53
Commentaires

Alternatiba, mouvement écolo passé sous les radars de la télé

Un mouvement citoyen parti de Bayonne en juin et arrivé à Paris samedi après 5 000 kilomètres à vélo à travers toute la France pour sensibiliser sur le changement climatique ? C’est l’initiative d’Alternatiba qui aurait tout pour séduire les télévisions. Mais ces dernières ont boudé l’arrivée parisienne de ce grand mouvement qui a réuni entre 40 000 et 60 000 personnes place de la République.

Derniers commentaires

Alternatiba est une nécessité et un espoir vu que l'accord de Paris sera un accord non contraignant tout comme celui de Kyoto, et l'on a bien vu l'échec qu'a été l'accord de Kyoto !
Txetx Etcheverry a été invité par LCI (eh oui...), la seule chaîne info qui n'est pas sur la TNT...
Juste pour info, la manifestation n'avait pas lieu qu'à Paris mais aussi dans plusieurs villes de France avec, pour Grenoble en tout cas, une belle affluence.
Les grands média nationaux ont donc encore moins d'excuse...
Bonjour
En Bretagne, le passage d'Alternatiba a été largement couvert par les médias locaux là où la caravane est passée. Mais je constate que quand nous sommes des milliers, voire des dizaines de milliers, à défiler pacifiquement (ou à courir !) pour la réunification de la Bretagne ou un statut pour les langues régionales, qu'elles n'ont toujours pas, nous ne sommes pas toujours évoqués au 20h des "grands médias"... Et cela ne choque pas plus que ça du côté d'Arrêt sur image dont l'équipe a ses propre oeillères : pas très ouverte sur ce qui se passe dans les régions. A quand des émissions sur la place des langues régionales dans les médias régionaux ? Sur la façon de traiter la réunification de la Bretagne dans les différents médias ? Faut-il que vous ne vous intéressiez à ce qui se passe en Bretagne uniquement lorsque les bonnets rouges se mobilisent et... cassent ?
Finalement, êtes-vous si différents que les médias dont vous pointez, avec compétence et justesse, les insuffisances, et qui ne se mobilisent que quand il y a violence ?

Kenavo
Christian Le Meut
Les infos y compris sur FR3 Bretagne sont indigentes et la "province" est souvent peinte comme une amusante réserve à sauvages.
Le concours de pétanque avec pastis et chants de cigales en provence,la fest noz avec crêpes et chouchen,la météo des plages,le festival du cri de cochon...Les casseurs genre "bonnets rouges" n'y changent rien,ils ne font que renforcer les stéréotypes,celui du breton têtu,sanguin,brutal et un tantinet arriéré par exemple.Il y a toujours un vieux pépère à interroger et c'est mieux (mais ça devient rare) quand il a des bragou braz et une pipe. Le jackpot s'il peut dire 3 mots en breton mais on se fout de ce qu'il a à dire!
Le regretté CABU avait fait un dessin dans le "CANARD" montrant un journaliste au travail. Sur sa table s'empilaient les ouvrages de référence dont on pouvait lire les titres: "Idées toutes faites","dictons et proverbes","lieux communs",...
Journaliste moi-même, je sais qu'il y a mille façons différentes d'exercer notre métier, j'évite donc les généralisations qui sont aussi des lieux communs comme "les infos indigentes sur France 3" (pas d'accord et ça mériterait au moins qu'on y regarde d'un peu plus près). Le regretté Cabu pouvait lui aussi véhiculer des lieux communs.
Cabu forçait le trait bien sûr.Normal pour une caricature.Mais n'ayant pas de télé chez moi j'en fais une cure dans les locations où je me rends (Auvergne,Bretagne)et ,hélas,je ne force pas le trait.Quelques exemples?Une grève:l 'usager est PRIS EN OTAGE,les syndicalistes GROGNENT,c'est LA GROGNE mais on ne donne pas la parole à ceux qui sont ainsi considérés comme des animaux.La météo:il faut préciser "Quelle chance il fait soleil!" même si c'est la canicule!!! La ROUTE DES VACANCES, la rentrée de plus en plus chère avec des cartables de plus en plus lourds ....Mais il est temps de céder la place au sport et à l'actualité heureuse (fêtes locales si typiques avec des provinciaux ridicules...)
Pas évident que la (petite) rédaction d'@si puisse suivre les médias régionaux et si ça ne monte pas à Paris ou sur leurs intérêts thématiques, ils n'en feront certainement pas écho.
Au passage, info "régionaliste" : Catalogne : le chef de l’exécutif poursuivi pour le référendum de 2014 : "Le Tribunal supérieur de justice de Catalogne (TSJC) a convoqué, mardi 29 septembre, le chef du gouvernement régional, Artur Mas, en vue de l’inculper pour avoir organisé, le 9 novembre 2014, une consultation sur l’indépendance de la Catalogne alors que celle-ci avait été interdite par la Cour constitutionnelle espagnole.
La citation du dirigeant catalan pour désobéissance civile, abus de pouvoir et détournement de fonds publics survient deux jours après la victoire des listes indépendantistes catalanes aux élections régionales.
"
Les gouvernements de droite tel que celui de Mariano Rajoy ne sont pas revanchards, non.
Souriants et fair play. Démocrates, quoi:
Ils sont à l'image de l'Europe contre la Grèce.

