928
Commentaires

Attaque flottille : les vidéos peu convaincantes de l'armée israélienne

Après l'assaut, la bataille des images. L'armée israélienne a publié sur Youtube trois vidéos censées montrer que les soldats ont respecté les procédures avant d'ouvrir le feu, lorsqu'ils ont pris le contrôle de la flottille chargée d'aide humanitaire, en route vers la bande de Gaza.

Derniers commentaires

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/mavi-marmara-israel-versera-18-millions-d-euros-a-la-turquie_1806484.html

"Le pays a refusé de s'excuser jusqu'en 2013, puis les tensions s'étaient ravivées l'année suivante avec une nouvelle offensive israélienne dans la bande de Gaza. Après six ans de brouille, Jérusalem va signer un accord avec Ankara et s'engagera à verser 20 millions de dollars (18 millions d'euros) aux familles des dix Turcs. "
Certaines officines voudraient-elles étendre le blocus territorial de Gaza au domaine de l'information en France sur ce qui s'est passé et se passe dans ce territoire martyr ?
En tout cas, dimanche 21/11/2010, l'expo de photos "Gaza 2010" au Musée d'art Moderne de la Ville de Paris, a été attaquée par.... des "voyous" !
L'article suivant donne les détails de l'événement:

http://www.europalestine.com/spip.php?article5624
Appel de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine


Campagne des Bateaux pour Gaza-France

Brisons le siège israélien de Gaza !



En Novembre 2010, la population de la bande de Gaza aura passé trois années et demi sous blocus, coupée du monde extérieur. L’attaque de décembre 2008 / janvier 2009 a aggravé une situation déjà intolérable. Selon le rapport de la mission des Nations unies menée par le juge Goldstone : « des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l’humanité ont été commis par les forces armées israéliennes ». 1410 personnes ont été tuées, dont 82% de civils, 4 100 logements détruits, 17 000 endommagés. Aujourd’hui le blocus se poursuit et la reconstruction de la bande de Gaza n’est pas possible. « Sur une liste de 4 000 produits autorisés par Israël (avant le siège imposé en juin 2007) 30 à 40 seulement sont tolérés »[3] ; les exportations sont quasiment inexistantes ; l’économie est sous asphyxie.

Violation du droit international humanitaire Le blocus de la bande de Gaza est imposée par le gouvernement israélien au vu et au su du monde entier. Il est une punition collective imposée à l’ensemble de la population civile. Israël a transformé la bande de Gaza en une prison de plus de 1,5 millions de personnes. Si l’ONU, les Etats-Unis, ainsi que l’Union Européenne[4], et notamment le gouvernement français, ont appelé à plusieurs reprises Israël à la levée du blocus, ces déclarations n’ont pas été suivies d’actes concrets de la part de la communauté internationale et le monde contemple ! Or, il est urgent que l’UE agisse concrètement pour que les droits humains et le droit international soient au cœur du processus de paix au Moyen-Orient.

Des bateaux pour Gaza : une mobilisation citoyenne Face à cette situation, des associations, syndicats et des citoyens du monde entier veulent agir en envoyant du matériel sur des navires qui feront escale et partiront de villes côtières européennes et internationales (en Suède, Grande-Bretagne, Irlande, France, Espagne, Italie, Grèce, Allemagne, Suisse, Turquie, Algérie, Liban...) pour l’amener à bon port à Gaza !

Dès à présent, une grande campagne populaire est lancée afin d’affréter un navire depuis la France pour se joindre à la seconde Flottille de la Liberté pour Gaza. Par cette action, les associations et citoyens interpellent leurs représentants et leur demandent d’agir et de prendre des mesures pour la levée immédiate et sans conditions du siège illégal de la bande de Gaza. Ils demandent aussi un appui fort de la part du gouvernement français pour permettre aux bateaux d’accoster à Gaza. Ils veulent témoigner de leur solidarité avec la population de la bande de Gaza isolée du monde, en leur envoyant un message clair : Vous n’êtes pas seuls !

Ils veulent apporter un soutien humanitaire en faisant entrer le matériel nécessaire à la reconstruction de la bande de Gaza.

Organisateurs internationaux : La coalition de la flottille de la liberté pour Gaza a été créée en avril 2010. Cette coalition a été à l’initiative de la première flottille qui a été attaquée par l’armée israélienne dans les eaux internationales le 31 mai 2010. Fondée au départ par 5 organisations : Free Gaza Movement, IHH, Ship to Gaza- Sueden, Ship to Gaza-Greece, The European Campaign to end the Siege on Gaza, la flottille de la liberté rassemble aujourd’hui des dizaines d’organisations et de coalitions européennes et internationales. Cette opération se fait en lien avec des organisations de la société civile dont le PNGO (Réseau Palestinien des Organisations Non Gouvernementales) et un de ses membres, le PCHR (Centre Palestinien pour les Droits de l’Homme).

En France : La Plateforme des ONG Francaises pour la Palestine appelle à une large mobilisation pour briser le blocus de la bande de Gaza, en complémentarité de la décision du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens de faire partir un bateau français pour Gaza et rejoindre la deuxième flottille de la liberté.



Pour en savoir plus : visitez le site de la Plate forme des ONG pour la Palestine : http://www.plateforme-palestine.org/article.php3?id_article=1855

Signataires :

Action des chrétiens pour l’abolition de la torture-France (ACAT-France)

AFRAN SAUREL

Agir ensemble pour les droits de l’Homme (AEDH)

Association France Palestine Solidarité (AFPS)

Association pour les jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes françaises (AJPF)

Centre de Recherche et d’Informations sur le Développement (CRID)

Collectif judéo-arabe et citoyen pour la paix

Comité catholique contre la faim et pour le développement-Terre Solidaire (CCFD)

Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP)

Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche Orient (CVPR-PO)

Comité Gaza Jérusalem Méditerranée

Comité inter-mouvements pour l'accueil des déplacé (CIMADE)

Comité Inter-universitaire de Coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP)

Génération Palestine

Groupe d’amitié islamo-chrétienne (GAIC)

Ligue des droits de l’Homme (LDH)

Ligue des femmes pour la paix (WILPF)

Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP)

Mouvement International de la Réconciliation (MIR)

Pax Christi France

Ritimo

Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement (SIDI)

Terre des Hommes - France

Union Juive Française pour la Paix (UJFP)
Lu dans Politis
L’incroyable machination
jeudi 7 octobre 2010, par Denis Sieffert


Dix ans après le début de l’affaire concernant la mort du petit Mohammed Al-Dura, Charles Enderlin démonte une à une les accusations de la droite pro-israélienne.

C’est une histoire comme seul sans doute le conflit israélo-palestinien peut en engendrer. Lorsque des femmes et des hommes, les uns cyniques, les autres gavés de propagande, deviennent capables du mensonge le plus fou, en application de cet adage qui défie toute morale : la fin justifie les moyens. Rappelons brièvement les faits : le 30 septembre 2000, au carrefour de Netzarim, dans la bande de Gaza, un homme, Jamal Al-Dura, et son fils, Mohammed, sont pris dans une fusillade entre des combattants palestiniens et l’armée israélienne. À plusieurs reprises, ils sont atteints par des balles provenant de la position israélienne. L’enfant succombe dans les bras de son père. Un parmi tant ­d’autres, hélas, puisque 1 273 enfants seront abattus par des soldats israéliens au cours de la dernière décennie [1]. Mais, cette fois, un caméraman est là, qui filme la scène. Il s’appelle Talal Abou-Rameh. Il est le caméraman « historique » du correspondant de France 2 à Jérusalem, Charles Enderlin. Mohammed Al-Dura ne sera jamais un anonyme dans les décomptes macabres de fin de journée : il a un nom, une silhouette, un visage. En quelques jours, il devient le symbole de la « barbarie israélienne ».

C’est ce symbole que quelques hommes, agents de désinformation, adeptes de la théorie du complot, tous idéologiquement proches des milieux néoconservateurs américains et israéliens, vont s’efforcer de détruire. S’ensuit une incroyable machination. À l’origine, une officine de désinformation bien connue, destinée à un public français : la Metula News Agency (Mena). Le scénario est l’œuvre d’activistes français qui s’adjoignent les services de pseudo-experts israéliens, dont l’homme qui avait déjà prétendu démontrer qu’Itzhak Rabin avait été victime d’un complot fomenté par Shimon Peres… Et ce scénario est hallucinant : tout ne serait que mise en scène orchestrée par Talal Abou-Rameh, avec la complicité d’Enderlin. Le petit Mohammed aurait joué sa propre mort. Sur ses lèvres, affirment ces « experts » de pacotille, on pouvait lire les consignes qu’il donne lui-même au caméraman. Et les soubresauts de son corps après l’impact de la dernière balle prouvent qu’il n’est pas mort. Il coulerait aujourd’hui des jours heureux en Libye.

Selon une variante, l’enfant serait mort, mais tué délibérément par des Palestiniens. Un « sacrifice humain » en quelque sorte. Qu’importe les dizaines de témoins de la scène, tous ne sont que les complices d’une gigantesque mise en scène. L’histoire aurait pu s’arrêter là, circonscrite à une poignée de fanatiques. Mais, en vérité, elle ne fait que commencer. Et c’est ici que le livre d’Enderlin devient passionnant, lorsqu’il raconte comment, par ­cercles concentriques, les réseaux de cette extrême droite pro-israélienne vont parvenir à diffuser leur énormité dans des médias grand public : une chaîne de télévision allemande, le Los Angeles Times, le Wall Street Journal. Chaque fois, il suffit d’un relais bien placé pour que la thèse du complot soit reprise ou, à tout le moins, le doute subtilement instillé sur l’authenticité des faits. Des personnalités « médiatiques », comme le président du Crif, Richard Prasquier, le philosophe Alain Finkielkraut, Pierre-André Taguieff ­– qui voit pourtant des « complots » partout – mais aussi des journalistes comme Clément Weill-Raynal (France?3), Élisabeth Lévy et l’inévitable Daniel Leconte (Arte) [2], qui ira jusqu’à demander la tête d’Enderlin dans le bureau d’Arlette Chabot, alors directrice de l’information de France 2, jouent les procureurs.

Le livre de Charles Enderlin retrace par le menu les persécutions dont il a été la cible, avec les siens. Il reprend les faits un à un. Il a appris à ses dépens que les arguments les plus fous ­doivent être réfutés avant qu’à force de se répandre ils finissent par prendre consistance.

Dix ans après les faits, l’offensive se poursuit. En lisant le récit serré et rigoureux d’Enderlin, on est parfois pris de vertige. Comment certains, qui avaient dénoncé avec une juste indignation les théories du complot qui ont suivi les attentats du 11 septembre 2001, ont-ils pu succomber à la même folie ? Et quelle crédibilité professionnelle peuvent encore revendiquer ces journalistes qui ont cyniquement prêté la main à l’opération ? Dieu merci, des personnalités comme Élisabeth Schemla et quelques autres ont su garder raison, et la direction de France 2 n’a jamais lâché son journaliste. L’une des leçons de cette affaire, c’est que cette camarilla de la droite pro-israélienne est finalement plus redoutable en France ou aux États-Unis qu’en Israël même. Jamais, ni les gouvernements Sharon, Livni ou Olmert, ni l’état-major de l’armée, ni le Shin Beth (la sécurité intérieure) n’ont repris à leur compte les thèses qui se sont propagées en France. Ni Talal Abou-Rameh ni Enderlin n’ont jamais été contestés professionnellement par les autorités israéliennes. Le livre du correspondant de France 2 illustre certes la difficulté d’informer sur le confit israélo-palestinien. Il est, plus encore, le récit d’une hallucinante entreprise de désinformation.

Notes
[1] Source? : Palestinian Center for Human Rights, entre le 29 septembre 2000 et le 30 juillet 2010.

[2] Celui-ci vient une nouvelle fois d’être accusé de bidonnage pour un reportage diffusé le 29 septembre sur Arte (« la Cité des mâles »). Voir Politis n° 1119.


Charles Enderlin sur France Info
Des pacifistes juifs -européens, israéliens et américain- ont appareillé dimanche du port de Famagouste, dans le nord de Chypre, à destination de la bande de Gaza, dans une tentative de briser symboliquement le blocus maritime imposé par Israël.

