34
Commentaires

Au secours, un Piafabec est apparu sur mon bureau !

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux et les sites de presse sont inondés de captures d’écran de smartphones, où l’on aperçoit un "Pikachu" sauvage dans Central Park, ou un "Smogo" dans les rues de Paris. L’origine de ces images ? Une application gratuite : Pokémon GO. Mais qu’est-ce que ce jeu a de nouveau ? Et les médias en ligne exagèrent-ils ce "phénomène", qui n’a même pas encore été lancé officiellement en France ? Quels problèmes de sécurité ou de vie privée pose-t-il ? @si a chassé le Pokémon pour que vous n’ayez pas à le faire.

Derniers commentaires

J'ai un peu du mal avec tout ces trucs techno qui doivent révolutionnariser notre vie.

Jai du mal avec ces applications qui nous pemettent de connaître notre futur avant de savoir de quoi notre présent se compose.

J'ai comme de la répulsion (admirez la litote) pour tous ces vendeurs de rêves merdiques censés nous proposer des solutions à notre mal de vivre.

Avec en plus le sentiment que dans les temps troublés que nous vivons, c'est une porte de plus offerte aux cavaliers de la mort.
On vous aura prévenus.
Mais ceci dit, vous faites ce que vous voulez.
Vous êtes tout à fait libres de la manière dont vous voulez clamser.
Les burn-out sur Pokemon Go conduisent inévitablement chez l'assistante sociale : extrait - âmes sensibles... ^ ^
Tweet retwitté par Coco de Charlie :
Whenever you feel stupid remember they are people outside chasing Pokémon.
http://www.lemonde.fr/big-browser/article/2016/07/22/des-petits-syriens-qui-aimeraient-bien-etre-des-pokemons_4973548_4832693.html?utm_source=Newsletter+Urtikan&utm_campaign=9cf750e214-RSS_Newsletter_Campaign&utm_medium=email&utm_term=0_79e0dffd62-9cf750e214-151502177

http://media.urtikan.net/wp-content/uploads/2016/07/160723-pokemon-go-lacombe.jpg
Quelqu'un de plus intelligent que moi pourrait-il m'expliquer comment un truc aussi débile peut réussir à faire autant parler de lui ?
Un truc qui tourne pas mal sur les réseaux sociaux.

Warning: Pokemon GO is a Death Sentence if you are a Black Man.

"Amusant" (enfin c'est pas le mot) parce que pour une fois qu'une société de JV a songé à ne pas exclure les minorités (femme black possible en avatar etc...) elle se heurte à la triste réalité de la société américaine.
Pour les fans, boulet a lancé une version alternative du jeu sur instagram. Ah combien j'aimerai habiter paris pour chasser les cthulhémons...

La description de la série par l'auteur (je cite de son fil facebook) :
"Tout a commencé quand j'ai voulu installer ce nouveau jeu de Pokémon dont tout le monde parle. J'ai cherché dans le magasin d'applications, mais il ne semblait pas encore disponible.
Cependant au bout de quelques pages j'ai fini par trouver ce qui ressemblait à une version étrangère du jeu. C'était écrit dans une langue dont je ne reconnaissais pas l'alphabet, mais je me suis dit que je ne risquais pas grand-chose à essayer.
En s'installant, le jeu m'a toutefois fait une petite frayeur. Mon téléphone produisait des sons inquiétants et sur l'écran brillant d'une vive lueur rouge, des phrases de cet étrange langage défilaient très vite.
Mais bon. Ça s'est calmé, Le jeu est installé et je commence à jouer!"

Et instagram ici
Je me demandais si le journaliste avait pu jeter un oeil aux termes et conditions de ce jeu. Je suis tombé sur un article assez flippant:
http://fortune.com/2016/07/11/pokemon-go-security/

Cet article est encore pire, quoique peut être un poil exagéré?
http://blackbag.gawker.com/pokemon-go-is-a-government-surveillance-psyop-conspirac-1783461240

Ça vaut peut être la peine d'en parler dans l'article et décortiquer l'histoire?
Le directeur du musée de l'Holocauste de Washington aimerait bien qu'on cesse d'y chasser le pokémon.
Ouuuaaah, l'autre ! Encore un maniaque de la "sacralisation".
L'article serait tellement mieux sans l'encadré tout en bas !
Un petit lien qui aborde des problématiques sympathiques (pas de moi) : http://affordance.typepad.com//mon_weblog/2016/07/pokemon-go.html
C'est un Roucool sur la table.
Je ne sais pas combien seront payés les coiffeurs virtuels de pokémons virtuels, mais je sais aujourd'hui
combien est payé le coiffeur de François Hollande :

http://lelab.europe1.fr/le-coiffeur-personnel-de-francois-hollande-paye-9895-euros-par-mois-par-lelysee-2798059

9.895 euros par mois

Quand je pense que ma coiffeuse se tape près de 50h/semaine pour à peine un smic, j'avoue avoir un peu la haine....
Des émulateurs de GPS permettent de feinter l'application et de jouer les fesses posées dans son fauteuil. Les vrais barbus ne feront pas un seul kilomètre :)
Vers la fin des années 90 les Pokemons faisaient parler d'eux dans les médias en tant que "le dessin animé qui provoquent des épilepsies"

Aujourd'hui c'est le buzz et le truc à la mode pour ces même journaux qui était tout heureux d'avoir une nouvelle cible dans leur incompréhension d'une culture multimédia déjà bien présente.

Si on avait besoin d'un seul exemple du temps qui passe et d'une certaine "victoire" (même amer). La voici
Il y a déjà l'appli Geocoaching qui propose des chasses au trésor dans le monde entier. Quand on a rien à faire, il paraît que c'est sympa. Mais beaucoup moins médiatisé. Ca doit manquer de Pokemons.
http://www.nature-obsession.fr/technologie/geocaching-chasse-au-tresor-lechelle-mondiale.html
Ca va être joli de voir les troupeaux de crétins marcher avec leur téléphone en main à la recherche de ces trucs!

Tiens ça me rappelle quelquechose …

Pierre Richard, précurseur de Pokémon Go !
Pourquoi de crétins ?
Oui je suis sans doute un peu vieux con, mais pour moi c'est de l'agitation stérile, de l'énergie pour rien, alors qu'il y a tant à faire !

… comme flâner, s'allonger sur un coin d'herbe, une pâquerette entre les dents, pour regarder le ciel, offrir une de ces fleurs que personne ne voit au premier ou à la première venue, comme ça …

Des choses qui ne coûtent rien, ne rapportent rien, et ne font qu'apporter.

D'un autre temps, oui, je sais.
Edit : mal placé
Edit : tout pareil...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Où est le bec ?
Perso, je préfère Pascal à Spinoza, même si je sais que c'est la même chose.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.