39
Commentaires

A propos de pendaisons

Commentaires préférés des abonnés

Il se trouve que je suis corrézienne. Pour ceux qui ne le savent pas Tarnac est un très joli village corrrézien. Joli village animé par "la mouvance Tarnac"qu'on a d'ailleurs beaucoup de mal à qualifier précisément. Il se trouve aussi que la plupart (...)

" sauf si la Justice a vraiment du temps à perdre. "


Sauf que l'on rentre dans un État totalitaire et que la justice fait feu de tout bois ; attaquer méthodiquement tous les foyer de contestations et de contre-pouvoirs.

C'est pas comme si ça n'avait pa(...)

Question : La Justice Française aura-t-elle suffisamment de temps pour juger l'affaire Geneviève Legay

MAUVAISE LANGUE que je suis!!! la Justice a été extrêmement rapide

Bou sur moi qui ai médit. Voilà ce que dit Le Monde :

"Lundi soir, le procureur de (...)

Derniers commentaires

Ce qui pose problème, c' est que je suis pas certain d' obtenir le sursis si je chantais "pendez les nègres"...Comme quoi, la notion de "liberté" reste problématique: qu' elle soit affublée de l' adjectif "artistique", ou juste simplement "conne"!

Quand le dernier des nègres aura été pendu avec les tripes du dernier des blancs...Ben, il restera plus que les babouins pour applaudir: je déteste ces sales bêtes, mais, quelque part, je peux pas m' empêcher de trouver ça rassurant!

Carpe diem...

A propos de censure :


Lundi 25 mars 2019. "Les Suppliantes", pièce d'Eschyle mise en scène par Philippe Brunet, directeur de la compagnie de théâtre antique Démodocos, n'a pu être jouée en Sorbonne. Les comédiennes et comédiens ont été empêchés de force de rentrer se préparer et le public tenu dehors par des individus accusant la mise en scène de "racialisme". Cette pièce mettant en scène les Grecs Argiens et les Danaïdes, filles de Danaos venues d'Egypte, interprétés, fidèlement aux pratiques théâtrales antiques, respectivement par des actrices et acteurs portant des masques blancs et des masques noirs tels que d'usage à l'époque.


En toute première ligne de cette entrave à la liberté d'expression artistique, l'UNEF et ses ami(e)s indigénistes qui, il y a quelques mois, tentaient de faire interdire la lecture du texte de Charb par Gérald Dumont, Lettre aux escrocs de l'islamophobie qui font le jeu des racistes.


La bêtise crasse des "racialistes" et autres "décoloniaux", alliés de gauchistes dont la capacité de nuisance est inversement proportionnelle à leur nombre, frappe une fois encore. Identitaires de gauche (?) et d'extrême-droite, même intolérance, même combat liberticide.

le Sénat assume que le fichage politique se fasse par capillarité, y compris à l’endroit de personnes ne représentant aucun danger. (Article de lundi.am)


ce genre de manip' fut une des caractéristiques des dictatures du Plan Condor - instauré en Amérique latine dans les années 1970, sous la tendre férule du sieur Kissinger Henry...


Ce même sénat qui approuve majoritairement la x.ème loi scélérate dite "anti-casseurs"...


Peut-on en déduire que Macron serait l'héritier direct de Pinochet/Videla & co., ou les sénateurs ceux des "juntes" ?

Un hors-sujet pour parler média, loi et justice : la polémique directive européenne sur la réforme du droit d'auteur a été adoptée par le Parlement européen.

On n'en est pas encore à la mise en place dans la législation en France mais pour rappel des problèmes qu'elle pose :

- l'article 11 demande qu'il y ait autorisation avant de faire un lien vers un article de presse. Wikipedia s'en est ému et on peut se demander ce que ça donnerait aussi pour @si si c'est appliqué strictement ;

- l'article 13 demande un filtrage a priori des contenus par les plateformes. Va falloir faire gaffe à ce qu'on envoie et ne pas s'étonner que YouTube, Facebook, Twitter etc. rejettent un contenu sans qu'on sache pourquoi du fait des algorithmes de filtre.