[www.liberation.fr]
Bah, comme Plomb Durci et autres exactions, Israël n'a qu'à patienter : le monde a d'autres soucis et pas le temps de s'occuper de ça. Les conseillers politiques du gouvernement israélien avaient parié que la réprobation tomberait vite et qu'il suffisait de faire le dos rond quelques semaines : pari gagné ! Bravo au sens politique israélien, ils connaissent le monde mieux que personne.
Un rapport de trois experts des droits de l'homme des Nations unies, rendu public mercredi, conclut que l'armée israélienne a violé le droit international lors du raid contre une flottille d'aide humanitaire pour la bande de Gaza qui a tué neuf personnes plus tôt cette année.
La mission d'enquête du Conseil des droits de l'homme de l'ONU a conclu que le blocus naval imposé à la bande de Gaza par Israël est illégal à cause de la crise humanitaire qui afflige le territoire. Le Conseil a jugé que le raid militaire contre la flottille avait été brutal et disproportionné. [...] Le document de 56 pages énumère une série de crimes allégués commis par les forces israéliennes, dont des meurtres volontaires et de la torture, et affirme qu'il y a des preuves claires permettant de soutenir des poursuites judiciaires.
http://www.cyberpresse.ca/international/dossiers/raid-israelien-contre-une-flottille/201009/22/01-4320721-israel-accuse-davoir-viole-le-droit-international.php
URIBE, ex-président de Colombie, recyclé vice-président de la Commission d'enquête de l'ONU sur l'attaque de la Flottille de la Paix par Israël.
Sa vie, son oeuvre:

http://www.legrandsoir.info/Colombie-le-dernier-jour-du-President.html
A lire, et à méditer :

La mort d'un grand Monsieur
Sur la prétendue commission d'enquête internationale, un article de Mediapart :

Le rôle d'Alvaro Uribe

Sinon, l'assassinat des populations civiles continue, dans l'indifférence générale.

Israël utilise des "obus à fléchettes"
M. Alvaro Uribe est nommé vice-président de la commission mise en place par l’ONU
Enquête sur la flottille pour Gaza :recyclage express de l’ex-président colombien

[www.monde-diplomatique]
Cela n'empêche pas Israël de continuer son sale boulot... avec l'aide de jeunes lycéens...

Des villages palestiniens rasés dans le désert du Néguev

J'ai lu ça aussi, sur le site de CQFD

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, quoi...
j'ai quitté ce fil brutalement à cause de mon départ en vacances. Si tout s'est passé normalement Isa n'est plus parmi nous. Pas que j'ai trouvé un cousin à Porto Vecchio prêt à lui couler 2 pieds dans le béton, mais parce qu'elle a terminé son mois gratuit et qu'elle a terminé sa vengeance contre son ancien voisin (je sais que tout le monde comprend pas tout mais je sais aussi que certains comprennent.

quoi qu'il en soit avec le recul cette chanson mémorable m'est revenue à l'esprit:
"Regarde sa main ce que l'enfant dessine, le monde de demain avec la Palestine".

mais si je fais remonter ce fil c'était pour savoir où on en est des informations sur cette attaque du bateau, sur la flotte israelo américaine qui approchaient des eaux iraniennes....bref quoi de neuf parce que moi depuis 3 semaines c'était du sable, de l'eau éventuellement un poulpe ou une raie mais peu d'informations.
Petit aparté... Que penser quand un ancien ministre, député français, déclare ceci :

http://www.dailymotion.com/video/xe0utd_raoult-se-fiche-des-francais_news

Je trouve ça sidérant... A la hauteur de la célèbre phrase de DSK affirmant "Dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l'ensemble de mes actions, j'essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d'Israël."

Mais visiblement, c'est "normal" pour l'ensemble de la sphère médiatico-politique...
Si! Si! on en parle ! mais dans la
presse internationale
(hélas reservée aux abonnés).
On y apprend que les passagers du "Mavi Marmara" ont ouvert le feu sur les soldats israéliens etc.
(Dépêche AFP datée du 18 juillet à Istambul)
Hé hé, vous avez vu, on en parle déjà plus depuis un bon moment maintenant ! Bah alors, où qu'elle est la fameuse "commission d'enquête" ? Où qu'ils sont les journalistes si attachés à la "liberté de la presse" et à "l'information pour tous coûte que coûte" ?
Un officier de l'armée sioniste annule sa visite à Londres de peur d'être arrêté:
http://www.eutopic.lautre.net/coordination/spip.php?article5657
Shalit, Hamouri, Bernard-Henri Lévy et les intellectuels mercenaires
par Alain Gresh

[www.monde-diplomatique.fr]
Le 17 juin, 100.000 ultra-orthodoxes ont défilé dans les rues de Jérusalem pour protester contre un arrêt de la Cour Suprême interdisant la ségrégation entre ashkénazes et séfarades dans une école primaire religieuse de la colonie d'Immanuel en Cisjordanie. Un épisode navrant qui témoigne du néo-tribalisme qui mine la société israélienne.

[www.marianne2.fr]

Modif: J'ai oublié de dire que le mot "cosmopolite" est utilisé dans l'article...aïe, Marianne anti sémite ? On est pas dans le secret de son âme.
L'association France-Israël donne l'information suivante:
En Belgique, une plainte vient d'être déposée à l'encontre de 14 dirigeants israéliens, à la suite de l'opération "Plomb durci", conformément à la loi de compétence universelle:
http://www.france-israel.org/articles.ahd?idart=663

"Le dernier mot ne doit pas revenir à la force mais au droit" (UJPF):
http://www.ujfp.org/modules/news/article.php?storyid=764
La France, premier marchand d'armes en Europe pour l'état hébreu

En Grande Bretagne, les politiques ont davantage de courage

Evidemment, sous le deuxième lien, vous pourrez lire les commentaires, les anglais ne sont en bref que de dangereux antisémites. A la différence des français, qui eux, restent à peu près fréquentables, enfin, pas pour tout le monde, apparemment.

J'avais lu il y a quelques années, un petit livre très bien écrit, par Dominique Vidal, édité chez Agone, qui s'appelait "le mal être juif".

« De nombreux Français d’origine, de religion ou de culture juive éprouvent un malaise qui renforce repli identitaire et radicalisation. Cette dépression se nourrit de l’impasse au Proche-Orient (symbolisée par les terribles attentats-kamikazes) et de la multiplication d’actes antijuifs en France - même si les listes qui en recensent des “centaines” mélangent incendies de synagogues et… graffitis. Ces facteurs conjoncturels n’auraient pas un tel impact s’ils n’intervenaient sur fond de crise d’identité, structurelle celle-là. Sur ce désarroi mise une campagne de manipulation des esprits, conçue pour rattraper le terrain perdu par le gouvernement israélien dans l’opinion française : il s’agit d’aligner la “communauté” pour mieux peser sur les médias. Hélas, des intellectuels issus de la gauche jouent leur partition dans cette campagne inspirée par les “anti-terroristes” d’extrême droite… Cette dérive, qui ne sert ni le combat contre l’antisémitisme ni la paix au Proche-Orient, beaucoup de Juifs la rejettent. Parce qu’ils refusent de laisser les ultras - nationalistes comme orthodoxes - confisquer le judaïsme. Ce petit livre leur est dédié. » Voilà ce qui est écrit sur la couverture de ce livre.

Pourquoi avais-je acheté ce livre ? Parce que j'essaie toujours de comprendre. Je me dis, ce n'est pas possible qu'on puisse être ce peuple (encore que je ne crois pas à l'existence d'un "peuple" juif, comme Shlomo Sand) qui a vécu l'horreur, et qui est capable de faire exactement la même chose aux arabes.

Ce petit livre est vraiment très instructif, ainsi, page 101, on peut y admirer, en fac-similé, la prose des extrémistes juifs, sur certains sites internet, qui parlent en termes très élégants, de "L'immonde" (pour le Monde) et Fange 2 (pour France 2) et également de "France qui pue". Les palestiniens y sont qualifiés de "déchets", un peu comme ces graffitis que l'on trouvait il y a peu en Israël "Shoah pour les arabes"...

Moi, ça m'a fait froid dans le dos.

Un autre livre qui m'a beaucoup appris, c'est celui de Joseph Massad, "La persistance de la question palestinienne", paru chez La Fabrique.
L'auteur analyse les théories de Théodore Herzl, le fondateur du sionisme, et découvrir ce texte m'a vraiment stupéfiée. je m'attendais à tout, sauf à ça.

Herlzl avait adressé une lettre au pape de l'époque, où il proposait le baptême de masse pour les juifs d'Europe. Il écrivait par exemple que "les juifs français avaient en effet de gros nez difformes, des regards rusés et fuyants" !

Il voulait faire des juifs de vrais européens. Dans son roman "Altneuland", il décrit un "état qui constituerait la sentinelle avancée de l'occident contre la barbarie", une colonie de peuplement qui deviendrait "le lieu de transformation des juifs". Ainsi, pour lui les juifs ne seraient plus "rusés", "parasitiques", "efféminés", etc...

Selon Joseph Massad, pour devenir plus européen que les européens, le juif en Israël est donc devenu antisémite. Et dans les années 30, les médecins sionistes ont défendu des thèses que n'auraient pas renié les nazis, entre autres, la castration des malades mentaux.

Et aujourd'hui, ce que fait l'état d'Israël avec les palestiniens ne diffère pas beaucoup des pogromes du XIXème siècle.

Bref, je ne vais pas vous résumer ce livre, petit, mais dense, et vraiment passionnant, il donne beaucoup de sources. J'invite tout le monde à le lire.
Les procédures existent pour que le droit international soit appliqué. Ainsi, les juges français (et autres) ont compétence universelle pour juger des crimes commis dans les eaux internationales.
Dernièrement, le ministre Ehud Barak a annulé un voyage en France par crainte de dépot de plainte contre lui (communiqué officiel du Ministère des affaires étrangères d'Israël):

http://www.ism-france.org/news/article.php?id=13974&type=communique&lesujet=Poursuites%20judiciaires
Le prétendu allègement du blocus de Gaza laisse sceptique... ... L'art de l'effet d'annonce façon Israël...

Pendant ce temps, la colonisation continue allègrement à Jérusalem-est : Article du Figaro

Mais il y en a quand même qui osent déposer plainte contre Israël, et notamment l'ex ministre "de gauche", la meurtrière Tzipi Livni : Article du Monde
1- Lancement d'un nouveau satellite espion Ofek 9 par Israël (taper sur gogole "Ofek 9" pour ouvrir une multitude de liens sur le sujet) et appel au bombardement préventif (sic) de l'Iran:
http://www.romandie.com/infos/news2/100622200422.pdrk9ipu.asp

2- Description précise des projectiles "carbone/uranium appauvri", utlilisés lors de l'opération "Plomb durci", et de leur effet sur leurs victimes:
http://www.mecanopolis.org/?p=3944
Un "détail" qui en dit long ...!
La coopération militaire entre la France et Israël dure depuis de nombreuses années (il est très facile d'obtenir l'historique sur le net).
Un entrainement commun doit avoir lieu au cours de cette année 2010, en Israël et en France, pour partager le savoir-faire (sic) de chacun dans le domaine de la guérilla urbaine (comme au bon vieux temps de l'opération Condor en Amérique du Sud quand la France instruisait les escadrons de la mort).
Quand l'entrainement aura lieu sur le territoire français, l'accord de coopération prévoit une totale immunité pour les militaires israéliens. Pourquoi ? Par crainte de pousuites éventuelles pour crimes de guerre ou contre l'humanité.
Ils ont vraiment la conscience tranquille !

http://www.tribunalrussell-france.over-blog.org/article-la-cooperation-militaire-entre-la-france-et-israel-en-2010-aper-u-47356436.html
ce qui est trop fort c'est qu'un pays viol sans cesse le droit sans aucune conséquence et qu'un autre est sanctionné pour soupçon de volonté de violer un traité.... Le droit international ca doit être comme les promesses ca n'engage que ceux qui y croit
L'Histoire est en marche...

