70
Commentaires

Allègre, RTL, Total, et les eaux du Bramapoutre

Il y en a qui ont le génie du moment : alors que le GIEC subit,

Derniers commentaires

Allègre, celui qui remarque plus la brahmapaille que le Brahmapoutre ?
Ce bon vieil Allègre.
Si seulement il avait pu faire la promotion de son livre de la même manière qu'il a tenté de négocier une bonne planque gouvernementale auprès de Sarkozy: par la porte de derrière...
Sauf que malheureusement, pour son bouquin, il y avait des journalistes dans les parages...

Bon sang s'il pouvait "s'affaisser", lui aussi...

Ce sinistre con d'Allègre a surtout un sacré lourd passif, ce qui n'empêche pas les médias de lui donner la parole plus qu'il n'en a réellement besoin (suffisait de voir les extraits de l'émission d'Ardisson avec Allègre et... Balkany - Stéphane Guillon a du choisir l'un ou l'autre, il a choisi de tailler un costard à Balkany, et j'avoue que c'est une option irrésistible, surtout quand Mongolito se trouve juste à côté).

Petit rappel des perles "scientifiques" d'Allègre, ce qui m'évitera de les répéter...

EDIT: je vois que Fred B et moi nous sommes croisés en l'espace de 20 mn.
Allègre est célèbre tant pour ses erreurs que pour ses mensonges:
--------------------------
les mines du pérou
---------------------------------------
les mines du pérou VSD novembre 99 CA président du BRGM de 92 à 97 , le "directeur comptable a scrupuleusement noté ses dépenses et souligné celles qui semblent ne pas concerner le BRGM, au total plus de 200 000 F" " document lié à un scandale financier se chiffrant lui en milliards de francs perdus par l'état français dans l'affaire des mines du Pérou Allègre est "mis en cause pour sa gestion du BRGM à cette période - il papillonait à gauche et à droite et n'a pas vu venir l'orage., Allègre a reconnu ses torts" " il a tenté de se défausser sans élégance sur le directeur du BRGM"

--------------------------------
éruption de la Soufrière (Guadeloupe)
-----------------------------------

Haroun Tazieff, La Recherche n°73, décembre 1976 : [...] la calomnie et l'affirmation de contre-vérités finissent par agacer.Je me permettrai deux remarques liminaires:

1° M. Allègre fait depuis longtemps courir la rumeur selon laquelle je ne suis pas, au contraire de lui, un scientifique véritable, mais un "baroudeur", un "cinéaste", un "sportif", un "vulgarisateur", etc. Sans rougir le moins du monde, au contraire, de ces qualificatifs, je tiens néanmoins à préciser que, entre autres, je sors de trois grandes écoles (agro, mines et géologie), alors que lui-même n'est jamais entré dans aucune.

2° Je suis géologue de profession, spécialisé dans l'étude des mécanismes éruptifs depuis mars 1948. M. Allègre, lui, n'a jamais encore de sa vie étudié la moindre éruption. Il est aussi incompétent en la matière qu'un anatomiste en cardiologie. Mais il est dévoré par le désir d'arriver; sa soif de puissance l'égare. [...]M .Allègre, qui a avancé des chiffres biaisés pour prendre le contre-pied de mes déclarations rassurantes et entretenir une inquiétude scientifiquement injustifiée, est mal placé pour évoquer la déontologie. A son avalanche d'accusations personnelles, je répondrai ceci : l'Institut de Physique du Globe, où M. Allègre, même avant d'en devenir le directeur, jouait un rôle majeur; accordait un crédit annuel ridicule à son service volcanologique. [...]Lors de la session de juin dernier, la commission, que M. Allègre préside maintenant, n'a même pas fait mention des candidatures, de haute qualité cependant, proposées pour la volcanologie. Par contre, M. Allègre, une fois déclenché le plan ORSEC, s'est fait attribuer par l'INAG trois postes de techniciens au titre de la volcanologie (et de la déontologie). [...] Les règlements de compte personnels de M. Allègre ont coûté odieusement cher : drame de l'évacuation de 75000 personnes, ruine de l'économie guadeloupéenne et milliards de dépenses que les contribuables vont devoir payer.

