34
Commentaires

Alimentation trop grasse : un facteur de violence en banlieue ?

Trop de fast-food, trop de violence ? Dans notre émission consacrée à la filière viande, le rédacteur en chef gastronomie à l'hebdomadaire Marianne, Périco Légasse, a fait le lien entre l'alimentation et la violence en banlieue. Les adolescents violents, vivant en banlieue, "mangent une nourriture qui rend agressif, une nourriture inflammatoire, qui est souvent le fastfood", a-t-il affimé. @si a tenté de vérifier.

Derniers commentaires

Et si ce n'était pas une bombe mais une bouse, qui'il avait lâchée, le journaliste de Marianne ? Vous êtes étonnamment charitable et ne développez pas le délire qui a suivi sur les Grecs........Les guerres médiques, du Péloponnèse, entre toutes les cités, ça ne lui dit rien, à l'admirateur du régime méditerranéen ? Les civilisations chinoises, perses, égyptiennes ? La nôtre qui est moins violente que celle des Athéniens qu'il admire tant ? Et que dire de ces billevesées sur les hommes d'état ?
Franchement l'ânerie consistant à dire : "Les sauvageons sont violents parce qu'ils mangent des burgers, regardez les T-Rex", faut pas la prendre au sérieux. C'est un imbécillité.
Pourquoi pointer uniquemùent le gras dans le titrage alors qu'il y'a aussi le sucre evoqué ?
En terme de comportement, ca ne date pas d'aujourd'hui, il y'a de la litterature scientifique qui lie directement consommation de sucre et comportement.... alors que sur la graisse, j'en connais pas ( peut etre que des gens plus pointus pourront eclairer sur ce point).
Il se dirait que les jihadistes dans leur désert mange plutôt maigre. Certains diraient même que le jeûne de Ramadan est corrélé à des excès de violence. Par contre, c'est vrai que les gardien-nes étatstuniennes d'Abu Ghraib ou de Guantanamo sont plutôt bien nourris.

Ce qui est sûr, c'est que le manque de culture épistémologique nuit à la compréhension de la portée d'une étude, qui, pour rappel, est proche de zéro si elle n'est pas reproduite (d'où les méta-analyses de l'OMS) : aucune étude isolée n'a vraiment de valeur si elle ne s'intègre pas à un cadre théorique explicatif et des protocoles de contrôle par différentes équipes, c'est toute la différence entre empirisme et sciences modernes, même si on comprend que les médias s'en foutent (et que des labos en jouent parfois...) dès lors que ce qui compte pour eux c'est d'"intéresser", c'est-à-dire de faire des titres et du buzz pour "vendre".
Je mets "vendre" entre guillemets pour une logique commerciale correspondant à la mesure quantitative de l'"intérêt", l'audimat et le nombre de lecteurs, qui correspond aussi à des médias à but non lucratifs ou de service public (est-ce encore rendre service ?).
Vu de loin on dirait de la fausse causalité, il manque des éléments entre les faits - par exemple la CSP des parents qui expliquent les statistiques.
Des enfants de familles CSP moins élevée seront nourris plus gras et bas de gamme, et auront plus de problèmes de violence, mais le lien n'est pas nécessairement entre ces deux faits, il tient à des facteurs du type capital social et culturel comme aurait dit Bourdieu (à la louche)

Par contre, pour les prisonniers, là oui peut-être (mais NB ce sont déjà des adultes, pas des ados ou pré-ados au métabolisme en pleine croissance)

Sur ce, une camomille et au lit
« Alimentation trop grasse », vous avez (trop) brutalement résumé le propos de Périco Légasse.
Il fait une proposition très intéressante (quoique mal étayée) contenant une erreur, et vous ne retenez que celle-là.
Les propos des deux intervenants tels que je les ai compris évoquent deux aspects :
- le stress oxydatif qui est provoqué principalement par les glucides - et dans une moindre mesure par les protéines -, et combattu par les légumes verts et tout ce qui contient assez de vitamines. Les graisses sont parfaitement neutres dans l'affaire. La junk food contient systématiquement des glucides dans tous les produits ;
- la bonne santé du microbiote intestinal, là c'est plus compliqué, les fibres sont essentielles alors qu'elles sont survolées par la diététique traditionnelle, en tout cas la junk food en contient très peu.