Sinon, d'après cet article du Franfurter Allgemeine Zeitung, le ministre de l'Economie allemand aurait laissé tombé les inquiétudes sur ce texte contre un deal avec la France sur le gazoduc Nord Stream 2 avec la Russie. La France semblait en effet en pointe dans la volonté de faire passer cette directive, avec pas mal d'institutions de droits d'auteurs mobilisées.

Il se trouve que je suis corrézienne. Pour ceux qui ne le savent pas Tarnac est un très joli village corrrézien. Joli village animé par "la mouvance Tarnac"qu'on a d'ailleurs beaucoup de mal à qualifier précisément. Il se trouve aussi que la plupart de ces épiciers font partie du conseil municipal et qu'ils ont donc été élus par les villageois ! Ils parcourent une campagne sauvage (les terroristes) avec leur camion d'épicier pour que personne ne manque de rien. C'est un coin très rude, il y fait froid l'hiver et les vieux vers chez moi sont tétus et refusent d'aller en maison de retraite, alors les épiciers se chargent de leur amener les victuailles de première nécessité. Ils (les dangereux anarchistes) organisent des concerts, se préoccupent des villageaois, font débattre de choses et d'autres, bref ce sont des activistes particulièrement terroristes (ou l'inverse) et dangereux of course!  je lis Lundi matin le plus souvent possible et me régale la plupart du temps.... Il paraît, oui, qu'ils seraient un pan du comité invisible et que le comité invisible etc.. etc...  Une chose est certaine: il ne fait pas bon être même vaguement anarchiste dans ce pays et ça ne date pas d'hier!  

Question : La Justice Française aura-t-elle suffisamment de temps pour juger l'affaire Geneviève Legay

MAUVAISE LANGUE que je suis!!! la Justice a été extrêmement rapide

Bou sur moi qui ai médit. Voilà ce que dit Le Monde :

"Lundi soir, le procureur de la République de Nice, qui avait ouvert dès samedi après-midi « une enquête classique en recherche des causes des blessures », a affirmé que Geneviève Legay n’avait « pas été touchée intentionnellement », et n’a eu « aucun contact avec un agent de sécurité ». « Elle a été poussée, la chute est intervenue alors que les forces de l’ordre intervenaient pour une action de dispersion », a précisé Jean-Michel Prêtre lors d’une conférence de presse. Mais « il est difficile de savoir qui exactement était derrière elle », a-t-il ajouté. "


Merci fermez les guillemets des guillemets

sauf que Me Arié Alimi, l’avocat de la famille, rouvre ces guillemets. Cela va encore ralentir la Justice pour finalement arriver au même résultat


Et je lis cela aussi :

"Le chef de l’Etat a aussi suscité la polémique lundi dans les colonnes de Nice-Matin en souhaitant à Geneviève Legay un « prompt rétablissement », mais aussi, « peut-être, de la sagesse », en rappelant que la militante n’avait rien à faire là, compte tenu de son âge et surtout du périmètre d’interdiction établi par la préfecture de Nice. « Pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable. » "

et là je me retrouve en profond désarroi car j'apprends qu'il y aurait un âge limite imposé par le dictateur


Un conseil à tous : si l'âge de la retraite recule, l'âge de manifester diminue. Ne tardez pas à descendre dans la rue avant d'avoir atteint l'âge limite qui va à reculons comme En Marche

L'objectif de ce clip explique Nick Conrad, était de faire prendre conscience de la violence subie par les esclaves noirs : il  aurait ainsi repris le texte d'une lettre qui aurait été écrite par  "William Lynch" planteur blanc des antilles anglaises au début du XVIII ° en remplaçant "noirs" par "blancs" . 


Mais, comme l'explique William Jelani Cobb cette lettre n'a jamais était découverte, elle est simplement apparue pour la première fois sur internet et il est très possible  que ce soit un faux grossier 


Il y a  d'autres méthodes pédagogiques pour faire prendre conscience de ce que fut la souffrance   des esclaves .