Pour les non anglophobes, vu qu'aucune presse française ne relaiera l'info : http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/report-u-s-israeli-warships-cross-suez-canal-toward-red-sea-1.297068
Pétition internationale, qui sera remise à l'ONU, pour une enquête sur l'attaque et la levée du blocus de Gaza:

https://secure.avaaz.org/fr/gaza_flotilla/?fp
Les territoires occupées de Cisjordanie effacés de la carte d'Israël sur le site du ministère du tourisme http://www.goisrael.com/Tourism_Eng/Tourist+Information/Discover+Israel/Maps+of+Israel.htm
pdf : http://www.goisrael.com/NR/rdonlyres/1EB6BDEA-AEB9-428D-AE39-2561A8D7FFA2/8631/MapOfIsrael.pdf
Pourtant les travaux de construction du mur de l'apartheid continus http://www.youtube.com/watch?v=NH5KAvkgoDE&feature=player_embedded.
@isa

je voulais vous féliciter, grace à vous j'ai compris à quel point la politique Israélienne était menaçante et haineuse et menaçait la stabilité du monde. Jusqu'ici j'étais plutôt anesthésié, je n'étais pas très sévère à l'égard du peuple Israélien, je me disais que nous aussi on subissait la politique de Sarkozy et qu'on était impuissant...Mais en vous voyant aussi active et en ouvrant réellement les yeux sur les horreurs perpétrées par Israel et son armée, je reprends un peu de mesure, je réalise qu'il n'y a vraiment rien de comparable entre la politique de Sarkozy et celle du gouvernement Israélien, les conséquences sont incomparables....entre le citoyen français qui subit.....et les gens comme vous qui relaient activement le discours de haine là aussi la comparaison devient ridicule. Nous avons une excuse, pas vous, vous êtes impardonnable, non seulement vous couvrez ces crimes mais vous les plébiscitez, vos messages sont autant d'appels à la haine
Franchement je ne soupçonnais pas l'existence de personnes comme vous, et ça me fait très peur. Je vois désormais le Peuple d'Israel sous un nouveau jour. Et si je devais revenir un jour sur ma décision de ne jamais faire usage d'une arme que gage que c'est pour combattre les fanatiques de votre espèce que je le ferai.
Si vous voulez aider Israel je crois sincèrement que vous feriez mieux de vous taire.
Quand le blocus médiatique de Gaza s'ajoute au blocus territorial:

http://www.voltairenet.org/article165758.html
connaissez-vous ceci?

Enfin une leçon de journalisme.
>
> http://www.youtube.com/watch?v=giVsCkY17ec
>
>
> Allez voir aussi ce que c'est "Pax Christi", l'organisation "humanitaire"
> qui organisa la flotille...
>
> Bonne lecture.
Très bien. So what ?

Je ne vois pas bien les éléments nouveaux dans votre "leçon de journalisme"...

Qu'il y ait des membres d'extrême-droite parmi les islamistes humanitaires, ça nous fait tous une belle jambe hein ? Et on le savait déjà largement.
Que peut-on en déduire de sérieux ? Qu'il était donc légitime d'aller tuer des innocents pour cette raison ?

Bon ben faut aller faire sauter la Knesset au prétexte que l'extrême-droite du Likoud et d'Yisrael Beiteinu y est majoritaire, c'est ça ?

C'est dingue cette façon de penser quand même...
Rien de très nouveau dans la vidéo proposée par bégonia.

Elle vient d'un groupe qui s'appelle "Comité Québec Israël", bref, c'est tout simplement de la propagande : les humanitaires étaient des terroristes, un air connu, que le gouvernement israélien nous ressert depuis dix jours, pour justifier un acte injustifiable.

Quand à Pax Christi, il s'agit d'une ONG catholique. Qui milite (entre autres) pour le désarmement nucléaire. D'ici à ce qu'Israël accuse les chrétiens, en plus des arabes, il n'y a pas loin...

Israël hurle après l'Iran, mais lui a déjà la bombe... Il avait d'ailleurs entamé des négociations pour en vendre à l'Afrique du sud du temps de l'apartheid... le lien ici

Mais il refuse de mettre en œuvre le traité de non prolifération.

Ce qui est très inquiétant, c'est la volonté affichée d'attaquer l'Iran. Ces gens sont fous. Des fous de guerre.
Oui, mais encore une fois, n'oublions pas que ce sont les USA qui en sous-main utilisent Israël pour faire pression militairement sur l'Iran...
Ah d'accord Gavroche et Prométhée, je n'avais point lu l'ensemble de vos oeuvres;
c'est ça qui est trop fort, on met sur le même plan les risques iranien et israélien face au nucléaire, ben voyons;
Ensuite, on repart sur le grand Satan et le Grand délire gauchiste;
bon, ben décidémment, ça ne c hangera jamais, et vous vous êtes même trouvés votre petite cachette bien peinars sur ce site;

Moi, ça me fait fro id dans le dos de lire une telle propagande..;

c'est ça qui est trop fort, on met sur le même plan les risques iranien et israélien face au nucléaire, ben voyons;


mais peut-être pourrez-vous nous expliquer la différence? j'en vois au moins une, Israel est expansionniste, pas l'Iran.
Vous devriez déjà faire un tour dans les deux pays, juste pour voir.
je crois déjà qu'il vaut vraim ent mieux être arabe en israël que femme en iran;


Maintenant, si vous pensez un truc pareil c'est que vous êtes irrécupérable et gravement intoxiqué par une réthorique judéophobe qu'on vous sert allègrement sur France-Palestine.

Lloin d'avoir disparu, la haine des Juifs est entrée dans un nouveau régime en se fixant sur Israël, cible d'une guerre médiatique de haute intensité.L'antisionisme radical, dont l'objectif est la destruction de l'Etat juif, représente à ce titre la dernière figure historique prise par la judéophobie. A ce titre, négatrice du droit à l'existence d'une nation, elle constitue l'une des principales formes contemporaines de racisme.
Pour comprendre comment s'est accomplie la mondialisation de cette nouvelle configuration antijuive, il faut disséquer le type de discours que je peux lire ici et ailleurs.

la nouvelle vision antijuive, qui consiste à "nazifi er" les "sionistes" en tant qu'"agresseurs" et à "judaïser" corrélativement les Palestiniens en tant que "victimes" , permet d'accuser les "sionistes" de "génocide".
Ce discours de propagande , plus d'un demi-siècle après la Shoah, renaît sous les habits neufs de l l'"antiracisme" et de l'"anticolionalisme" et, grâce aux média, se diffuse en recueillant l'assentiment d'individus parfois CONVAINCUS d'être étrangers à tout préjugé antijuif.
[quote=je crois déjà qu'il vaut vraiment mieux être arabe en Israël que femme en Iran]

et femme député arabe israëlienne?


et femme députée juive en Iran?
[www.monde-diplomatique.fr]

Précision, c'est d'après un article du NY Times, parce que bien sur le Monde diplo est un journal islamo fasciste et antisémite, c'est bien connu :-)
Israël c'est bien uniquement parce qu'on trouve pire ailleurs!

C'est effectivement avec des arguments de cette nature que l'humanité avance...


Mais non, vous avez raison de dire ça, c'est juste que lorsqu'on renvoie dos à dos ces deux pays, je trouve cela monstrueux.
Et Israël, je vous rappelle que c'est un pays en guerre, et que la guerre c'est toujours très très moche .
Il ne tient qu'à eux d'être en paix.
vvvvvvraiment pas;
D'abord, vos conditions à vous, monsieur JREM ne sont peut-être pas celles voulues par les israéliens, et ils sont très nombreux à vouloir la paix, croyez-moi. Ne serait-ce qu'égoïstement pour ne plus que leurs enfants fassent des années de service militaire et puissent tranquillement faire des études ou travailller.
Et juste, juste aussi, parce qu'à leurs frontières il n'y a ni la Suisse, ni le Luxembourg.dixit l'ambassadeur d 'Israël à Paris, mais indéniable;
Ils veulent tellement la paix que depuis une quinzaine d'années (i.e., depuis la mort de Rabin, assassiné par un extrémiste de droite israélien), ils élisent constamment des gouvernements qui promettent tous de ne surtout pas partager Jérusalem, dont ils se réservent la monopole, et encore moins d'arrêter la colonisation des territoires occupés. Et attention, je ne parle pas de quitter militairement les territoires occupés, mais uniquement de retirer les implantations civiles, ou du moins, de stopper leur extension, ainsi que l'oppression des populations palestiniennes qui en résulte. A l'origine, ces territoires devaient servir de monnaie d'échange dans l'optique d'une paix négociée avec les Palestiniens et les pays arabes alentours, pas à reconstituer le Grand Israël de la Bible. Mais, depuis une quinzaine d'années, non seulement la colonisation n'a pas été stoppée, mais en plus, elle a littéralement explosé. Et les démantèlements, parfois très médiatisés, de quelques malheureux avant-postes (qui sont généralement ré-installés 100 m plus loin, une fois les journalistes partis), ne sont que de la poudre aux yeux, des miettes accordées au grand frère américain lorsqu'il se montre trop incisif sur la question. Or, dans le même temps, la majorité des Israéliens refusent tout gel sérieux des implantations civiles au sein des territoires occupés, estimant que les Palestiniens doivent d'abord déposer les armes. En gros, ils réclament une capitulation pure et simple de la part des Palestiniens avant même de considérer, l'éventualité d'une négociation sur la question. Evidemment, avec une telle exigence, il n'y aura jamais de négociations réelles et toutes les discussions continueront de faire long feu. Les Palestiniens n'ont pas encore atteint ce point de désespoir. Et le Hamas, un mouvement largement favorisé par Israël, y veille tout particulièrement! Du coup, cela fait 15 ans que des gouvernements de coalition font de plus en plus la part belle à la droite dure, voir carrément à une extrême-droite fasciste, partisane d'une épuration ethnique en Israël et dans les territoires occupés.

Demander à Israël de geler la colonisation, je suis désolée, mais ce n'est certainement pas souhaiter son éradication! Demander à Israël de lever le blocus sur Gaza, lequel est totalement illégal, ce n'est pas souhaiter la disparition d'Israël. Demander à Israël de faire le premier pas, alors qu'il est la principale puissance militaire et seule puissance nucléaire de la région, ce n'est pas non plus souhaiter sa destruction. Et rappeler à Israël qu'il ne serait pas ce qu'il est sans le soutien économique, militaire et politique quasi-inconditionnel des USA et de l'Europe, je suis désolée, mais ce n'est pas non plus être anti-Israël!

Au contraire, je dirais que, paradoxalement, ceux qui défendent aveuglément la politique israélienne actuelle, gobant tout rond l'actuelle propagande grossière du gouvernement et de ses relais à l'étranger, sapent bien plus les chances de survie de ce pays que les Juifs et les non-Juifs qui la critiquent et demandent que des pressions diplomatiques soient exercées sur les dirigeants israéliens pour qu'ils remettent les pieds sur terre.
petit citron vert vous ne lisez pas bien les messages d'Isa, Israel ne colonise pas elle nous l'a dit !
Je suis au courant du fait que ces dernières années, nombre de Palestiniens ont effectivement vendu leurs propriétés à des Israéliens. Mais, c'est en général parce qu'ils ont décidé de quitter tout simplement la région et que cela leur permet de partir avec un petit pécule en poche. Malgré ces cas-là, il n'en reste pas moins qu'il s'agit bien d'implantation de colonies. Ou alors, il faudra que l'on me redonne la définition de colonie et colonisation!

petit citron vert vous ne lisez pas bien les messages d'Isa, Israel ne colonise pas elle nous l'a dit !


Fred Q,
j'ai dit exactement le contraire en ce qui concerne la colonisation, je peux aussi vous dire qu'on envoie dans des endroits improbables, par pure provocation israélienne, des ultra-religieux personne d'autres ne voulant y aller, eux étant persuadés qu'ils répondent ainsi à un devoir divin, et je te re fais une communauté loubavitch ou bien pire encore)s'implanter juste pour créer de nouveaux motifs de conflits.
Je rappelle toutefois en passant, que Gaza, ancienne colonie a été rendueaux Palestiniens, que de nombreux colons ont dû (comme toujours dans ces cas là) dégager avec pleurs et bagages, et que le résultat, ben c'est pas terrible.

de nombreux colons ont dû (comme toujours dans ces cas là) dégager avec pleurs et bagages.


est-ce que quelqu'un aurait un mouchoir s'il vous plait? Parce que un colon qui pleure avec une valise moi j'ai beaucoup de mal à résister. en tout cas on progresse si vous admettez enfin qu'Israël est un pays colonisateur.

