37
Commentaires

Anasse Kazib, 122 parrainages, candidat-fantôme à la télé

L'ancien des "Grandes Gueules" et cheminot Anasse Kazib, 122 parrainages de maires au compteur pour l'élection présidentielle, est absent des télés et radios, et même éliminé des décomptes de candidats par nombre de parrainages. Il nous raconte son invisibilisation médiatique.

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 13 fois

Qu'un ouvrier racisé se présente à l’élection présidentielle ce n'est pas un symptôme de l'échec de la gauche où alors la gauche a oublié la lutte des classes et l'antiracisme. La gauche parce qu'elle ne voit dans les sondages que les intentions de v(...)

Cette histoire des 500 parrainages d'élus est un scandale démocratique ! Un de plus...


Ces grands électeurs qui ont le droit de décider à notre place de qui pourra concourir ou pas, est une résurgence du suffrage censitaire, un outil pour contrôler le(...)

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, merci. La candidature de Kazib n'est pas que celle d'un ouvrier racisé. C'est aussi une troisième candidature que l'on pourrait qualifier de trotskiste. La multiplication des candidatures permet peut-être(...)

Derniers commentaires

Je viens de relire votre article. Vous citez monsieur Kazib : "On a aussi eu des maires qui avaient promis leur parrainage, et l'ont donné à quelqu'un d'autre parce que faute de me voir à la télévision, ils se sont dit que je n'étais finalement pas candidat. Comment leur en vouloir  "

Monsieur Kazib a vraiment cru à ce mensonge ? Honte aux maires qui l'ont dit, alors même que le Conseil Constitutionnel présente sur son site, deux fois par semaine (enfin, c'est ce qu'il affirme...) les parrainages par candidats. Mr Kazib devrait au contraire en vouloir à ces maires ; il n'est pas le seul à ne pas être "vu" à la télévision mais si ces maires en sont réduits à n'avoir de source d'information que la télévision, les habitants de leurs communes devraient se méfier et en changer. En tout cas, c'est un gros mensonge, pour se débarrasser de cette candidature.


Pour les personnes qui l'ignore, voici l'adresse du site du CC : <https://presidentielle2022.conseil-constitutionnel.fr/les-parrainages/tous-les-parrainages-valides.html>

Plusieurs choses m'échappent. Quelqu'un ici pourra peut-être me les expliquer.

1) Comment est-il possible que le roitelet qui n'est toujours pas candidat a déjà obtenu ses parrainages ? On peut parrainer un non-candidat, comme à la Primaire Populaire ?

2) François Hollande est candidat ?! Sérieux ? Ce n'est pas un gag ? Si c'est vrai, sait-on sous quelle étiquette il se présente ? Tout de même pas socialiste. Free lance peut-être ?

3) Je croyais que les populaires primaires allaient faire du lobbying pour leur candidate, ça n'a pas l'air de se concrétiser dans les faits. On a des nouvelles ?

Omettre Kazib de listes factuelles et officielles du nombre de parrainages tient clairement du mensonge et de la fake news sur des sujets électoraux. C'est probablement pas trop le genre de la maison, mais y'a de quoi saisir au minimum le CSA, voire la justice.

Cette histoire des 500 parrainages d'élus est un scandale démocratique ! Un de plus...


Ces grands électeurs qui ont le droit de décider à notre place de qui pourra concourir ou pas, est une résurgence du suffrage censitaire, un outil pour contrôler les candidatures.

Et je ne parle pas des pressions exercées sur certains élus pour qu'ils donnent (ou pas) leur signature à untel ou untel, en échange de subventions futures pour financer un projet communal par exemple...


Je suis pour une pétition citoyenne avec un seuil à trouver (mettons 200 000 personnes), permettant d’asseoir démocratiquement les candidatures au lieu de ce système pourri.


122 parrainages ça interpelle 3 pouvoirs. Les politiques, la fiance, les médias. Et bien qu ils aillent se faire F..... moi je continue à soutenir une abstention active ( prendre en compte le vote blanc, mise en place d une 6ème république...)

Je crois que ce "candidat" a du mal à se défaire de son étiquette syndicaliste, il semble toujours dans la revendication et non dans l'élection... comme d'autres d'ailleurs... ce qui ne le rend pas crédible pour diriger un pays de 66 millions de personnes... du coup on a tendance à l'oublier ne croyez-vous pas?

Garde toujours à l'esprit, Anasse, ce que disait le vieux Karl :

"La religion est la chicha du peuple".

Merci monsieur Guémart pour l'image en tête de votre article. Il serait bien d'en noter la date (et l'heure ?) de sa copie, parce que entre 86 parrainages et 1, il y a largement la place pour monsieur Kazib et c'est une preuve datée du foutage de gueule de l'émission représentée. Sinon, rien.

