qu'il n'y ait personne pour dire ça. Je n'ai pas d'exemple de laboratoire (privé ou public) qui n'ai pas de lien avec un groupe de télécoms (lien direct, ou pas). C'est un monde (des télécommunications, mais de la recherche en général) qui est extrêmement petit, et qui partage des sources de revenus très limités. Qui a de l'argent dans ce milieu ? Ceux qui ont des clients... J'ai nommé Orange, Bouygues, SFR... En plus, les liens d'orange sont encore plus ténus avec les laboratoires publics dans la mesure où, fût un temps, France Télécom (Orange) était une entreprise publique, et que, rappelons-le, la norme GSM à été conçue en France par l'ex Centre National d'Etude des Télécommunications, aujourd'hui rebaptisé en toute simplicité "France Telecom Recherche et Développement".

Ces grands groupes financent des études, des thèses (plus ou moins directement), mais aussi tout simplement du matériel dans les écoles et les universités (et là, parfois très directement). Il n'y a pas un étudiant en électronique en France qui qui n'ait utilisé, à un moment ou un autre, pendant ses études, des appareils financés par ces entreprises.

Il est donc peine perdue de chercher des "scientifiques indépendants" dans ce domaine (a moins qu'ils ne soient assez mauvais pour qu'on les oublie, et qu'on ne leur confie pas de projet, ce qui existe, mais ne les rend pas plus crédibles).

Là où il faut se poser la question, c'est sur le sens que veulent donner les "robins des toits" au terme "scientifiques indépendants". Nos amis "robins des toits" tapent pendant l'émission sur les études présentées par la "fondation santé et radiofréquences". Certains des scientifiques (et j'en ai certains dans mon entourage immédiat) impliqués dans les études menées par cette fondation sont, en effet, employés par les grands groupes de télécoms, et d'autres, bien qu'ayant forcement des liens avec ces groupes, sont des fonctionnaires de laboratoires publics. Ces gens ont des enfants, des familles, et sont passionnés de science (oui, pour être fonctionnaire dans ce domaine, il n'y a guère que la passion qui peur retenir, étant donnés les salaires).

Quand les "robins des toits" critiquent ces études, ne peut-on pas parler de procès d'intention ? La validité de la démarche scientifique d'une étude peut être vérifiée... Et là, on aurait un début de sérieux, dans tout ce qu'on a entendu.

Ensuite, et je vais en terminer par là :

Je suis entièrement d'accord avec Sébastien Bohler, mais encore faut-il être compris, quand on parle de principe de précaution. Oui, moi, spécialiste des radiofréquences (et donc exposé plus que le public standard), comme je n'ai pas d'informations dans un sens ou dans un autre, je fais attention à mon utilisation du mobile. Je l'éteint la nuit, et je ne reste pas des heures l'oreille collée au combiné. C'est mon principe de précaution. J'entends par là que j'essaye d'avoir une utilisation normale de mon terminal de téléphonie, sans toutefois m'interdire cette utilisation, car, comme beaucoup de monde, cet outil m'est d'une aide précieuse.

Avoir son mobile en marche sous l'oreiller la nuit, toutes les nuit pendant des années, c'est une utilisation normale ? Téléphoner des heures avec un mobile (alors même que, parfois, on a un accès au téléphone filaire à portée de main), c'est une utilisation normale ? Je pense que, pour le coup, ça, ça reste à prouver, et que, le travail de prévention sur la base du principe de précaution, c'est peut-être à ce niveau qu'il doit se faire.
Superbe émission j'ai adoré le cerveau en plastique. Maintenant je sais que Sébastien ne se fout pas de nous c'est vraiment un spécialiste du cerveau.

Plus sérieusement, c'était loin d'être inintéressant mais ça a tourné un peu à vide après un petit quart d'heure. La raison à, je pense, et comme certains l'ont déjà écrit, l'absence d'une autre personne pour affirmer, infirmer, étayer les dires du robin des toits.
Finalement ce qui est vraiment intéressant dans cette émission ce sont les toutes dernières minutes, quand Sébastien en soupe de cette énorme déconnade et commence à évoquer la contrainte, par exemple sur le tabac avec les gens qui stationnent dans les rues en faisant chier tout le monde, en se gelant les fesses en hiver et en chopant des pneumonies, en ne parvenant plus à avoir des relations harmonieuses et conviviales dans les bistrots !