Citation:de nombreux colons ont dû (comme toujours dans ces cas là) dégager avec pleurs et bagages. est-ce que quelqu'un aurait un mouchoir s'il vous plait? Parce que un colon qui pleure avec une valise moi j'ai beaucoup de mal à résister. en tout cas on progresse si vous admettez enfin qu'Israël est un pays colonisateur.

A Fred Q,
non, on progrssera pas, je vous laisserai à vos pleurs partiaux et j'irai avec mes amis israéliens continuer à manger les petits enfants palestiniens.

non, on progrssera pas, je vous laisserai à vos pleurs partiaux et j'irai avec mes amis israéliens continuer à manger les petits enfants palestiniens.


bien sur qu'on a progressé vous reconnaissez désormais qu' Israel est un état colonisateur. Personnellement ça me suffit amplement pour dire qu'il faut s'opposer à la politique de ce gouvernement Israélien et de tous les futurs gouvernement qui ne mettront pas fin à cette colonisation.
"En gros, ils réclament une capitulation pure et simple de la part des Palestiniens avant même de considérer, l'éventualité d'une négociation sur la question. Evidemment, avec une telle exigence, il n'y aura jamais de négociations réelles et toutes les discussions continueront de faire long feu. Les Palestiniens n'ont pas encore atteint ce point de désespoir. Et le Hamas, un mouvement largement favorisé par Israël, y veille tout particulièrement! Du coup, cela fait 15 ans que des gouvernements de coalition font de plus en plus la part belle à la droite dure, voir carrément à une extrême-droite fasciste, partisane d'une épuration ethnique en Israël et dans les territoires occupés.

...ceux qui défendent aveuglément la politique israélienne actuelle, gobant tout rond l'actuelle propagande grossière du gouvernement et de ses relais à l'étranger, sapent bien plus les chances de survie de ce pays que les Juifs et les non-Juifs qui la critiquent et demandent que des pressions diplomatiques soient exercées sur les dirigeants israéliens pour qu'ils remettent les pieds sur terre.
"

Je me permets d'appuyer sur votre commentaire , Petit Citron Vert , avec cet espoir que la raison sera plus forte que le besoin de guerre des hommes et des femmes de mauvaise volonté .
Je ne "gobe" rien, je réponds aux accusations, aussi redondantes et vieilles que moi, contre Israël qu'il y ait ce gouvernement ou un autre.
Cela a à voir uniquement avec l'éternel antisém, antisionisme. Point barre.

Heureusement que le taux de croissance économique israélien est de 3%, alors que la croissance est très haute depuis de nombreuses années, et que, puissance stratégique régionale, en tous cas encore considérée comme telle par Obama pour être le rempart contre le fou d'Iran;
Donc, malgré votre prisme fort réduit et vos "craintes" pour Israël, je pense pouvoir dire que ça va encore pas trop mal.
Les accusations contre Israël sont peut-être aussi vieilles que vous et redondantes, parce que la colonisation est apparemment aussi vieille que vous et que les gouvernements israéliens successifs ont toujours refusé de prendre ce problème à bras le corps. En fait, il y a une chose qu'ils craignent beaucoup plus encore que les Palestiniens: ce sont les mouvances extrémistes et religieuses orthodoxes, qui ont promis de prendre les armes contre leur gouvernement et leurs propres concitoyens s'ils devaient décider d'abandonner les colonies et rendre ces territoires aux Palestiniens. En d'autres termes, la timidité des gouvernements successifs vis-à-vis des colons vient essentiellement de la crainte de voir Israël disparaître, non pas sous les roquettes palestiniens ou les attentats-suicides, mais bien dans une guerre civile entre Juifs israéliens. Et ce risque est bien réel, puisque l'on voit qu'aujourd'hui ces mouvances ont réussi à noyauter absolument toutes les institutions étatiques israéliennes, y compris l'armée et la police.

Gaza n'a pas été rendu aux Palestiniens. Ce sont simplement les colonies qui ont été évacuées, parce que Sharon voyait bien qu'il devenait impossible d'assurer leur sécurité au milieu de plus d'1 million de Palestiniens, tout en assurant celle des colons en Cisjordanie. Il a donc décidé de sacrifier les implantations de Gaza au profit de celles, plus importantes en taille et démographie, en Cisjordanie, en promettant bien, crois d'bois - croix d'fer, si j'mens - j'vais en enfer, que plus aucune colonie ne serait jamais démantelée! Mais, Israël contrôle encore et toujours non seulement les accès à Gaza, mais aussi ses registres d'habitants et la monnaie qui a court dans cette enclave reste encore le Shekel. En matière de décolonisation, on a vu mieux. En fait, comme l'explique très bien Gidéon Levy (oui, un de ceux que vous accusez de dégueuler sur Israël, mais qui, en attendant, voit les choses comme elles le sont), plus de 40 ans de colonisation ont rendu Gaza dépendant d'Israël et ce n'est pas le simple retrait d'implantations civiles qui vont changer les choses du jour au lendemain...surtout quand le pays occupant garde encore le contrôle sur l'élément principal qui constitue une entité territoriale et politique, à savoir ses frontières et ses voies d'accès. De plus, depuis la prise de pouvoir du Hamas, Israël maintient un véritable siège de guerre contre cette ville, en faisant une véritable prison à ciel ouvert, et ce, avec la complicité volontaire des Egyptiens qui craignent comme la peste l'influence des Frères Musulmans, dont le Hamas est une émanation. Ainsi, pour prévenir quelques roquettes sur des villes qui étaient carrément des extensions des colonies à l'intérieur des frontières reconnues d'Israël, on trouve normal d'étrangler à petit feu plus d'un million de personnes et de faire crever des milliers de personnes, du fait de l'absence de soins médicaux, de nourriture, d'eau potable etc.

Du coup, on ne peut vraiment pas dire que l'occupation se soit terminée. Et encore moins qu'Israël a fait la moindre concession aux Palestiniens. D'autant moins que pendant qu'il transformait Gaza en prison à ciel ouvert, il continuait à construire un mur de séparation non pas sur le tracé des frontières reconnues à Israël en 1948, mais bien en essayant d'inclure autant que possible de territoires occupés après 1967, afin d'imposer un état de fait impossible à défaire ensuite sur le papier. De fait, Israël est une puissance colonisatrice et d'occupation, que cela vous plaise ou pas!

Alors non, les critiques ne pleuvent pas sur le gouvernement israélien quoiqu'il fasse ou quel que soit sa couleur politique, simplement parce qu'Israël serait le punching-bag des opinions publiques mondiales, forcément antisémites. Mais bien plutôt parce que depuis 20 ans, la plupart de ses actions, soi-disant dans le bon sens, n'ont été que de la cosmétique la plus cynique ou alors des retraits tactiques momentanés (retrait du sud-Liban en 2002, avant de lancer une guerre contre l'ensemble du pays, qui a eu un résultat exactement contraire à ce que le gouvernement israélien prétendait vouloir faire, c'est-à-dire, protéger Israël du Hezbollah.). Les gens ne sont pas complètement idiots non plus!

Mais, je peux vous assurer que si les Israéliens empoignent ce problème des colonies avec sérieux et bonne foi, et acceptent de s'asseoir à la table des négociations avec la partie adverse, donc l'AP ET le Hamas, ils auront le monde occidental (et probablement une partie du monde oriental aussi) derrière eux. Et les Palestiniens seront aussi tenus de rendre des compte sur la manière dont ils se comportent.

Lloin d'avoir disparu, la haine des Juifs est entrée dans un nouveau régime en se fixant sur Israël, cible d'une guerre médiatique de haute intensité.L'antisionisme radical, dont l'objectif est la destruction de l'Etat juif, représente à ce titre la dernière figure historique prise par la judéophobie. A ce titre, négatrice du droit à l'existence d'une nation, elle constitue l'une des principales formes contemporaines de racisme. Pour comprendre comment s'est accomplie la mondialisation de cette nouvelle configuration antijuive, il faut disséquer le type de discours que je peux lire ici et ailleurs. la nouvelle vision antijuive, qui consiste à "nazifi er" les "sionistes" en tant qu'"agresseurs" et à "judaïser" corrélativement les Palestiniens en tant que "victimes" , permet d'accuser les "sionistes" de "génocide". Ce discours de propagande , plus d'un demi-siècle après la Shoah, renaît sous les habits neufs de l l'"antiracisme" et de l'"anticolionalisme" et, grâce aux média, se diffuse en recueillant l'assentiment d'individus parfois CONVAINCUS d'être étrangers à tout préjugé antijuif.


C'est avec cette rhétorique-là (copié-collée de où?) que vous disqualifiez d'office toutes les critiques extérieures à l'encontre de la politique expansionniste d'Israël ?
Ben ouais .
Bin, c'est pas bien.

C'est une grille de lecture arbitraire et a priori, qui ne tient aucun compte des arguments. C'est à la fois insultant pour tous les non-juifs non-antisémites qui n'aiment pas la politique d'Israël, ET pour tous les Juifs ou Israéliens qui n'aiment pas la politique d'Israël. Les deux groupes peuvent avoir les mêmes arguments, la même sensibilité et la même opinion sur la question des frontières, mais vous opérez d'office une distiction radicale qui empêche un discours commun. En tirant un rideau entre les deux, non seulement vous caricaturez les critiques extérieures aux yeux des contestataires juifs ou israéliens ("ne les écoutez pas, même s'ils disent exactement la même chose que vous, ils le font purement par haine de le juif"), mais vous construisez une image homogène des Juifs et des Israéliens aux yeux des non-juifs en assimilant la critique de l'Etat d'Israél à l'antisémitisme ("la contestation de la politique d'Israël est une contestation des Juifs eux-mêmes, donc les Juifs et la politique d'Israël sont la même chose").

Vous re-créez vous-même la ségrégation juif/non-juif comme si elle signifiait quelque chose d'important et d'objectif dans ce contexte, et cela revient à employer vous-même la grille de l'antisémitisme que vous dénoncez (souvent à tort, à mon avis) chez les autres.

Réussissez-vous à considérer la question des colonies d'Israël en abstraction du judaïsme, c'est-à-dire en imaginant que les protagonistes soient catholiques et protestants, ou n'importe quoi de dissocié du problème de l'antisémitisme en général ? J'ai le sentiment, au vu des arguments échangés, que la plupart des critiques d'Israël garderaient le même point de vue si les étiquettes étaient mélangées (ou si Israël était musulman et la Palestine juive), alors que vous perdriez un moteur argumentatif important.

Je ne crée aucun distingo entre bons et mauvais juifs;
Je peux juste m'interroger sur des slomo Sand, gidéon lévy, rony brauman sur la façon dont ils déguelent leur pays; tout simplement, je me demande pourquoi ils continuent à vouloir vivre en israël s'ils détestent tellement ce pays. Ils devraient vivre avec leurs amis qui les prennent en caution pour leurs délires anti-sionistes.
Je ne les juge absolument pas en tant que juifs (je m'en tape) mais en tant qu'israélens ; Idem pour la députée israélienne dont on me parle plus haut.

A part ça, je suis tout à fait contre les colonisations ACTUELLES. Et contre tous ces fous religieuxjuifs extrémistes que, là, je peux compareux aux fous d'iran.

Je ne crée aucun distingo entre bons et mauvais juifs;

Vous faites un distingo entre juifs et non-juifs, et je pense que ce n'est pas le cas chez la plupart des critiques de la politique d'Israël, qui porteraient le même jugement quelle que soit la confession des protagonistes. Ce que je veux souligner, c'est le piège de votre a-priori sur "l'antisionisme antisémite", qui enferme les interocuteurs des deux côtés dans l'alternative d'un "de toute façon tout ce que les juifs font sera mauvais à leurs yeux" versus "de toute façon toute critique d'un gouvernement juif sera antisémite à ses yeux".

je me demande pourquoi ils continuent à vouloir vivre en israël s'ils détestent tellement ce pays.

"La France, tu l'aimes ou tu la quittes" ? C'est le mode de pensée des Bush et des Sarkozy. La critique extérieure est disqualifiée parce qu'extérieure (les étrangers nous détestent), la critique intérieure est repoussée à l'extérieur pour y être disqualifiée. Les gens en colère avec leur propre pays peuvent chercher à le changer au lieu de chercher à le fuir.

