35
Commentaires

Anne Sylvestre, et pif, et paf, et na !

Commentaires préférés des abonnés

Hébé, s'il fallait qu'on rende des comptes pour toutes les conneries, petites et grosses, qu'on fait nos parents, on n'aurait pas le cul sorti des ronces !


"Mais dites donc, votre grand père n'était-il pas allemand ?"


"Mais dites donc, votre arrière-ar(...)

Magnifique Anne Sylvestre. Elle a fait une bonne part de mon "éducation". Avec Brel, Brassens et Barbara. Et bien d'autres. L'éducation par les chansons, on pourrait en parler. 


Trois jeunes tambours... et le soi disant amoureux qui dit, pour vex(...)

Découvert par ce billet le très bel article de Véronique Mortaigne dans Le Monde


mais je vais à contrario de ce que Anne sylvestre voulait :

d'abord la chanson du doute qu'elle a bien fait de ne pas réécrire

puis nous avons découvert Anne Sylvestre avec(...)

Derniers commentaires

Un chanteur chasse l'autre. On ne parle plus que de VGE. Il faut dire qu'il était très fort en accordéon, en diamants et en avions renifleurs de pétrole. Alors Anne Sylvestre, avec sa guitare...


Si mon âme en fuyant doit oublier, sereine,

Les enfants de mon corps et ceux de mes chansons

Les fêtes célébrées dans certaines maisons

Notre-Dame de dos, couchée près de la Seine

S’il lui faut dépouiller l’amour avec la peine

Et ne rien ressentir, pas même le regret

De n’avoir pas été celle qu’on espérait

Mais juste le brouillon d’une autre si lointaine


Quand mon âme, en partant, depuis toujours saura

Qu’on y va sans bagages à ce rendez-vous-là

Croyez-moi

Elle reviendra !

Anne Sylvestre, je l'aime éternellement. 

Enfant de 1975, j'ai grandi avec quelques disques des fabulettes achetés par ma mère qui l'avait découverte par ses autres chansons, 

Jeune adulte, je me suis enfouie dans ses chansons pour plus grands.  J'ai pleuré à ma première écoute "des gens qui doutent". Ça m'amusait de l'entendre s'agacer du succès de cette chanson qui est un vrai trésor qui touche si juste.

Quel régal de la découvrir "en vrai" au Trianon pour son jubilé en 2007.

Quelle magnifique écriture, quelle femme ! Courageuse et libre.


chanson écrite par Erwan Temple et Nicolas Bachus

Merci pour cet hommage. C'est une grande dame de la chanson qui nous quitte et tant pis pour ceux-celles qui ne la connaissaient pas ( ou mal). Une femme engagée tout autant que poète; des textes très forts. Elle a enchanté les générations d'après 68. Je garde précieusement tous ses vinyles (et je les ai tous; et je les écoute toujours avec autant d'émotion). Je n'oublie pas les Fabulettes qui ont permis, pendant des années , à l'institutrice que j'étais, d'en faire le support de l'apprentissage de la lecture à des générations de mes élèves de CP!Je suis certaine qu'aujourd'hui ils la pleurent autant que moi.

Pour me consoler, je relis un livre d'elle qu'on m'avait offert. Ça s'intitule "Coquelicot" avec en sous titre "et autres mots que j'aime'. Je vous recommande "Tomber d'énue"

Je ne sais pas pourquoi mais le jour de la mort de Johnny j'ai repris deux fois des moules, alors que depuis hier je pleure comme un môme! Magnifique hommage de Daniel à cette Dame dont les qualificatifs laudatifs manquent cruellement, au moins autant que la Dame elle-même. Il faudrait peut-être lui inventer un mot?!

Bulletin Information hier - France 2 à 13 h : Annonce du décès d'Anne Sylvestre, durée 10 secondes.

On va me dire que c'est hors-sujet, mais je ne peux pas m'empêcher de publier cette photo prise hier dans une manif.


Entre nous, je pense qu'il s'agit d'un fake : 


https://www.zupimages.net/up/20/49/nmp2.jpg

AH ! Anne Sylvestre...  découverte à la Contrescarpe, sur un tabouret... Je ressens, aujourd'hui encore les frémissements de joie qui nous parcouraient... Je lui donne rendez-vous sur l'étoile Venus... en espérant qu'elle m'apprendra à chanter. Sur terre, c'est difficile, faut être très doué !  

