23
Commentaires

Affaire Daval : le procès se joue aussi à la télé

Jonathann Daval est jugé cette semaine pour le meurtre de son épouse Alexia, en octobre 2017. À la veille du procès, plusieurs documentaires diffusés sur les chaînes de télévision française font peser sur la cour d'assises le risque de débats biaisés. Pour Arrêt sur images, quatre avocats pénalistes commentent cette situation, ainsi que l'hyper-médiatisation de l'affaire depuis le début.

Commentaires préférés des abonnés

Cette course à l'audience sur les chaînes infos et TF 1 est indigne,puante .C'est à vomir .Ce n'est plus la justice,avec un grand J  c'est devenu la justice médiatique .On parle d'une jeune femme assassinée .Et ces chaînes traitent ça comme un f(...)

Ce matraquage  excite mon impatience, et une quasi-angoisse : va-t-il être acquitté ?

Pas au courant et rien à foutre .

Derniers commentaires

A la réflexion, j'aurais dû regarder ne serait-ce qu'une minute ce genre d'émission , parce que mon doute  devient  encore plus  insupportable  va-t-il être acquitté   au bénéfice du doute ?

sauf que j'ajouterais a la conclusion que la raison pour laquelle les medias traditionnels sont dans une course a l’échalote c'est en partie a cause de la concurrence des réseaux sociaux et du far west qui y regne. Ca n'excuse certainement  pas les méthodes mais il ne faudrait pas croire que les responsabilites sont a sens unique.





Je ne  comprends pas bien la publicité qu'on donne à cette affaire. Quand on voit le nombre de femmes assassinées par leur mari ou ex, ça n'a rien que de très banal, hélas. Les larmes de crocodile de l'accusé sont-elles un justificatif? Je m'interroge.

Et ce sous-titre à l’écran : Amour, meurtre et mensonge.

Toujours à tenter de faire croire que c’est l’amour qui provoque un meurtre conjugal.


Je souhaite aux jurés de considérer ce procès avec toute la distance requise.

Dans notre série " Diarrhées verbales " ( journalistiques ou psychiatriques ), l'expert psychiatre  "  expose "  le  cas de l'accusé, pendant  plus longtemps  que le temps qu'il lui a consacré. 

Ce matraquage  excite mon impatience, et une quasi-angoisse : va-t-il être acquitté ?

c'est marrant : avant de lire cet article, je n'en avais pas du tout entendu parler...

" l'affaire Daval est la première à susciter autant de passion médiatique depuis... " , il est bien dit "passion médiatique" ce qui résume l'intérêt de la "chose".

Ne regardant pas la telé,  sauf Arte , j' ignorais  ces feuilletons .. Pas l' affaire puisque   ,  confinement oblige, un feminicide   occupe les medias . Je pensais que la loi interdisait,  tant que l' affaire n 'est pas jugée, qu' il y ait livres,  films, docu pas fiction  dessus .  Que fait la Justice ???

 

Tout mettre en spectacle.


Chaque seconde d'audience est un point de plus d'audimat et des sous en plus venant des publicitaires.


Cette course à l'audience sur les chaînes infos et TF 1 est indigne,puante .C'est à vomir .Ce n'est plus la justice,avec un grand J  c'est devenu la justice médiatique .On parle d'une jeune femme assassinée .Et ces chaînes traitent ça comme un feuilleton .Ces chaînes infos sont nées avant la honte .Et ce n'est malheureusement qu'un début . On va bientôt en arriver comme aux états-unis ,et par exemple à l'affaire O.J Simpson, à un tribunal Médiatique .Ecoeurant

Il est bien propre sur lui ce journaliste , et puis il a une belle chemise qui brille comme son crâne , vraiment beaucoup de gout, ah mais ces noirs ils savent s'habiller hein? Vous avez vu ces histoires horrible ? Ben moi je ne sort plus de chez moi , jusqu'a ce que l'on ai un vrai ministre de l'intérieur !

J'ai souvenance d'une affaire et d'un pays où la Loi interdisait à la presse de s'ébrouer dans la gadoue pour ne pas influencer le procès à venir. La chroniqueuse d'@si, et quelques @sinautes à sa suite, trouvait alors ça consternant.

Pas au courant et rien à foutre .

Je vais pas tarder à faire des économies, moi.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.