37
Commentaires

Alcoolisme des ouvriers : un raccourci de France Info

Haro sur les ouvriers. Dans une "pastille" dédiée au "fact checking" des discours institutionnels, le journaliste de France Info Antoine Krempf a voulu donner "quelques précisions" sur une déclaration d'Aurélie Filippetti, porte-parole de Benoit Hamon, sur l'écart d'espérance de vie entre cadres et ouvriers. Selon lui, les conditions de travail plus difficiles des ouvriers n'expliquent "qu'en partie" cet écart. Si les ouvriers meurent plus vite, c'est qu'ils boivent et fument plus que les cadres. Une étudiante en sciences sociales lui a répondu sur Twitter. Et réfute, à l'aide de statistiques, le raccourci de France Info sur l'alcoolisme des ouvriers.

Derniers commentaires

Merci à Capucine Truong pour cet article qui remet les pendules à l'heure.J'avais entendu cette chronique qui m'avait révulsé.
Le mépris de classe a de long jours devant lui.
J'invite tous ceux qui ont des doutes sur les raisons de l'écart d'espérance de vie entre les cadres et les ouvriers à venir travailler en chaîne, voire d'y travailler en doublage ou en 3 huit. ils seraient tellement usés en fin de semaine qu'ils n'auraient plus la force de proférer leurs stupidités. Lamentable.
Merci de cet article, merci à "Mélusine": faut croire que j'étais encore pétrie de préjugés, car je suis très étonnée de voir que les ouvriers sont finalement en seconde position de ceux qui sont le moins touchés par l'alcoolisme (après les employés). Mes souvenirs d'enfance, et même de jeunesse me disaient le contraire. Est-ce que l'alcoolisme chez les ouvriers a diminué?
Je n’ai pas tout compris à votre article, dîtes-donc.

En dehors de ce qui a déjà été mentionné par d’autres zazinautes, que signifie :

« L’obésité est aussi plus répandue chez les ouvriers que les cadres." "La preuve", selon lui, est que "les ouvrières ont une espérance de vie plus élevée à 35 ans et ça s’explique notamment par exemple par le fait que les hommes cadres consomment plus d’alcool que les femmes ouvrières. » ?

Vous avez bu ? ;)
"ouvriers et cadres seraient plus égaux devant la maladie que dans la société "'

Hein ?
Moi pas comprendre.
S'il y a 10 ans d'écart d'espérance de vie en bonne santé pour 7 ans d'espérance de vie tout court, ça tend à montrer le contraire, non ?
'En clair, ouvriers et cadres seraient plus égaux devant la maladie que dans la société.'
Pas bien compris là, En clair, ouvriers et cadres seraient plus INégaux devant la maladie que dans la société. (10 ans d'écard me parait une inégalité , non ?
Ensuite en ce moment toute les zelites sont contre les ouvrierEs (8% des personne au Smic sont des femmes) , ils ont tellement peur de notre vote JLM, qu'on les culpabilise, pour qu'ils restent chez eux le jour du vote ou vote comme les riches.
Même avant les zelites disaient que le FN avait récupéré l'électorat de gauche, alors qu'il a récupéré l'électorat de droite (ouvriers ET classe moyennes surtout), la peur du peuple est énorme en ce moment, ça fait plaisir, après le mépris de l'année dernière sur la #loitravail et Nuit Debout.
le monde diplo de mars et vraiment super, sur la démocratie . Partout les zelites aimeraient que le peuple soient interdit de voter, déjà qu'on sou sa voler le pouvoir, maintenant c'est le vote...
Question pastille, il y en a eu une autre pas triste sur cette même chaine d’info continue. Il s’agit de celle d’économie. Y était reçu un gars étant créateur d’un cabinet de recrutement à destination des jeunes de banlieues, pour ne pas dire « racisés ». Il a eu cette forte formule :

« Chercher un travail c’est un métier »...

Plus qu’à le faire reconnaître avec salaires et carrière qui vont avec.

