10
Commentaires

Anthrax, alertes chimiques : les médias face aux paniques post-attentats

Mouvements de foule, alertes à la bombe, rumeurs de nouvelles attaques, thèses complotistes, peur d'armes chimiques : la situation à laquelle font face les journalistes français au lendemain des attentats du 13 novembre est compliquée à gérer... mais pas inédite. @si s'est replongé dans les paniques de l'après 11-septembre 2001. Où l'on redécouvre qu'il n'y a pas besoin de Twitter ou Facebook pour voir se diffuser les peurs –plus ou moins fondées.

Derniers commentaires

Valls : "il peut y avoir aussi le risque d’armes chimiques et bactériologiques"

Comme d'habitude le numéro un du gouvernement nous la joue petits bras :

il a oublié les armes thermobariques, sismiques, les bombes radiologiques ou nucléaires.

Et bien sûr, l'attaque au bretzel... qui faillit emporter Bush junior !
pollution de l'air : 40 000 morts par ans; bien plus que les attaques à l'anthrax.
pourtant, la France n'est pas entrée en guerre contre Volkswagen et on ne publie pas non plus les listes de noms de victimes dans la presse. C'est vrai qu'il faudrait une brouette pour aller chercher le journal, mais ce serait une occasion de relancer la fabrication de brouettes française et donc de stimuler l'emploi. sans parler des méfait de l'alcool. Mais là, on a fait quelque chose, ou plutôt défait, puisque la loi Évin sur l'interdiction de pub pour l'alcool a été vidé encore un peu de sa substance...
Je crois qu'il ne faut pas s'affoler sur ce genre d'attaque : elles sont à la fois inefficaces et dangereuses pour les terroristes.

- L'attaque au gaz sarin de Tokyo en 1995 n'a fait que 12 morts alors qu'elle a été perpétrée dans un environnement confiné très "favorable" : le métro.

- Quant aux attaques biologiques, le risque est très grand qu'elles se retournent contre l'envoyeur.

Pour des gens qui pratiquent le meurtre de masse, le moins que l'on puisse dire c'est que c'est coûteux, dangereux, et inefficace.

Mais bien sûr, si on veut faire peur, en agiter le spectre est, par contre, très efficace en raison de la crainte que cela inspire
Bonjour
Tout ça serait plus crédible si c'était Colin Powell qui nous montrait les preuves de visu.
N'oublions jamais que les tueurs sont dépourvus d'humour. En faire preuve est toujours les contrer. Mon proviseur de 2001 a vainement tenté d'enfiler des gants de latex sur ses doigts boudinés pour échapper à l'anthrax: Il sest rendu complice du terrorisme.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.