Faut-il ajouter que de deux choses l’une : soit le tabac est un tueur dangereux pour ceux qui le consomment et pour les voisins qui ont la mauvaise idée d’inhaler involontairement ses fumées délétères, soit il est inoffensif…

Dans le premier cas le gouvernement qui le vend et s’engraisse largement des taxes monstrueuses qu’il prélève à cette occasion mérite un stage de longue durée en Guyane Française, dans le deuxième il nous emmerde gravement pour rien et il mérite le même sort !

Embarquement sur le Clemenceau non-desamianté (un autre succès de l’état : l’amiante), voyage à la rame façon galère Romaine…

La vérité est plus simple : pour ce qui concerne le tabac il est bien évidemment dangereux pour ses consommateurs, pas du tout pour les simples passants qui souffrent infiniment plus de diverses pollutions comme les micro particules produites par les moteurs diesel (75% des ventes de voitures aujourd’hui à cause de la politique irresponsable de l’état depuis 30 ans)…

Mais en faisant croire aux non-fumeurs qu’ils sont en danger on aggrave lourdement la pression sociale et on finit par rendre l’existence des fumeurs invivable ! Génial, non ?

De toute manière, lorsqu’on est incapable de faire le travail pour lequel on est élu et payé il n’y a plus qu’une solution : prétendre sauver le peuple de la mort qui le guette ! Surfer sur la peur et la créer si nécessaire…

Nous serons donc sauvés de gré (et surtout de force) du tabac, de l’alcool, de la vitesse, du sida, de la grippe, des ongles incarnés et peut-être même du téléphone portable (enfin faut voir, il y a des copains qui gagnent plein de fric avec ce truc)…

IMMORTELS, ils vont nous rendre, je vous le dis ! La planète n’arrivera même pas à se débarrasser de nous et nos pauvres enfants (petits enfants, arrières petits enfants, etc.) attendront éternellement le moment de l’héritage !

Quelle tristesse.

***
Pour ma part, j'ai trouvé l'émission bien et correctement traitée pour savoir où on en était du débat public. Pas une émission extraordinaire mais intéressante.

Mon propos est tout autre. Je suis très satisfaite des plans d'images de l'émission et de leur enchaînement qui sur d'autres émissions faisaient très amateur. J'ai trouvé que c'était tout-à-fait ça en général. Et même, l'apparence des intervenants semblait amélioré. Un seul couac, c'est quand Sebastien Bohler a présenté le cerveau : pas de gros plan. Donc, pas tout-à-fait parfait, peut encore mieux faire, mais beaucoup d'amélioration.
Vous avez pu remarquer que suis une nostalgique de la version télé ASI, comme d'autres le sont de Maja.

Bravo.
Je ne discuterais pas ici du sujet abordé, qui au demeurant glisse en permanence pour finir par se vautrer dans le mur de l'irrationnel,..j'aurais aimé un débat contradictoire avec de vrais scientifiques, et non une moule apathique citant sa revue ou l'on peut facilement trouver ce texte :
" Selon une étude réalisée à l’Université de Saint Andrews, au Royaume-Uni, il serait possible de deviner, en voyant le visage d’une personne, si elle est portée vers les relations sexuelles plutôt rapides et nombreuses ou plutôt stables et durables."....parfait exemple d'annonce accrocheuse et guignolesque,.....ainsi, pourquoi cite-t-il Freud en nous conseillant de le relire, comme si la seule donnée sur l'hystérie venait de cet obscur médecin né au XIXe, je rappelle que la psychanalyse n'est pas une science....
Le plus affligeant du débat apparait à la fin de l'émission quand Cendrier prétend que les "electrohypersensibles" (ah bon, il y a donc déjà des electrosensibles...) sont capables de détecter la présence de téléphones en fonction dans une pièce,....bienvenue chez les radiesthésistes et les médiums,....on rigole doucement,...mais voilà que le mollusque avachi ( il va finir sous la table) ne prétend rien d'autre qu'au nom du principe de précaution, et je le cite : "On est sujet à ces mécanismes irrationnels" soutenir la thèse du qqc plutôt que rien, à savoir il n'existe pas de preuve mais je suis prêt à y croire,....le comble pour un scientifique !!!!