A part ça, je suis tout à fait contre les colonisations ACTUELLES.

Mais c'est que que l'actuel gouvernement israélien représente aux yeux des critiques extérieurs. Tout comme l'invasion de l'Iraq représentait le gouvernement américain aux yeux des mêmes "américanophobes" qui se sont réjouis de l'élection d'Obama, en n'attendant qu'un changement pour changer de discours sur les USA. Vous pouvez faire le parallèle avec la plupart des manifestations "contre Israël". Ce sont des manifestations contre ces colonisations et contre le gouvernement qui les accomplit. Le jour où un autre gouvernement prendra sa place, en se positionnant contre ces colonisations (ce qui peut nécessiter plus qu'un simple arrêt, ce qui rend la chose plus délicate), les regards et les activismes changeront.

Attribuer ces réactions à un antisémitisme viscéral (ou un antiaméricanisme jaloux, ou à une antifrance occulte, selon les sujets), c'est se déresponsabiliser de leur cause d'origine, et déligitimiser un questionnement sur les pratiques incriminées : "De toute façon, la critique porte sur notre gueule et non sur ce que nous faisons, donc autant continuer..."
Isa, est-ce que tu connais Yoav Shamir ? C'est un Israélien juif amoureux de son pays. Et c'est au nom de cet amour-là qu'il veut justement poser les vraies questions sur le sionisme, le disséquer, et en extirper tous les éléments de propagande ultra-nationaliste qui le façonne depuis Ben Gourion et consorts.
Shlomo Sand fait exactement la même chose d'ailleurs. Le premier est documentariste quand le second est historien, ce sont les seules différences, mais ce qui les anime, c'est leur patriotisme profond et indiscutable ! Sinon, ils ne vivraient pas en Israël et auraient fait comme la majorité des Juifs dans le monde : rester dans leur vrai pays d'origine, là où ils ont leurs valeurs, leur amis et leurs familles, leurs repères culturels, leurs racines quoi...

Je te conseille donc vivement de regarder le dernier reportage de Shamir intitulé Defamation (cliquez pour le site officiel du film).
Visionnage intégral : ICI

Et n'oublie pas Isa où mène l'ultra-nationalisme exacerbé. Il fait naître des "petits moustachus"...


Désolée, même cliquer, je ne peux pas. S'il trouve Ben Gourion ultra-nationaliste, je me demande encore ce qu'il fiche dans ce pays.
Quant à Shlomo , j'ai lu quelques passages de son machin sur internet, je ne suis absolument pas d'accord avec ce qu'il écrit pour mieux justifier le genre d'écrits que je trouve ici;
il est évident que je ne donne pas un sou pour ce genre d'ouvrages.
En revanche, encore une fois, les films des gens qui se posent des questions comme"Valse avec Bachir" qui montre à quel point toute guerre est dégueulasse, comme l'armée israélienne a laissé faire par les miliciens libanais le massacre de Chabra , le film "les citronniers" qui montre que seules les femmes peuvent comprendre la souffrance dans les deux camps, la force des israéliens par rapport à la faiblesse des palestiniens , ça, ça me parle.

Mais je maintiens que les Palestiniens sont utilisés par tous les anti-sionistes pour faire valoir une idéologie fort nauséabonde.
Tu vois, tu es malhonnête intellectuellement puisque que tu refuses de comprendre les autres sons de cloche ! C'est déprimant, d'autant plus que Shamir ne porte aucun jugement direct sur Ben Gourion. C'est moi qui le fais, pas lui...

Et arrête de vouloir virer des Israéliens de chez eux juste parce qu'ils ne sont pas d'extrême-droite comme toi ! Tu as la nationalité israélienne pour te permettre ce genre de propos au moins ?

Et tu peux nous expliquer ce qu'est, je cite ton dernier commentaire, "la force des israéliens par rapport à la faiblesse des palestiniens" ???
Parce qu'encore une fois, tu frises les propos racistes, comme d'habitude...

Soit je m'exprime très mal, ce qui est fort possible, soit vous avez un sérieux problème, prométhée.
Je parlais justement de la force des israéliens sur les palestiniens, montrée dans le film, qui empêchait une pauvre femme palestinienne de rester sur sa ferme, parce qu'un général israélien avait décidé de s'installer justement là;
vous devez pas avoir vu le film, vous, en revanche le point godwin est allègrement franchi par vous;
Si je ne vous suis pas, je suis d'extrême-droite et autres joyeusetés.

Quant à Shlomo , j'ai lu quelques passages de son machin sur internet, je ne suis absolument pas d'accord avec ce qu'il écrit pour mieux justifier le genre d'écrits que je trouve ici;

il est évident que je ne donne pas un sou pour ce genre d'ouvrages.

Shlomo Sand n'écrit pas pour justifier quoi que ce soit ; il fait son boulot d'historien.
Mais sur quoi précisément vous n'êtes pas d'accord avec ce qu'il dit ? Argumentez un peu, parce que là, j'ai l'impression que c'est juste une pétition de principe, du genre "tout ce qui est vaguement susceptible d'être utilisé par ceux qui s'opposent à la politique actuelle du gouvernement israélien doit être critiqué comme ferment antisémite". Ce qui est d'un rare imbécilité.
Quels sont donc vos désaccords avec les études de Shlomo Sand, d'un point de vue purement historique ?
le dernier reportage de Shamir intitulé Defamation (cliquez pour le site officiel du film). Visionnage intégral : ICI

J'ai failli bloquer à la première image (un logo assez imbécile, mais uniquement dû aux francophones qui ont mis le documentaire en ligne). Le film lui-même est vraiment brilliant, chaque minute est étonnante. Donc je remercie du lien, au nom de tous les lecteurs auxquels le post ne s'adressait pas vraiment mais qui ont cliqué quand même.
J'ai eu exactement la même réaction en voyant ce logo un peu douteux. Mais je salue ta curiosité pour avoir continué à regarder !

Pour tout dire, j'ai failli à deux autres reprises arrêter de regarder le documentaire pour les propos assez douteux également de son ami (dans la voiture) et de sa grand-mère lorsqu'il l'interview chez elle. C'est uniquement parce qu'il s'agissait d'Israéliens juifs que j'ai continué mon visionnage. Et je ne le regrette pas du tout !!!
Pas étonnant qu'il ait été tant primé ce film (cf. le site officiel)...
Isa, en gros, vous estimez que ceux qui ne se rangent pas en silence derrière la majorité de leurs concitoyens et les dirigeants élus, doivent quitter leur pays? Et le débat démocratique, vous en faîtes quoi? Au cas où, la démocratie, ce n'est pas uniquement l'expression de la majorité! C'est aussi la possibilité pour les minorités de s'exprimer sur un pied d'égalité avec la majorité, et le droit au même respect! Critiquer son pays, lorsque l'on voit qu'il part totalement à la dérive, et pire, dans une dérive encouragée par le vote démocratique, ce n'est pas juste un droit démocratique, c'est même un devoir patriotique! Vous connaissez l'expression "Qui aime bien, châtie bien?" Et bien, c'est exactement ce que font les Shlomo Sand, Gidéon Lévy ou Rony Brauman, ainsi que les JStreet, Arshav Shalom, JCall, etc..., qui loin de "dégueuler" sur leurs pays comme vous dîtes, tentent au contraire d'alerter l'opinion publique sur ses dysfonctionnements profonds! Ceux qui traînent Israël dans la boue, sont plutôt ceux qui s'amusent à relayer bêtement et aveuglément la propagande, d'ailleurs de plus en plus outrancière et grossière, du gouvernement israélien, donnant ainsi l'image d'un pays et d'une population d'une arrogance et d'un cynisme absolu. Du même coup, ces gens-là contribuent directement à alimenter le nouvel antisémitisme pro-palestinien à la mode dans certains milieux d'extrême-gauche.
A Isa :

Lloin d'avoir disparu, la haine des Juifs est entrée dans un nouveau régime en se fixant sur Israël, cible d'une guerre médiatique de haute intensité.L'antisionisme radical, dont l'objectif est la destruction de l'Etat juif, représente à ce titre la dernière figure historique prise par la judéophobie. A ce titre, négatrice du droit à l'existence d'une nation, elle constitue l'une des principales formes contemporaines de racisme.
Pour comprendre comment s'est accomplie la mondialisation de cette nouvelle configuration antijuive, il faut disséquer le type de discours que je peux lire ici et ailleurs.

la nouvelle vision antijuive, qui consiste à "nazifi er" les "sionistes" en tant qu'"agresseurs" et à "judaïser" corrélativement les Palestiniens en tant que "victimes" , permet d'accuser les "sionistes" de "génocide".
Ce discours de propagande , plus d'un demi-siècle après la Shoah, renaît sous les habits neufs de l l'"antiracisme" et de l'"anticolionalisme" et, grâce aux média, se diffuse en recueillant l'assentiment d'individus parfois CONVAINCUS d'être étrangers à tout préjugé antijuif.


Vous êtes douée pour le copier-coller, mais vos sources sont toujours les mêmes...

Pierre André Taguieff La nouvelle propagande anti-juive...

L'avez-vous lu au moins ?
Je ne me suis absolument pas cachée pour le citer; Comme il s'agit de la présentation du livre, je suppose que ce n'est pas l'auteur qui l'a écrit, je ne pouvais donc le sourcer;

Si cela vous intéresse, je suis en train de le lire. au milieu d'autres choses, parce que je le lis thème par thème, dans la mesure où il est extrêmement sourcé, appelle à de nombreuses références et ...est angoissant par rapport à la vérité qu'il démontre;
Et vous, l'avez-vous lu?

angoissant par rapport à la vérité qu'il démontre

Tu m'étonnes. Je peux vous citer d'autres ouvrages très intéressants, sur l'invasion rampante des extra-terrestres, sur la mainmise des sages de sion, sur le contrôle des universités américaine par les communistes, sur la conspiration gauchiste contre toutes les libertés civiles, sur le culte du diable croissant dans les jeux de rôle et les médias, sur l'imminente inversion des pôles, et sur la corruption délibérée de la race blanche. Ils sont vachement angoissants par rapport à la vérité qu'ils démontrent. Vous allez adorer...

Vous devriez respirer un peu. Le monde n'est pas constitué de mangeurs de juifs. "Juif" n'est pas une catégorie pertinente pour autant de gens que vous ne le pensez. Elle n'est généralement pas aussi pertinente pour un non-juif que pour un juif qui en ferait un élément central de son identité. Décentrez-vous un peu. La représentation du monde que vous vous construisez est très malsaine, et va vous pourrir la vie plus que la réalité.


Et votre ami juif, il va bien ?
C'est-à-dire ?
Vous en avez bien UN, non?
Mais quelle réponse serait pertinente, "aller bien" dans quel sens ? Vous voulez que je leur téléphone pour leur demander s'ils vont bien aujourd'hui ? Ou vous vouliez une information précise sur ce que je sais de leur vie, sous un angle en particulier ?

Je préfèrerais que vous en veniez au point plutôt que de dialoguer sur le mode inutile, fatigant (et malpratique sur un forum) de la petite joute verbale menton en avant.
Je ne PEUX avoir d'amis juifs ( dans le sens religieux, berk )! je hais les croyants, ( comme les militaires et les flics )
je n'adresse pas la parole dans ma famille à un croyant !
je refuse leurs invitations !
je ne respecte pas les croyants !
c'est un chouia primaire mais clair !
merde alors;-)))))
une synthèse.....
gamma
Oui bein soignez-vous. Si c'est un chouia primaire, c'est que c'est un chouia très con. La croyance est un gadget à différents niveaux : le mot lui-même ne veut rien dire de très précis (il y a "croire", croire" ET "croire", même pour un "croyant"). Ensuite, la croyance elle-même ne dit absolument rien de la sensibilité ou de l'idéologie du croyant : il y a des croyants qui haïssent les flics et les militaires comme des croyants qui les vénèrent, des cathos qui boivent les paroles du pape comme des cathos qui le conchient, des musulmans conservateurs sexistes et des musulmans progressistes féministes -voire même d'autres combinaisons-, bref, les bondieuseries sont de vulgaires habillages supplémentaires par-dessus des gens aux valeurs et respectabilités aussi diverses que chez les athées, et ayant hérité ces valeurs de la même manière. Refuser le respect à un croyant, c'est comme rejeter un discours sans regard pour son contenu sur la base seule de son langage.

