96
Commentaires

APL : la bataille des 5 euros

Cinq euros par mois. C'est autour de ce montant que s'est focalisé le débat sur la baisse des "aides personnalisées au logement" (APL), décidée par le gouvernement en fin de semaine dernière. Une mesure d'économies pesant sur les précaires et les étudiants, dont 800 000 bénéficient des APL. Le gouvernement a voulu convaincre que cette baisse est une "urgence" et une nécessité pour permettre de maintenir à flot le budget de l'Etat. Mais une députée LREM, Claire O'Petit, ancienne Grandes Gueules de RMC, s'est invitée dans le débat, accusant les étudiants de "pleurer" pour 5 euros. Ces derniers ont répliqué.

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Je n'ai pas lu tout le forum mais il me semble qu'on ne parle pas beaucoup du fait que les APL sont versées à partir de 15€ de droits, ce qui signifie que cette baisse de 5€ privera d'alloc ceux qui touchent actuellement entre 15 et 19€.
venir grailler de la petite monnaie dans la poche des fauchés quand panicaud, ministre du travail, se fait des millions parce qu'elle a un carnet d'adresses, un téléphone et internet, c'est bien dans la logique de ce gouvernement "socio"-libéral. plus ou moins 5€ c'est la différence entre bouffer et pas bouffer - mais pour les riches se gavant tranquillou, c'est inconcevable, au sens propre.
#LeSaviezVous Les APL ne sont pas versées en dessous de 15€. Donc avec la baisse de 5€, certains vont passer de 20 à 0 euros

Cela peut faire non pas 60 € mais dans certains cas plus de 200 € supprimés sur l'année ....ce qui est considérable pour la tranche des 10% des français les plus pauvres...Par exemple un handicapé vivant avec 800 € par mois...un étudiant ou une personne au RSA...
Sachant que pour la Cour des Comptes ou les brillants énarques de Bercy c'est bien l'ensemble du dispositif 15 milliards d'euros pour 6,5 millions d'allocataires qui a vocation à disparaître...
5 euros, c'est ma ration mensuelle de protéines (steacks hachés surgelés bas de gamme). et je ne peux même pas me mettre au quinoa (pardon, jlm).
il ne s'agit même pas du montant de ce vol institutionnalisé : il s'agit du principe même.
et tant mieux, si les éditocrates et autres gens importants - nos chers des putes/réforme de l'orthographe=adieu les accents/- ne s'en offusquent pas : bas les masques!
à quand l'euthanasie pour les pauvres (les femmes - voir budget de "leur" secrétariat d'état - et les enfants d'abord!)
Ça me rappelle une blague, un dessin de presse, qui concernait Giscard: à un étudiant lui demandait s'il pensait qu'on pouvait vivre avec 500 francs par mois, il répondait "Je sais pas, j'ai jamais essayé!".
C"est quand même bien la parité : certaines députés peuvent dire autant de conneries que certains députés ...
Les APL, c'est d'abord des familles ou des gens seuls au niveau du SMIC qui les touchent, bien plus que des étudiants.
Commentaire qui n'a rien à voir (ou presque) : Il est clair que ce rabotage de 5 €, c'est n'importe quoi. Cela dit, il faudrait un jour que les défenseurs des "pauvres" leur expliquent qu'avec 5 €, quand on est un peu démerde, on peut acheter autre chose que des coquillettes et de la saloperie de sauce en boite (très chères au demeurant par rapport à leur valeur nutritionnelle). Sur l'internet, on trouve des dizaines de sites qui expliquent comment manger bien (qualitativement) pour pratiquement pas un rond. Pour paraphraser le défunt Coffe, c'est pas parce qu'on est fauché qu'on est obligé de bouffer de la merde!
Et la marcheuse, toujours "grande gueule " perçoit plus de 7000 euros par mois....ça fait cher pour la voir proférer des imbécilités!
Ils ont raison, à la fin, LREM...

