Cardinal Pell et pédophilie : deux mois de censure pour les médias australiens
article

Cardinal Pell et pédophilie : deux mois de censure pour les médias australiens

Réservé à nos abonné.e.s
A la mi-décembre, des articles énigmatiques ont surgi dans les médias australiens : il était question d'une affaire "très importante".. qu'ils n'avaient pas le droit de divulguer. On a su ce 26 février qu'il s'agissait de la condamnation du cardinal Pell, numéro 3 du Vatican, pour viol et agressions sexuelles sur des mineurs. Histoire d'une drôle de censure.

C'est une condamnation très médiatique... et qui a pourtant subi un "black out" massif : le cardinal George Pell, "numéro 3 du Vatican" a été condamné pour viol et agressions sexuelles sur des mineurs pour des faits remontant à 1996 et 1997. Cette condamnation, pour laquelle la peine n'a pas encore été fixée, fait ce mardi 26 février la Une des médias australiens et internationaux... sauf qu'elle date en réalité du 11 décembre 2018. 

Alors pourquoi un tel retard dans la médiatisation ? La cause est à trouver du côté de la justice australienne - Pell est Australien - explique ce mardi Le Monde. Car le tribunal de l'Etat de Victoria avait émis une ordonnance interdisant "toute couverture, totale ou partielle, de la procédure" et la public...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.