PS:
...et dieu sait que j'apprécie DS,....ah bon,....ce dieu alors,...il sait tout !
Cela fait quelques quatre-vingts ans que les antennes de la Tour Eiffel inondent d'ondes électro-magnétiques le quartier du Champs de Mars sans que l'on ait jamais décelé une prédisposition au cancer dans ce beau quartier de Paris. Par ailleurs, les usagers du téléphone mobile et aussi du téléphone fixe sans fil (curieusement, celui-là on n'en parle pas) sont des centaines de millions dans le monde. S'ils tombaient maledes, ça se saurait.
Maintenant, on pourra toujours trouver un malade du cancer, de la rougeole ou des corps aux pieds qui utilise un téléphone mobile. Qu'est-ce que ça prouve ?
ça ne choque personne que les deux personnes qui médiatiquement nous alertent sur le danger des ondes électromagnétiques soient un cancérologue et un artiste peintre ? Et en plus cette dernière personne s'en vante en plus d'émettre des avis bien affirmatifs... Où sont donc les scientifiques ?

Bref avec cette émission je n'ai compris ni le rôle, ni le message des robins des toits. J'ai surtout compris qu'on ne savait pas grand chose et que grâce au fameux principe de précaution on va encore avoir droit à tout un tas de mesures restrictives sans fondements scientifiques (suis-je le seul à penser que ce principe est la plus vaste plaisanterie de ce début de XXIème siècle ?). Le must de l'émission c'est quand Sébastien Bolher, le seul scientifique de l'émission, finit par dire joyeusement que "ça ferait pas de mal" de retirer le wifi des jardins publics, comme si elles étaient là sans raisons...

Pour conclure je dirais que c'est bien de faire confiance en l'intelligence citoyenne, mais ce n'est pas en laissant la parole uniquement aux citoyens non spécialistes qu'on va aller très loin (je préfère nettement la démarche de ReOpen911 qui se contente de poser les questions sans avoir la prétention de détenir les réponses).
Sébastien et Daniel ont l'esprit critique et de bons arguments, c'est dommage de s'être faits endormir sur la fin, ce qui ne serait pas arrivé avec un intervenant de l'AFIS je pense.
J'aurais préféré une émission un peu plus consacrée à la façon dont Servan Schreiber fait passer son plan marketing à un journaliste du 20H béat d'admiration.

Aller, un peu de lecture pour la plage cet été (c'est passionnant, ça se lit très bien) :
La thèse de Richard Monvoisin "Pour une didactique de l'esprit critique"
Ca n'est pas la premiere fois depuis la nouvelle formule, et je doute qu'ici c'est par refus d'interlocuteurs adverses (pourquoi ne pas avoir invité a minima quelqu'un de l'AFIS, association independante directement concernee par la facon dont on maltraite les sciences, et capable de synthetiser le "point de vue de la science" sur ces sujets ?):

les deux participants en rapport avec le sujet sont des tenants "pour la réalité du risque" (robin des toits comme la journaliste d'envoyé spéciale).
Face a cela, DS et SR font heureusement preuve d'esprit critique, mais sans avoir potassé le sujet, ni avoir d'avis équilibré des représentants de la thèse adverse, ils en arrivent à pencher du seul coté représenté.

Incroyable: c'est le type de Robin des Toits, non-scientifique, qui est crut quand il affirme qu'il existe des experiences sans appel montrant que des personnes peuvent detecter en double aveugle la presence de portables, quand l'OMS certifie le contraire !!! (et Sebastien le croit sur parole devant cette affirmation).

