15
Commentaires

Amendements UIMM : Mélenchon va "poser la question"

Derniers commentaires

Voici en tout cas une question à laquelle Annick Le Page répond : D'où proviennent les fonds de la caisse noire de l'IUMM ?
Un témoin raconte comment les patrons des métallos ont détourné la moitié de l'argent destiné à la formation professionnelle…
"Il y a dix ans, cette ancienne chargée de mission de la Fédération des industries mécaniques (FIM) avait dénoncé (mais en vain) un système de détournement de fonds publics mis en place par l'UIMM. Ou comment les métallos ont siphonné pendant des décennies "au moins la moitié" de l'argent de la formation professionnelle qui leur était alloué… "
Peut-être un thème pour une prochaine émission ???
Il y a peu d'illusion à se faire quant à connaitre le fin mot de cette histoire et des "gros sous" que cela concerne...J!
'ai écrit un article sur mon blog, à la suite duquel j'ai eu l'intervention d'un syndicaliste ,lequel m'a précisé qu'il fallai bien payer les loyers, rémunérer les juristes ..etc...rien donc de surprenant à ce que de l'argent "noir" ou "liquide" circule...
par contre il faut reconnaitre qu'à l'occasion de la découverte de ce "trafic" les médias ont déconsidéré les syndicats...(objectifs du Medef aidé en cela par le pouvoir actuel)
quant aux sénateurs..les accusations sont trop importantes pour qu'une plainte auprès d'un procureur ait une chance d'aboutir, c'est l'OMERTA...!
Ce dont on ne parle presque pas c'est des 600 millions d'euros "des entreprises" qui sont sur les comptes de l'UIMM qui doivent être l'objet d'une sourde lutte pour savoir qui va s'en emparer...

http://
millesime.over-blog.com
Pour ma part , je pense qu'il faut reconnaitre à JL Mélenchon le droit de ne pas avoir immédiatement réponse à tout quant aux détails des procédures internes au Sénat.
Ses avis politiques en tout cas sont toujours intelligents même et surtout s'ils ne sont pas à la mode...

Norbert Puddu
Quatre jours de réflexion pour un texte si court et si réducteur ? Le Mélenchon n'inspire pas arretsurimages.net apparemment !
Mélenchon reconnait que c'est grave, mais en même temps ce n'est pas sa préoccupation prioritaire puisqu'il n'a pas trop planché sur la question, c'est ce qui est étrange = pas cohérent.
Ou alors c'est grave, mais à ses yeux ce n'est pas pour le sénat que c'est grave, ni pour lui sénateur.
Donc c'est une assemblée étrange, le sénat, chacun travaille dans son coin et il n'y a pas de corporatisme inconsidéré.
En parlant de M. Mélanchon, il vient il y a 2 minutes (vers 18:15) sur B FM TV d'exprimer un avis "singulier" sur les manifestations anti-flamme olympique d'aujourd'hui à Paris ; de mon point de vue, enfin quelqu'un qui a pris la peine de réfléchir et de s'informer correctement...
Quand il parle de "conviction", il prouve là que ce n'est pas un mot en l'air pour lui.
bonjour,

Pourriez vous décrypter le sens que vous donnez au mot "étrangement"?
Je comprends qu'il sèche à répondre, mais "comme c'est étrange, vous avez dit étrangement..."
Il faut creuser si vous avez des accusations à porter sur le fait que M. Melenchon sèche "étrangement"
vous séchez étrangement à développer....
Oui, ça mérite même mieux : des explications. C'est quoi ce sous-entendu lamentable ?
(à mon avis) quand quelque chose de tttrèèès grââââââve se produit, et pour savoir ce qu'il s'est passé, il faut rechercher les moyens mis à notre disposition pour "faire la lumière". Ce qui est étrange c'est que Mr Mélenchon ne se soit pas donner la peine de savoir si ces moyens existent; c'est trrrrèèèèès grave, mais c'est pas grave. (étrange, non?).
bonjour,

tout à fait d'accord avec vous mais dans ce cas, on développe, on explique, le "étrangement" est un peu juste, un peu....l'air de ne pas y toucher mais "je n'en pense pas moins"
Nous sommes sur ASI, le décryptage supporte difficilement le sous entendu, les points de suspension, le langage codé.
" Etrangement, ASI ne développe pas pourquoi le sénateur sèche étrangement"
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.