Après tout, si c’est le cas, il n’y a aucune raison de continuer à le faire gracieusement.
Un temps, plongé dans un RMI jusqu'aux yeux plus un enfant à charge et limite SDF, j'ai eu la chance d'être relogé.
Relogé super, mais av. Pierre 1er de Serbie ...
Donc, dans le coin, 8ème/16ème, pas de magasins à ma portée.
Derrière, il y avait un Nicolas avec des "petits vins" à prix très abordables.
Un jour, j'ai vu la préparation d'une commande pour un client.
Je dis au vendeur " Cela leur fera l'année ? "
Réponse : " Pensez-vous, c'est à peine pour 1 mois ! "
Et les caisses s'empilaient. Ce n'était du style "Le Vin des Rochers ou Gévéor, le velours de l'estomac"
Non, c'était du très haut de gamme : vins, gin, whisky, bourbon, cognac ...
Ah, qu'il est beau et discret l'alcoolisme de salon.
Et les problèmes d'addiction à la cocaïne des politiques?
Je voudrais quand meme rappeler que certaines personnes ne vont pas chez le medecin, ou en tout cas ne font pas le parcours santé jusqu'au bout, parce que c'est trop cher.
Et quand ces personnes se font soigner, c'est à la chaine à l'hôpital après 2h d'attente.
Ça doit bien avoir un effet sur l'age moyen au moment de la mort ça, non ?
Dégueulasse ! C'est qui ce Antoine Krempf ???
Vachement vulgaire ce dont traite ce papier ! Faut nous prévenir par avance la prochaine fois !
À la vôtre
"Benoit"



Bon, j'abandonne …
L'etudiante.... Le probleme il est la. Pourquoi c'est pas une professionelle qui repond ?


Les differences sociales en matiere d'alimentation
-Les riches picolent du vin, les pauvres de la biere
Si seulement il n'y avait que l'alcool :
-Les riches bouffent plus de legumes.
-Les riches bouffent moins de viande et des viande peu grasse
-Les pauvres bouffent beaucoup de boissons sucres degueulassent
-Les riches achetent des produits labelises
-Les riches achetent plus sur les marches, les pauvres dans les Hard discount.


Certes la part budgetaire prend a la gorge concernant l'alimentation mais il y a egalement les habitudes alimentaires et la sensibilite a vouloir bien manger qui est differente entre les classes sociales. Une des solutions pour remedier a cette situation passe par l'education scolaire a l'alimentation. Et le pire est que l'on est dans un pays avec une vrai culture du manger sain et ou ca coute pas cher d'avoir des produits sains.

Concernant le Tabac

Cadres et professions intellectuelles supérieures => 19 % de fumeur
Ouvriers => 37 %
Le suicide du prolo n'a rien à voir avec celui de son tortionnaire. Kwake.
"L'étudiante remarque aussi que, concernant l’espérance de vie "en bonne santé", l’écart atteint 10 ans.", en faisant référence à une enquête de l'Institut national d'études démographiques (Ined) de 2003. En clair, ouvriers et cadres seraient plus égaux devant la maladie que dans la société."

Euh, j'ai souvent du mal avec les chiffres mais j'ai du mal à comprendre: si l'écart en bonne santé est plus grand que l'écart global, ça n'indique pas, justement, une inégalité devant la maladie?
Quand on voit Trump, on se doute que les cadres picolent plus que les ouvriers, même si c'est pas du rouge...
Autre biais: l'obésité. Alors que l'alcool est disponible dans toutes les tranches de prix, la nourriture saine et les soins type nutritionniste sont souvent hors de portée de la classe ouvrière.
C'est un des maux de notre système médiatique et de la société en général. Tout le monde s'improvise analyste alors que c'est un vrai métier.

Et la plupart des "analyses" servies dans les média(s?) ignorent souvent toute une partie des résultats/causes. Au minimum il faudrait que les gens prennent le temps de faire des recherches, de demander des avis tiers pour être sûr de ne pas passer à côté de quelque chose, mais ça semble être rarement le cas.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.