10
Commentaires

Attentats de Vienne : retour sur six fake news

Des prises d'otages, des attentats "multi-sites", un policier tué, un assaillant qui se fait exploser, l'arrestation d'un suspect marocain, sept morts : autant de fausses nouvelles sur l'attentat de Vienne, qui a coûté la vie à quatre personnes lundi 2 novembre 2020. Comment se sont-elles répandues, jusqu'aux chaînes d'info françaises, au point que CNews, notamment, a multiplié les bévues ? Retour sur cette soirée catastrophique pour le journalisme, avec les explications de Jean-Baptiste Chastand, correspondant du Monde en Europe centrale, et Jérôme Segal, correspondant de BFMTV à Vienne le soir des attentats.

Commentaires préférés des abonnés

Les Grandes Questions de l'Humanité :


- Qui sommes-nous ?

- D'où venons-nous ?

- Où allons-nous ?

- Pourquoi regarder ces chaînes merdiques  ( ou merdeuses ) ?



Approuvé 7 fois

Ce sont, avant tout, des chaînes de pub. Normal que le reste laisse à désirer. Ce n'est pas leur cœur de métier.

Approuvé 7 fois

Des méprises, des bourdes, des bobards, des ragots, des racontars, de l'info bidon, fantaisiste... 

Contrairement au globish, le français offre une palette beaucoup plus large.

Derniers commentaires

Merci pour l'article mais je ne sais toujours pas ce qu'il s'est vraiment passé en vrai à Vienne?

Une petite clarification et en gras ne serait pas de refus !

Merci.

et sur france info une journaliste ( ? ) a décrit sur un plan de vienne les lieux où étaient situées les différentes attaques

Les Grandes Questions de l'Humanité :


- Qui sommes-nous ?

- D'où venons-nous ?

- Où allons-nous ?

- Pourquoi regarder ces chaînes merdiques  ( ou merdeuses ) ?



Fake news ?

Et pourquoi pas mensonges ?

C'est fou ce que les mots font peur.

Harold Hyman synthétise à la fin de la dernière vidéo (sous-titrée "SEPT PERSONNES TUÉES, C'EST SÛR ET CERTAIN") en disant :'Moi je n'ai pas de confirmation de cette prise d'otage, l'idée est lancée, enfin, mais voilà  il y a des informations contradictoires qui me parviennent qu'il y aurait qu'il y aurait pas'.

Vive le journalisme !

S'il fallait commencer à se taire quand on n'a rien à dire, il n'y aurait plus de chaînes d'info en continu ! Ou alors avec Zemmour 24 heures sur 24. Ah non, apparemment, ça c'est déjà fait.

Exactement : ce ne sont pas des chaînes d'information mais des des chaînes qui font patienter en attendant des Infos. 

Ce sont, avant tout, des chaînes de pub. Normal que le reste laisse à désirer. Ce n'est pas leur cœur de métier.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.