Alimentation trop grasse : un facteur de violence en banlieue ?
suivi

Alimentation trop grasse : un facteur de violence en banlieue ?

A la recherche des sources de Périco Légasse sur notre plateau

Réservé à nos abonné.e.s
Trop de fast-food, trop de violence ? Dans notre émission consacrée à la filière viande, le rédacteur en chef gastronomie à l'hebdomadaire Marianne, Périco Légasse, a fait le lien entre l'alimentation et la violence en banlieue. Les adolescents violents, vivant en banlieue, "mangent une nourriture qui rend agressif, une nourriture inflammatoire, qui est souvent le fastfood", a-t-il affimé. @si a tenté de vérifier.



Stupeur sur le plateau. La crise des banlieues expliquée... par le contenu de l'assiette. Après quarante minutes de débat sur les risques d'une surconsommation de la viande, Périco Légasse, journaliste gastronomique de Marianne, a lâché une petite bombe : "On sait aujourd'hui que dans les banlieues, les enfants qui ont des problèmes, les fameux sauvageons de Jean-Pierre Chevènement ou ceux que Nicolas Sarkozy voulaient karcheriser (...) mangent une nourriture qui rend agressif, une nourriture inflammatoire, qui est souvent le fastfood. En tout cas, ce sont des sucres, ce sont des graisses justement rapides". Ils mangent cela "au lieu de manger des légumes, une nourriture a...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.