----------------------------------------
le Gluon d'honneur
------------------------------------------------------------
C’est devenu un jeu chez les esprits les plus pointilleux : repérer les erreurs qui parsèment les livres publiés par Claude Allègre.

D’une discipline à l’autre, chacun a son favori. Pour Joël Martin, physicien du Commissariat à l’énergie atomique (CEA) aujourd’hui à la retraite, c’est Un peu de science pour tout le monde (2003, 60 000 exemplaires vendus). Il a consigné les méprises les plus flagrantes dans une lettre envoyée à l’auteur et à son éditeur, Fayard. Missive restée sans réponse.

Il y a la mauvaise définition du joule, unité de mesure énergétique, pourtant enseignée au lycée ; le mauvais calcul de l’Unité Astronomique qui confond une distance traversée par la lumière en huit minutes et une parcourue en…3, 26 années.

Cette erreur a valu à Claude Allègre le « gluon d’honneur » de Scintillations, le journal de l’institut de recherche sur les lois fondamentales de l’univers.

La liste continue avec une vision approximative de l’atome ; une mauvaise interprétation astronomique : « la lune tourne autour de la Terre parce que cette dernière exerce sur elle une force d’attraction de type gravitationnel », alors que c’est parce qu’elle tourne autour de la Terre que la lune ne tombe pas sur elle malgré l’attraction gravitationnelle.

On note encore une définition erronée de la lumière « constituée de sept couleurs fondamentales » alors qu’elle est faite en réalité d’un dégradé de couleurs du violet au rouge. Enumération non exhaustive.

-----------------------------------
les boules de pétanque
-------------------------------------
Mais surtout se joue dans cet ouvrage un nouvel épisode de la controverse de la balle de tennis et de la boule de pétanque qui va opposer quatre ans durant Claude Allègre au Canard enchaîné. Elle débute en 1999, sur un plateau de TF1, quand celui qui est alors ministre de l’Education nationale déclare : « Vous prenez un élève, vous lui demandez : vous prenez une boule de pétanque et une balle de tennis, vous les lâchez, laquelle arrive la première ? L’élève va vous dire : la boule de pétanque. Eh bien non, elles arrivent ensemble ». La semaine suivante, l’hebdo satirique corrige le membre de l’Académie des sciences : le principe énoncé n’est valable que dans le vide total. Dans l’air, « environnement le plus fréquent pour un ustensile sportif », la boule de pétanque touche terre la première.

Surprise, l’échange ne s’arrête pas là. Une autre lettre du ministre s’attire un nouveau démenti de l’hebdomadaire, lui-même suivi en 2003 d’une nouvelle justification par Claude Allègre dans son livre qui relance la discussion sur l’exemple, cette fois-ci, d’une boule de papier et d’un objet lourd. Dans un fax envoyé au Canard enchaîné, le prix Nobel de physique Georges Charpak confirme l’exactitude des propos du journal. Cinq ans après la parution du livre, et près de neuf ans après la sortie du ministre, on trouve encore en 2008 des sites internet qui calculent la différence de vitesse de chute entre la boule de pétanque et la balle de tennis.

Pour Joël Martin, « prise une à une, ces fautes passeraient inaperçues. Mais ce qui est remarquable, c’est la densité d’erreurs par ouvrage, et le refus de les corriger ». http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article2598

---------------------------------
"Les chevaliers de la terre plate"
-------------------------------


Raymond Pierrehumbert, professeur de géosciences à l’université de Chicago, a corrigé sur le site real climate le bestseller de Claude Allègre, Ma vérité sur la planète (2007, 90 000 exemplaires vendus) dans un article cruellement moqueur : "Les chevaliers de la terre plate".