Sans compter que le "sens religieux" ne pèse effectivement pas très lourd, dans la judéité. Vous pourriez tout aussi bien être méprisé d'office par un athée qui "d'abord" ne peut avoir d'amis chrétiens, "ensuite" dans le sens religieux. C'est-à-dire dont le réflexe premier serait la représentation religieuse (réflexe assez important pour placer son commentaire), avec ensuite une nuance au cas où (à votre charge d'afficher les papiers nécessaires pour sortir de la catégorie à laquelle vous appartenez par défaut).

Bref, ces positions m'agacent. Il n'y a que les athées hystériques dopés au frisson de la haine-en-paquets pour prendre la religion autant au sérieux. Même les croyants (qui prétendent la prendre au sérieux) ne le font pas aussi souvent.
Ho, le mec super intello qui décortique une opinion de sa suprême hauteur !
Pas à dire, tu écris mieux que moi ( facile)
Tu n'as pas d'hémorroïdes ?
gamma
J'aime bien arrêt sur images, c'est plein de gens que je connais pas bien mais qui se soucient de la santé de mes amis et de mon postérieur. C'est chaleureux.
Tu apprendras à me connaître ;-)
gamma
Isa c'est la meilleure militante du Hamas que j'ai jamais vu elle parle avec un pacifiste attendri par le sort des enfants palestiniens et au bout de seulement quelques jours elle le transforme en opposant résolu à la politique du gouvernement Israélien.

Isa c'est la meilleure militante du Hamas que j'ai jamais vu elle parle avec un pacifiste attendri par le sort des enfants palestiniens et au bout de seulement quelques jours elle le transforme en opposant résolu à la politique du gouvernement Israélien.


On vous a pas dit?
Les israéliens (les pas gentils, pas Shlomo Sand, pas Gidéon lévy), eh ben, je vous assure, mame Michu elle me l'a dit, eh ben, y mangent les petits enfants palestiniens tout crus, et même, chut hein, ils revendent leurs organes qui sont pas trop bons à la digestion pour se faire du pognon;
Bonjour,

Vous savez Isa, je vous ai parfois soupçonné d'être un antisémite forcené qui ne chercherait qu'à offusquer vos contradicteurs et empêcher tout débat en présentant la propagande de l'état d'Israël jusqu'à la caricature. C'est une poussée à la limite qui rend assez plaisante vos interventions. On y trouve à peu près toutes les méthodes pour ne pas avoir à rendre de compte sur ce que l'on écrit.

Une mention spécial à la réponse faite sur les armes nucléaires qui laisserait entendre que comme il est vaut mieux être arabe en Israël que femme en Iran les Iraniens serait plus à même de lancer la bombe sur la tronche du voisin. Il n'y a évidemment aucun rapport et c'est pour cela qu'elle me plait celle-ci. Elle n'a même pas besoin d'éléments extérieurs pour la contrarier, elle prête à sourire d'elle-même.

Dans les faits c'est beaucoup moins drôle bien sûr. C'est même très inquiétant parce que la bombe atomique c'est de la dissuasion normalement. Elle ne peut donc être utilisée que s'il y a un risque réel de destruction de l'état qui la possède (je reconnais que ce n'était pas le cas des deux premières mais elle était encore considéré comme une arme de guerre). Or dans ce contexte tout dépend de la perception de ce risque de destruction. Et force est de constater que votre discours semble établir le fait que vous avez une conception très large des ennemis près à vouloir détruire l'état d'Israël puisque vous considérez vos interlocuteurs du forum comme en faisant partie. A force de vouloir se voir entouré d'ennemis on finit par se retrouver seul, et quand on est seul, on est foutu. Et quand on est foutu, on balance la bombe parce qu'il n'y a plus de survie possible.
C'est pour cela que les moulinets de l'Iran pour obtenir la bombe ne m'effraie pas outre-mesure même si pour d'autres raisons qui dépendent de la non-prolifération il serait plus sage qu'un membre du conseil de sécurité garantisse la sécurité de l'Iran afin que cet état ne ressente pas le besoin impérieux de disposer du nucléaire militaire. D'ailleurs si j'étais un dirigeant Iranien je me dépêcherait d'essayer de l'avoir afin d'échapper au sort de l'Irak, mort de ne pas l'avoir possédée.

Tout cela pour dire que vous présentez les caractéristiques du fanatisme. Aveuglement à la réalité, discours en boucle émaillé de citations de propagande, refus des arguments extérieurs d'où qu'ils viennent, disqualification des contradicteurs sur leur nature présumée, esquive par l'outrance dans les propos lorsque vous êtes acculée par un appel à la raison.

Je n'arrive quand même pas à me persuader de votre sérieux. C'est trop gros.

"Pose ton téléphone chérie et prend plutôt le GPS pour me dire où l'on va"
"Attend, je bouscule du bobo @sien sur internet, laisse moi prendre mon pied"
"ça t'amuse plus de poster des citations de Marx sur le forum du figaro ?"
"Ah non, nous sommes jeudi aujourd'hui, demain je suis villepiniste sur le site des jeunes UMP"
très jolie synthèse, au départ j'attendais une vraie argumentation d'Isa sur le nucléaire. Peut-être viendra-t-elle en réaction à votre message.
Je n'arrive quand même pas à me persuader de votre sérieux. C'est trop gros. Idem pour moi.
je me demande comment on peut tomber dans des pièges aussi grossiers. Dans le genre je m'arrange pour construire un complot imaginaire et mettre tout le monde dans le même sac c'est assez énorme. Faut être aveugle pour pas voir l'enfumage....
isa, j'estime que votre copier coller ne répond pas du tout à la question, ce qui me permet de ne pas avoir à le commenter, et de vous reposer la question, c'est quoi la différence du pojnt de vue du risque nucléaire entre L'Iran et Israel?
essayez de ne pas répondre un truc qui n'a rien à voir avec la question nucléaire, comme par exemple des questions purement intérieures.

isa, j'estime que votre copier coller ne répond pas du tout à la question, ce qui me permet de ne pas avoir à le commenter, et de vous reposer la question, c'est quoi la différence du pojnt de vue du risque nucléaire entre L'Iran et Israel? essayez de ne pas répondre un truc qui n'a rien à voir avec la question nucléaire, comme par exemple des questions purement intérieures.


Et je pense qu'à trop fréquenter info Palestine.net, le nombre de vos neurones est en forte baisse.
Y a bien que sur ce genre de machin qu'on a pu vous faire un tel bourrage de crâne.
excusez-moi, j'estime que votre question est si stupide et ordurière qu' elle ne mérite bien sûr d'autre réponse que celle que j'ai fait précédemment, qui montre pourquoi vous osez même la poser.
votre racisme et votre haine à l'égard du peuple iranien est scandaleuse, pourquoi ne comparerait-on pas les deux? ils ne sont pas humains les iraniens? Moi je suis stupide mais vous, vous êtes dangereuses, faut pas s'étonner s'il y a une troisième guerre mondiale avec des fanatiques comme vous, retournez à vos lectures débiles et arrêtez de déverser votre haine, et vos messages insultants, c'est vous l'ordure votre vision des choses est primaire , binaire et morbide. Face à des fanatiques comme vous on comprend pourquoi certains en sont réduits à se faire exploser dans le tas.
Fredo, ne t'énerve pas, c'est complètement inutile. J'ai naïvement cru qu'on pouvait dialoguer, on ne peut pas.
Tout ce qu'on peut dire à Isa ne change rien à sa manière de voir les choses. Comme dit plus haut par IT, le monde d'Isa est constitué par les juifs, et les autres, les méchants, qui veulent tuer les juifs. Pas beaucoup de nuances, et effectivement un drôle d'univers. C'est triste pour elle, et je le regrette, mais on n'y peut rien. Elle seule pourra, peut être, évoluer.
j'ai pas aimé "stupide" et "ordurière", c'est bien parce que le dialogue est impossible qu'on peut s'offrir le luxe finalement de s'énerver.

Fredo, ne t'énerve pas, c'est complètement inutile. J'ai naïvement cru qu'on pouvait dialoguer, on ne peut pas. Tout ce qu'on peut dire à Isa ne change rien à sa manière de voir les choses. Comme dit plus haut par IT, le monde d'Isa est constitué par les juifs, et les autres, les méchants, qui veulent tuer les juifs. Pas beaucoup de nuances, et effectivement un drôle d'univers. C'est triste pour elle, et je le regrette, mais on n'y peut rien. Elle seule pourra, peut être, évoluer.


J'ai naïvement cru qu'on pouvait discuter avec vous.
Mais dans votre monde si binaire, où vous avez toujours raison et où, systèmatiquement ceux qui ne sont pas d'accord avec vous devraient "évoluer" vers vos idées, pas essayer de vous approcher en tant qu'être humein, non, en tant qu'idéologue indécrottable, il n'y a qu'une solution, essayer de connaître le reste du monde.
Dialoguer avec des gens qui ne pensent pas comme vous en n'essayant pas de leur faire fermer leur bouche, mais en essayant quelquefois de vous eloigner de votre idéologie froide et définitive;

Vous disputez-vous avec ceux que vous aimez parce que vous détestez certaines de leurs idées que vous jugeriez ultra exagérées?
Moi, oui; Je ne supporte aucun mouvement juif, je m'en fous? je défends Israël contre des dingues qui trouvent que ce petit pa ys n'est pas mis en danger par une haine existant depuis la nuit des temps contre les gens qui y vivent.
Ce n'est pas le gouvernement iranien qui veut rayer israë l de la carte, je l'invente celle-là,
Quand vous me dites, Gavroche, qu'aucun d'entre vous ne souhaite la disparition de ce pays, et qu'en même temps un de vos potes de ce forum renvoie dos à dos Iran et Israël et que c'est moi que vous trouvez "intransigeant", je ne vois pas où la discussion est possible; je vous trouve bien hypocrite sur ce coup-là, d'ailleurs.
vous en faites pas, j'ai de nouveau annulé mon abonnement, et il ne me reste que peu de temps pour tenter de vous faire entendre une autre voix que celle de vos Maîtres;

un de vos potes de ce forum renvoie dos à dos Iran et Israël

apprenez à lire et arrêtez d'insulter tout le monde.

Moi? j'adore les iraniens qui n'ont d'ailleurs pas élu ce taré d'Ama. et qu'on fiche en prison pour cela.
ce peuple persan est un merveilleux peuple et le pouvoir de ce peuple a été confisqué par le Shah avec l'aide des américains , puis par les ultra-dingues d'ayatollahs.

Ou vous êtes légèrement débile, ou vous faites exprès de ne pas comprendre.
Je ne confonds pas le gouvernement dictatorial d'un pays et la population écrasée, soumise de ce type de pays .
Je ne confonds pas dictature et démocratie, pas encore.

Ou vous êtes légèrement débile, ou vous faites exprès de ne pas comprendre.

vous êtes une hystérique minable (sympa le jeu des insultes) et vous nous saoulez.
Vous êtes un psychorigi.
J'écoute un ami sur france 3
ca vole plus haut que vos idioties insultantes.de
[quote=isa]


Je ne peux parler qu'en mon nom, mais c'est à peu près tout ce que je trouve supportable dans vos diatribes. D'ailleurs ça fait un bail que je ne lis plus au delà.


Alors faut pas me répondre, mais votre desperoir m e touche.
Je ne confonds pas le gouvernement dictatorial d'un pays et la population écrasée, soumise de ce type de pays .

C'est rigolo.
Vous distinguez le gouvernement de la population dans le cas de l'Iran. Mais quand quelqu'un critique ici la politique du gouvernement israélien, vous concluez qu'il s'attaque à la population juive (opérant deux réductions : gouvernement = population et population = population juive).

Pourriez-vous avoir l'obligeance de répondre à ma question de dessus (vous avez dû la louper, ce forum est assez peu pratique) : que reprochez-vous précisément à Shlomo Sand en tant qu'historien ? Parce que si vous n'avez lu de lui que des extraits sur un site, vous n'êtes pas en mesure de vous prononcer légitimement sur la qualité et la fiabilité de ses analyses.