Le problème est que les faux grossiers , les fausses informations, les rumeurs peuvent générer des passages à l'acte bien réels , comme ce fut le cas ces derniers jours en région parisienne  . ( cf la rumeur de la camionnette blanche)



"Et je me dis qu'il est parfois bon de laisser dormir ce qui dort dans les profondeurs de Youtube" 


C'est donc pour cela que vous en parlez DS ?

 

Avec tous les liens adéquats. Comme cela ceux à qui cette oeuvre d'artiste avait échappé pourront remédier à cette lacune.

Une fois encore, lundi.am tape dans le mille.

l'AGRIF  n'est pas en LICRA ! La justice éborgnée non plus.


Comment cela se peut-il :


L'AGRIF, la LICRA et la Madame "mal voyante avec balance" assises à la même table du même bouge crasseux, se saoulant de la même censure en bouteille ?


Un mauvais alignement de Jupiter et de Tarnac.



la réponse de lundi.am est parfaite. on attend l'intervention de la DGSI pour aller debusquer l'identité de l'auteur de l'article. pas toujours d'accord avec eux mais là ils se défendent bien.

C'est un peu étonnant que le parquet se saisisse de ça, sans que l'AGRIF n'ait à porter plainte. Le procureur en est-il proche ?


Ou alors c'est un parquet de l'ultra-gauche qui veut faire de la pub à lundimatin

Médine, le protégé de DS éructait : Crucifions les laïcards comme à Golgotha. Conrad, celui de Dieudonné, aimerait tuer les bébés blancs dans les crèches, et pendre leurs parents. 

Pour moi, pas d'issue. Blanc et "laïc ultra", je n'ai aucune chance de m'en tirer. Mais si je peux choisir, j'aimerais autant être pendu avant d'être crucifié. Je souffrirai moins longtemps.


J'attire l'attention de la justice, qui n'a pas de temps à perdre, sur le cas d'un dangereux terroriste, décédé, certes, mais dont les disques sont encore en vente et l'œuvre disponible sur le net. Il s'agit d'un certain Georges Brassens. Cet homme a écrit, diffusé, 2 chansons dont je tiens à rappeler ici le contenu :

1) Le gorille : il est question du viol d'un juge, cet acte odieux est approuvé par"l'artiste"

2) Hécatombe : c'est l'apologie pure et simple de l'assassinat de gendarmes, outrage aux représentants de la force publique. Je cite (de mémoire) : "quand il s'agit de rosser les cognes tout le monde se réconcilie" "en voyant ces braves pandores être à deux doigts de succomber, moi je bichais car je les adore sous la forme de macchabés" "ces furies... leur auraient même coupé les choses, par bonheur ils n'en avaient pas"

Lundi matin, Brassens, le rappeur, julien Coupat sont coupables, il faut que justice soit faite.

La police et la justice sont en train de faire pression sur tous les relais d'informations des gilets jaunes.

Comme disent les américains : out of sight, out of mind

C'est l'illustration de l'effet STREISAND, du nom de la célèbre chanteuse, actrice, réalisatrice américaine, qui, en voulant empêcher la divulgation de certaines infos la concernant a tant et si bien fait qu'elles les a portées à la connaissance de ceux qui n'en auraient jamais  rien su.


Là, le Parquet  ne recherche rien si ce n'est prendre une revanche minable : personne n'en aurait entendu parler s'il n'avait par ouvert une enquête. 

Mais il s'en fout car s'il ouvre une enquête c'est parce que le média serait "dans la mouvance TARNAC", du nom de cet agrégat qui a été récemment relaxé après avoir été accusés d'être des terroristes.


Quoiqu'il en soit, à l'image de son patron, le Procureur de Paris verse dans "le grand n'importe quoi".

Sachez Môssieur  que la Justice n'a pas de temps à perdre.


La preuve : le tableau détaillant l'entrée en vigueur de la Loi du 23 Mars 2019  de réforme de la Justice, censée la simplifier, ne fait que 17 pages ....

" sauf si la Justice a vraiment du temps à perdre. "


Sauf que l'on rentre dans un État totalitaire et que la justice fait feu de tout bois ; attaquer méthodiquement tous les foyer de contestations et de contre-pouvoirs.

C'est pas comme si ça n'avait pas commencé après le 11-Septembre.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.