Quand un scientifique actif aussi distingué qu’Allègre ou Courtillot s’exprime, sa parole capte notre attention, quelle que soit sa pertinence. Ce serait néanmoins une erreur d’accepter les affirmations de tels phares uniquement à cause de leur renommée; on doit contrôler les arguments sur leurs mérites. Allègre ne publie pas ses idées sur le climat dans la littérature scientifique, de sorte que nous devons nous contenter de ses écrits de vulgarisation et déclarations publiques afin d’avoir un aperçu de ces arguments. Un trésor de ces allègreries (allègritudes ?, allègrations ?) est facilement accessible dans un petit ouvrage humblement intitulé Ma vérité sur la planète (Plon/Fayard, Paris, 2007). Beaucoup de choses que l’on y trouve ne sont que rabâchage d’arguments standard de sceptiques, arguments complétement discrédités auxquels il n’apporte rien de neuf. Par exemple : il répète à plusieurs endroits l’erreur classique de confondre le caractère imprévisible de la météorologie avec la détermination de la réponse du climat au forçage radiatif : « J’ai peine à croire qu’on puisse prédire avec précision le temps qu’il fera dans un siècle alors qu’on ne peut pas prévoir celui qu’il fera dans une semaine » (p.89). Il répète également le raisonnement faux que les relations de phase entre CO2 et température mesurés dans les carottes de glace de l’Antarctique prouvent que c’est la température qui est responsable des variations de CO2 plutôt que l’inverse – un raisonnement éculé et largement discrédité (lire ici un résumé des contre-arguments en anglais). Il y a peu de choses à ajouter sur ces arguments, sauf que la capacité d’Allègre à les répéter indique soit une remaquable crédulité, soit un inquiétant manque d’intégrité scientifique. Ailleurs, pourtant, Allègre excelle dans l’art de servir des balivernes comme arguments scientifiques. sur le lien suivant on peut lire 9 exemples.
http://www.realclimate.org/index.php/archives/2007/11/les-chevaliers-de-lordre-de-la-terre-plate-part-i-allgre-and-courtillot/langswitch_lang/fr/

--------------------------------------------------
plus de casseroles de claude Allègre: http://membres.lycos.fr/grvegard/systemeeducatif/allegre.htm
------------------------------------------------
Moi je ne suis pas dans la confusion, je suis dans la sidération. La confusion au moment de Copenhague, et la sidération sur ce qui se passe maintenant.

Je résume : au moment de Copenhague, le réchauffement était certain, si on ne faisait pas le nécessaire dans les 15 jours qui venaient, le monde allait y passer, irrémédiablement.
Après Copenhague, grosse déception, les intérêts divergents des uns et des autres font tout échouer. Et le sommet fait figure de grosse foire médiatique dont tout le monde veut être, mais plus du tout un endroit où peuvent s'opérer les décisions.
Nous en sommes à une troisième phase, Ce ne sont pas les médias ou les politiques qui seraient responsables de quoi que ce soit : en fait, la suspicion est sur l'organe scientifique qui a démontré le réchauffement climatique.
Voilà les responsables ! Tout est clair..... Ce sont les scientifiques. Ils ne peuvent rien démontrer de simple pour les médias, seulement que la température moyenne augmente, ils ont commis une erreur stratégico-médiatique en se laissant hacker leurs boîtes mails alors qu'il n'y avait que quelques mails suspects, et même s'ils étaient compréhensibles dans le contexte.

Mais leur grande erreur, c'est d'être démenti par un hiver très froid sur l'hémisphère nord, phénomène inconnu depuis une quarantaine d'années (justement parce que ça se réchauffe depuis ce temps-là). C'est le syndrome de Copernic : tout prouve que le soleil tourne autour de la Terre.
Moi je propose une explication vraiment de pure dilettante : l'idée que la fonte accélérée des glaces au pôle nord (qui d'après ce que je sais n'est pas remise en cause) pourrait dans un premier temps refroidir les mers du nord de l'Europe (la neige fondue, c'est froid, jusqu'à preuve du contraire) et dilater les masses d'air polaires qui de ce fait s'étendent beaucoup plus au sud qu'auparavant.
Dans ce cas, ce serait un signe incroyablement alarmant parce que dans un second temps, une fois la calotte glaciaire disparue et la mer réchauffée, ce qui pourrait prendre très peu d'années, et entre autres le Gulf Stream noyé, l'Europe du Nord n'aurait plus aucun bouclier. Cette situation nouvelle ferait bondir sa température moyenne à un niveau jamais vu en été.