En général, je ne suis pas du tout fan des nécros, mais là, je m'incline : magnifique hommage mon cher DS !  ;-)

Une très grande dame de la chanson, qui disait beaucoup de choses sans en avoir l'air. Elle a effectivement été "censurée", à tout le moins ignorée par les médias.

Une chanson magnifique "Rose", à découvrir ou à réécouter, le malheur est une planète à découvrir.

Drucker recevant Sylvestre, c'est de la télé à l'ancienne ! Présentateur, mielleux, questions au raz des pâquerettes, sujets sans intérêt ...


heureusement, le service public a su se ré-inventer et surtout se démarquer les la télé privée !


https://www.telerama.fr/ecrans/deconfinement-plaidoyers-pour-la-liberte-de-consommer-et-pour-les-pauvres-etudiants-6758810.php



J'aimais beaucoup Anne Sylvestre (et Anne Vanderlove).


Et puis fallait voir la tête des mecs ; ses chansons les mettaient mal à l'aise et les énervaient.


Perso, je trouvais qu'elle tapait juste.



Mais du coup. Et pif et paf et na, c'est infantilisant. Pourquoi ?Parce que c'est une femme ?

Anne Sylvestre , et Pif....


Des esprits malveillants diront que D.S. a vraiment du nez.


( J'aime bien A.Sylvestre ,  depuis ses débuts, et ça ne nous rajeunit pas )

Magnifique Anne Sylvestre. Elle a fait une bonne part de mon "éducation". Avec Brel, Brassens et Barbara. Et bien d'autres. L'éducation par les chansons, on pourrait en parler. 


Trois jeunes tambours... et le soi disant amoureux qui dit, pour vexer le roi, qu'il ne veut pas (plus) de sa fille. Le tambour-prince charmant qui se transforme en crapaud (pardon aux crapauds) quand on l'embrasse. Heureusement ya eu, plus tard, Anne Sylvestre pour me venger de ça. Ses magnifiques portraits de femmes libres.

Compostelle...

Ses chansons reflètent en quelque sorte son histoire personnelle .


Jusqu'à 6 ans , c'est la période insouciante, innocente faite de découverte et de légèreté 


de 6 à 10 ans  la maison et le jardin servent de refuge : sa mère, la musique et la nature sont une bulle protectrice contre le monde extérieur 


et à 13/14 ans , pour elle, c'est définitivement  l'âge adulte .....la faute à son père .



Le répertoire d'Anne Sylvestre pour les enfants reflète s'apparente à la reconstruction chanson après chanson d'un paradis perdu ....











Découvert par ce billet le très bel article de Véronique Mortaigne dans Le Monde


mais je vais à contrario de ce que Anne sylvestre voulait :

d'abord la chanson du doute qu'elle a bien fait de ne pas réécrire

puis nous avons découvert Anne Sylvestre avec mon épouse à rebrousse poil, commençant avec nos enfants par Les Fabulettes pour aller découvrir son répertoire pour plus de 14 ans en concert il y a dix ans


J'apprends ici que son papa était secrétaire de Doriot

c'est dur d'être une enfant de .....

Vel d'Hiv, etc

difficile d'effacer les photos d'enfants et d'adultes en partance pour l'infini non retour


Parenthèses fermées


Vous savez Barbara a chanté les enfants de Götingen et mis en discrétion son père


Anne Sylvestre avait des yeux magnifiques comme autour de l'archipel des Glénans

Nous nous y sommes plongés le temps de nous faire dédicacés son CD


C’est marrant, tout le monde parle de ses Fabulettes, pourtant je ne les ai jamais connues, même encore aujourd’hui je ne sais rien d’elles, en revanche ses chansons pour les grands, oui.

Hébé, s'il fallait qu'on rende des comptes pour toutes les conneries, petites et grosses, qu'on fait nos parents, on n'aurait pas le cul sorti des ronces !


"Mais dites donc, votre grand père n'était-il pas allemand ?"


"Mais dites donc, votre arrière-arrière-grand père n'était-il pas royaliste ?"


Oh wait ...

Une grande dame, a découvrir ou a redécouvrir. Loin des belles plantes superficielles de la variété des yéyé et des chansons cul cul d'une Chantal Goya.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.