48
Commentaires

Anticor, attaquée et divisée

Commentaires préférés des abonnés

Quoi ? Des gauchistes qui s'empaffent en permanence ? comme c'est bizarre. :-))


En tout cas, merci de ce résumé. J'avais vu des titres d'articles dans la presse de droite, et je ne me sentais pas de les lire, tellement ils me semblaient orientés.

En ta(...)

Puis-je révéler qui est H.V ,?


il s'agit, en  fait de Henri V  ( qui a remporté la Bataille d"Azaincourt );


( Stéphane Bern et Franck Ferrand pensaient que le vainqueur d'Azaincourt était Clovis  et qu'Anticor était une pommade pour les (...)

Je ne comprends pas l'intérêt de ce gros investisseur

Derniers commentaires

C'est hélas un processus récurrent: un organisme d'utilité publique +++ se fait attaquer par les puissants qu'il dérange. La ruse, c'est de l'attaquer non pas sur les points qui gênent vraiment les dominants, mais sur ses faiblesses, en espérant que quelques-uns de ses "amis" vont se retourner contre lui. 


Bingo, ça marche, certains prennent leurs pincettes pour dire que oui... faut le défendre... mais bon... quand même... hein.... Si en plus la zizanie peut se glisser à l'intérieur, c'est jackpot, hourra. 


Moi, j'ai vu passer le nom de Raymond Avrillier. Confiance totale à ce mec, qui a réussi, par un travail acharné et efficace, à déboulonner "Le système Carignon". Pas le bonhomme Carignon, qui a réussi à remonter "dans la cuvette" alors qu'on avait pourtant bien tiré la chasse. Mais bon, Avrillier, c'est un sacré bonhomme. Anticor a de la chance de le compter parmi ses membres.

Vous êtes parfois bien mal inspiré Monsieur Schneidermann. Si vous manquez d'informations pour évaluer à quel point ces critiques contre Anticor sont déplacées, je vous conseille la vidéo suivante qui résume assez bien le propos : https://www.youtube.com/watch?v=njKRvNdCQ0I. En bref, tout le monde s'en fout des désaccords entre membres d'Anticor. Mais Macron, Ferrand et sa bande, eux, ne s'en foutent pas du tout. S'ils arrivent à retirer son agrément à Anticor ils pourrons grenouiller à l'aise et passer un coup de fil au procureur pour enterrer l'affaire. Les aider dans leur besogne crapuleuse n'est donc pas très avisé. De toute façon ils n'ont pas besoin d'aide, les parasites de cordée qui financent Macron et sa bande possèdent déjà 95% des médias et ils ne tiennent pas plus que ça à ce qu'Anticor vienne fourrer le nez dans leur affaires peu reluisantes. La machine à faire taire les opposants marche à fond, ici comme à Rangoon.

Merci pour cette enquête. Jusqu'à ma lecture de l'interview de Françoise Verchère -dont je respecte depuis longtemps l'honnêteté intellectuelle- je faisais plutôt confiance à Anticor... et voila, encore une fois, un espoir qui se dilue. Comment prôner la transparence en ne se l'appliquant pas de façon si évidente? Ce n'est même plus de l'indignation mais de l'écoeurement.

On peut remercier DS pour avoir apporter sa petite pierre à la légitimation de l'entreprise de démolition d'anticor de concert avec causeur, le JDD, le point, valeurs actuelles. 

Cher Pompon pensez vous qu'avec  la disparition d'anticor la France se portera mieux ? Pensez vous comme madame Verchere qu'une entité "pure" existe. Bien sur que dans n'importe quel endroit il y a des luttes de pouvoir. Croyez qu'ASI en soit exempt? Croyez vous comme DS a l'equation 

Être independant = ne pas avoir d'engagement politique. Une 

Idéologie largement répandue à droite. DS n'a pas d'engagement politique connu. Est il pour autant indépendant.  N'a t il pas des préjugés favorables ou défavorables vis a vis de certains partis ou personnes politiques.

L'indépendance n"existe pas. L'antidote est la pluralité. 

