32
Commentaires

Affaire Besson : le combat de S. Van Roy contre une photo et des articles

L'actrice Sand Van Roy, qui a porté plainte en 2018 pour viol contre le réalisateur Luc Besson, se bat depuis plusieurs mois pour faire modifier des articles évoquant l'affaire. Elle estime qu'ils la décrédibilisent et sont le symptôme d'un "victim bashing" trop souvent présent dans la presse concernant les enquêtes pour violences sexuelles.

Commentaires préférés des abonnés

La réponse complètement monstrueuse et méprisante de l'autre tâche ne m'étonne pas.
Ah zut, j'ai encore eu une bouffée de haine qui remonte.
Vu comme je suis calme dans la vie, si moi j'en suis là je me dis qu'il doit y avoir un paquet de gens prêts à(...)

"j'étais sa petite amie donc j'étais consentante"


Indépendamment du fait qu'elle dit qu'elle n'était pas sa petite amie, il faut quand même repréciser que le fait d'avoir été en couple avec quelqu'un ne signifie par qu'on n'a plus le droit de refuser (...)

H.G.  ???


Horrible Gougnafier ?

Derniers commentaires

Herve Gattegno : l'homme qui veut faire passer Sarkozy pour une victime!

 

https://blogs.mediapart.fr/edwy-plenel/blog/140719/sarkozy-kadhafi-la-fiction-du-jdd

Un grand amoureux des libertés et droits de la personne cet Hervé Gaetano du JDD tout comme une déontologie journalistique immaculée. 

Ah oui ça valait le coup de mettre la réponse du JDD en entier.

Mais si je lui pose les questions moi, quel principe va-t-il invoquer pour ne pas me répondre ?

Il semble donc que les allégations d'une supposée victime, soient, de facto, plus crédibles que les dénégations d'un supposé coupable...Bref, il y aurait, si j'en crois la doxa, des suppositions moins "inappropriées" que d'autres, quoi!

Qu'est-ce qui disait, le Platon: " Y a qu'une vérité, et, coup de bol, j'en suis amplement pourvu"...Ou un truc du genre!

Il était très moderne, ce grec...J'veux dire, pour un pédophile mythomane!


Bien sûr certains aux plus hautes sphères de l'art et de la politique s’émouvront de cette scandinivisation de nos mœurs

et relativiseront avec le cas Jeffrey Epstein dont j'apprends incidemment qu'il était en amitié avec Prince Andrew comme quoi l'émancipation de la famille royale se fait désormais en toute transparence


...et que la prison n'est pas une assurance vie. Je verse ici dans le complotisme sans aucune honte.


Preuve que la coupe est pleine comme le fait remarquer ici Neity

et que l'association de nos pétages de plombs pourrait, espérons-le, avoir des effets papillons

Bonjour

il reste un point à éclaircir, c'est les achats de pub par europacorp dans le JDD qui pourraient expliquer la défense de Besson par ce jpurnal

à moins qu'il ne s'agisse juste d'une solidarité de classe entre gros beaufs parvenus

Et quand bien même elle aurait été la petite amie de Besson, qu'est-ce que ça change ?!

Un viol est un viol, que ce soit perpétré par un inconnu dans une ruelle sombre ou un conjoint !
On n'est vraiment à la traine en France (par rapport aux autres pays développés) avec le traitement des crimes sexuels, c'est pitoyable.

On jete une victime aux lions juste pour protéger quelques vieux dégueulasses. J'attends de voir ce que la justice française va faire de Jean-Luc Brunel, le fournisseur de chair fraîche d'Epstein...

H. Gattegno, R. Enthoven,... même pas septembre et déjà votre moisson de trissotins est riche. Cela n'est évidemment pas sans rapport avec votre talent. Merci pour vos articles et celui-ci en particulier !  

Intégrer jusque dans ses "principes" qu'on est un gros [ce que vous voudrez] , c'est assez fort!

Les principes d'Hervé Gattegno...


"j'étais sa petite amie donc j'étais consentante"


Indépendamment du fait qu'elle dit qu'elle n'était pas sa petite amie, il faut quand même repréciser que le fait d'avoir été en couple avec quelqu'un ne signifie par qu'on n'a plus le droit de refuser les relations sexuelles avec lui. 


La possiblilité de qualifier de viol des relations imposées y compris dans un couple marié est reconnue depuis... 30 ans. Et ajoutons que nombre de féminicides se basent sur le fait qu'après avoir bien voulu, elle ne voulait plus. 


Ajoutons aussi que, indépendamment du fait d'être ou pas consentante, il y a la manière: on peut consentir à une relation, mais si elle devient violente, humiliante, pénible, elle devient aussi... un viol.

H.G.  ???


Horrible Gougnafier ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

La réponse complètement monstrueuse et méprisante de l'autre tâche ne m'étonne pas.
Ah zut, j'ai encore eu une bouffée de haine qui remonte.
Vu comme je suis calme dans la vie, si moi j'en suis là je me dis qu'il doit y avoir un paquet de gens prêts à péter les plombs dans le pays...

...par principe... quel connard! qui lit ce journal?


très bon article #commedhabitude. à coupler avec cet article du Parisien http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/cinema/il-est-reclus-chez-lui-le-grand-blues-de-luc-besson-11-08-2019-8132031.php

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.