Et puis, tant qu'on y est, je vais expliquer ce que je comprends de la question de Fred :
- Israël est en guerre et détient des armes nucléaires sans avoir pour projet de réduire ce stock d'armes. On peut donc légitimement penser qu'un gouvernement israélien puisse sérieusement envisager de les utiliser dans un avenir proche, si la logique d'escalade se poursuit comme ça en a l'air (c'est un risque, pas une nécessité).
- l'Iran n'a pas encore d'armes nucléaires et n'est pas en mesure d'en avoir dans un futur proche.
Question simple : aujourd'hui et dans un futur proche, quel est l'État qui présente le plus de risque réel ? N'oublions pas que, quel que soit l'État qui lâche le premier une bombe, ce sera encore et toujours des populations civiles qui en paieront le prix. Malgré les prouesses technologiques, on n'a pas encore créé une bombe nucléaire chirurgicale et sélective. Donc question simple de Fred : "c'est quoi la différence du point de vue du risque nucléaire entre L'Iran et Israel?".
(Et mes excuses à Fred si je mésinterprète son propos ; je prends de ces libertés parfois... ;o>).


C e renvoie dos à dos est proprement insupportable.
Le fou d'Iran est devenu le principal acteur de la propagande antisioniste radicale (ce qui n'est pas pour vous attrister, si j'ai bien compris), qu'il a jumelée avec une théorie négationniste.
Le é6 octobre 2005 devant 4000 "étudiants" réunis en congrès à Téhéran sur le thème "Le monde sans le sionisme" (vous en étiez?), le Dingue lançait un appel à la destruction totale d'Israël;
Il ne suivait en cela que Khomeiny qui avait ordonné que le régime qui occupe Al-Qods soit rayé de la surface de la terre.

Et ça continue encore et toujours, et vous croyez avoir (rhho) peut-être osé interprété Fred B?
Pov chéri, vous en faites pas, vous êtes sur la même longueur d'onde, sans problème.
Celle de vos potes ayathollesques.
Vous savez lire ?

Je n'ai pas une seule fois parlé du gouvernement iranien, vous ne savez donc pas mon opinion sur ceux qui dirigent l'Iran. Je n'ai rien dit non plus sur le sionisme. Qu'est-ce qui vous permet d'adopter cette posture agressive et hautaine, de comprendre des messages postés ici autre chose que ce qu'ils disent clairement ? Arrêtez donc votre délire de persécution et vos insinuations insultantes : personne ici ne veut la mort d'aucun juif ; mais ça vous gêne donc tant qu'on souhaite qu'il n'y ait pas de morts non plus du côté palestinien ? Ils ont voté pour le Hamas, ils doivent en payer le prix selon vous ? Moi aussi je peux faire dans l'interprétation abusive...

On parle du risque nucléaire, pas de l'organisation politique de l'État ; c'est un risque bien réel dans un cas et hypothétique dans l'autre. Vous réfléchissez dans un monde hypothétique où l'Iran aurait déjà des armes nucléaires et où Israël ne ferait jamais usage des armes nucléaires qu'il possède. Qu'est-ce que vous en savez ? L'armée israélienne a déjà prouvé qu'elle était prête à utiliser des moyens disproportionnés dans la guerre qu'elle mène. Je dirais d'ailleurs la même chose de tous les États qui possèdent des armes nucléaires.

Par ailleurs, le risque nucléaire ne réside pas seulement dans l'usage d'armes nucléaires, il est dans la possession même d'armes nucléaires (et tous les États qui en possèdent sont dans le même panier) : cette possession oblige, dans un contexte donc le caractère conflictuel est radicalisé par l'existence même de ces armes chez certains et pas les autres, les États qui ne possèdent pas cette technologie à chercher à l'acquérir. Si vous ne voyez pas ce risque...

Enfin, je remarque que vous avez encore omis de répondre à ma question de fond : que reprochez-vous précisément à Shlomo Sand en tant qu'historien ? A-t-il falsifié des sources ? A-t-il ignoré sciemment des informations dans son étude historique ?

Et moi je vous dis:
1)que n'ayant pas lu votre shlomo (seulement quelques extraits que je me suis empressée d'oublier parce qu'ils relevaient d'un type d'idéologie soi-disant historique qui ne m'intéresse absolument pas, mais qui en revanche passionnent les antisionistes"""), je ne risque pas de vous en parler.Mais allez-y , présentez nous ces "thèses", je vous prie.
2)QUE LE SIMPLE FAiT DE ME POSER VOTRE PU QUESTION SUR LE NUCLEAIRE C OMPARE est gerbant.
J'y ai répondu 36 fois à votre question, si ma réponse est très loin de correspondre à vos cases idéologiques, je n'y peux rien;
et quelque soit la réponse que je pourrais faire, elle n'arriverait pas à la cheville de l'agressivité de la question.
La question vous paraîtrait-elle moins agressive si on mettait "France" ou "États-Unis" à la place de "Israël" ? Je le ferai volontiers (et je pense que Fred le ferait aussi, mais je ne vais pas parler à sa place). Tous ceux qui possèdent des armes de cette amplitude destructrice (et n'oublions pas les autres types d'armes chimiques et bactériologiques) sont à mettre dans le même sac. Ceux qui ne les possèdent pas sont crétins de vouloir les avoir, mais stratégiquement, face à d'autres crétins qui l'ont et menacent de s'en servir, ça se comprend -quoique ça se condamne. Vous ne pensez pas que dans le gouvernement israélien il y a des cinglés du même acabit que les cinglés d'ailleurs ?

NB : ce n'est pas "mon" Shlomo. J'ai trouvé sa perspective intéressante, non parce qu'elle est antisioniste, mais parce qu'elle est historique. Ce qui ne veut pas dire qu'il a raison sur tout (tout se discute), mais que d'autres devraient adopter la même démarche, une démarche critique et humaniste. Il fait à la mythologie nationale israélienne ce que des gens comme Suzanne Citron on fait à la mythologie nationale française. C'est un travail sain ; et c'est parce que vous ne l'avez pas lu que vous vous permettez de dénigrer sa démarche sans savoir de quoi il parle ?

La question vous paraîtrait-elle moins agressive si on mettait "France" ou "États-Unis" à la place de "Israël" ? Je le ferai volontiers (et je pense que Fred le ferait aussi, mais je ne vais pas parler à sa place).


je confirme merci d'avoir pris le relais.


400 000 Ouzbeks déplcés, 100 000 derrière des barbelés en Ouzbekistan.
Un site de décryptage des média ne s'intéresse pas au fait que quasi personne n'en parle?
Ou je n'aurais pas vu?
je te cause pas à toi, je parle au cucurbitacée.
Je ne sais pas Fred si c'est oppourtun de continuer l'ironie ici. Faut arrêter. Tu fais comme tu veux mais à quoi bon ?

De fait je suis d'accord avec Petit Citron Vert et Potiron qui apportent une analyse objective, parce que sans passion.

Isa
Finalement on ne sait pas ce vous voulez vraiment, vous faites intervenir vos propres émotions, passions dans le débat, ce qu'il faut éviter de faire, dans un débat serein. Je sais bien la difficulté de le faire, si vous n'en être pas capable, >>Je le dis sans agressivité, il vaut mieux passer à autre chose comme vous le suggérez plus haut au sujet de l'Ouzbékistan. Ou même arrêter le débat, en attendant que ces conflits ethniques que personnellement je ne connais pas, à part les infos que j'ai vu comme vous peut-être sur Euronews. C'est un sujet qui tournerait encore au vinaigre, sans en connaitre les tenants et les aboutissants. Je déplore tous ces conflits qui éclatent un peu partout, on dirait que le monde devient fou, et ça me fait peur.

Se disputer sur les forums d'@si à propos de tous les conflits du monde, n'apportera la paix nulle part. Normalement c'est un endroit pour discuter des choses calmement, apprendre des autres ce qu'ils peuvent nous apporter de ce qu'on ne maîtrise par forcément au point de vue de la connaissance. Puisque ce n'est pas nous sur un forum qui allons changer le monde. Il y a d'autres moyens de passer sa colère.

Sur d'autres fils Isa qui a priori ne déchainent pas les passions vous agressez qui un journaliste, qui un @sinaute. Est-ce que vous allez mieux après ? J'en doute. Je ne sais pas quoi vous dire d'autre. Je suis à sec.

De fait je suis d'accord avec Petit Citron Vert et Potiron qui apportent une analyse objective, parce que sans passion.


on va voir combien de temps il leur faut pour perdre patience :p
Sacré byson(e), tu devrais être médiatrice !
doit être ton âge;-))))
moi peux pas
gamma
Tu n'es pas encoreassez vieux, mon petit. :-)
Magnifiques explications pour montrer, entre autres, ce qu'est la différence entre un prisonnier de guerre et un otage.
Expllications imparables sur la détestation d'Israël en france par une certaine gauche, enfin disons clairement l'extrême-gauche, enfin bref me revoilà parmi vous et aucun sioniste ne m'a fait dumal.
en forme, quoi.
Il est passé où le post où il y avait une vidéo passionnante qui expliquait qui faisait partie de "la flotille de la paix". C'était un document allemand,, du vrai journalisme qui se livrait à des investigations sur les membres de la flotille: die Linke (je comprends pourquoi mélenchon est invité ici tous les trois matins), un mouvement intégriste catho d'extrême-droite (genre un peu nazi) et puis évidemment une flopée de barbus appelant à la destruction d'Israël;

je ne le retrouve plus ce post de bégonia, soit il est perdu dans le fouillis forumique, soit il non pas censuré?

a mes amis écoeurés par la gauche qu'ils ont lontemps soutenus, à nombre d'entre eux aussi qui avaient signé la pétition pour le maintien d'aSI avec DS sur la cinq, j'ai distribué quelques merveilles pondues par les journalistes dusite, quelques remarques forumiques, je ne sais pas pourquoi, personne ne veut donner un sou ici; dommage, j'aurais voulu qu'ils m'aident un peu, mais ils ont déjà à faire avec le même genre d'andouilles (terme godwin utilisé à mon encontre par fredQ) et cela les occupe déjà beaucoup.
De gauche et sionistes, ils sont fatigués, mais fatigués...
Mais moi être en pleine forme pour reprendre mon monologue.

ils ont déjà à faire avec le même genre d'andouilles (terme godwin utilisé à mon encontre par fredQ)


pauvre victime :)

Citation:ils ont déjà à faire avec le même genre d'andouilles (terme godwin utilisé à mon encontre par fredQ) pauvre victime :)


J'expliquais juste pourquoi j'utilisais ce vieux mot (comme diraient mes enfants), je l'avais oublié "l'espèce d'andouille"; Ca nous rajeunit pas tout ça, mon bon!
Et bien, je ne retrouve pas cette vidéo fort intéressante;
Je ne retrouve pas non plus une très gentile déclaration de gamma me crachant sa haine des juifs.
Ca se craquèle vite l'"antisionisme".
Ben non, je ne retrouve pas cette vidéo extrêmement intéressante sur "la flotille".

et le crachat de gamma sur les juifs? il craque vite cet internaute pour bien montrer ce que signifie "l'antisionisme".

Où c'est pierrot tout ça?
Calmos Isa, Si vous voulez retrouver une vidéo ou quoique ce soit d'autre, il faut penser à le ou la mettre dans vos marque-pages ou favoris. Inutile d'accuser les autres.

Gamma a un sens de l'humour très développé, il est venu faire sa petite provoc pour voir à mon avis, mais je n'en sais rien. C'est un homme adorable, vous verrez bien au pique-nique. sauf si vous n'avez pas envie de voir. Vous êtres injuste avec Gavroche en particulier qui vous a tendu la main la première. Injuste avec tout le monde. Dommage de toujours vouloir trouver des coupables. L'humanité entière est en triste état, il faut relever nos manches et surtout remettre debout tout ce qui peut l'être, à commencer par nos bonnes volontés et exiger de tous nos gouvernements plus ou moins lamentables de revenir à niveau des préoccupations au service de l'homme, et agir pour la paix partout dans le monde. Si nous ne pouvons nous entendre à une poignée d'internautes sur un fil ou un autre, comment aller plus loin ..... Je me demande et la réponse me fait peur.