Evidemment, je n'y connais rien, mais c'est pour dire que se borner à dire que le fait que les hivers soient plus froids est la preuve qu'il n'y a pas de réchauffement climatique, c'est vraiment idiot. L'observation à partir du sol dans la journée prouve sans réfutation possible que le soleil tourne autour de la Terre. Il est de ce fait étonnant que les astronautes qui ont marché sur la lune ne soient pas revenus plus bronzés, s'étant autant rapprochés du soleil....
Un mécanisme peut être beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît à première vue.
Et de tout cela, il ressort que le citoyen lambda ne sait rien de plus....

Question : y a t-il des gens sérieux et qui ont les niveaux de responsabilité adéquats, n'étant pas de simples m'as-tu-vus, quelque part, qui consultent le GIEC et posent les bonnes questions ?
Espérons-le !
Pour l'instant, haro sur la Grèce qui, tels les ours polaires, devrait en perdre !
Le hic, c'est que nous n'avons guère de capacité à juger de qui a tort ou qui a raison...
puisque nous sommes très mal informés,
puisque des scientifiques se sont trompés,
puisque Total raconte des mensonges dès que ça l'arrange, donc tout le temps,
puisque nous ne sommes pas géologues, ni géographes...

Enfin, pour reprendre la démonstration d'Arnaud Romain [quote=Ensuite, concernant cette fameuse "montée" des eaux, si l'on tient pour vrai qu'elle touche ce delta, on se prend à se demander pourquoi elle serait sélective et n'inonderait pas les régions environnantes bordant le delta incriminé !]

C'est tout de même un sacré delta non ? Quant à la Camargue... elle est bien "immergée"... mais peut-être le Rhône ne charrie-t-il pas les mêmes minéraux que le Brahmapoutre... peut-être que les sols sont différents, et puis, l'Océan Indien, ça n'est pas la Méditerranée...

Moi, je ne sais pas grand chose... c'est un peu comme en matière de religion... je n'y connais rien. Je les laisse à leurs chapelles...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Un véritable papier bien documenté:

Banglaseh
Il y a plusieurs petits éléments qui me font penser que, sur ce strict point du Bangladesh, Allègre doit être dans le vrai.

D'abord, si on est fondé à engager le fer avec lui sur le réchauffement climatique sur la base de sa spécialité scientifique (il est géologue), le corollaire est simple : lorsqu'il tire une conclusion scientifique basée sur son analyse de spécialiste (il est géologue), on peut tout de même écouter, cette fois, avec plus d'acuité puisque... est-il utile de le rappeler... il EST géologue... (ne pas perpétuellement jeter le bébé avec l'eau du bain)

Ensuite, concernant cette fameuse "montée" des eaux, si l'on tient pour vrai qu'elle touche ce delta, on se prend à se demander pourquoi elle serait sélective et n'inonderait pas les régions environnantes bordant le delta incriminé ! Or, je ne sache pas que sur les côtes environnantes, en Inde ou en Birmanie, on constate une montée significative des eaux... pour faire un parallèle par l'absurde, imaginons que la Camargue connaisse une soudaine montée des eaux qui l'innonde, avoue qu'il serait judicieux de regarder si oui ou non, Nice d'un côté et Montpellier de l'autre connaissent le même soucis.. si ce n'est pas le cas (comme au Bangladesh), on est fondé à écouter une conclusion de géologue affirmant qu'il s'agit là plutôt de l'affaissement d'un bassin géologique. Non ?