Ce serait d'ailleurs intéressant de faire une émission qui explore comment les graisses ont été diabolisées, au plus grand bénéfice des agro-industriels (ça coûte cher à produire, et ça a un fort pouvoir rassasiant, l'angoisse !) Et l'État de faire des recommandations stupides avec les fameux AJR qui aboutissent à l'épidémie d'obésité qu'on connaît (les études montrent que mieux on suit ces recommandations plus on est obèse, au moins pour les sédentaires).
Lire à ce sujet la littérature sur les régimes cétogènes (aussi appelés low-carb, Atkins, paléo), notamment FAT : pourquoi on grossit ? (plein de références scientifiques dûment citées, c'est très loin du charlatanisme).

Pour en revenir au lien avec la violence dans les banlieues, ce serait effectivement intéressant d'avoir une étude sérieuse qui établit les liens, mais ça me semble limpide que stress et souffrance alimentent l'aggrésivité, et que la junk-food provoque stess (oxydatif) et souffrance (boucle d'addiction au sucre, hyper-porosité intestinale, etc.)
Ne dit-on pas de quelqu'un d'aggressif qu'il est teigneux ? Parce que teigne fait mal, et que cette souffrance a toujours rendu méchant...
Oui Gwenn, je suis d'accord avec toi , j'ai un peu tout essayer sur moi meme, et etant jeune, j'ai pourchassé les graisses , pour aller sur les hydrates, comme la plupart des idées qui circultait .


Depuis que j'ai completement laché cela, et que j'ai juste chercher du qualitatif (surtout dans les graisses ) il y a quelques années deja, je peux dire que je n'ai jamais ete aussi mince et sec de ma vie, et en me sentant super bien . Je fait beaucoup plus attention a ne par deregler ma glycemie dans tout les sens, et il n'y a rien de plus enervant (mentalement et physiquement) que d'avoir son insuline dans tout les sens .


J 'essaye de manger suffisament de poisson gras, et bien sur tout ce qui est bonnes huiles vegetale (non raffiné , a froid ) , et tout ce qui est noix ( les noix c'est la vie) . Donc je mange plutot gras en fait , mais je ne le suis pas du tout . Alors que avec le regime en hydrate , l'insuline fait stocker bien plus , et en plus vous donne des hypoglycemies, et hyperglycemie , tres desagreable .


comme tu le dit , les industries alimentaire font tellement de désinformation que on ne sait plus a quel saint se vouer .
"les noix c'est la vie".
Oui.

Sans ironie. Pour une fois. Profite.
hehe, perso j'aime les cajous a la folie ;) ,en tout cas les noix qui aplanissement nos differences, jolie metaphore, finalement on se bat pour des noix ;) .


pour le reste tu sais , apparament je suis celui qu'on aime detester sur ASI , ca me derange pas plus que ca , et il faut savoir embrasser son destin et son role . Je réunis les gens contre moi, c'est une manière efficace de fédérer, tu vois je suis un grand federateur dans le fond ;)
hehe, perso j'aime les cajous a la folie ;)

Et si tout le monde se foutait de ce que vous aimez ou n'aimez pas ?

Et si...
je repondais à sebastien, qui me parlait de ses gouts, et je lui parlais de nos differents , ce qui est tout a fait en correlation avec le forum d'asi.
Meme si il argumentable que ce genre de conversation, et de discussion se fassent en message privé , je ne suis pas maitre des usages et coutumes sur le forum d'ASI ; mais il y a plusieurs personnes ici qui essayent de proposer de différents modes de fonctionnement du forum, et je trouve qu'il y a de bonnes idées qui valent la peine d'etre reflechit: discute avec eux , ca sera plus constructif. .

Au lieu de t'attaquer pour la n ieme fois de maniere personnelle et gratuite, dans le seul but de faire éructer ta colere interieure, diffuse et ton manque de contrôle , je te propose de commencer par toi meme , et de faire des postes sur les usages de ASI si ca te chante, de faire ton combat pour les idées qui t'interesse, ou alors d'arreter de pleurnicher , de te plaindre, et d'etre dans une posture tout a fait sterile, à laquelle le silence est d'or .
"etre dans une posture tout a fait sterile, à laquelle le silence est d'or"

Je pense que ce post aurait mérité une 7ème modif. Dommage.
Et si tout le monde se foutait de ce que vous aimez ou n'aimez pas ?

Et si...
Notre Gauthier serait-il un émule de Charles Trenet...Qu'y a-t-il à l'intérieur d'une noix...
"Je t'attendrai à la porte du garage" assorti, comme il se doit de toutes les orthographes!