Il faut arrêter de ponctionner les gens aisés, car ce sont eux qui font tourner l'économie...
Il faut arrêter d'écraser les entreprises sous le "fardeau des charges" (salaires, en particulier.)

Les riches ne sont pas si nombreux qu'on puisse les tondre sans limite...ça va finir mal, on le sent, ils vont finir par "aller voir ailleurs", et on fera quoi, si on n'a plus nos riches, hein, on fera quoi?

Alors que les pauvres (ou qui se prétendent tels...) ils sont des cohortes, taxables à merci...Et ils savent se taire, en plus...
A eux seuls, les pauvres, c'est pas compliqué: ils sont bien plus riches qu'on ne croit...Des pauvres viendra le salut!

Amen...
Ils sont nuls nos marcheurs, ce n'est pas 5 euros de moins qu'il fallait proposer, mais 50, 100 voire beaucoup plus... Ils devraient pourtant le savoir, plus c'est gros, plus ça passe.
De plus, ce serait beaucoup plus efficace dans la sélection étudiante qu'un tirage au sort. Enfin, des gens qui ont faim, ce sont des gens qui n'ont plus la force de gueuler. Tout bénef.
Ils sont vraiment nuls.
Il serait amusant que la concurrence du cœur se substitue à son monopole. J'ai bien peur que l'organe de Mme O'Petit ne lui assure un avantage tel, qu'on retomberait dans le monopole.
Elle dit: "Un étudiant qui touche l'APL touche aussi une bourse, normalement".
Ben non. L'APL est en fonction des seules ressources de l'étudiant, pas des revenus de ses parents.
Je vois bien que préciser cela c'est aller dans le sens de la baisse de l'APL, mais c'est un fait, et la madame habituée des déclarations haineuses ferait bien de commencer par se renseigner. Elle n'y connaît rien, et n'a donc qu'à la fermer sur le sujet.
Et sur d'autres, d'ailleurs, puisqu'elle n'est capable que de propos injurieux.
Les godillots ont du répondant : "personne n'a le monopole du coeur, mais certains ont le monopole de la démagogie."

On peut juste leur demander si c'est de la démagogie de leur faire prendre conscience des difficultés de certains de leurs compatriotes, eux qui pour la majorité n'ont jamais plonger un faisceau de pâtes dans l'eau bouillante et mangent quotidiennement au restaurant.

On peut leur demander si c'est de la démagogie de leur rappeler pourquoi on les traite de godillots
Merci à Madame Claire O'Petit d'avoir sauté à pieds joints dans une substance puante et gluante! :D

Ben sinon ce serait passé en douce, hein. Avec l'argument qui faut: "Il manque 150 millions d'euros dans le budget de l'Etat" (pour les APL). Mince, les cloisons interbudgets de l'Etat sont si fortes? Et ben tes 150millions, tu les prends dans tes 3milliards pour l'ISF. Une paille. Justement, ça s'appelait impôt de solidarité sur la fortune.
Ou tu incites tes agents du Fisc à récupérer un peu plus de fraude fiscale...
C'est vrai que l'avantage de cogner sur les pauvres, c'est qu'ils sont déjà laminés, qu'ils n'ont souvent plus l'énergie de se battre. Alors que les riches, ils défendent bec et ongles leurs centimes. Bien pour ça qu'ils sont riches.

5€? Sur un salaire de député de 5000€ c'est pas grand chose en effet.
Sans compter tous les avantages liés au mandat!
Pas d'internet à payer (30€). Pas de facture de téléphone portable (15€). Voyage en train en première classe gratis (c'est mieux que la carte 12-25! (50€) + trajets (67€ aller simple Bordeau-Paris)) sans compter la RATP : voiture de fonction (compter 75€/mois pour une carte navigo (RATP ile de France), 350€/an (29€/mois) pour le tarif 12-25).
Bref, environ 212€ "d'avantages pratiques" (en supposant un AR en train/mois).
Soit 42 baisses de 5€ par député. 14882 si on tient compte de tous les députés LREM... Et ça, sans toucher au salaire...