Pour le reste, j'avoue que la réaction première de Parisot est ENORME : à peine Allègre avait-il dit que l'argument de cette "montée des eaux maritimes" était faux et que cette montée avait une autre explication que Parisot voulait immédiatement et en un raccourcis fulgurant en tirer la conclusion suivante : "Ahhh ! Donc, le réchauffement climatique n'existe pas, c'est ca ?"... putain de pensée unique ! J'ai réécouté hier votre émission estivale avec Fred Lordon (ouais, moi je l'appelle Fred maintenant... c'est comme ça)... rien à voir me direz-vous... il en disait pourtant long comme le bras (et déclinable à tellement de sauces d'actu !) sur la pensée unique et les procédés des journalistes de GROS médias pour aller au raccourci, à l'amalgame, au "simple", au digeste, toujours... "Ha Monsieur Allègre, les eaux du Golfe du Bengale ne montent pas comme Total et RTL vous le disent ? Hé ben vous êtes un révisionniste et pis c'est tout !!!" Merci Monsieur Parisot pour l'articulation délicate et journalistiquement éclairée de votre pensée...
Bon s'il est un petit pois en climatologie, il s'y connaît quand même en croûte terrestre, Allègre, donc peut-être est-ce les deux, le réchauffement climatique d'un côté, l'enfoncement d'une zone de subduction, de l'autre, non, pas possible ?, vouloir réconcilier les deux positions ?

http://anthropia.blogg.org
Le Félon "Allegre" l'homme qui prit dans le pot de confiture derrière une porte
dérobée de Matignon ou l'Elysée juste après l'avènement de "Bling Bling 1er"
en mai 2007 , disait que non il était là par hasard !!! Foutage de gueule !!
Il est pas Scientologue le Allègre ?? Il est allez voir son pote Travolta dans
le 93 ?? (là c'est juste une supposition j'ai pas de preuves) .
Bon au lieu d'écouter les conneries d'Allègre (toutes plus énormes les unes
que les autres) , je préfère regardez les JO de Vancouver (3 médailles déjà) .
Je retourne "allègrement" devant ma TV !!
H de guerre ?

« Le Brahmapoutre - du sanskrit ??????????? (Brahmaputra) signifiant ‘‘fils de Brahmâ’’ – est unfleuve de l'Asie du Sud, long de 2 900 kilomètres, prenant sa source à 5 000 m d’altitude, dans la chaîne himalayenne des Kailas, au glacier Kubigangri, près de Lhassa. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Brahmapoutre
Et sur France Inter ce matin toute une matinée de propagande destinée à faire accepter de repousser l'âge de la retraite, depuis un jingle spécial pour cette matinée entendu à 7 heures 1/4 dans lequel une voix déclareq qu'il faut accepter de travailler plus tard, je passe sur les spécialistes éco de France Inter (... les pays qui nous entourent .. partent à 65 ans... donc il faudra ici aussi repousser....) et aussi la revue de presse, qui naturellement reprend ce que tous les éditorialistes disent (il faudra repousser l'âge....etc...)
Bon, j'ai fermé la radio quand dans la revue de presse l'avis de Joffrin a été relayé, je ne suis pas maso, quand même..
J'ai écouté la première minute et, déjà, j'étais écroulé de rire : "Le réchauffement climatique c'est du bidon car Pujadas avait annoncé un hiver indien le 9 septembre à cause du RCA et vous voyez bien qu'il a fait super froid". Il se fout de la gueule de qui le monsieur là ? Pourquoi est-ce que les "journalistes" l'invite encore raconter ses conneries ?
Ouf j'ai réussi à tenir jusqu'à la fin... Il répète et répète qu'en science il faut des arguments et pendant 7 minutes il confond climat et météo : chapeau l'artiste !
Bah, pour que l'on se marre !!!!
Que le changement climatique soit le fait des activités humaines ou pas on s'en fou pas mal en fait. Et oui, l'argument fort est que si nous continuons à consommer ainsi nous n'aurons bientôt plus de ressource d'énergie. Notre Dieu pétrole s'épuise. Et pour le coup, la nature est sacrément fichue en l'air avec les exploitations de sables bitumeux. Pas besoin d'être scientifiques pour le voir ça !!!

ll est plus facile de faire pleurer sur des petits ours blancs tous mouillés perchés sur un bout de glaçon que de faire comprendre à tout le monde qu'il faut consommer moins parce que les ressources d'énergie s'épuisent.

IL FAUT DIMINUER NOTRE CONSOMMATION PARCE QUE NOUS N'AURONS BIENTÔT PLUS DE SOURCE D'ENERGIE et pi c'est tout. Si en plus, ça permet de limiter des éventuels effets sur le climat et la vie sur la planète c'est tout bénèf.