C'est tellement basique mon post que j'en ai honte, mais il faut le rappeler sans cesse. Un peu de bon sens b de m.
[quote=sa haine des juifs.]

citation gamma

Sa "haine" des juifs dans le sens de pratiquants de la religion juive,
comme de tous les pratiquants d'une religion quelle qu'elle soit.
Pas d'amalgame SVP, il ne faut pas confondre et surtout pas sortir une telle phrase de son contexte.
ce ne sont que des réactions à tes multiples provocations
ce ne sont que des réactions à tes multiples provocations

Evidemment !
POUR INSTRUIRE ISA
"Israël, l’impunité jusqu’à quand ?
323 commentaires Version imprimable

lundi 31 mai 2010, par Alain Gresh

L’assaut donné le 31 mai à l’aube par l’armée israélienne contre la flottille de bateaux transportant une aide humanitaire à Gaza aurait fait une vingtaine de morts. Cette attaque s’est déroulée dans les eaux internationales. Elle a suscité de nombreuses condamnations, y compris de pays européens et du gouvernement français. Bernard Kouchner a déclaré que « rien ne saurait justifier l’emploi d’une telle violence, que nous condamnons ». Plusieurs pays, dont la Suède, l’Espagne, la Turquie et la France ont convoqué l’ambassadeur israélien. La Grèce a suspendu des manœuvres aériennes avec Israël et annulé une visite du chef de l’armée de l’air israélienne.

Bien sûr, ces condamnations sont les bienvenues. Même s’il reste quelques personnes qui osent trouver des justifications à l’action israélienne. Ainsi, le porte-parole de l’UMP, l’ineffable Frédéric Lefebvre, a fait savoir, selon l’AFP, que son parti « regrette » les morts, mais dénonce les « provocations » de « ceux qui se disent les amis des Palestiniens ».

La veille de cette action militaire, faisant preuve d’une prescience qui fait partie de ses innombrables qualités, Bernard-Henri Lévy déclarait à Tel-Aviv : « Je n’ai jamais vu une armée aussi démocratique, qui se pose tellement de questions morales. » (Haaretz.com, 31 mai). Il est vrai que, lors de la guerre de Gaza, notre philosophe s’était pavané sur un char israélien pour entrer dans le territoire. Réagissant à l’attaque aujourd’hui, Lévy l’a qualifiée, selon l’AFP, de « stupide » car risquant de ternir l’image d’Israël. Pas un mot de condamnation, pas un mot de regret pour les tués...

La seule question qui se pose maintenant est de savoir quel prix le gouvernement israélien devra payer pour ce crime. Car, depuis des années, les Nations unies ont adopté des dizaines de résolutions (« Résolutions de l’ONU non respectées par Israël », Le Monde diplomatique, février 2009), l’Union européenne a voté d’innombrables textes qui demandent à Israël de se conformer au droit international, ou tout simplement au droit humanitaire, en levant, par exemple, le blocus de Gaza. Ces textes ne sont jamais suivis du moindre effet. Au contraire, l’Union européenne et les Etats-Unis récompensent Israël.

C’est ce qu’a prouvé l’admission d’Israël dans l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), la semaine dernière, et la visite en France du premier ministre israélien Nétanyahou pour assister à l’intronisation de son pays. Comme le précisait un communiqué de l’Association France-Palestine Solidarité (AFPS) du 30 avril, « Israël à l’OCDE ? Un mauvais coup contre la paix ! », cette adhésion valait acceptation de l’inclusion de la Cisjordanie et du Golan dans le « périmètre » israélien. Le fait qu’Israël se permette quelques jours plus tard d’attaquer la flottille de la paix confirme que cet Etat voit dans ces bonnes manières un feu vert pour toutes ses actions.

Cela avait déjà été le cas en décembre 2008. C’était alors l’Union européenne qui avait décidé le « rehaussement » des relations bilatérales avec Israël, donnant à cet Etat des privilèges dont ne disposaient jusque-là que quelques grandes puissances. Les chars israéliens pouvaient quelques jours plus tard partir à l’assaut du territoire de Gaza et commettre, en toute impunité, des « crimes de guerre », voire des « crimes contre l’humanité ».

Richard Falk, envoyé spécial des Nations unies pour les territoires occupés, écrivait, dans Le Monde diplomatique (mars 2009) un texte intitulé : « Nécessaire inculpation des responsables de l’agression contre Gaza ». Quelques mois plus tard, la commission des Nations unies présidée par le juge sud-africain Richard Goldstone remettait ses conclusions. Elles étaient accablantes pour Israël, même si elles n’épargnaient pas le Hamas. Le texte confirmait que c’était bien l’armée israélienne qui avait rompu le cessez-le-feu et mettait en lumière les crimes commis. Ce texte confirmait de nombreux rapports déjà publiés par Amnesty International et Human Rights Watch.

Ces textes n’ont débouché sur aucune sanction contre le gouvernement israélien. Un des arguments avancés pour justifier cette passivité est que les faits incriminés seraient l’objet d’enquêtes sérieuses en Israël, ce que dément de manière argumentée la juriste Sharon Weill, dans Le Monde diplomatique (septembre 2009) : « De Gaza à Madrid, l’assassinat ciblé de Salah Shehadeh ».

On assiste d’ailleurs en Israël à une offensive sans précédent contre les organisations de défense des droits humains, qu’elles soient internationales ou israéliennes, considérées désormais comme une menace stratégique pour l’Etat, juste après la menace de l’Iran, du Hamas et du Hezbollah. Une véritable entreprise de délégitimation se déploie contre ces organisations à travers des groupes soutenus par le gouvernement et l’extrême droite comme NGO Monitor, menée parallèlement à une guerre de propagande pour justifier l’injustifiable (lire Dominique Vidal, « Plus le mensonge est gros... », Le Monde diplomatique, février 2009). Est-il vraiment étonnant que des soldats israéliens considèrent les militants venus apporter du ravitaillement à Gaza comme des « terroristes » et les traitent comme tels ?

L’impunité durera-t-elle ou certains gouvernements oseront-ils prendre des mesures concrètes pour sanctionner Israël, pour faire comprendre à son gouvernement (et aussi à son peuple) que cette politique a un prix, que la répression a un prix, que l’occupation a un prix ?

Dans le cadre de l’Union européenne, Paris pourrait suggérer à ses partenaires de suspendre l’accord d’association en vertu de l’article 2, qui affirme explicitement qu’Israël doit protéger les droits humains (lire Isabelle Avran, « Atermoiements de l’Union européenne face à Israël », La valise diplomatique, 25 juin 2009).

La France pourrait déjà, seule, sans attendre l’accord de ses partenaires européens, prendre trois mesures :

- d’abord, et ce serait seulement se conformer au droit et aux décisions de l’Union européenne, lancer une campagne pour tracer l’origine des produits israéliens exportés en France et interdire (pas seulement taxer) les produits des colonies ;

- ensuite, affirmer que l’installation de colons dans les territoires occupés n’est pas acceptable et que ceux-ci devraient donc être soumis à une demande de visa s’ils désirent se rendre en France – une mesure facile à mettre en œuvre à partir des adresses des individus désirant visiter notre pays ;

- enfin, proclamer que des citoyens français qui effectuent leur service militaire en Israël ne sont pas autorisés à servir dans les territoires occupés. Leur participation aux actions d’une armée d’occupation pourrait entraîner des poursuites judiciaires.

Bernard Kouchner a annoncé qu’il n’y avait pas de citoyens français parmi les personnes tuées sur les bateaux. Mais sait-il s’il y a des citoyens français parmi ceux qui sont responsables de ce crime ?"
« la commission d'Israël ne correspond pas aux demandes de l'ONU »
Je me demande si l'ONU n'aurait pas oublié de dire « s'il vous plait ».
Autre info de taille, l'Arabie Saoudite ouvrirait ses couloirs aériens pour permettre aux avions israéliens d'aller bombarder l'Iran.
La troisième guerre mondiale se prépare...

Le lien ici, un article du Times.
Le 3 juin, j'avais posté ceci :

J'ai vu les images de cette altercation à la Knesset hier aux infos de 20 h de la 2...

Autant la députée palestinienne était calme, autant sa collègue du Likoud était à la limite... Elle s'est carrément précipitée sur Madame Zoabi, dans l'intention évidente d'en venir aux mains, et a du être maîtrisée par d'autres personnes. L'un des députés (le responsable du débat ?) qui était au micro a demandé "faites la sortir"...

Ces gens-là sont des fous furieux.


Une violente altercation avait opposé les députés de la Knesset à une députée arabe israélienne, Haneen Zoabi, qui avait osé participer à la flottille de la liberté.

Depuis, les choses s'aggravent : elle est accusée de trahison.

Elle est menacée de mort.
Pour ceux qui se demande pourquoi il y a eu des morts sur le plus gros des bateaux et pas sur les autres d'après diffèrent témoignage de rescapé et des otages des autres navires , les pirates n'ont employé des armes non léthal sur les autres bateaux pourquoi cette difference?

utilisation carte bancaire d'un journaliste Italien par l'un des pirates il est fort probable que les otages ne reverront jamais leurs affaires
« La Flottille de la Liberté défiait la politique israélienne qui consiste à saboter toute solution au conflt Arabo-israélien basée sur des décisions et accords internationaux et devait donc être écrasée. »
Noam Chomsky
Se référer à l'Histoire. Mettre chaque événement dans une perspective historique.
Voilà les seules règles qui comptent et qui permettent d'abolir les mythes, dissiper les contre-vérités, lutter contre les propagandes.
L'attaque de la flotille (que certains voudraient considérer comme une "bavure") constitue, en fait, une énième action de sabotage de la paix au Proche-Orient par Israël.
Un bref rappel historique des faits:

http://www.legrandsoir.info/Saboter-la-paix-La-vraie-raison-de-l-attaque-de-la-flottille-de-Gaza-Counterpunch.html

On notera, au passage, la déclaration de BenGourion (à qui le maire de Paris vient de dédier un square !) dont j'ai rappelé, un peu plus haut, d'autres propos tout aussi édifiants concernant la politique idéologiquement et historiquement expansioniste d'Israël.
Ils sont de retour dans leur désopilant numéro de duettistes ! Comme le rappelle Le Monde, Bernard-Henry Lévy et Alain Finkielkraut sont "signataires de "l’appel à la raison", rédigé par des juifs français et exhortant Israël à reconsidérer sa politique envers les Palestiniens, [et] disent ne pas soutenir l’opération israélienne contre la flotille." Jusque-là, tout va bien.(...)

« Finkie et BHL : Tartuffe et Tartuffe », par Olivier Bonnel, sur son blog Plume de presse, 8 juin 2010 http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1433
« Vite dit » - 19h11 - pas vu

BHL invité du Grand Journal de Canal+
Citation de la première réaction de ce forum par jmd21 qui pose la seule VRAIE question qui vient immédiatement à l'esprit:
"Quand les Etats se décideront-ils à faire appliquer les décisions internationales à Israël ? Quelle lâcheté de leur part !
Quand se décideront-ils à ne plus livrer d'armes à Israël et le réglement pacifique trouvera tout de suite des issues !
Mobilisons-nous toujours et encore contre l'absurdité du gouvernement israélien et des colons et faisons pression sur nos gouvernants, les actions ne manquent pas avec le mouvement de la Paix, l'AFPS et l'UJFP ou les ONG comme OXFAM, le MAN..."


En ce qui concerne "l'inaction" de LaFrance, j'ai retrouvé cette intéressante interview de Paul-Eric Blanrue (à propos de son livre "Sarkozy, Israël et les Juifs") qui montre que les blocus de l'activisme sioniste ne sont pas seulement militaires mais également politiques et idéologiques, et qu'ils s'exercent au coeur même de notre république:

http://www.silviacattori.net/article872.html
l'Iran annonce qu'il va envoyer 2 bateaux vers Gaza (là je crois que ça va être chaud surtout si il y a escorte militaire)
la Turquie annonce aussi de nouveaux départs
la France (sur) et le royaume uni (je crois) proposent d'escorter militairement certains convois humanitaires. Là je vois mal comment Tsahal pourrait décider d'intercepter.
Report: Two Iranian ships to sail to Gaza


La guerre navale commence... On a aussi parlé du premier ministre turc sur un prochain bateau.