« les noix c'est la vie »
Mieux, « le gras c'est la vie ».
Même l'AFSSA le dit depuis 2010 http://www.lanutrition.fr/bien-comprendre/le-potentiel-sante-des-aliments/bonnes-et-mauvaises-graisses/graisses-lafssa-daccord-avec-lanutrition.fr-mais-pas-avec-le-pnns.html
Pourtant on a encore les ineptes messages de prévention du PNNS « pour votre santé évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé ».
Même le sel n'est plus un problème quand on arrête de se gaver de glucides comme le recommande le PNNS (les glucides provoque une rétention du sel).
Légasse, c'est un nouveau chroniqueur comique sur @si ?
Je trouve lumineuse cette explication des troubles sociaux par le déséquilibre de l'alimentation.
Et je propose une lumineuse solution. Le régime maigre, sec et pauvre en tout.
Parce que c'est évident. Les pauvres doivent manger pauvre, voire ne pas manger du tout.
Merdre, comme diarrhée Ubu.
On peut observer facilement ce qu'affirme P. Légasse.
On entend bien plus souvent « Files-moi ton Big Mac ou je te cogne ! » que « Files-moi ton gratin dauphinois ou je te cogne ! »
La nourriture joue sur notre forme et notre humeur ( d'ailleur d'ou vient le mot humeur ??? ;) ) , si l'on regarde les idiomes divers de la planette, juste en francais pour commencer : je ne le digere pas, il me reste sur le ventre, c'est a gerber, c'est un poison , j'en ai une indigestion, etc etc

on a la meme chose aussi avec le dos : j'en ai plein le dos, j'ai les rein solide, etc car les tensions se mette principalement sur des quarts four nerveux important qui se connecte a la moelle epiniere.


Alors me direz vous d'ou vient ce mystere, et le mystere de la somatisation etc ??????


C'est assez simple en fait , tout osteopathe, ou prof de yoga, ou sofrologue vous dira que vos emotion contracte votre corps ( muscle inconscient: coeur, poumon, mais aussi expression du visage, posture du corps) . D'ailleur les osteo et kiné vous expliquerons que beaucoup de gens fondent en larme sur leur table de massage, car l'action sur le corps touche le stress mental qui le creer.


Donc quand vous etes stresser ou avez peur : votre coeur accelere , estomac noué, systme digestif en vrac, gorge serrer, front plisser, rictus .


Hors cela agis dans l'autre sens aussi, si on a l'estomac nouer, ou mal au coeur, on va avoir l'impression de l'oppression ou du stress .


Cela est tres bien expliquer dans l'article du pot de yaourt d'un des survivants de charlie hebdo qui a eu une balle en plein visage .


Il explique que sa difficulté a respirer , lui donne l'impression d'emotion d'oppression, et que tout est lié .


C'est donc tres claire que notre corps peu nous donner des emotions illusoire si on le traite mal .


Recement les labo americain ont decouvert ce lien expression visage et bonheur: leur solution (ce n'est pas une blague!!!!!) : botoxer certain nerfs voire action du bistouris, pour vous coller un visage béat !!!!! cela montre tout a fait la medecine moderne
Bonjour,

Franchement, pour discuter de ce type de choses, vous ne pourriez pas interroger des SCIENTIFIQUES ? (genre un nutritionniste pour parler de la viande, ça vous aurait coûté si cher que ça ? Il n'y a pas que les gens du CIRC qui font de l'épidémiologie nutritionnelle, et même eux ils sont nombreux...) ?
Ou bien LIRE DIRECTEMENT LES SOURCES ?

Il y en a suffisamment (et même dans vos forums) pour que les fausses informations, raccourcis et autres bêtises ne se retrouvent pas dans vos papiers.
Pitié, revenez à vos sources et prenez LE TEMPS d'écrire correctement.
Si on vient ici, c'est aussi pour éviter justement les approximations, et parce qu'on a aussi envie de prendre le temps du recul et de l'analyse.

Et ça éviterait que les explications soient faites par les membres du forum (je pense au post de Sillé sur l'émission de Vendredi, c'est une honte que ce type de commentaire ne soit arrivé que sur les forums et pas en plateau)

Bref TRES TRES TRES décue par vos deux incursions dans des domaines que je connais très bien professionnellement...

Je me demande même si ça vaut le coup de demander un réabonnement...