Ce débat entre climatologues n'a lieu d'être que dans un cadre d'étude scientifique pour mieux comprendre le fonctionnement de notre planète. Planète qui, contrairement à ce que l'on peut entendre, s'en fout pas mal que son climat change. Ce sont les espèces qui vivent sur cette planète qui sont visées par ce changement. La Planète s'en sortira, elle changera, elle évoluera.

Je rêve que le jour viendra où on laissera le débat scientifique se faire sur le thème du climat et que l'on cesse d'utiliser cet argument pour faire en sorte que les gens consomment moins. Pour moi c'est un subterfuge limite démagogique.

Des réactions ;-)
Que le changement climatique soit le fait des activités humaines ou pas on s'en fou pas mal en fait.
Ce sont les espèces qui vivent sur cette planète qui sont visées par ce changement. La Planète s'en sortira, elle changera, elle évoluera.


Ne serions nous pas une espèce vivant sur cette planète ? Il me semble... Donc finalement on ne s'en fout pas tant que ça... Sinon pour le reste je suis d'accord.
C'est bien ce que dit sspicco, nous on s'en fout pas mais la planète, elle s'en méga-tape de nous.

Et il serait intelligent de ne pas trop lui échauffer les oreilles à Pépette, car considérant pour ma part qu'il s'agit d'une entité vivante (oui oui), je ne serais pas surpris qu'elle possède, à ce titre, des mécanismes divers et variés de défense permettant de faire sévèrement le ménage quand il le faut. Puisque la Terre et l'Humanité ne sont pas symbiotiques pour deux sous, que nous ne pouvons vivre (à l'heure qu'il est) sans elle mais qu'elle n'a en rien besoin de nous, on devrait penser à la ménager, comme le salon des Arts du même nom. On est un poil en position de faiblesse, et pourtant on fait les kakous en filant à 300 à l'heure dans le mur et en klaxonnant, on n'est pas une espèce sérieuse.
@Pow wow

Et oui, il faut aussi faire preuve d'humilité et c'est pour cela que nous devons respecter cette planète toujours unique à notre connaissance.
Vi, vi nous sommes une de ces espèces. Je voulais juste dire que l'on entend souvent "sauvons la planète" mais la planète s'en sortira quoiqu'il advienne du climat. Il faut sauver les espèces de notre planète et nous en particulier (enfin si on tient vraiment à l'humanité !!! Mais là c'est un autre débat) :-D

Des réactions ;-)


je suis plutôt d'accord :)
Pourquoi est-ce que les "journalistes" l'invite encore raconter ses conneries ?

Parce qu'il a un livre à vendre. Et c'est le boulot actuel des "journalistes" de vendre du livre de personnalités influentes.

Et comme ce mec est une farce, il est simple de discréditer les sceptiques en faisant croire que sa position est partagée par tous les sceptiques.
1– Prémisse majeure : Allègre pense que le GIEC n’a pas raison.
2– Prémisse mineure : La Presse critique le GIEC
3– Conclusion : Claude Allègre est un génie qui a raison
La double page parfaitement impartiale du Monde renvoi au VITE DIT et non à l'article.
Le bon lien :
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=7155
ça y est, le voilà revenu, le titan d'Auvergne. A croire qu'il partage l'avis dubistro sur cet hiver glacial. Je le croyais pourtant parti en Guadeloupe et Haïti puisque cé son métier... Il est vrai que l'Auvergne appelle au fromage. Parfois, il me fait penser à Meyssan ou Faurisson : ludion négateur de l'évidence (il a la même tactique dans le "débat")...
Cela m'embêterait qu'Allègre ait raison. Si je dis que je suis prof retraitéé, cela suffit, je pense, à expliquer pourquoi.

Cependant, il en va de cette question comme de tout autre. Seule une opinion a le droit de s'exprimer. Il me semble pourtant qu'existe le mot : débattre. Mais qui veut réellement progresser dans la connaissance des choses?
Allègre est à la science climatique, ce qu’est BHL à la philosophie.
ce qui suffit à son bonheur du lundi matin. J'ai connu bonheur plus sain et plus joyeux. Soit vos semaines sont tristes à crever soit.. je vois pas!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.