Merci

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

 Révolutionaire et arabe et invisibilité ? Non pas dans la france du 21 eme siècle . Vous imaginez si les mecs de banlieues savaient qu'un des habitant des quartiers se présente a la présidentielle , ça ferait comme pour soutenir un chanteur a la con parce qu'il vient de votre région , et vous croyez qu'ils  vont  prendre le risque que les  mecs de banlieues s'inscrivent sur les listes électorales ? Mais mon pauvre monsieur , c'est la vraie gauche qui gagne !

Je comprends que ça soit embêtant d'un point de vue démocratique.

En même temps la candidature de Kazib est un des symptômes de l'échec de la gauche ces dernières décennies. La pureté idéologique sans cesse réclamée, le côté supporters de certains militants, qui à l'image du monde du football en viennent à haïr le voisin, et qui ne remettent parfois même pas une gestion non démocratique dans leur parti, des idées parfois limites... Au final la France se droitise aussi vite que la gauche refuse de s'unir, et ces mêmes militants en patissent, et on s'en sort plus, et ça fait chier de savoir qu'on va repartir pour 5 ans de cette merde, et peut-être même 10, 15 ans, parce que de toute façon, les autres ne seront jamais assez bien pour nous (égo de malade style)

Qu'un ouvrier racisé se présente à l’élection présidentielle ce n'est pas un symptôme de l'échec de la gauche où alors la gauche a oublié la lutte des classes et l'antiracisme. La gauche parce qu'elle ne voit dans les sondages que les intentions de votes et pas ceux qui ne savent pas pour qui ils vont voter ou même si ils vont voter, penche toute seule à droite parce qu'elle n'écoute que la musique des médias. La présence de Kazib, comme celle de Poutou lors des précédentes élections,  permettrait à beaucoup de se sentir a minima représenté. Et son travail et celui de son équipe permet en plus du classisme, de voir le racisme des médias à l’œuvre. Je ne vois pas ça comme un échec de la gauche.

Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, merci. La candidature de Kazib n'est pas que celle d'un ouvrier racisé. C'est aussi une troisième candidature que l'on pourrait qualifier de trotskiste. La multiplication des candidatures permet peut-être à chacun de se sentir représenté au plus près de ses idées mais éloigne la possibilité d'un véritable changement par les urnes. À choisir je préfère les concessions et coalitions. Là c'est juste la merde et les querelles de paroisses n'y changeront rien.

Il n'est pas dit que les gens qui vont voter Anasse Kazib, auraient voté pour une quelconque Union de la gauche. À mon avis pour la Division de voix de gauche il y a plus de manque à gagner avec les candidatures séparées de Taubira et Roussel qu'il n'y en a avec tous les candidats Trotskistes réunis.

pas d'accord. j'ai pas mal écouté Kazib, et son discours est assez différent des autres candidatures de gauche. il a sa place.


à la base il vient du NPA. ça aurait eu de la gueule que Poutou lui laisse la place.

Pourquoi ? Poutou est maintenant un élu, mais est un ouvrier d'origine. Et la scission d'avec le NPA (que je n'ai pas vraiment comprise...) n'incite pas à justifier votre demande de "laisser place".

Par ailleurs, TOU(TE)s les candidat(e)s sont racisé(e)s : parce que "blancs" ou pas, comme Kazib OU Taubira. 

C'est le choix des medias "mainstream" que de privilégier les candidat(e)s pour leur audience ; et pas forcément  sur le "racisé" : il suffit d'écouter France Culture au moins le matin pour constater que jamais, même et surtout Mélenchon ne figure lors de ses émissions. Sans parler des autres medias (visuels ou écrits) qui ne citent que les 4 qui les intéressent.

Poutou, parce qu'il a fait deux campagnes. C'est bien aussi le renouvellement. C'est ce qui avait été fait avec Besancenot (malgré sa popularité) et c'est d'ailleurs aussi ce que Poutou souhaitait. Il a déclaré à plusieurs reprise qu'il aurait aimé être remplacé par une femme. C'est la raison de la scission de Kazib avec le NPA qui préférait repartir avec une tête connue pour avoir les 500 parrainages.

Non la raison de la scission, c'est que Poutou s'est allié avec divers partis de gauche ce qui lui a permis d'être élu. La tendance d'A K a estimé qu'il trahissait la cause en s'alliant avec des soce dem; des partis qui ne pensent qu'à être élus et ne luttent plus pour la classe ouvrière.

bien vu pour Frce Cu...

"à haïr le voisin, et qui ne remettent parfois même pas une gestion non démocratique dans leur parti, des idées parfois limites..." vous l'avez vérifié et vécu de l'intérieur ou vous l'avez "vu à la télé" ça?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.