Par ailleurs, il y a un vrai debat (a peine esquissé) derriere ce qu'on appelle "les scientifiques":
Qui sont ces "scientifiques indépendants" ? sont-ils reellement scientifiques ?
Jusqu'ou un scientifique est-il considéré comme dépendant, et va-t-on jusqu'a ranger tout scientifique de la rechercher publique (et privée) dans cette catégorie, permettant ainsi d'éliminer... tous les sachants ayant des bases de connaissance solides !
Chaque fois, il suffit au représentant de "Robin des Toits" de dire que tel organisme "n'est pas crédible" pour ne meme pas avoir a repondre ! Mais sur quoi s'appuie sa crédibilité à lui ? En quoi est il "neutre" sous pretexte qu'il n'est pas financé ? Peut-on ainsi effacer d'un trait les instituts, et porter au pinacle les assocs non-scientifiques sur leur seule bonne mine ?

On en vient a une situation populiste alarmante sur les sujets relatifs aux savoirs: l'avis des acadamies est rejeté d'un dénigrement rieur, la science "officielle" est suspecte (ca ne vous rappelle pas les complots des OVNI et du 11 septembre ?) et toutes les structures scientifiques officielles ou associatives seraient à la botte par crainte ou interets (les tenants du paranormal et des complots disent exactement ca), mais le "vrai savoir" viendrait d'autodidactes prompte a déméler et certifier ou est le vrai. C'est FOU !!!

Le type de Robin des toits s'appuie sur des cas particuliers pour en tirer des généralités (un scientifique a soutenu un lobby industriel donc "les" scientifiques institutionnels sont...).
Mais lui meme outregeneralise sans arret en disant "LES scientifiques alertent" quand il s'agit d'un groupe de 19 (pas tous specialistes, et il faut voir ce qu'ils precisent en demarquation de l'appel), a mettre en balance avec tous ceux qui disent autre chose.
Personne n'a relevé l'erreur de logique PRIMAIRE du reportage d'ASI sur le fait de chercher a rebour une cause a la tumeur de la petite (on choisi le portable, mais pourquoi pas autre chose ?): ce biais s'appelle le raisonnement Panglossien, cf pedagogie zetetique dans les sites mentionnés plus haut.

Sur le principe de precaution en l'absence de preuve, pourquoi se focaliser sur le portable, et pas sur l'ensemble des éléments du quotidiens, meme en se limitant a ceux qui ne sont apparus dans la vie de la demoiselle ces derniers 5 ans (devenant adolescente, on imagine que le changement dans l'environnmeent et mode de vie ne se limite pas au portable - en supposant que ce soit l'environnement la cause de la tumeur).
Il est demandé des preuves définitives d'innocuité: rappelons qu'il est impossible de démontrer une inexistance ! (cf sites zetetiques ici aussi).
Attention aussi aux dérives des mots: on fait dire a la science "il n'y a pas de preuve formelle", laissant supposer qu'elle reconnaitrait des preuves informelles, ce qui ne veux RIEN DIRE ! laisser passer ca, outre la complicité de tromperie c'est rater une belle occasion de faire de la pédagogie sur les distortions de discours et de leur compréhension a partir du vocabulaire.

SR evoque l'epidemio (on cherche toujours du concret), mais manque completement d'esprit des ordres de grandeurs :
-les pretentions maximales d'echauffements du au portable sont de l'ordre du degré, on est loin des centaines pour faire du popcorn (dommage que vous n'ayez pas montré la version "banane" de la video, avec le slogan "n'avalez pas tout ce qu'on vous dit sur internet").
- on allegue des dangers de cancer, mais le tableau des plaintes ne parle que troubles de confort (je suis sur que ca parlera au neurologue).
- la surmorbidité (rappel: morbidité = maladies, diff de mortalité) maximale alléguée reste immensément faible a comparer aux dangers du tabac, de l'alcool, de la route, comment se fait-il que l'emotion et l'intolerance soient en rapport monstrueusement inverse ?
- on met dans le meme sac toutes les "ondes artificielles": wifi, tel portable coté tel et antenne, tel sans fil, ordinateur (?): ce ne sont pas du tout les memes intensités !