A trop pressé le citron...il ne reste que les pépins...à venir.
Je vous trouve bien indulgent pour la (petite) rédaction d'Arrêt sur image. Je pense plutôt qu'il s'agit d'un tropisme parisiano centré comme il s'en pratique beaucoup dans les médias qu'ils qualifient eux-mêmes de "main stream".
Ils sont combien à @si ? Moins d'une dizaine de journalistes avec une rédaction sur Paris ?
Le Télégramme en Bretagne aurait plus de 200 journalistes...
Yep, mais @si creuse beaucoup plus profond dans le net que Le Télégramme en Bretagne.

Une latéralité que tu n'as peut-être pas vu venir coco :)
Faab, je viens juste d'arriver ... j'essaie d'être posé, je te respecte, tu as de la réflexion et beaucoup de culture.

Mais, un coup c'est les "germano-barbares" contre les "méditerranéens", ensuite c'est les "vendéens victimes" des "français dépeceurs".
Et là, Paris vs province.

L'europe des régions est un travail de fond intéressant ... mais le timing, maintenant, impose une certaine unité au niveau des états (ce qui n'empêche en rien le travail de fond) et de ce qu'il existe d'europe politique.
J'ai vu les camera de Canal+ qui le samedi on filmé longtemps l'épluchage des légumes (juste a cote de moi , et meme interviewé des gens)
Facétieux hasard, je glisse ci-dessous le thème et la présentation du Secret des sources de ce samedi :

[quote=Sit de France Culture]Le journalisme doit-il trouver des solutions?
26.09.2015 - 08:12 Écouter l'émission

Le secret des sources se penche cette semaine sur le "journalisme de solutions" ou "journalisme d'impact", façon d'envisager un nouveau regard plus positif sur le métier.

C'est une nouvelle façon de penser le journalisme : ne pas s'arrêter aux problèmes mais rendre aussi compte des solutions, susciter l'intérêt pas seulement avec les drames du monde mais aussi avec tout ce qui fonctionne et fait avancer.

On en parle avec :
- François Siegel, cofondateur du site We demain
- Christian de Boisredon, fondateur de Sparknews
- Eric Dupin, journaliste indépendant
- Isabelle Veyrat-Masson, historienne des médias

http://www.franceculture.fr/emission-le-secret-des-sources-le-journalisme-doit-il-trouver-des-solutions-2015-09-26
Toutes les tv et radio étaient sur les Champs pour interviewer Najdovski, Hidalgo et autres élus parisiens célébrant la journée sans voiture. C'est sans doute la raison. Alternatiba est une excellente initiative, j'ai pu le constater dimanche, mais il ne faut pas oublier qu'en France le grand public et les médias s'intéressent très peu à l'écologie, l'environnement, l'économie sociale et solidaire, la circulation douce. Quand j'en parle à des amis, j'ai encore l'impression de choquer ou de déranger. Ce n'est pas la conférence Climat qui changera d'un coup les mentalités. Bref le chemin sera long, la prise de conscience n'est pas à l'ordre du jour.
Je ne sais pas ce que Cécile Duflot appelle "incognito" mais elle a écrit plusieurs tweets avant et pendant son passage à Alternatiba dimanche !

J'ai vu plusieurs caméras filmant et interwievant dimanche, mais aucune identifiables avec logo.

Est ce parce qu'il s'agissait aussi de la "journée sans voiture" (presque) à Paris, (autre sujet parisien et écolo) ?
Edit : oups j'étais pas allé jusqu'au bout de l'article avant d'écrire... Ça m'apprendra !

Hervé Pauchon en a quand même suivi une étape la semaine dernière, mais c'est sûr que c'est pas la télé...
Emission du lundi : http://www.franceinter.fr/emission-un-temps-de-pauchon-velorution-verolution
C'est plutôt réconfortant de constater que les médias n'aient pas rendu compte de cette pathétique manifestation de chevelus irresponsables, fumeurs de cannabis et décroissants fanatiques.
Avec ce genre d'hurluberlus, on taillerait encore nos couteaux avec des crayons et réciproquement, le nucléaire ne nous permettrait pas de laisser des messages éclairants sur le net, si réchauffement climatique, il doit y avoir, cela permettra d'endiguer la croissance démographique de certains pays qui n'ont pas conscience de leurs limites de développement.
Ces braves gens qui s'imaginent en sauveurs de la planète feraient mieux de consacrer leur énergie dans le travail mais ce sont sûrement des fonctionnaires, des chômeurs qui ne cherchent pas de travail ou pire encore des partisans du revenu universel, revenu que nous vendent à longueur d'antenne des pseudos économistes qui feraient mieux de retourner à leurs élevages de chèvres sous le viaduc de Millau.
Il est temps de lutter contre cette propagande altermondialiste qui est à l'origine de la destruction de nombreux emplois, sape le moral de nos concitoyens en les faisant culpabiliser sur cette prétendue montée des températures.
La croissance économique est source de bonheur et nous sommes heureusement de plus en plus nombreux à ne pas vouloir finir comme ces végétaliens jusqu'auboutistes anémiés.
"les visages sont la plupart du temps blancs, les participants principalement issus de la classe moyenne"
Un peu léger, l'argument, pour expliquer le désintérêt des TV et autres médias dominés (j'aime bien l'expression). En effet, qui travaille dans ces TV et autres médias? Et à qui s'adressent-ils?
[s]La vérité est ailleurs[/s] Il doit y avoir d'autres explications.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.