Un RSA c'est combien au grand max? Pour un célibataire sans enfants, environ 500€. Je suppose qu'une bourse d'étudiant c'est pas beaucoup plus.

Mme O'Petit aurait dit: " C’est ça ou on augmente les impôts.".
On verra ce qu'elle choisira le jour où on parlera de supprimer les avantages pratiques des députés ou de baisser leur salaire.

Sources:
http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/14293-salaire-des-deputes-combien-gagnent-ils
http://www.navigo.fr/titres/le-forfait-imagine-r-scolaire-tarifs-et-zones/
http://www.sncf.com/fr/tarifs-reduits/carte-jeune
http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/3562-rsa-2017-calcul-montant-et-simulation-du-rsa-2017
https://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_O%27Petit
Je vois pas pourquoi les gens gueules, Macron a clairement annoncé qu'elle était la couleur et qu'elle était sa vision de la politique économique à mener pour redresser la FRANCE.

Maintenant fallait bouger avant et voter, c'est un comportement de gamin.
Cette pauvre femme, ex-reine de la cigarette électronique, est ( était ?) une figure des grandes gueules de RMC. Son bon sens est irréprochable, contrairement à ses connaissances métaphysiques. Il faut s'enfoncer dans le crâne que le peuple, c'est elle et pas l'intello Mélenchon. Avoir le courage de regarder le peuple en face, soutenir son regard torve, voilà ce qu'essaient les " insoumis": c'est le seul populisme présentable.
"Mais bon sang, regardez un petit peu ailleurs! Whouuu! Ça va ! Ça va messieurs, dames. Arrêtez. Si à 18, 19 ans vous commencez à pleurer parce qu'on vous enlève cinq euros, qu'est-ce que vous allez faire de votre vie?"
Voilà une phrase qui résume bien ce que sont, dans leur majorité, les militants et élus d"En marche". Pour la plupart, pas de problèmes de fin de mois. Ils ont un bon salaire, des économies, un patrimoine, une certaine sécurité de vie, pour ne pas dire une sécurité certaine. Ils ne sont pas inquiets, ni préoccupés par leur avenir. A côté d'eux, pas très loin, mais loin de leurs yeux, des tas de gens pour qui l'avenir, c'est parfois juste la fin de la journée, et ce qu'il reste dans le porte-monnaie pour payer les courses du soir. Parce les courses, ceux-là, ils les font tous les jours, faute de pouvoir remplir le caddie de la semaine ou du mois.
Beaucoup de gens d'En marche ont été étudiants. Déjà, c'était pas mal, car tout le monde ne peut pas être étudiant, même en France, même aujourd'hui. Mais de surcroit, un bon paquet d'entre eux étaient des étudiants "avec moyens". Il existe une autre catégorie d'étudiants, qu'apparemment des élus (es) comme Madame O'Petit ne connaissent pas. Des étudiants qui doivent compter le moindre sou, parce que non seulement ils doivent travailler pour payer leurs études (petits boulots, peu d'heures, très mal payées, horaires changeants et pas toujours faciles à concilier avec les cours...), mais en plus dans de nombreux cas, ils doivent débourser une bonne somme en droit d'entrée. Sans parler du matériel d'étude, bouquins, etc...Alors Madame O'Petit, 5 euros, ça vous parait peut-être rien, à vous, vous n'êtes naturellement pas à 5 euros près. Mais d'une part pour certains, ça représente parfois un centième, ou plus, de ce qu'ils gagnent (un centième de votre revenu, c'est combien ?), et d'autre part, quand ils voient le cadeau qui va être fait aux assujettis à l'impôt sur la fortune (les pauvres !), on comprend qu'ils puissent râler.
Il y des moments où la G.G., on ferait bien de la fermer.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.