Bon courage pour la suite
[quote=J'ai fait le rapprochement avec les études de nutritionnistes, c'est factuel]

Très bel exemple de confusion entre corrélation et causalité.
On manque d'étude sur le sujet du ventre. Il y a ce documentaire http://www.dailymotion.com/video/x1jp95s_le-ventre-notre-deuxieme-cerveau_news qui résume la connaissance.

J'ai déjà entendu que le sucre pouvait rendre les enfants agressifs.
Je l'aime bien Perico mais n'aurait il pas un léger abus de fast think ?
Il est probable qu'il y ait une corrélation entre la nourriture malsaine et la violence physique. Mais:

1) corrélation n'est pas causalité. Il se peut que ces deux comportements soient liés à un "mode de vie", mais il serait étonnant que l'un entraîne l’autre*. Ils sont juste concomitants. Oui probablement les pauvres bouffent mal (rarement par choix ceci dit), et sont plus enclins à faire "de la délinquance". Les riches, eux, bouffent bien, et envoient s’entre-tuer les pauvres pour eux.

2) La violence physique, est une forme de violence "primitive". Dans nos sociétés "évoluées" (et notre psyché développée) certaines violences symboliques, psychologiques ou économiques peuvent être beaucoup plus graves (genre l'exploitation de milliards de gens au profit d'une poignée, 85 personnes sont plus riches que 3.5 milliards des plus pauvres). Et peuvent être la cause de beaucoup plus de morts (plus ou moins directs: du suicide parce qu'on a perdu notre boulot, aux centaines de milliers de morts dans les guerres pour le pétrole, le pouvoir et la vanité).


*mais pas impossible: il est en effet possible que la malbouffe entraîne des troubles du comportement. Mais parmi tant d'autres facteurs, je ne pense pas que ce soit la raison principale... et de loin !
L'article cite un article du nouvel obs qui rapporte les résultats de deux études. Dommage de ne pas avoir fourni le lien direct vers ces études pour que chacun puisse se faire son opinion : Aggressive behavior (payant) et BJ Psych

Ca permettrait notamment de mettre en perspective ceci
" Citée par Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale à l'Université Pierre Mendès-France (Grenoble), une étude de l’Université d’Oxford, portant sur 231 prisonniers, a montré que ceux qui avaient reçu des compléments alimentaires (acides gras et vitamines) "commettaient 26% d'actes de violence en moins, et que leur niveau d’agression après deux semaines avait diminué de 35% par rapport à ceux qui avaient reçu un placebo". Conclusion : une alimentation plus équilibrée rend moins violent."

Avec l'abstract de cette même étude, beaucoup plus modéré :
"Conclusion: As the incidents reported concerned aggressive and rule-breaking behavior as observed by the prison staff, the results are considered to be promising. However, as no significant improvements were found in a number of other (self-reported) outcome measures, the results should be interpreted with caution."

Déjà discuté sur ce forum des limitations que pose l'exploitation d'articles scientifiques en anglais, mais je reste persuadé que c'est vraiment un problème de ne pas recouper les infos à la source.
Equilibrer l'alimentation et donner des compléments alimentaires, ça fait deux choses distinctes. La conclusion donnée dans l'article à propos de l'étude sur les prisonniers est un peu pas vraie.
On peut manger très équilibré question proportions sucres/graisses/protéines et question grande variété de produits représentant toutes la palette des micronutriments qu'il nous faut, et avoir plein de carences!
Le manque de vitamines vient des délais entre la cueillette et la consommation, des modes de conservation, des traitements anti-oxydants qui évitent pas mal de manger du "pourri" mais inactivent des trucs, des amidons modifiés, des graisses hydrogénées, etc.
Et on ignore tout de la flore bactérienne des intestins des ados, sauf M. Légasse.

Il n'y a pas de savon dans la plupart toilettes des collèges. Pas de papier dans les wc. Pas d'essuie-mains. Les intestins des ados doivent surtout pulluler d'oxyures et ça, ça énerve. Et puis, des carences alimentaires chez les ados? On n'en sait rien du tout, qui cherche ça quand il y a un trouble du comportement ou cognitif banal? La loi du tout psy règne!
Pas encore vu l'émission de vendredi mais entre les explications farfelues sur les émeutes des banlieues et les et le lien avec les frères kouachi qui sort de nulle part ça fait quand même un peu peur sur la qualité des intervenants et sur le niveau de l'émission...
Et c’est bien connu, les possédants sont de doux agneaux.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.