bref: Oh my.
En manquant d'équilibre sur le plateau, vous servez la soupe aux pseudosciences.
Bravo pour les quelques piques d'esprit critique, mais ca ne suffit en rien a faire contre-poids quand il s'agit de jauger des affirmations (faute de connaitre le dossier et l'avis de scientifiques sur la question).
Sur ce genre de sujets, pourriez vous a minima inviter quelqu'un de l'AFIS a defaut ? ils sont la exactement pour çà.
Quoi qu'il en soit sur la dangerosité du portable, chacun aura un avis sur le sujet...
La déferlante du discours "alarmiste" sur le sujet ces derniers jours est en fait étonnante.
Le foutebol n'intéresse plus grand monde au lendemain de la défaite annoncée de notre équipe chérie. Il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent en cette veille de congés scolaires, les chiffres de l'audimat seraient-ils en chute libre ? Mais que fait Bouygues ?
Ou bien est-ce un complot organisé par la télé pour s'attaquer à ce concurrent qui monopolise de l'espace de cerveau libre, et qui prive nos pauvre chaines des parts de marché qui leur revient ?
ARGHH... Et dire qu'on pourrait regarder la télé sur nos portables... Quel pied, après le petit écran, le micro-écran !
Ce que j'ai préféré, c'est le mot de S. Bohler : "En même temps, on n'a jamais vécu aussi longtemps que maintenant..."
Faut que cela cesse, pour le bien de notre SECU !
A propos de Maupassant : il est mort de ne pas avoir su qu'il s'empoisonnait à petit feu en écrivant avec sa mine de plomb !!!!
Lorsque @si cherche des infos sur la méthodologie scientifique, sur l'art du doute (art que pratiquent les chercheurs et les journalistes lorsqu'ils font bien leur boulot), de pratiques proches du paranormales ou certaines théories du complot, ça vaut le coup de se renseigner auprès de spécialistes universitaires comme H. Broch :
http://www.unice.fr/zetetique/zetetique.html
ou encore de l'OZ :
http://www.observatoire-zetetique.org/page/news.php
ou encore de l'AFIS :
http://www.pseudo-sciences.org
Sans aller jusqu'à demander à un journaliste télé d'être un docteur en physique ou en biologie, il serait pas mal que certains aient au moins un niveau "Terminale" dans le domaine de la physique et de la biologie

... ou bien arrêtez de faire de la vulgarisation scientifique (qui est un vrai métier); pourquoi ne pas avoir invité un journaliste de Science & Vie, Science et Avenir ou tout autre magazine spécialisé dans la vulgarisation ? Quand on ne sait pas faire on sous-traite ... ou on ne fait pas.
J'ai été déçu par cette émission, qui porte pourtant sur un sujet qui m'intéresse.

Il manquait clairement un journaliste-enquêteur qui maîtriserait vraiment le sujet, et qui aurait pu contredire certaines déclarations fracassantes de "M. Robin des toits", notamment les critiques sur certains scientifiques (invérifiables pour nous spectateurs... on se croirait à la télé) ou sur la prétendue certitude du danger des ondes électro-magnétiques...