Je pense qu'Anticor est indispensable, que l'objectivité n'existe pas, mais que le respect des valeurs qu'on souhaite défendre est essentiel pour mener à bien sa mission! Je suis pour la pluralité et pour l'exigence, mais certainement que je rêve...

c'est l'asso a laquelle je donne le plus et je continuerai a le faire, cette histoire de gros donateur c'est du blabla... le gouvernement joue la montre comme dhab..... 

 j'avoue que leur emission annuelle de remise des prix étiques etait politisée plus que necessaire, c'est un peu dommage a mon sens, je n'attends pas une neutralité de leur part mais peut être un peu de retenue dans le propos. D'autant qu'il y avait "les gogettes" (au top)  pour l'humour et le message politique.

laissez Hervé Vilard tranquille !

Bernalicis qui "s'empresse" et "se pourlèche". Il n'a pas l'air dans vos petits papiers comme Cagé celui-là.


Après, le procès en militantisme envers tout ce qui ne "pense pas droit", c'est pas vraiment nouveau, mais il semble que ça va gagner en intensité. Il paraît même qu'une certaine F.V. voulait s'attaquer aux universitaires.


Je ne comprends pas votre phrase "De fait, Elise Van Beneden a investi 500 euros dans Blast, et compte à ce titre parmi les six membres fondateurs." On ne compte pas parmi les membres fondateurs de Blatte parce qu'on a donné 500 balles, si ? Et il n'y en a pas douze, des membres fondateurs ? C'est ce que dit DR .

Quand dans un État, les médias et les politiques se déchaînent contre :

- les universitaires

- le défenseur des droits

- les associations anticorruption

...

Comment doit-on le qualifier ?


Si en plus la communication officielle et la "presse" entonnent un Hallelujah chaque fois que le Jupiter-Président prend un kilo...

Puis-je révéler qui est H.V ,?


il s'agit, en  fait de Henri V  ( qui a remporté la Bataille d"Azaincourt );


( Stéphane Bern et Franck Ferrand pensaient que le vainqueur d'Azaincourt était Clovis  et qu'Anticor était une pommade pour les pieds )



On retrouve la question du cumul des mandats : s'ils veulent faire de la politique, ils peuvent quitter l'association. S'attaquer à la corruption demande une certaine exemplarité. Sans soupçon politique, la question des donateurs devient secondaire.

Malheureusement, bénévole ne veut pas forcément dire désintéressé. Des bénévoles engagés dans des luttes de pouvoir au sein d'association, c'est très fréquent.

Dommage pour Anticor dont le rôle est très utile. On peut certainement trouver à leur reprocher sur ces querelles de personnes, mais je ne vois rien concernant leurs actions concrètes.

Il existe aussi des partisans d'un "libéralisme économique" total (inspirés par Frédéric Bastiat) qui se retrouvent dans Anticor, car ils estiment que la corruption entrave le fonctionnement, "l'auto-régulation" réelle ou supposée du capitalisme.

Je ne comprends pas l'intérêt de ce gros investisseur

Quoi ? Des gauchistes qui s'empaffent en permanence ? comme c'est bizarre. :-))


En tout cas, merci de ce résumé. J'avais vu des titres d'articles dans la presse de droite, et je ne me sentais pas de les lire, tellement ils me semblaient orientés.

En tant que (petite) donatrice, je suis toujours intéressée de savoir où va mon argent.

Et jusqu'ici, ça me paraît correct. Et cette asso est pour moi très importante dans le paysage.

Si elle perdait son agrément, je pense que ce serait un casus belli dans la société civile. Tout cela nous ramènerait à du vulgaire poutinisme...


Quant à ce HV, qu'il soit riche et veuille verser beaucoup d'argent parce qu'il en a, ça ne me choque pas plus que ça.

Sauf s'il tente d'interférer... Évidemment.




Une fois de plus, on n'utilise p

je finance anticor et personne ne parle de moi , alors je le fais .Salut H.V. si tu diversifiais tes apports a travers des hommes de pailles a anticor de manière a les endormir tous ces blablateux ? Ils tremblent dans le château tu les empêche de corrompre en rond .

M'étonnerait pas que ce H.V. soit le doucereux Hubert Védrines.

 Sa seule exigence serait que Anticor n'enquête pas sur  le club de Bilderberg (souvenir d'une émission d' Asi avec Monique Pinçon-Charlot)

"appelons-le par ses initiales, H.V."

Holivier Véran ?! Nooonnnn !!! 😲

quand on ne peut pas détruire un ennemi, on l'achète


l'argent ça fou le bordel partout 


...et quand en plus l'origine des fond est sulfureuse alors là.... c'est bingo !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.