Pourtant, je suis plutôt d'accord avec sa conclusion sur la nécessité de baisser le seuil maximal d'émissions des antennes-relais, mais là encore, il manquait quelqu'un pour contextualiser cette information et l'expliquer ! En effet, d'autres pays ont des seuils beaucoup plus faibles que la France (il me semble qu'au Luxembourg la limite est de 3 volts/mètre et moins de 1V/m en Autriche contre 40 V/m en France) : la France ne prend en compte que le risque de brûlure à des valeurs très élevées, alors que les valeurs plus faibles prennent en compte le danger potentiel des ondes EM pour le cerveau.
Bonjour à vous
Merci pour votre travail à "arrêt sur image". Rares restent des emissions intéressantes.!
Merci pour ce sujet qui nous fait à tous une piqure de rappel sur les dangers du téléphone portable.
Cependant Je me suis un peu extrait de l'émission pour comprendre un peu le rôle de chacun et j'ai été étonné de voir que la discussion était fortement trop masculine malgré la présence d'une journaliste autour de la table. Nous en sommes encore à ce stade à notre époque!. C'est peut-être une scène qui semble anodine aux yeux de tous, cependant elle ne l'est pas pour moi. Quand on parle de sujet "scientifique" on parle entre hommes en ignorant la femme , quand un argument sur le plateau est avancée par la journaliste il est que peu écouté mais la même idée reprise par "le robin des bois" est mieux entendu.
Je ne suis pas une féministe enragée mais je suis sensible à la place de la femme et a la manière dont elle est entendue.
Cette journaliste n'a pas eu un temps de parole offert et cela est bien dommage!
Ceci étant dit je suis très contente de regarder chaque semaine arret sur image, cela me nourrit l'esprit.
Merci à toute l'équipe. Pourvu que ça dure!
Hello @si

Réactions à chaud ! J'ai été un peu déçu par le plateau, j'aurais préféré un contradicteur à la place de la dame (j'ai rien contre elle simplement elle n'en savait pas beaucoup plus que DS). Le robin des toits avait une jolie tribune pour ressortir les mêmes arguments que ceux qu'il a sorti dans l'émission de Tadéi à laquelle il était invité, que j'ai vu, donc en fait peu d'intérêt. J'adore Sebastien Bohler et ses analyses très fines de notre inconscient, il a essayé de porter la contradiction mais on le sentait un peu réticent, et un peu décalé par rapport au débat.

a+
Cette histoire d'hypersensibilité m'étonne un peu... comment donc ??? nous ne serions pas à même de démontrer quoi que se soit en la matière ??
Je ne suis pas de culture scientifique, mais je sais au moins comment fonctionne ce type d'études.
Vous prenez 100 personnes, dont 50 % se plaignent de tels troublent. Vous les enfermez dans une pièce, activez et désactivez un émetteur sans qu'ils le sachent, posez régulièrement des questions aux personnes pour savoir ce qu'ils ressentent... et quelques expériences de ce type suffisent pour obtenir au moins quelques réponses.

Anthony [ un autre blog est possible ]
[quote=la rédaction]avertissaient en substance vingt médecins
Heu.....
Non.
Cf :
Ainsi, la Une du JDD évoque « 19 cancérologues » signataires, alors que l'article cite, lui, « dix-neuf scientifiques, pour la plupart cancérologues ». En effet, dans la liste, on trouve Bernard Asselain et Annie Sasco, épidémiologistes à l'Institut Curie et à l'Inserm Bordeaux, Jacques Marilleau, ingénieur, ou Joël de Rosnay, « docteur ès sciences » et auteur d'ouvrages de vulgarisation scientifique. Pas franchement cancérologues.
Source : arret sur images.... [url]http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=855[/url]

La rédaction aurait-elle oublié de lire l'article de Dan Israel ? ;-)
Je m'ajoute à mes prédecesseurs sur ce topic pour avouer également ma déception face à cette émission. Il faut cependant dire qu'au départ je ne suis guère intéressé par le sujet, notamment parce que je n'ai pas de portable _mais pas seulement... oui, je sais, je n'ai ni portable ni télévision, comment puis-je vivre dans ce monde moderne surcommunicationnel? Je regrette particulièrement que Sébastien Bohler soit venu à @si en tant que chroniqueur, et je trouve qu'il eût été préférable qu'en raison de sa culture scientifique, il fût là en tant que journaliste-enquêteur; c'est-à-dire qu'il eût un peu potassé le sujet pour ne pas apparaître comme un candide dont on guette les réactions, mais comme un contradicteur capable de répondre aux propos militants du Robin des toits en citant telle ou telle source sur le sujet. Je reste un indéfectible nostalgique de la fonction de journaliste-enquêteur, rôle autrefois tenu par Maja Neskovic, que je ne désespère pas de voir revenir un jour sur @si... Quant à Delphine Vailly, elle a surtout fait de la figuration, hélas.

En fait je crois surtout que je ne trouve pas le sujet captivant au point qu'il faille en faire une émission. Les deux articles de Dan Israël me semble suffire à la formation de mon opinion.

Bon, sans rancune, hein, j'attends la prochaine émission avec impatience (avec pourquoi pas le retour de Maja, voire un making-of nous expliquant les avancées d'@si sur le net, voire un sujet qui décapite les girafes, plein de révélations surprenantes sur la fabrique des images).

Hurluberlu
Je ne partage pas les avis qui précèdent. Personnellement, j'ai beaucoup aimé cette émission, même si effectivement elle porte plus souvent sur le fond du sujet que sur la manière dont les médias traitent ce sujet : c'est peut être en cela que l'absence de "partisan du non" a pu irriter Nohcilop, mais était-il vraiment nécessaire d'avoir un débat contradictoire sur la dangerosité du portable alors que ce n'est pas censé être le sujet de l'émission. @si n'a pas vocation à informer sur les risques (ou l'absence de risque) des ondes des téléphones portables.

J'avoue ne pas comprendre le commentaire de Bruno : "ce reportage désinforme plus qu'il n'informe. " Il désinforme sur quoi ? Sur la manière dont les médias traitent le sujet ? Pourriez vous développer votre point de vue, Bruno ?
Il faut arreter avec le terme "scientifique" ! ce n'est parce qu'un "scientifique" dit que "les telephones portables (comprendre ondes electromagnetiques) sont dangereux" ou son contraire qu'il faut le prendre comme une verite !

Depuis quand les cancerologues sont-ils des specialistes sur le sujet des ondes electromagnetiques !? Sans parler des psychatres. A croire que les physiciens ne servent vraiment plus a rien...

Les gens ne savent meme pas ce qu'EST une onde EM. Mais qu'est ce qu'ils en ont peur..... Pourtant ils ne semblent pas s'affoler de la lumiere dans laquelle ils baignent. Ah ? parce que la lumiere et les ondes EM c'est la meme chose !

A quand une veritable enquete serieuse sur le sujet, menee par de vrais specialistes en long en large et en travers sur le sujet.
Et merci de mettre a la poubelle les correlations "augmentation du nombre de portable, augmentation du nombre de cancert"....
Si c'est ca l'etat de la recherche aujourd'hui, je ferais mieux d'arreter ma these de suite...
Peut être les téléphones portables ne présentent pas de danger ? mais alors pourquoi les assurances ne couvrent elles pas les risques liés à leur utilisation ?? Un peu comme pour les OGM, dont les assurances ne prennent pas en charge le danger risquant de découler de leur culture en plein champ et de contamination aux autres cultures ??
en moins agacé, je reprendrais le commentaire précédent pour avoir trouvé cette émission un peu bordélique. DS n'y connait rien, et on ne peut pas l'en blâmer car une semaine est un peu trop courte pour potasser les études sur le sujet et leur biais. LA journaliste d'envoyé spécial, ne m'a pas paru très pertienente non plus surtout avec les images de la tumeur au cerveau avec un portable sous l'oreiller... le militant est à sa place mais un peu seul, et Dr Bohler intéressant en commentateur de chacun mais à la limite du sujet. Bref il manquait un partisan du non qui vienne nous expliquer son point de vue, bref un déba contradictoire comme au bon vieux temps.

on attends miuex pour la prochaine.
a plus
je vous aime quand meme !
PS : je n'ai pas de portable...;)
C'est le premier torchon d'@si, félicitations !

Pour discuter d'un sujet scientifique, quels sont les invités ? Un militant et deux journalistes au courant de rien.

Avec un militant, on pouvait s'attendre à la démagogie la plus abjecte et ce fut le cas : il ne fallut pas longtemps pour parler de l'amiante et du tabac.

Amalgame sur les scientifiques tous corrompus, mauvaise foi, contre-vérités et inculture scientifique (et historique) des intervenants, ce reportage désinforme plus qu'il n'informe.

Vraiment décevant.
L'hystérie est une "vraie" maladie...
La vidéo ne démarre pas ni en totalité, ni en actes ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.